mercredi 21 mars 2018

Couleurs de l'incendie

Couleurs de l'incendie
Pierre Lemaitre
Albin Michel, 2018


Un peu de patience à la bibliothèque, et me voilà lisant cette 'suite - mais pas tout à fait' de Au revoir là-haut qui m'avait bien plu. Suite en ce sens qu'on retrouve la famille Péricourt, la riche famille Péricourt, en particulier Madeleine, divorcée du 'méchant' d'Au revoir là-haut. Madeleine, mère du jeune Paul, enterre son père Marcel, nous sommes en 1927, la banque Péricourt est en pleine forme. Mais même chez les riches les drames peuvent survenir, ma bonne dame et rapidement on est en plein dedans.

Madeleine, comme bien des femmes de son époque (enfin, dans les familles aisées) a été élevée pour savoir tenir une maison, ne rien comprendre à la finance et faire confiance aux hommes de son entourage. Mal lui en prend, elle se retrouve dépouillée de tout (enfin, lui reste de quoi acheter deux appartements à Paris et vivre de ses rentes tout de même) et méprisée par ses ex connaissances.

Puis la naïve Madeleine, centrée sur son petit monde, au point de ne jamais se poser de questions sur la façon dont vivent certains (exemple, Léonce, mais mise au courant elle essayera de se rattraper), décide de se venger! Lemaitre parle d’hommage à Dumas, c'est d'ailleurs cette référence au comte de Monte Cristo (mon roman chouchou forever) sur les blogs qui m'a donné envie de lire ce roman sans plus attendre.

Alors oui, c'est bien bidouillé, mais d'une façon beaucoup plus dure que chez Dumas (je ne peux rien dire...). L'ironie est sous-jacente, on n'essaie pas de tirer les larmes à Margot (ouf).

"Elle se concentrait des heures sur des détails secondaires, sur le Titanic, elle aurait commencé à repeindre les transats."

J'avoue avoir eu un peu de mal à ressentir de l'empathie pour Madeleine ... D'accord, on a un joli lot de belles crapules là-dedans, mais Charles par exemple est plus ridicule que méchant.

Bref, ce que j'ai aimé c'est l'ambiance de ces années 1920 et 1930, rendue avec talent et vivacité, tous ces grenouillages de la presse, de la politique, de la finance. La montée d'idées fascisantes. De plus, cela se lit fort bien, comme, je le disais pour le précédent, un 'bon roman populaire'. C'est une qualité, et ça change du nombrilisme de certaines parutions.

Remarque : franchement, heureusement que je suis là! Qui a noté (p 245) que André Delcourt fréquente le salon de Mme de Marsantes, prénommée Marie-Aynard? Voyons, le mère de Robert de Saint-Loup! Merci monsieur Lemaitre pour ce clin d'oeil, il vous sera beaucoup pardonné quelques facilités...

De nombreux avis : bibliosurf, babelio (plus de 120!), lecture écriture (sibylline, merci de ton avis!)

76 commentaires:

  1. Je n'ai toujours pas envie de lire "au revoir là-haut". Celui-ci peut-être, mais il n'y a pas urgence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans urgence, mais sois sûre que c'est plaisant à découvrir, tiens, lors d'un voyage en train, tu ne verras pas le temps passer.

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé Au revoir là-haut. J'ai l'intention de lire celui-là, mais j'ai bien compris que je pouvais attendre sa sortie en poche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au revoir là-haut m'avait bluffée! Pour ce dernier, j'avoue qu'il a pâli de mes souvenirs de Dumas... Bon roman populaire, bien ficelé, mais pas à grimper aux murs, quoi.

      Supprimer
  3. Il faudrait que je le réserve à la médiathèque. La liste d'attente doit être longue... J'ai enfin réussi à mettre la main sur L'art de perdre (que j'ai dévoré) et je sens que pour celui-ci je vais devoir patienter tout autant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici il faut réserver, je le sais, je l'ai fait, et une personne attend après.
      Cependant cela se lit vite, et tu ne devrais pas avoir trop à attendre.

