samedi 30 mai 2009

La fin de Napoléon



La fin de Napoléon
François-René de Chateaubriand

André Versaille, 2009


















J'avoue n'avoir jamais lu Les mémoires d'Outre Tombe, mais un défi ne me fait pas peur, et j'ai (j'avais?) l'intention de découvrir ce pavé un jour ou l'autre. Donc cela m'a paru intéressant d'attaquer la bête par un raccourci.

Le texte présenté dans ce petit livre est celui du 24ème livre de mémoires d'Outre-tombe, et traite bien sûr de la fin de Napoléon.

Pour une fois je peux sans risque dévoiler l'intrigue et la fin : en 1815, Napoléon, par aversion d'une république, choisit de ne pas se réfugier aux Etats Unis, et de se livrer aux anglais, qui l'envoyèrent à Sainte Hélène...

"Le 16 octobre 1815, Bonaparte aborda l'écueil, son mausolée, de même que le 12 octobre 1492 Christophe Colomb aborda le nouveau monde, son monument."

Six ans plus tard, il y meurt et y est enterré.

"Les planeurs et les menuisiers soudèrent et clouèrent Bonaparte en une quadruple bière d'acajou, de plomb, d'acajou encore et de fer-blanc; on semblait craindre qu'il ne fut jamais assez emprisonné."

Des années plus tard son corps est ramené en France.

Chateaubriand est un fidèle et vieil ennemi de Napoléon, il fait beaucoup référence à la mort du Duc d'Enghien et aux conquêtes meurtrières de Napoléon. Il ne l'aime pas, mais l'admiration perce cependant à travers les pages de ses Mémoires. Il en fait un portrait sans concession.

" Il n'a pas fait la France, la France l'a fait."
"Bonaparte n'est pas grand par ses paroles, ses discours, ses écrits, par l'amour des libertés qu'il n'a jamais eu et n'a jamais prétendu établir; il est grand pour avoir créé un gouvernement régulier et puissant , un code de lois adopté en divers pays, .. , une administration forte, active, intelligente..."

Chateaubriand est mort en 1848 et il est heureux pour lui qu'il n'ait pas connu le Second Empire et "Napoléon le petit"...

Pour cette première rencontre avec le vicomte, je dois dire que ce ne sera pas l'auteur du 19ème siècle que je préfère !!! Ou alors c'est que l'histoire m'était déjà connue...

Plutôt immodeste, à la fin il arrive à toucher:
"Quand on a recontré comme moi Washington et Bonaparte, que reste-t-il à regarder derrière la charrue du Cincinnatus américain et la tombe de Sainte Hélène? Pourquoi ai-je survécu au siècle et aux hommes à qui j'appartenais par le date de ma vie? (...) Je me décourage de durer."

Vanité des vanités, tout est vanité...


Merci à l'éditeur André Versaille pour ce petit livre de la collection A s'offrir en partage.

"Nous avons lancé, il y a quelques mois, une collection intitulée “À s’offrir en partage”, qui est composée de textes courts (récits, nouvelles, extraits de Mémoires, etc.) d’auteurs connus, chacun préfacés par un homme ou une femme de culture. Parmi les titres déjà parus : La Fin de Napoléon de Chateaubriand (préfacé par Max Gallo), L’Héritage de Maupassant (préfacé par Pierre Assouline), Le Bonheur dans le crime de Barbey d’Aurevilly (préfacé par Denis Tillinac), Sur Rodin, de Rilke (préfacé par Jean Daniel) et bien d’autres encore."

http://www.andreversailleediteur.com/?livreid=745


Fashion a déjà présenté Les Cenci d'Alexandre Dumas , Leiloona la plus belle histoire du monde de Kipling,
Antigone Sur Rodin de Rilke,

Commenter cet article

Stephie Il y a 4 ans
Cet éditeur est bien présent sur la toile en ce moment. J'ai bien envie d'en essayer un titre moi aussi.
Manu Il y a 4 ans
Bof, non merci ;-) Chateaubriand ne m'a jamais attiré mais Napoléon encore moins.
Aifelle Il y a 4 ans
Bien intéressante cette petite collection, sauf que Napoléon heu .. il ne m'attire pas tellement. J'attends avec impatience le billet sur Maupassant. Qui viendra de qui ?
Mango Il y a 4 ans
Napoléon, peut-être pas mais chateaubriand, définitivement oui! Ah, son portrait à Saint-Malo, les cheveux fous dans le vent, la main sur le coeur!... ;))
kathel Il y a 4 ans
J'avais vu ces différents billets, mais pas réalisé qu'il s'agissait de la même collection ! Il faut dire que j'ai plus le temps de survoler les blogs que de de les lire en ce moment ! ;-)
Leiloona Il y a 4 ans
Cette maison d'éditions mérite amplement d'être connue pour la qualité des livres qu'elle propose. Merci pour le lien. ;)
Restling Il y a 4 ans
Ouhlà ! De l'Histoire ! Ce livre n'est vraiment pas fait pour moi !!!
Neph Il y a 4 ans
J'ai beaucoup aimé le premier tome des Mémoires d'Outre-Tombe, mais je ne suis jamais allée plus loin... Du coup, faudrait que je m'y remette depuis le début !
emiLie Il y a 4 ans
Cette collection m'a l'air très originale et très sympa, à noter!
Keltia Il y a 4 ans
5 € et ça tient dans un sac: ça m'a l'air bien intéressant! Napoléon est un personnage historique que je connais peu mais que je trouve fascinant.
Freude Il y a 4 ans
J'ai lu le billet de Fashion, mais je ne savais pas qu'il s'agissait d'une collection, intéressant ! Lire Chateaubriand... je ne sais pas.... j'ai lu les mémoires plus jeune, mais là...
Lou Il y a 4 ans
J'ai reçu deux livres de cet éditeur, je compte les présenter la semaine prochaine a priori. Moi non plus je n'ai pas lu Chateaubriand. Mon père s'est régalé avec les "Mémoires" mais même si je compte bien les lire, elles attendront un peu...:)
Soie Il y a 4 ans
Je ne connais pas cette collection, mais dans un esprit voisin je connais "les classiques abrégés" et je trouve que c'est une bonne idée. cela donne une première idée de l'œuvre et de l'écriture de l'auteur sans plonger dès le départ dans un pavé ... on peu ensuite approfondir ou pas.
Namya Il y a 4 ans
Salut Keisha , je profite de ton article sur Chateaubriand ( qui ne me tentait pas à la base, j'avoue mais finalement cet ouvrage m'interesse...) pour te passer un petit coucou après deux mois d'absence sur la toile . C'est toujours agréable de lire tes articles, je note de plus en plus de titres dans ma LAL , ca désespère mon compte en banque et ma petite bibliothèque :-D
Lou Il y a 4 ans
Je crois que Chateaubriand au contraire fait preuve de beaucoup de modestie dans son autobiographie. Certes je n en suis pas rendu encore á ce passage, mais pour l instant il ne cesse de se décrire comme médiocre et désintéressé. Peut etre que tout ceci n est que fausse modestie. Chateaubriand est pour moi un tel symbole de modernité et de droiture, á cheval entre deux siecles. Il n aimait ni la cour du roi, et bien que séduit par les idées révolutionnaires, la violence de la terreur le révulse. C est un visionnaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!