vendredi 27 février 2009

Ma Mercedes est plus grosse que la tienne



Ma Mercedes est plus grosse que la tienne
Nkem Nwankwo









Le serpent à plumes, 1998







Pourquoi ce livre ? dirait Cachou. D'abord il me fallait une lettre N pour le challenge ABC. Ensuite j'aime beaucoup Le serpent à plumes, son petit format, ses couvertures, son joli papier, et les auteurs proposés, entre autres Albert Londres.
Et pour finir je n'ai pas résisté au titre (My Mercedes is bigger than yours est le titre original) et au fait que ce soit un auteur africain, nigérian plus précisément. L'histoire se déroule à Lagos et dans un village Ibo près d'Onitsha. Oui, Onitsha, retenez bien ce nom. Toutélié ...

Onuma, fils du chef  Udemezue Okuda, revient à Aniocha son village natal ! Après 15 années pendant lesquelles il a étudié à Lagos et trouvé un travail lucratif de "chargé de relations publiques dans une société européenne basée à Lagos". C'est donc dans une superbe Jaguar qu'il fait son entrée au village où tous l'attendent.... "Son salaire mensuel aurait pu nourrir tout le village pendant des mois."

Suivent alors toutes les aventures d'Onuma et de sa Jaguar, qui finit rapidement accidentée au fond d'un ravin (les routes sont mal signalées, surtout si on a un peu bu...) et ensuite complètement désossée.

Les aventures tragi-comiques d'Onuma sont prétextes à d'amusantes scènes qui présentent la vie à Lagos et ses embouteillages, ainsi qu'à Aniocha et ses environs : le village familial, la police,  la justice,  les transports en commun, les boîtes pour se distraire, les mécaniciens, et pour finir les politiciens.

"Les paysans reconnurent le policier et le traitèrent selon le code du village. Un rprésentant de la maréchaussée devait toujours être induit en erreur, mal informé ou dirigé sur un fausse piste."

Parfois caricatural, mais bien observé et bien raconté.


Lettre N du challenge ABC


Commenter cet article

Lou Il y a 4 ans
L'autre jour j'ai parlé d'un livre de la même collection et la couverture a été l'un des principaux sujets de conversation, entre les adeptes et les anti ;) Ce livre a l'air amusant en tout cas !
Cachou Il y a 4 ans
Ca c'est du titre quand même. Par contre, je dois avouer que l'histoire n'a pas l'air d'être ma tasse de thé...
sybilline Il y a 4 ans
Malgré ton indulgence envers ce livre, je devine qu'il est loin d'avoir été ton préféré...
Florinette Il y a 4 ans
J'aime bien cette maison d'édition, mais ce livre ne me tente pas plus que ça ! Bon après-midi Keisha ! :-)
A_girl_from_earth Il y a 4 ans
J'avais repéré ce livre en librairie, à cause du titre aussi, mais c'est le genre que j'attends de voir en bib' avant d'éventuellement me lancer.
Isa Il y a 4 ans
Je l'avais lu il y a quelques années et j'avais beaucoup apprécié l'humour et le dépaysement offert par ce roman.
Manu Il y a 4 ans
Ca a l'air très drôle et vite lu. Plutôt le genre que j'essaierais si je le trouve à la bibliothèque.
GeishaNellie Il y a 4 ans
J'adore la littérature africaine, se livre est bien tentant.
kathel Il y a 4 ans
Pour répondre à ton blog-it express, je vais au salon du livre le mercredi 18 mars... Je n'y suis pas allée depuis une éternité !
Karine :) Il y a 4 ans
J'avais repéré ce livre dans le cadre du swap Afrilire l'an dernier... mais je n'ai jamais réussi à mettre la main dessus, même après commandes! Bon, ça semble comique, quand même!
Alwenn Il y a 4 ans
Bon, ce ne sera pas une lecture pour moi mais le titre est bien marrant, je trouve ! :))
zarline Il y a 4 ans
J'ai repéré ce livre en librairie la semaine passée à cause du titre qui est vraiment phénoménal. Après avoir lu ta critique, je vais définitivement me laisser tenter...
liliba Il y a 4 ans
Ce petit livre a l'air bien original et rigolo... Et j'adore le titre !
sunny Il y a 4 ans
J'aime bien le titre, et ta critique donne envie.
DF Il y a 3 ans

Le titre est pour le moins incitatif! Je garde en mémoire.


Hervé Il y a 3 ans

Bonsoir. C'est un livre truculent qui n'est pas caricatural, vraiment pas. D’un élan comique il se termine dans la tragédie. J’adore.
Hervé.


Ferrand Hervé Il y a 3 ans

Bonsoir. Merci beaucoup. La littérature nigériane connaît à nouveau où devrions-nous dire toujours de grands talents avec notamment Sefi Atta, le meilleur reste à venir et Chris Abani, Graceland.
Parmi mes écrivains du continent noir préféré en ce moment : bien sûr le guinéen Tierno Monenembo, son compatriote Libar M. Fofana et le togolais Sami Tchak.
Ton blog est vraiment très riche ; un travail passionnant pour les amoureux de la littérature. Bravo !
A bientôt.
Hervé.


keisha Il y a 3 ans

@ Ferrand Hervé
Je n'en avais lu que Wole Soyinka (Aké, le premier volume de mémoires...) dans les années 90, mais je sais que le roman de Seti Atta est à la bibli, ainsi que d'autres d'auteurs africains. Cette
littérature est heureusement plus visible maintenant en France. Je connais les noms des auteurs assez anciens (Oyono, Dadié, Lopes, Kourouma, etc...) mais moins les récents. Ton blog devrait
m'aider à arranger ça! Je dois lire Mabanckou aussi.
Mon blog est plus éclectique, le problème est que j'aime quasiment tout! Pour certaines lectures (polars, SF) je vais voir aussi des blogs de lecteurs plus spécialisés. J'avais aussi croisé avant
le tien des blogs dédiés à la littérature africaine.




le Merydien Il y a 3 ans

Tres Bon Libar M Fofana ainsi que Scolastique Mukasonga chez Gallimard. Je suis juste étonné de voir ce livre apparaitre car je l'avais lu à sa sortie et apres verification, c'etait en
1999 Comme le temps passe. Un bon petit livre détendant mais qui parle en effet plus à ceux qui ont connu ce genre
d'ambiance. Dans le même genre, Hubert freddy NDONG MBENG avec "Les matitis: Mes pauvres univers en contre-plaqué, en planche et en tôle--" sur le Gabon. Mais bon, réservé là aussi à ceux qui ont
connu. Quand à la littérature africaine, dommage que certain prix littéraire ne connaissant que peu l'Afrique, soit le Baobab qui cache la Foret des Abeilles.


keisha Il y a 3 ans


@ le Merydien
En fait je l'ai choisi pour un challenge, le titre me plaisait, et j'aime bien découvrir la littérature africaine. Je ne connais pas le Nigeria, mais connais quelqu'un qui y a vécu deux ans, et
comme toi j'ai traîné mes sandales dans certains coins du continent...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!