      Supprimer
  4. Je le lirai quand je le trouverai à la bibliothèque ou en poche, puisque, apparemment ce n'est pas gênant que le souvenir du premier ne soit pas trop présent pour lire le second !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le 2 pourrait très bien se lire sans connaître le 1, le seul problème est que si on veut lire le 1 après le 2, on en sait trop sur un des personnages principaux.

      Supprimer
  5. Je le lirai, surement, mais pas tout de suite. On en entend trop parlé, j'en attendrais trop et mal. Je préfère laisser un peu de temps passer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pure sagesse! Sans doute en attendais-je trop, mais honnêtement, j'ai dévoré la deuxième moitié en un jour, c'est un signe.

      Supprimer
  6. Bon, il faudrait déjà que je lise Au-revoir là-haut... Jamais très tentée, malgré (ou à cause de) son immense succès. Mais si tu dis qu'il t'a beaucoup plu... J'ai aussi Le comte de Montecristo sur le sommet de ma PAL (bizarrement je ne l'ai jamais lu alors que j'au dû lire 10 fois les trois mousquetaires et leurs suites !)
    Et comme je commence à être proustolâtre, j'ai du coup moi aussi de la sympathie pour M. Lemaître ! Bravo pour ton oeil avisé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lire Au revoir là-haut, c'est le bon moment, le roman doit être libéré maintenant? ^_^
      Oh il faut absolument que tu lises le comte de Monte Cristo... Un souvenir de jeunesse, donc je ne suis pas objective, mais franchement, si tu as lu et relu Les trois mousquetaires (et les suites!), tu devrais aimer!

      Supprimer
  7. je n'ai pas accroché j'ai trouvé le roman long et un rien poussif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, c'est un peu mon ressenti. Mais ça se lit sans déplaisir.

      Supprimer
  8. Un bon roman populaire, oui et sans aucune ironie, du bon boulot :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne va pas se plaindre, mais au fait, on peut aussi lire Dumas, non? ^_^

      Supprimer
    2. Ben oui mais quand c'est déjà fait :-)

      Supprimer
  9. Peut-être, sans urgence en tout cas ...(et Le comte de Monte Cristo, ah, un sacré souvenir de lecture !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, ce Comte, c'est du grandiose!

      Supprimer
  10. post-scriptum : tu es la preuve qu'on peut désactiver tous ces trucs horripilants sur blogspot où il faut cocher des images de voitures, ou de panneaux routiers ou de devantures de magasins avant de voir son commentaire passer ! c'est bien agréable parce que, chez toi, on clique et ça part directement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je suis ravie de la savoir! Aifelle avait déjà confirmé que ça se passait bien. Tu sais, je modère les commentaires (et après j'ai des spams) mais pour moi l'essentiel est le confort des visiteurs.

      Supprimer
  11. Le genre de littérature populaire que j'adore. Il me tarde de le lire. Ce sera pour cet été ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une parfaite lecture d'été, que tu devrais dévorer trop vite, je le sens. Mais à ce moment le livre sera plus facile à emprunter, et de toute façon Lemaitre n'aura pas terminé le tome 3.

      Supprimer
  12. Pourquoi pas comme pavé de l'été ! L'ambiance des années 20 et 30 me tente bien aussi :-)Pour le moment je suis dans les 1000 pages du dernier Paul Auster :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas pavé de l'été chez Brize, il n'y a pas 600 pages...^_^
      J'ai carrément acheté le dernier Paul Auster, histoire de ne pas avoir la pression pour le rendre à la bibli.

      Supprimer
  13. je le lirai, il m'est réservé à la bibliothèque. Je ne déplore qu'une seule chose: j'ai oublié les 9/10è du tome 1 (que j'a pourtant adoré!!!) Raaaahhhh Mémoire!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ce n'est pas grave, le 2 se lit parfaitement sans rien connaître du 1!

      Supprimer
  14. Je crois que je n'ai pas réussi à terminer le premier... et je ne sais plus pourquoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha? Pourtant il y avait du suspense, non?

