lundi 16 février 2009

Si c'est un homme




Si c'est un homme
Primo Levi




Julliard, 1987




"J'avais été fait prisonnier par la Milice fasciste le 13 décembre 1943. J'avais vingt-quatre ans."
Primo Levi est déporté en Pologne dans un convoi de douze wagons pour six cent cinquante personnes. Sans eau, sans nourriture.
Sur les quarante-cinq de son wagon, "quatre seulement ont revu leur foyer".
Il se retrouve dans un camp appelé Monowitz, ayant contenu jusqu'à douze mille prisonniers et situé à environ sept kilomètres à l'est d'Auschwitz. Il décrit son arrivée, ses découvertes, le travail, le froid, la faim, les mille façons de vivre ou plutôt survivre.
Le 18 janvier 1945 le camp est déserté par les prisonniers et les gardiens. Souffrant de scarlatine, Primo Levi est trop faible pour évacuer le camp et reste avec les malades. Suivent dix jours où ils sont livrés à eux mêmes et se débrouillent jusqu'à l'arrivée des Russes le 27 janvier 1945.

Primo Levi écrit ce livre en 1947 et écrit dans un appendice daté de 1976 :
"J'ai délibérément recouru au langage sobre et posé plutôt qu'au pathétique de la victime ou à la véhémence du vengeur : je pensais que mes paroles seraient d'autant plus crédibles qu'elles apparaîtraient plus objectives et dépassionnées."

Je ne crois pas nécessaire d'insister pour vous convaincre de vous lancer dans cette lecture (si ce n'est déjà fait). J'ai mis du temps à me décider ; pourtant ce témoignage est incontournable pour la connaissance du fonctionnement d'un camp au jour le jour et la connaissance de l'être humain confronté à ces conditions là. Ce n'est pas à proprement parler un livre d'histoire, Primo Levi parle de ce qu'il a vécu et c'est suffisamment fort. A lire absolument.
L'avis d'Alex de Bookie Bouquine
Différents commentateurs suggèrent d'autres lectures intéressantes :
Maintenant ou jamais (suggéré par Freude) ou La trêve de Primo Levi (suggéré par Aifelle, Stéphie et Denis), L'écriture ou la vie de Jorge Semprun (suggéré par Kitty), L'espèce humaine d'Antelme et  La douleur de Duras (suggérés par Stéphie).

Poème placé en exergue de Si c'est un homme

Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons,
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis,
Considérez si c'est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connaît pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non.
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas :
Gravez ces mots dans votre cœur,
Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant ;
Répétez-les à vos enfants
Ou que votre maison s'écroule,
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous.
Les vers en gras reprennent presque mot pour mot le texte du "Schema Israël", profession de foi juive, insistant comme lui sur l'impérative nécessité de transmettre le message aux suivants.

[ Wikipédia]
 


