jeudi 25 février 2010

Rencontres avec l'archidruide



http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/Grandes110/2/8/2/9782351780282.gifRencontres avec l'archidruide
John McPhee

Gallmeister, 2009
Paru en 1971



Rassurez-vous, ce n'est pas une histoire ésotérico-mystico-celtico-machin, l'Archidruide étant le nom donné à David Brower par des gens qui d'ailleurs ne partagent pas ses convictions.

David Brower a été la figure emblématique de la défense de la nature et de l'écologie aux Etats-Unis, très controversé même parfois dans son propre camp, certains pensant qu'il allait trop loin. J'avoue que j'ignorais même son nom!

C'est le journaliste John McPhee qui s'attache à ses pas et nous le fait vivre sous nos yeux. Tout d'abord, je tire mon chapeau à  McPhee, qui fournit là un superbe document tout en neutralité, très bien écrit et non dénué d'humour. De plus il décrit avec précision et talent la nature et sa découverte, donc cet homme a tout pour me plaire.

Une montagne
Randonnée dans le Glacier Peak Wilderness avec Brower et Charles Park, "géologue et ingénieur minier pour qui la découverte d'un gisement de cuivre sous la Maison Blanche devrait donner le droit de la déplacer". Tout les oppose, évidemment:
"- Quand on creuse une mine, expliqua Park, il y a deux conséquences inévitables : un trou dans le sol et un tas de débris. Ce sont les deux seules choses qu'on ne peut pas éviter.
- Si. On peut tout simplement éviter de creuser."


Une île
Rencontre entre Brower et un prometteur immobilier [ Marie, lecture super attentive, a aimé ce prometteur;  je dois avouer que c'est une erreur involontaire, mais c'est tellement joli que je laisse - évidemment je voulais écrire promoteur] dans une île quasi déserte au large de la Floride. Ça fait peur, non? Où on découvre que les choses ne sont pas aussi tranchées qu'on l'imagine.

Une rivière
Découverte du site de Glen Canyon et descente des rapides du Colorado avec Brower et Dominy, du Bureau des réclamations (si j'ai bien compris, son truc c'est de faire construire le plus de barrages...). Deux personnages hauts en couleur que tout oppose, mais on sent passer entre eux un certain respect, une compréhension, tout se passe entre gentlemen malgré des disputes renouvelées.
Au sujet du lac Powell (qui a englouti des km² de paysages extraordinaires) Brower déclare tout de même:
- Le lac Powell est irréel. Je n'ai jamais rien vu de pareil. C'est un réservoir d'une beauté incroyable.
Cependant :  " On ne pourra jamais dupliquer ce paysage, ce lac, ailleurs qu'ici. Mais on ne peut plus profiter du paysage originel, non plus. C'est bien le problème."


Tout au long de ces voyages dans des sites sublimes, fusent des arguments irréconciliables évidemment, mais McPhee ne prend pas parti, il expose les faits et les propos, il n'y a pas le noir d'un côté, le blanc de l'autre, les méchants ici, les gentils là; il laisse le lecteur réfléchir une fois connus les arguments des diverses parties qu'il a honnêtement  laissés se dévoiler.
Ce document se lit comme un roman et j'espère que le côté "ah zut encore un truc écolo" ne fera pas fuir les lecteurs! Écrit en 1971, mais hélas terriblement actuel.
J'ajouterai que j'ai eu la chance de voir le grand canyon, le lac Powell et plein de sites extraordinaires, ce qui explique sans doute mon amour pour ce genre de livre!
http://www.voyager-en-images.fr/autres_destinations/Lakepowel/tn_LP_3_800.jpghttp://www.voyager-en-images.fr/autres_destinations/Lakepowel/tn_lp_05.jpg










L'avis de Choupynette (merci à elle!!!), L'appel de la forêt,
C'est un livre voyageur de Choupynette!

Commenter cet article

The Bursar Il y a 3 ans

Il fait partie de ceux qui considèrent que les arbres ont des droits ? J'ai quelques notions des tendances écologiques américaines mais je ne connais pas Brower,c'est trop récent.


Aifelle Il y a 3 ans

Ce n'est pas trop "aride" comme livre ? c'est toujours un peu le problème avec ce genre là.


Marie Il y a 3 ans

J'aime bien l'expression "Prometteur immobilier" ! Ca laisse bien présager le ton du livre ! :-)


Theoma Il y a 3 ans

Mince les photos ne s'ouvrent pas ! Ah ! Le lac Powell ! Incroyable et inoubliable !


Pickwick Il y a 3 ans

Idem pour les photos, dommage... mais merci pour ton post, je sais exactement à qui offrir ce livre (un ami ayatollah de l'écologie tiens !). Et je lui piquerai après !


zarline Il y a 3 ans

Je suis un peu (beaucoup) écolo sur les bords alors ce livre a l'air fait pour moi. Dis-donc, les éditions Gallmeister ces temps-ci remplissent bien ma PAL.


