lundi 30 novembre 2020

La marche du mort / Lune comanche

 Vous vous souvenez de la tristesse avec laquelle vous avez dû quitter Augustus McCrae et Woodrow Call à la fin de Lonesome Dove? (prix Pulitzer 1995). Hé bien ensuite l'auteur a écrit La marche du mort et Lune comanche, qui présentent ces deux héros des années avant. Toute cette bonne came se trouve chez Gallmeister. En tout, plus de 1200 pages!


La marche du mort

Dead Man's Walk , 1996

Lonesome Dove : les origines

Larry McMurtry

Gallmeister, 2016

Traduit par Laura Derajinski 

Gus et Call sont vraiment jeunes (des chiots disent leurs collègues) et les voilà engagés comme rangers au Texas, sous les ordres de militaires autoproclamés. Expéditions mal préparées, qui vont bien sûr tourner mal, car le terrain est dur. Ours, pumas, crotales, manque de gibier et d'eau, sécheresse, chaleur, mais aussi froid, neige. Au début, on a chevaux et chariots, puis c'est la débandade, les désertions, les morts, la marche à pied. 

Mais qui habite ces contrées? Quelques fermiers dont le sort est précaire, car le territoire au départ appartient aux cornanches (cruels, malins, intelligents) et on comprend qu'ils n'apprécient pas les blancs. Ensuite ce seront les apaches, toujours aussi peu accueillants. Puis les mexicains ... Puis une léproserie...

Bref, nos deux héros ont de quoi être fatigués en dépit de leur énergie. Quelques figures d'indiens, de rangers, et de femmes, dans ce chouette roman. Ne pas oublier Matty, la putain costaud et vaillante, rêvant d'ouvrir un bordel en Californie, et Lady Carey, dont les thés en plein désert hostile sont si british, Et puis, moi, quand je voyage "à l'ouest du Pecos", je suis partante!

Avis : babelio,

Une quinzaine d'années plus tard, en gros, et un poil avant (puis pendant) la guerre de sécession, voici 


Lune comanche 

Comanche Moon, 1997

Lonesome Dove : l'affrontement

Larry McMurtry

Gallmeister, 2017

Cette fois McCrae et Call sont sous les ordres du capitaine Inish Scull, tentant de protéger la Frontière des Indiens et autres Mexicains. On retrouve le chef comanche Buffalo Hump, qui tente de rendre son lustre à la nation comanche, en attaquant villes et villages, mais il sent qu'une page se tourne, même les bisons ne sont plus là, partis au nord, et les blancs arrivent de plus en plus,  incitant fortement les indiens à s'installer dans des réserves à cultiver du maïs. L'ancien mode de vie guerrier et nomade, et les traditions, disparaissent.

Kicking Wolf revient aussi, l'incontournable voleur de chevaux, qui va réussir à voler la magnifique monture du capitaine, et la proposer au féroce Ahumado, tout au sud. Là où Inish Scull partira, à pied! 

Un tome qui fait la part belle aux indiens, sans oublier Famous Shoes, qui sait lire les traces!

N'oublions pas les personnages déjà rencontrés dans La marche du mort, Clara dont McCrae est amoureux sans espoir, Maggie qui désespère d'épouser Call, et durant quelques pages on découvre Lonesome Dove à ses débuts, et bien évidemment j'ai une forte envie de le relire!

Ne pas être rebuté par la longueur du livre, c'est plus varié que le précédent en lieux et personnages. Les dialogues sont réussis, les personnages, parfois flamboyants ou fous,  sont bien croqués.

Avis : babelio,



30 commentaires:

  1. Je ne me sens pas partante pour ces contrées là en ce moment, mais plus tard pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah c'est quelque chose, cette histoire, cette ambiance!

      Supprimer
  2. il faudrait que je lise d'abord la série lonesome dove j'avais commencé mais je n'ai pas vraiment accroché

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De mémoire, il m'avait fallu quelques dizaines de pages pour accrocher, mais après... sérieux! ^_^

      Supprimer
  3. J'ai bien aimé Lonesome Dove, alors pourquoi pas ? Ils ne sont pas encore en collection de poche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais si, en totem!
      D'ailleurs la 'suite' de Lonesome Dove, Rues de Laredo, vient de paraître (et chouette, alors)

      Supprimer
  4. bon tu as l'air tellement conquise que tu me fais envie!

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de voir que Lonesome Dove faisait 1200 pages à lui seul !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, tu n'as pas un truc actuellement avec la lecture de pavés? ^_^

      Supprimer
  6. Je ne connais pas cet auteur mais en ce moment je ne me plonge que dans des livres assez court. Je note tous ces titres et je verrai plus tard. Je suis en train de lire "Betty". Merci pour ta présentation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Betty est déjà assez épais, je crois. Je présente, et tu vois.

      Supprimer
  7. Oulala tu vas me détester, je ne connais cet auteur (et le célèbre Lonesome Dove) que de nom...

    RépondreSupprimer
  8. Je pense que cette trilogie ferait un formidable cadeau à Mister B. !
    Merci, Keisha...
    Syl.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens mais oui! Commence par Lonesome Dove. Deux jolis tomes en poche Totem.

      Supprimer
  9. j'ai Lonesome dove en VO depuis...10 ans dans ma pal!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben alors quoi? A priori la langue n'a pas l'air compliquée tu peux te lancer (mais d'accord, la bête est épaisse)

      Supprimer
  10. Ah non, pas pour moi... Entre tes 1200 pages plus le tome d'origine, j'aurais fini au mois de juin !

    RépondreSupprimer
  11. J'avais tellement aimé Lonesome dove ! Pourquoi pas me replonger dans cet univers, même si j'ai moins aimé aux romans qui viennent après

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La série Duane était sympa au départ, après, moins. Mais là on retrouve nos héros rangers tout jeunots.

      Supprimer
  12. Toujours pas lu Lonesome Dove dont les 2 volumes traînent dans ma PAL depuis leur parution....
    Toi qui as lu l'ensemble, conseillerais-tu de lire dans l'ordre de parution ou plutôt dans l'ordre chronologique de l'histoire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis sentie très bien à lire d'abord Lonesome Dove, alors, puisqu'ils sont dans ta PAL, tu commences par eux!

      Supprimer
  13. un bon gros Gallmeister, voilà ce qu'il me faudrait ! (et du temps aussi, oui, c'est vrai, du temps...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du temps, en fait pas tant que ça, pour le lire... Mais c'est vrai que c'est bien épais.

      Supprimer
  14. Les chevauchées à l'ouest du Pecos ... Incontournables ! Mais maintenant, j'ai tout lu, boooouuu

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!