jeudi 19 septembre 2019

Francis Rissin

Francis Rissin
Martin Mongin
Tusitala, 2019


Ce (premier) roman fut repéré sur le blog de Nicole puis celui de Papillon, et cela suffisait à me tenter. Surtout qu’elles n'en disaient pas trop, se contentant de tenter avec des histoires de neurones grésillant de plaisir ou pétillant (et je confirme que les miens furent aussi à la fête), et de donner comme références Antoine Bello ou le Binet de La septième fonction du langage. Me voici encore bien d'accord, si l'on considère l'originalité de la forme, le côté jubilatoire, l'écriture fluide, l'imagination sans faille, le sujet sans autofiction aucune (ouf!), l'ambiance 'tu tourneras les pages'. J'ajouterai juste que ça m'a aussi fait penser, dans le genre bluffant, à Roman fleuve d'Antoine Piazza.

Mais qui est donc ce Francis Rissin, dont le nom apparaît subitement sur des affiches collées nuitamment dans les moindres villages français? Un candidat à quelque chose? Un homme providentiel? Onze chapitres vont en dévoiler un peu, sans trop de chronologie, laissant parler différentes voix pas forcément en accord, pour un tout vertigineux. Rien que le premier texte, une conférence de séminaire dont l'auteur narre sa recherche frustrée d'un livre n'existant probablement pas, est déjà un grand moment de lecture! Ensuite, hé bien, le lecteur est bien baladé, de textes fascinants en textes quasi hallucinés. Une fête au centre Pompidou, une prison de haute sécurité et sa guillotine, voilà des moments inoubliables. Mais faut-il prendre pour argent comptant les récits autour de Francis Rissin? L'on peut y détecter une quasi hagiographie, voire des tournures des Évangiles ou de l'Ecclésiaste... L'on flirte parfois avec l'imaginaire.
Le tout -le début du moins- se déroule dans une monde qui ressemble fortement au notre, avec ses imperfections, ses privilégiés, ses attentes frustrées. Faut-il un homme fort à la Napoléon ou De Gaulle? Voire un dictateur?

Bref, jetez-vous sur ce roman ! Je ne dirais pas Votez Francis Rissin, parce que, comme vous le découvrirez  au cours de la lecture, (mais chut).

(je continue à lever le pied côté blog, mais quand on a des chouettes lectures, difficile de laisser passer)

60 commentaires:

  1. Ah je suis bien contente que Francis Rissin t'ait fait revenir ! Un bouquin qui ne pouvait que te plaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles, une référence à Bello, mais quand même une patte bien à lui. C'était fatal que j'aime.

      Supprimer
  2. Ben voilà, j'ai bien fait de le noter celui-là, tout à fait ma came ! Me reste plus qu'à mettre la main dessus...

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. J'ai craqué, il y a des nouveautés très très bien.

      Supprimer
  4. Je me souviens du billet de Papillon et là, tu en rajoutes une bonne couche. C'est bien noté.

    RépondreSupprimer
  5. Te voilà de retour, j'en suis heureux et en plus ce livre je l’ai acheté, je vais bientôt le lire... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  6. Ha ha... je suis bien ravie de lire ça. Il fallait bien la force d'attraction d'un Francis Rissin pour te faire revenir. A qui le tour ? La barre est haute... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La barre est très très haute! J'en ai un déjà lu un autre de 2019, moins enthousiasmant, mais qui sort du lot, alors, oui, ça peut apparaître.

      Supprimer
  7. Bon sang, mais pourquoi ne faut-il pas voter pour lui ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les hommes providentiels, tu sais, faut parfois s'en méfier.

      Supprimer
  8. Je le note pour la bibliothèque, ça ne coûte rien d'essayer ! ;-) (même si j'ai déjà bien assez d'achats qui m'attendent)

    RépondreSupprimer
  9. J'aime ces billets qui donnent furieusement envie de découvrir un livre sans rien en dévoiler !

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Keisha, ravie de ton retour même en pointillés... Je note que je dois découvrir qui est ce Francis Rissin. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie de mettre la main dessus, en bibli ça doit bien se faire.