Commenter cet article

lily Il y a 4 ans
A lire absolument, tu as tout à fait raison....
kathel Il y a 4 ans
J'avais été frappée à la lecture par la façon pudique de Primo Levi de tout raconter, sans rien omettre mais sans pathos... Un livre incontournable.
Chinchilla Il y a 4 ans
J'ai lu ce livre en terminale et il m'a vraiment marqué.
Leiloona Il y a 4 ans
A lire et à faire lire, oui !
saxaoul Il y a 4 ans
Il est dans ma PAL et fait partie de ma liste pour le défi Blog-o-trésors.
lael Il y a 4 ans
oh non non Primo Levi non!!! je n'ai jamais apprécié les romans qui nous replongent au coeur du passé, et surtout de la déportation, même si en lisant La Voleuse de livres, jai adoré, mais là Primo Levi en fait trop! en plus c'est un incontournable au lycée!
Cachou Il y a 4 ans
C'est un sujet qui flotte dans l'air pour le moment. J'ai déjà donné une liste de lectures à mes élèves sur la seconde guerre mondiale suite à une discussion sur les propos négationniste de l'évêque dont je ne me rappelle pas le nom. Il faudrait que je me procure celui-ci...
Aifelle Il y a 4 ans
Il faut lire aussi "la trêve" qui relate la période suivante, son errance avant de retrouver l'Italie.
chris89 Il y a 4 ans
Merci pour cette découverte ! je le note pour toute la famille .
Cécile Il y a 4 ans
Il est sur ma LAL !!! Alors si en plus, il est à lire absolument, je le remonte ! :D
Cachou Il y a 4 ans
Oh, hasard des hasards: je parlais de ton billet à ma mère cet après-midi (on a dû aller chez la vétérinaire pour un chat malade) et elle me dit "Ah, ben, justement, je l'ai et je l'ai enlevé de ma bibliothèque pour faire de la place".
Et me voilà revenue chez moi avec un exemplaire très joli de chez Buchet/chastel qui semble dater des années 50 (et qui sent di-vi-ne-ment bon).
Et un livre en plus sur ma PàL, un!
Suzanne Il y a 4 ans
Il est là, tout près dans ma pile...pour bientôt.
Schlabaya Il y a 4 ans
Je l'ai lu il y a plusieurs années, je le relirai certainement. Un enseignant à la fac nous l'avait recommandé, mais il désapprouvait la façon dont le titre avait été traduit, il disait qu'en italien ça se disait "si ça est un homme", le "ça" étant particulièrement méprisant, désignant une chose plutôt qu'une personne.
Julien Il y a 4 ans
Je dois le lire absolument.
Merci pour ce billet.
Manu Il y a 4 ans
Cela fait des années que je veux le lire mais je n'ai pas encore eu le cran ! Pourtant, la première et la seconde guerres sont des thèmes qui me touchent beaucoup et je pense comme toi Keisha que c'est notre devoir de ne pas oublier. Ne serait-ce qu'en mémoire de nos grands-pères et grands-mères.
Keltia Il y a 4 ans
Mmm j'ai un peu peur de le lire. Surtout en hiver, où mon moral est particulièrement changeant. Je le garde en tête pour un moment où je me sentirai prête à "assumer".
Ankya Il y a 4 ans
C'est la première fois que j'ai lu un livre commenté (sans compter les mangas) sur un des blogs que je visite régulièrement *fière*

Rhem... bref.