Pickwick Il y a 3 ans

Ouvert à la discussion... disons que ça dépend des jours ! Si ça peut s'améliorer avec ce livre, c'est le bon choix on dirait Merci pour Edward Abbey, je ne connais pas du tout, je vais voir ça. Et
merci aussi pour les photos !


maeve Il y a 3 ans

Avec un titre pareil et un nom d'auteur pareil, je pensais que ce dernier était irlandais ! Je ne connais pas du tout.


Choco Il y a 3 ans

Tiens, un Gallmeister ;)
Bon pour une fois, il ne me fait pas envie celui-là... ouf !


Suzanne Il y a 3 ans

Ah très intéressant. je note avec plaisir. Je suis contre ce barrage hydroélectrique d,une ambitieuse Amérique comme ces barrages que l'on construit au Québec simplement pour remplir les poches de
l'État. Aux États-Unis comme ici on s'est foutu des droits territoriaux des amérindiens au détriment de la nature aussi. Ah c'est beau en sirop, mais la nature, la vriaie non l'artificielle l'est
encore plus.


Suzanne Il y a 3 ans

Je suis contre ce genre de barrage hydroélectrique construit pour une Amérique ambitieuse tout comme je suis contre ces barrages du Québec bâtits pour enrichir l'État. Et malheureusement ici comme
pour le Lac Powell au détriment des droits territoriaux des amérindiens. Ah c'est beau en effet mais la nature, la vraie, pas l'artificielle, l'est encore plus.
Un livre que je vais me procurer c'est assuré...


Florinette Il y a 3 ans

Ne t'inquiète pas, c'est toujours très intéressant de découvrir ce genre de livre, je ne m'en lasserai jamais ! ;-)


José Il y a 3 ans

Bonjour,
amateurs de désert et du grand ouest, comme l'ambiance minérale du Lac Powell : il y a une lecture que je vous recommande, d'un roman récent et extraordinaire, "Les Hommes-couleurs" de Cloé Korman.
L'histoire se passe dans le désert du Chihuahua, à la frontière entre le Mexique et les USA. On sent la chaleur et la lumière dans ces pages, le paysage est saisissant. Un livre sur l'immigration,
et une histoire d'amour, des enfants qui emmènent l'histoire avec une tendresse, un humour. D'autres impressions sur ce site : http://www.leshommes-couleurs.com/


choupynette Il y a 3 ans

Je suis ravie que cet ouvrage t'ait plu! :)


Lilibook Il y a 3 ans

ça doit être dépaysant.


papillon Il y a 3 ans

S'il voyage toujours je suis très très intéressée ! Tout à fait le genre de livre que j'aime !


keisha Il y a 3 ans


@ papillon
Il va falloir créer un club Nature writing des blogs. Oui, je sens que ce livre va te plaire!
Je préviens Choupynette, et je peux t'envoyer le livre la semaine prochaine. Contacte la aussi pour la mettre au courant, mais je ne pense pas que cela pose problème.



Folfaerie Il y a 3 ans

Je voulais juste voir si tu avais déjà rédigé un avis sur le chevalier Zifar :-) et je tombe sur ce billet. Quoi, une autre accroc du Nature Writing ! Tu m'as donné envie de lire ce bouquin en tout
cas (chut, faut pas le dire, mais je pense un peu (beaucoup) comme Edward Abbey :-)


keisha Il y a 3 ans


@ Folfaerie
Aujourd'hui je suis allée sur le site de l'éditeur et chez les blogs qui ont reçu ce livre, donc le tien. Rien n'est paru! Ledit roman est à 10 cm de ma main, attendant que j'écrive le billet!
Bon, je crois que ce sera pour demain. Pas facile !
Oui, j'adore le Nature writing et Gallmeister me comble! C'est choupynette qui fait voyager ce livre.
Quant à Edward Abbey, regarde colonne de droite de ce blog, j'en ai déjà lu quatre, encore un et hélas j'aurai fini!
Edit : j'ai vu sur ton blog la catégorie nature et écologie.



Restling Il y a 3 ans

Euh j'ai un peu honte de dire que j'ai pensé "ah zut encore un truc écolo"...
En tout cas, moi aussi, j'aime beaucoup le "prometteur" immobilier.


keisha Il y a 3 ans


@ Restling
Trop belle cette erreur, tu as vu, je l'ai laissée!
Mouais, je lis dans les pensées de mes visiteurs... En tout cas j'anticipe les réactions pour "vendre" les livres qui m'ont plu!



liliba Il y a 3 ans

Je reste dubitative... probablement pas pour moi...


keisha Il y a 3 ans


@ liliba
Mouais...? Bien écrit et évoque intelligemment les problèmes écologiques.



José Il y a 3 ans

Chère Keisha, merci de votre réponse, je serais ravi de connaître vos impressions de lecture si votre bibliothèque vous donne l'occasion de lire ce livre. Cordialement, José


keisha Il y a 3 ans


@ José
Vous avez compris que je n'achète pas tout ce que je lis et que je compte sur les biblis!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!