      Supprimer
  15. Ahum... je n'ai toujours pas lu Au revoir là-haut... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture de vacances, si tu veux, ça viendra.

      Supprimer
  16. Il me reste à lire "Au revoir là-haut" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'intention de lire les 2, mieux vaut commencer par Au revoir là-haut.

      Supprimer
  17. Un bon roman populaire, ça fait du bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, de temps en temps, on ne se prend pas la tête, on dévore, et pourtant on apprend des choses.

      Supprimer
  18. J'étais assez partante après Au revoir là-haut que j'ai lu en fin d'année, mais là ça m'a passé. Un jour sûrement, mais sans urgence. Comme Au revoir là_haut quoi.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout compris. Si le tome 3 arrive, il n'y aura tout de même pas le feu...

      Supprimer
  19. Lu Au revoir là-haut, beaucoup aimé cette histoire génialissime, par contre pas trop le style d'écriture, du coup je m'arrête là avec cet auteur. Le film de Dupontel est génial, enfin je trouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le film (dont on dit beaucoup de bien). D'accord pour l'écriture, cela se laisse bien lire évidemment. N'hésite pas à te penser sur Dumas si ce n'est déjà fait.

      Supprimer
  20. Réponses
    1. D'autant plus qu'on est sur la même longueur d'ondes, j'en avais besoin!

      Supprimer
  21. j'adore ton ironie sur les romans à lire pendant les voyages en train en ce moment, il faut prévoir très large plutôt "la recherche" en entier ... Sinon cet auteur n'est pas mon préféré dans les auteurs contemporains, les caricatures de méchants m'énervent toujours un peu. Mais je le lirai sûrement un jour, sans doute en poche. Pour les spams j'en ai aussi une quinzaine par jour à détruire, J'appelle ça faire mon petit ménage du matin.c'est vraiment énervant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups je n'avais pas pensé à cela... Disons qu'il faut un roman pas trop compliqué, qu'on n'a pas envie de lâcher, parfait pour train, oui, ou salles d'attentes (en cas de grève ça marche!)
      Oui, tu le liras tranquillement quand tu le décideras.
      Les spams ça va ça vient, en général en anglais. Détruits impitoyablement.

      Supprimer
  22. Réponses
    1. Disons que je deviens difficile, et puis plane sur moi l'ombre du comte de MC, et là on ne peut lutter. ^_^

      Supprimer
  23. je dois encore lire le premier et je me contenterai de ça. Pas envie de lire ce deuxième opus, l'histoire me tente beaucoup moins.
    Pour Auster, j'ai lu le premier chapitre sur ma Kindle et il est très tentant malgré les avis négatifs (première partie géniale, la deuxième très longue et poussive...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, si tu mets le nez dans le 1, tu n'en auras pas pour longtemps, cela mérite d'être connu comme histoire.
      Auster: au lieu de l'emprunter à la bibli (et de stresser pour les délais) j'ai acheté 4321 mais en VO (avec délai de lecture inconnu ^_^)

      Supprimer
  24. je l'ai beaucoup aimé, Madeleine m'a plu mais Paul est aussi un personnage haut en couleur.
    j'avais bien aimé "Au-revoir là-haut"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis du temps à apprécier Paul, mais finalement c'est lui qui surnage de l'affaire. A la limite, Léonce et son combat pour s'en tirer, finalement n'est pas si antipathique, Madeleine en fait trop, on la comprend mais...
      Au revoir là-haut, oui, quel bon roman.

      Supprimer
  25. J'avais vu pour Marsantes ! J'adore ce type de clins d’œil .... Oui, il y a des facilités, oui, c'est du bon popu, mais pas tant que cela, ou pas que cela ... les fripouilles sont drôlement bien ancrées dans leur époque, et Madeleine m'a bien fait sourire en dame patronnesse sans vergogne. J'ai adoré les personnages secondaires, la nourrice polonaise et la cantatrice, et le fiancé de Léonce, trop top ! J'avais la chanson de Piaf dans la tête, celle qui cause du légionnaire qui sent bon le sable chaud ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, les personnages dits secondaires sont bien vus, parfois un peu 'outrés' mais on s'amuse (et Lemaitre aussi, je le sens)
      Marsantes, je n'allais pas rater ça! (preuve supplémentaire pour moi que Lemaitre s'amuse)

      Supprimer
  26. J'avais bien aimé Au revoir ... alors pourquoi pas celui-ci, un jour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien ne presse, le poche arrivera, et le numéro 3 n'est pas encore sorti.

