lundi 30 janvier 2017

Le condor et la momie / Qat, honneur et volupté

En plus de sorties 'grand format' et de la collection Petite philosophie du voyage, où voyage est à prendre au sens large (il y en a même un sur l'opéra!), Transboréal propose du semi-poche, je dirais, à prix doux, mais toujours de qualité.
On y trouve des recueils de nouvelles, comme Bons baisers du Baïkal ou les deux livres présentés ci-dessous (merci à l'éditeur!), ou bien des récits, Par les sentiers de la soie, Vers Compostelle, Amours, Seule sur le Transsiberien (lu avant blog), parfois parus en grand format avant. Y piocher sans modération.

Le condor et la momie
Nouvelles du Pérou
Julie Baudin
Transboreal, 2016


L'éditeur présente ici son auteur, j'en extrais
Devenue écrivain, réalisatrice et conférencière, Julie Baudin n’en délaisse pas pour autant son métier de guide. Entre 2008 et 2012, elle accompagne fréquemment des groupes de voyageurs au Pérou. Touchée par la cordillère des Andes, par ses paysages et ses habitants, elle profite de ses visites régulières pour nouer de solides amitiés. Son intérêt pour les peuples amérindiens, les langues étrangères et l’histoire finit par la rattraper : à l’automne 2012, elle s’installe à Cusco, ancienne capitale de l’Empire inca perchée à 3 400 mètres d’altitude, où elle réside aujourd’hui avec son mari et sa fille.


Qat, honneur et volupté
Nouvelles du Yémen
Sébastien Deledicque
Transboreal, 2016

L'auteur, ici, un extrait
Sébastien Deledicque est titulaire d’une licence de langue arabe de l’Inalco. Après divers séjours au Maghreb et au Moyen-Orient, il arrive au Yémen en septembre 2002 afin d’y mener sa maîtrise sur la littérature contemporaine locale. Rapidement séduit par ce pays dans lequel il retrouve la riche culture arabe classique appréhendée durant ses études, il délaisse ces dernières pour aborder le monde du travail. De 2003 à 2006, outre une courte expérience dans une agence de voyages, il œuvre à la coopération linguistique en tant que responsable du centre culturel français d’Aden, tout en acquérant un bateau, porte d’entrée de l’univers des pêcheurs adénis, et en découvrant l’Afrique de l’Est – Éthiopie, Érythrée, Djibouti, Zanzibar – à l’occasion de brefs voyages. (il vit en France depuis 2015)

Je prends la liberté de présenter ces deux livres d'environ 200 pages ensemble, car ils ont quelques points communs. D'abord, écrits par des voyageurs qui connaissent bien le pays dont ils parlent. Ensuite parce qu'il ont choisi des nouvelles ou plutôt de courts textes dont les personnages imaginaires et exemplaires existent ou ont existé, c'est sûr, et non un récit personnel ou une présentation classique d'un pays. Puis finalement le lecteur parcourt tout un pays, historiquement et géographiquement, d’agréable façon, avec ces personnages souvent attachants, entre tradition et modernité, pour chaque pays. J'en ressors avec l'impression de mieux connaître ces pays (dont j'ignorais quasiment tout!). Julie Baudin n'hésite pas à faire parler la roche ou des extra-terrestres, en plus de chamanes, paysans, jeunes montés à la ville, et Sébastien Deledicque s'intéresse aux anciens dans les villages, aux chefs, à un gamin des rues, à des marins, et - mais je ne suis pas étonnée!- très peu de femmes traversent ses pages.

A découvrir.

Ma participation au challenge Lire sous la contrainte avec un contrainte plutôt facile, ce qui explique que je n'y fais figurer que les 'nouvelles 'lectures.

20 commentaires:

  1. Je pense n'avoir jamais lu ce type de livre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au début je n'étais pas sûre de préférer un bon gros bouquin sur le pays, et puis finalement, avec le choix de nouvelles, j'ai eu cette découverte, car les sujets des nouvelles sont bien choisis.

      Supprimer
  2. mon allergie aux nouvelles en général me fait hésiter mais pourquoi pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait l'ensemble permet de découvrir les facettes d'un pays. Je pense que chaque auteur a bien choisi ses 'modèles'. Ce ne sont pas des nouvelles à chute et suspense, et ça fonctionne très bien.

      Supprimer
  3. Je n'ai rien contre les nouvelles, alors pourquoi pas. Ce sont des pays dont je ne sais pas grand chose.

    RépondreSupprimer
  4. Au moins, ton billet m'aura fait rechercher la définition de "qat" (désolée de commenter plutôt hors sujet), un mot très utile au scrabble quand on n'a pas de "u" à mettre derrière un "q", je vois que le Larousse propose aussi "khat" ou "kat" pour cette substance hallucinogène tirée des feuilles d'un arbuste d'Abyssinie et du Yémen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'ai oublié de parler du qat, quasi omniprésent dans ces nouvelles, dans les bouches des hommes... Comme je voyais bien ce que c'était, je n'ai ni vérifié, ni signalé. Hé bien, te voilà mieux armée pour le scrabble!

      Supprimer
  5. moi je connais le qat mais je n'aime pas trop les gens qui s'en servent! et est ce qu'on comprend pourquoi le Yemen est aussi violent aujourd'hui

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais goûté! Je voyais ça comme une drogue permettant de supporter les gros efforts ou de méditer tranquillou. Mais ça reste une drogue.

      Supprimer
  6. J'aime les nouvelles, alors, pourquoi pas?
    Merci pour cette nouvelle participation à mon challenge et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu aimerais cette découverte de deux pays différents. Bonne collection.

      Supprimer
  7. Les couvertures sont superbes. Ça fait envie.

    RépondreSupprimer
  8. Forcément, ça me parle... et me tente !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Forcément, voyager avec ses chats pas loin, c'est plus confortable... ^_^

      Supprimer
  9. Je ne suis pas très nouvelles mais bon, forcément, Pérou, Yémen, forcément, je suis curieuse. A voir, à voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut considérer cela comme une présentation du pays avec plusieurs chapitres; en tout cas, ça se passe bien comme cela.

      Supprimer
  10. Cette maison d'éditions me fait rêver ! Je note le premier qui a l'air chouette... J'ai très envie de partir en Amérique latine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi! Ici pas de récit de voyages pur et dur, mais quand même on voyage très bien et connait le pays. Tu peux partir!

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !