mercredi 22 octobre 2008

Le club des métiers bizarres



Le club des métiers bizarres
Gilbert Keith Chesterton



L'imaginaire / Gallimard, 2006



Découvrons ce fameux club et ses activités  :  "La nature de cette société peut facilement se résumer en quelques mots: c'est un club excentrique et bohème ; la seule condition exigée pour en faire partie consiste en ceci, que le candidat doit avoir inventé la profession qui le fait vivre, et que cette profession doit être entièrement nouvelle."

Quelques exemples, mais pas trop pour ne pas dévoiler les bases des histoires : fondateur de l'agence de l'aventure et de l'inattendu, agent de  location de villas arboréales , crampons professionnels ... C'est complètement loufoque et parfois un peu tiré par les cheveux.

Au début je pensais trouver une lecture à la Conan Doyle ; quelques descriptions classiques peuvent le laisser penser :
"Un petit homme trapu, soigné, entra rapidement dans la pièce, posa d'un coup sec son haut-de -forme sur la table, et dit : "Bonsoir, messieurs", en attendant la dernière syllabe d'une façon qui le fit tout de suite reconnaître pour un homme à cheval sur la discipline , un soldat aimant la littérature et le monde. Il avait une grosse tête, des cheveux poivre et sel, et de courtes moustaches noires qui lui donnaient un air de férocité corrigé par ses yeux tristes, bleus comme la mer."
C'est Basil, ancien juge plus qu'original, qui dénoue les fils des différentes intrigues, suivi par ses deux Watsons, Rupert et le narrateur, qui ne comprennent rien sans ses explications.
Eh bien je me  trompais, Chesterton fait vite dire à Basil:
"Combien les faits obscurcissent la vérité ! Il se peut que je sois stupide.A vrai dire, je suis fou... mais je n'ai jamais pu croire en cet homme - comment s'appelle-t-il donc ? - dans ces histoires épatantes ... Sherlock Holmes."

En fait c'est une plongée dans un univers curieux , parfois fantastique, drôle, nimbé d'une certaine poésie, déroutant et intriguant, ce qui explique sans doute que je voulais à tout prix connaître le fin mot de chacun des mystères, malgré un certain côté répétitif et artificiel.


Commenter cet article

Ma foi, pourquoi pas ! Vous avez dit bizarre ? Je note.
keisha Il y a 4 ans


Tu l'as dit ! Moi je n'ai pas osé même si j'en avais envie ...
C'est quand même un livre bizarre et inclassable. Je n'ai guère d'empathie avec les personnages; mais c'est parfois fou-fou et inventif.



Manu Il y a 4 ans
J'avais lu un tome des "aventures" du Père Brown et j'avais été très déçue ! Le style m'avait déçue, ainsi qu'autre chose dont je pense me souvenir, mais je n'en suis plus sûre, donc je préfère me taire :-D
keisha Il y a 4 ans


C'est bien possible que le style et les histoires de celui-ci soient du même genre que ceux des "aventures du Père Brown", et c'est plutôt déroutant. Une expérience
donc, mais je passe à autre chose.



Cachou Il y a 4 ans
J'ai un peu de mal à comprendre le sujet du livre... C'est une enquête policière et non une présentation de métier fantasques, c'est bien ça?
keisha Il y a 4 ans


Ah j'ai été un peu embrouillée dans mon article ; il y a plusieurs chapitres indépendants , où à chaque fois les trois personnages principaux connaissent des
aventures assez mystérieuses qui se résolvent par la découverte de l'existence d'un "métier bizarre". Je simplifie un peu mais en gros c'est ça.
Je pensais découvrir du plus classique dans le fond et la forme, l'aspect loufoque n'est pas désagréable, mais on en reste un peu là.



Dominique Il y a 4 ans
Chesterton est un célèbre humoriste anglais. Mais son art semble un peu vieillot d'après ce que tu dis.
keisha Il y a 4 ans


Son personnage le plus connu est le Père Brown. Ses livres sont dits "déconcertants" et je le crois sans peine !



Keltia Il y a 4 ans
Ça a l'air... bizarre! Les livres un peu loufoques ne me plaisent pas souvent, je suis vite perturbée ;-)
keisha Il y a 4 ans


Là le problème était aussi que l'on suivait à grands pas les personnages et qu'on n'avait pas l'impression de les connaître ou de les comprendre. D'où le côté
superficiel. Je suis restée sur ma faim par rapport à ce que le titre laissait entrevoir.



liliba Il y a 4 ans
Marrant, ça me plait bien quand c'est loufoque... mon esprit tordu aime !
keisha Il y a 4 ans


Alors là tu seras ravie, c'est abracadabrantesque ... Tout en restant assez léger quand même.



Karine :) Il y a 4 ans
Normalement, quand c'est bizarre, ça me plait... donc, un peut-être pour celui-ci, malgré les réserves!
keisha Il y a 4 ans


Si tu tombes dessus en bibliothèque tu peux tenter l'aventure ; c'est un auteur anglais, tu peux le voir en VO aussi. En bizarre et déjanté j'ai préféré Jasper
Fforde quand même.



A_girl_from_earth Il y a 4 ans
Tsss je pensais m'en sortir indemne aujourd'hui et au moment de fermer la fenêtre, mes yeux tombent sur ce titre sur le côté de ton blog (bizarrement). C'est un livre que j'avais noté dans ma LAL il y a des années mais dont j'avais complètement oublié l'existence depuis! Ton billet me confirme que ça pourrait vraiment me plaire, je vais me le renoter!
keisha Il y a 4 ans


@ A girl from earth
Lire la liste des tentations proposées se révèle dangereux, je sais. L'autre jour j'ai vu "Barbara Cartland" et évidemment j'ai lu le billet. La blogueuse parlait avec humour de son expérience
(qu'elle ne voulait pas renouveler).
Ce Club est donc une curiosité assez loufoque, tu peux essayer si tu le trouves en bibli. Dans le billet je dis "répétitif et artificiel". Mais ce sont des histoires assez courtes et il y a de
l'idée, c'est sûr!
Et j'adore quand de vieux billets refont surface!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!