      Supprimer
  27. Coucou
    Il est dans ma bibliothèque attendant sagement quelques vacances tranquilles. Presque sure d'être séduite tant j'ai aimé Au revoir là-haut ♥
    Je n'ai jamais lu Alexandre Dumas ... Pourquoi ben je ne sais pas ...
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas lu Dumas? Oh vraiment, là tu en as pour de longues vacances!
      Couleurs de l'incendie se lit vite, tu sais, prévois d'autres lectures pour tes vacances. ^_^

      Supprimer
  28. Je n'avais pas lu Au revoir là-haut (mais l'ai vu au cinéma !). Cela semble assez tentant. Au point de le faire passer devant toutes mes envies de lectures du moment ? je n'en suis pas si sûre... Je crains de faire encore l'impasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage. je ne connaissais pas Lemaitre, et n'ai pas trop envie de le découvrir en auteur de polars, mais dans ces chroniques début 20ème siècle, il sait y faire!

      Supprimer
  29. Bon sang, l'allusion à Proust m'avait échappée. Tu as l'oeil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut dire que je viens d'en lire dans les 1000 pages, ça aide.^_^

      Supprimer
  30. Peut-être le lirai-je un jour, mais ça ne presse pas. J'ai lu le précédent sous toutes ses formes : roman, BD, film. Je fais donc un break.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici l'histoire est différente et se déroule plus tard, mais je te comprends, faire un break!

      Supprimer
  31. Heureusement que tu es là, c'est vrai. Lemaître cite Proust dans ses remerciements mais je n'avais pas vu l'allusion. Shame on me !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh restons soudées dans la proustolâtrie, et si Lemaitre s'y met, bon point pour lui. ^_^

      Supprimer
  32. J'ai adoré le précédent mais je n'ai pas encore trouvé de temps pour celui-ci. Je manque cruellement de temps pour lire et pour venir faire le tour des blogs aimés :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Travail, écriture, salons, mais combien d'heures as-tu par jour? ^_^ (à plus j'espère, au fait)

      Supprimer
  33. Pas fan de Pierre Lemaître, je passe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais lu ses polars, en fait...

      Supprimer
  34. Ah oui, les petites phrases d'humour noir ! j'avais oublié celle du transat. Il y a aussi celle sur le fauteuil roulant (tellement briqué que cela donnerait presque envie d'être handicapé). Fallait oser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, ces petites phrases empêchent de sombrer dans le pathos et le larmoyant, j'aime beaucoup ce côté là de l'auteur.

      Supprimer
  35. Oui, il fréquente les salons, et tout est très finement documenté. Enfin Charles est aussi une belle crapule et il est plus que ridicule, il n'hésiterait pas à vendre sa femme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement j'ai lu tellement vite que mon souvenir de Charles est plutôt celui d'un incapable et d'un faible.

      Supprimer
  36. Je me suis contentée de l'adaptation d'"Au revoir là-haut" (essayer de le lire quand on vient de découvrir les livres d'Erich Maria Remarque, ce n'est pas très flatteur pour Lemaître), mais ce second opus me tente assez (même si je ne percevrai pas les allusions à Proust...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (juste une petite allusion)
      C'est sûr que certains romans actuels sont pâles à côté d'autres... ^_^

      Supprimer
  37. Pas encore lu, alors bon voilà il fait partie des écrivains qu'on vend, survend, avec un max de bienveillance médiatique et critique, il doit valoir le coup je suppose :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, oui, dans son cas ce n'est pas mauvais. Peut-être pas le chef d'oeuvre du siècle, mais Lemaître fait le job et sait écrire et mener une histoire, tout en évoquant bien l'époque.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!