Tu as raison, ce livre est très poignant et il est à lire absolument !!!
Alex Il y a 4 ans
Lu il y a plusieurs années. Il reste bien en mémoire. Je crois que c'est le livre qui m'a le plus marquée. D'ailleurs, il me semble que c'était le tout premier billet de mon blog O.o
A_girl_from_earth Il y a 4 ans
Un témoignage incontournable, clairement!
Kitty Il y a 4 ans
Je n'ai pas lu Si c'est un homme de Primo Levi, quoiqu'il est sur ma LAL (depuis longtemps changé en CTAL pour Carnet de titres à lire), mais j'ai lu L'Écriture ou la vie de Jorge Semprun et j'avais été marqué par l'écriture des souvenirs de cet homme qui, lui, avait été déporté à Buchenwald. D'après ce que je lis de vos impressions de lecture, les deux livres se rapprochent, mais si l'écriture de Levi est trop forte, celle de Semprun est atténuée par un amour de la littérature qui le suit jusque dans les camps où un "cercle" littéraire se forme à l'insu de leurs tortionnaires. C'est les camps, mais aussi la réadaptation dans la vie quotidienne, le après.
Bref, si vous avez aimé Primo Levi, d'après moi vous allez aimer tout autant Jorge Semprun !
praline Il y a 4 ans
Une lecture très marquante, qui hante encore, des années après !
Géraldine Il y a 4 ans
Ce livre est forcément intéressant au niveau historique. Par contre, au niveu humain, il doit être très bouleversant. Je pense qu'il faut se sentir prêt à se lancer dans ce genre de lecture. Personnellement, j'avoue ne pas me sentir prête pour l'instant.
Sinon, pour ma liste, don't worry, tu est bien sûr dans le peloton de tête. je dirais à l'éditeur de miser sur la casaque bleue et verte !
Thaïs Il y a 4 ans
tu sais que ça fait un temps fou que je me dis qu'il faut que je le lise ! et tu me donnes vraiment envie de le remettre sur le haut de ma LAL :)
Dominique Il y a 4 ans
Je l'ai lu lorsque l'auteur s'est suicidé, en 1987, c'est à cette triste occasion que j'ai appris son existence en même temps que celle de ce livre qui reste l'un des témoignages les plus abordables sur les camps de la mort.
Midola Il y a 4 ans
Ce texte fait vraiment partie des incontournables. Primo Levi arrive à raconter les camps de concentration de manière sobre, sans chercher à accabler le lecteur. Je l'ai lu lorsque j'étais au lycée et j'en garde un souvenir assez précis.
Stephie Il y a 4 ans
Alors si je peux nuancer ce que je lis dans les commentaires, l'expérience n'a pas du tout été la même pour Semprun qui n'était pas prisonnier dans les mêmes quartiers; il était arrêté pour son appartenance politique. Alors que Levi, étant juif n'était pas promis au même sort.
Je conseille la lecture de "La Trêve" dans lequel Primo Levi raconte la libération des camps et le retour, très difficile aussi mais cela permet d'avoir vraiment une vision complète de la situation.
Primo Levi s'est effectivement suicidé car il ne supportait plus de vivre avec ce passé.
D'ailleurs, c'est un peu la question que pose Semprun avec le titre ambigü de "L'écriture ou la vie"
Stephie Il y a 4 ans
Une sorte de société organisée, en effet ; avec ses propres règles.
denis Il y a 4 ans
ah oui génial ce livre
j'ai lu la suite qui est son retour (errance) de camp
j'ai oublié le titre mais c'est sublime
il faut aussi lire Kertesz, le Nobel de littérature qui a raconté sa jeunesse dans les camps (être sans destin)
amitiés
denis
Stephie Il y a 4 ans
Une dernière suggestion : à lire en parallèle "L'espèce humaine" d'Anthelme puis "La douleur" de Duras.

Denis, comme je l'ai écrit un commentaire plus haut, il s'agit de La Trêve
Karine :) Il y a 4 ans
IL y a longtemps que je me dis que je veux le lire... mais je n'ai jamais osé m'y attaquer... je suis une grande peureuse, je pense. Mais je lirai un jour, c'est certain.
Nanne Il y a 4 ans
C'est un livre que j'ai mis dans mon défi "Blog-o-trésor" de Grominou, Keisha ... Et que j'ai lu un certain nombre de fois !! A chaque fois, j'ai l'impression de découvrir encore quelque chose ! C'est dire son impact ...
Livre admirable et indispensable en effet de même que l'écriture ou la vie qui permet en outre une analyse intéressante sur la notion de témoignage, sur la possibilité même de témoigner (ou pas, sur le statut du roman, etc. Passionnant en plus d'être brillant et édifiant.
Quant au livre culte d'Antelme (sans H), il est soumis aux votes sur mon blog avec 4 autres livres dans le cadre de mon challenge de lecture de mars (et il est en tête pour le moment).
J'ai écrit un mini bla bla sur Antelme dans le cadre de la présentation des 5 livres de mon challenge lecture de mars. Ca te situera le personnage...
Orchidée Il y a 4 ans
... tient un livre à ajouter dans ma LAL
Freude Il y a 4 ans
Un très beau livre... A lire également du même auteur, "Maintenant ou jamais" qui relate la traversée de l'europe d'un groupe de partisans juifs polonais et russes pdt la guerre.
sybilline Il y a 4 ans
Une oeuvre majeure, bouleversante, que je lis et relis toujours avec la même émotion...
Neph Il y a 4 ans
Je l'ai lu il y a quelques mois, j'ai regretté d'avoir attendu si longtemps...
Namya Il y a 4 ans
Un livre qui m'a beaucoup touché !! d'ailleurs il a touché tellement de gens dans mon entourage que j'ai mis aussi pas mal de temps à me plonger dedans ... bien m'en a pris !

J'ai vraiment été beaucoup touchée par ce roman

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!