vendredi 24 février 2017

L'effroi

L'effroi
François Garde
Gallimard, 2016


Après Ce qu'il advint du sauvage blanc et Pour trois couronnes, l'auteur continue à utiliser son imagination fertile dans ses romans, de facture plutôt classique, usant d'une écriture de bonne tenue.

Cette fois, l'histoire est vue à hauteur d'instrumentiste, à savoir Sébastien Armant, jeune altiste à l'orchestre de l'opéra de Paris. Le soir de la première de Cosi fan tutte, un 20 avril, le chef Louis Craon fait le salut nazi. Sébastien se lève, prend son instrument, et lui tourne le dos, suivi ensuite par les autres.
"Je n'ai été que le premier...
- Bien sûr. Le premier. Mais s'il n'y avait pas eu un premier, y aurait-il eu un deuxième, un troisième?... Nous ne le saurons jamais."

C'est le début du parcours de Sébastien Armant, pris comme pion blanc dans une agitation médiatique, et dont la vie va basculer. La tonalité d'ensemble du roman est assez triste en fait, le héros subissant plutôt les événements, après justement le moment où c'est lui qui l'a créé (après Craon, bien sûr).

J'ai appris qu'en l'absence de chef d'orchestre son remplaçant est statutairement le premier violon. J'ai aussi eu vraiment l'impression de plonger dans le quotidien d'un musicien professionnel, qu'il joue seul ou au sein d'un orchestre. J'ai apprécié la critique en douceur de la vie politique et médiatique, et j'aurais aimé en savoir plus sur Julie, l'épouse de Sébastien, par ailleurs papa gentil adorant cuisiner des gâteaux pour ses fils.

Découverte de Harold en Italie, symphonie de Berlioz 'avec alto principal'.

Les avis de Luocine et Pr. Platypus

32 commentaires:

  1. Complètement ton créneau, le contexte de cette histoire (opéra & co ^^). Bon, à découvrir sûrement mais pas une urgence urgente (ouhlala je suis de nouveau à la traîne dans mes lectures...).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne m'abandonne pas sur la LC (j'ai déjà peur)
      Oui, j'en ai appris plein sur l'opéra côté non public!

      Supprimer
  2. J'ai déjà lu une chronique sur ce livre - ce devait être celle de Pr Platypus, je crois - qui trouvait la fin ratée. Ce n'est pas ton avis ?
    Quoi qu'il en soit, je n'avais pas aimé Pour trois couronnes, donc malgré le sujet plutôt intéressant, je ne suis guère tentée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai noté celle chronique, luocine est enthousiaste, je me suis fait une idée.
      La fin est rapide, c'est sûr... Mais cela mérite tout de même lecture.

      Supprimer
  3. Si j'ai bien compris il faut emprunter le livre et le disque! Cela tombe bien je vais ce midi à la médiathèque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que je ne connaissais pas cette oeuvre de Berlioz (de toute façon, il n'y en a que pour le violon, en général ^_^)

      Supprimer
  4. Pourquoi pas, si je tombe dessus... L'idée d'être au cœur de l'orchestre me plaît.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai ressenti la véracité des détails...

      Supprimer
  5. Mmouais, je n'ai lu que le premier livre de cet auteur, je n'avais pas été complètement convaincue par le parti pris narratif et l'écriture est peut-être un poil trop classique ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à faire, c'est du classique, collection blanche Gallimard à 100% Mais ce n'est pas si désagréable.

      Supprimer
  6. Ca pourrait bien me plaire, l'occasion de découvrir une nouvelle plume...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, j'en suis déjà à son troisième roman. Un auteur qui renouvelle ses thèmes!

      Supprimer
  7. Ah oui, j'ai moi aussi appris deux ou trois choses sur la vie au sein d'un orchestre... Et il faudra que j'écoute Harold en Italie :)

    RépondreSupprimer
  8. Je le lirai peut-être, à l'occasion... :)

    RépondreSupprimer
  9. Je vais peut-être te surprendre, mais je connais Harold en Italie ! Je n'ai pas encore lu l'auteur, pourquoi pas celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces morceaux avec alto en soliste m'ont l'air rares : bravo!

      Supprimer
  10. Bonjour Keisha, tu es la deuxième personne à dire du bien de ce roman. Je l'ai noté. Le sujet m'attire. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une idée de départ plutôt intrigante, c'est exact!
      Bon week end

      Supprimer
  11. Auteur jamais lu mais la thématique de ce roman ne m'inspire pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait tout se focalise vite sur l'altiste et les conséquences dans sa vie (pas sur le chef d'orchestre)

      Supprimer
  12. je l'avais repéré chez Luocine car le thème à la fois de l'emballement médiatique et des dérives morales me plait bien
    je savais que le 1er violon était chef d'orchestre remplaçant mais j'ai du le lire quelque part :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien moi qui 'sort' souvent je l'ignorais (d'un autre côté le chef n'a jamais été 'à remplacer'^_^)
      Ce premier violon a vraiment une place à part!
      Bref, tu devrais aimer.

      Supprimer
  13. Je suis allée le récupérer jeudi à la bibliothèque après avoir lu le billet de Luocine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Luocine est enthousiaste sans bémols (hum, jeu de mots)et son billet a contribué à ma lecture sans trop tarder!

      Supprimer
  14. Intéressant... J'avais beaucoup aimé Pour trois couronnes, j'avais apprécié la singularité de l'univers mis en place par l'auteur. Je vais m'intéresser à celui-ci dès que j'ai un moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah cet auteur n'hésite pas à appréhender des sujets originaux et à décrire ce qu'il y a derrière les apparences.

      Supprimer
  15. Intrigue intéressante et qui pique ma curiosité. J'aime bien l'idée de plonger dans un univers, d'en découvrir quelques nuances. Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant à y réfléchir, tout ce qui est autour de la musique, dans ce livre, est excellent. Y compris quand le héros donne des cours de musique, c'est fascinant.
      Bien évidemment il y a encore d'autres choses à découvrir...

      Supprimer
  16. Luocine me paraissait beaucoup plus enthousiaste que toi. Je n'ai jamais lu cet auteur. Il faudrait que ce livre se trouve à la médiathèque pour que je le lise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle l'est!
      Oui, avec la bibli, tu peux tenter, alors.

      Supprimer

Bon, peut-être votre commentaire n'apparaîtra-t-il pas? Passez à Anonyme, ça marche très bien, j'en fais autant avec quelques blogs, sans trop comprendre le pourquoi du comment du 'bug'. Merci !