      Supprimer
  11. Et te revoilà, quelle chance! Et évidemment avec une terrible tentation. Je me précipite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment! ^_^ Sinon je peux encore sommeiller (en lisant quand même)

      Supprimer
  12. Contente de te voir revenir pour nous faire découvrir Francis Rissin, ce mystérieux personnage dont on ne saura tout que si on ce jette sur ce livre. J'essaierai de le trouver à la médiathèque. Elle réouvre bientôt :) A bientôt avec grand plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bibli fermée, c'est triste (sauf pour travaux ou vacances bien sûr)

      Supprimer
  13. Ah mais te revoilà ! Quelle bonne nouvelle, et avec une proposition très très alléchante. J'espère que tu auras beaucoup d'autres chouettes lectures comme celle-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne garantis pas la régularité et l'enthousiasme sur les lectures, mais je réapparais, oui...

      Supprimer
  14. Aaah chouette le retour ! Et en plus tu frappes fort avec déjà une tentation ! Ça m'a l'air d'être une trouvaille tout à fait dans le genre qui me parle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est complètement dans tes cordes... ^_^

      Supprimer
  15. Commentaire de Violette, disparu suite à une de mes fausses manœuvres...
    "pas mal d'ingrédients qui me font de l'œil, c'est noté! "

    RépondreSupprimer
  16. Lever le pied, ok, mais c'est un beau billet qui donne envie d'aller vers le bouquin.
    (Personnellement, j'ai eu envie d'arrêter – le blog pas les livres – à à la fin de cet été, mais voilà, toujours là, il me manquerait quelque chose, dirais-je. L'habitude est une seconde nature).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement on revient, oui, mais là, à petite vitesse! Ne lâchez rien, ça manquerait!

      Supprimer
  17. Bello je fonce, La septième fonction du langage, je fuis, mon envie balance donc ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'exemples donnés par les copines blogueuses, en fait c'est en rapport avec le plaisir de lecture.

      Supprimer
  18. "sujet sans autofiction aucune (ouf!)" Ô combien!!! :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque, ce critère permet de dégager pas mal de lectures... ^_^ (même si certains livres du genre sont bien quand même)

      Supprimer
  19. Même si, malgré les billets tentateurs de Papillon, je n'ai toujours pas osé ouvrir un Bello, ce roman me tente diablement.

    RépondreSupprimer
  20. Ah ! vous voilà de nouveau. Mais je commençais à m'inquiéter, moi....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je lisais toujours et rodais sur les blogs. Mais je vais aller à un rythme plus doux. Merci!

      Supprimer
  21. Ayant été absente longtemps,je n'avais pas vu que tu l'avais été aussi ! Oui, il y a des moments où un rythme plus doux permet de continuer malgré tout. Bonne reprise Keisha!
    Le "chut" de la fin me torture. On n'a pas idée de piquer la curiosité des gens ainsi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai eu un coup de mou, mais pas question d'arrêter la lecture; pour le blog, ce sera plus en pointillés.

      Supprimer
  22. Heureuse de te lire, Keisha ! Tu m'intrigues fort avec cette article et comme la curiosité est une grande qualité... je pense que je vais plonger !

    RépondreSupprimer
  23. Bon retour, ça fait plaisir ! Ce livre, je ne vais pas le manquer, pour rien au monde, et encore moins maintenant.
    Contente de voir que ça va mieux :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attends toi à une lecture qui change de l'habitude.
      Bah, mieux je ne sais pas, disons que les problèmes demeurent, c'est juste mon attitude face à eux qui doit changer. ^_^

      Supprimer
  24. Heureuse de te savoir de retour, même si c'est à un rythme plus doux.
    Cela fait deux ou trois fois que j'entends parler de ce roman ces derniers jours. J'ai un peu peur qu'il soit trop barré pour moi. A voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, je ne crois pas qu'il soit barré, et crois-moi, je m'y connais en barré ^_^ Tente avec une bibli.

      Supprimer
  25. Oh chouette, te voilà de retour ;0) j'ai moi aussi fait une très longue pause, mais heureusement l'envie revient toujours, bises Keisha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, finalement bien des blogs font des pauses, j'ai vu que tu es toujours là aussi!

      Supprimer
  26. Très intriguant ce roman. Je note... s'il croise ma route !

    RépondreSupprimer
  27. Je lui tourne autour depuis quelque temps mais je vais finir par craquer, il me le faut !!!

    RépondreSupprimer
  28. Je vais devoir rajouter un titre sur ma liste si j'ai bien compris !

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour,
    alors que je fait aussi dans le coup de mou prolongé, voilà que tu utilise le mot magique: Piazza. Donc me voici condamné à acheter ce livre et à le lire.Allez, je retourne ecouter Zebda afin d'etre motivé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Condamné, c'est vite dit, vois dans les biblis. ^_^ Je suis ravie qu'au moins un lecteur tilte au nom Piazza...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!