vendredi 11 juin 2010

Le coffret



http://www.petitpave.fr/uploads/le-coffret.jpgLe coffret
A l'aube de la dictature universelle
Stéphane Beau
Editions du petit pavé
 
 
 
 
Dans un avenir pas si lointain, une ville pas si différente de la nôtre, Nathanaël découvre un vieux coffret dans son grenier; à l'intérieur six livres (Nietzsche, Jünger, Thoreau, Palante, Montaigne, Freud) et un septième écrit par son grand père, disparu il y a des années, coupable d'avoir fréquenté une librairie et aimé les livres.
 
Plus de livres dans le monde de Nathanaël, depuis les années 2060, peu de temps avant sa naissance. Aucune utilité: "des postes informatiques diffusent en boucle l'essentiel de tout ce qu'un bon citoyen devait savoir : la météo, les dernières directives du gouvernement, des émissions de divertissement, des appels à témoin régulièrement remis à jour par les services de la Police citoyenne et, surtout, des reportages - essentiels- sur les faits et gestes de tous les grands de ce monde. L'adoption d'un enfant par une ministre; l'achat, par un député, d'une nouvelle voiture; la nouvelle concubine d'un chanteur à la mode... Autant d'événements qui donnaient immédiatement lieu à des enquêtes interminables, à des débats sans fin qui mobilisaient tous les journalistes du pays jusqu'à ce qu'un nouveau scoop - le divorce d'un sénateur par exemple - attire à son tour tous les regards."
 
Nathanaël se plonge dans les livres... En toute illégalité. Il se met à réfléchir sur le sens de sa vie ...
 
"- Quand l'oiseau dans sa cage souffre de ne pas être libre, ce n'est pas sa souffrance qui est absurde, c'est son enfermement.
- Non... L'oiseau pourrait aussi considérer qu'il a tout à gagner à rester enfermé : il est nourri, aimé, protégé du froid et des prédateurs... Que peut-il vouloir de plus?
- Être libre! Libre! Libre de choisir s'il vaut rester là à se faire engraisser ou s'il préfère voler où il veut, au risque, effectivement, de finir dans la gueule d'un chat."
 
Un premier roman vraiment intéressant, qui n'hésite pas à plonger son lecteur dans un peu de philosophie bienvenue et à le faire réfléchir. Une façon romancée de présenter ses idées et de faire réagir, qui sait? Lisez-le, c'est court!(J'avoue que j'aurais bien aimé en savoir plus sur ce monde, et avoir le point de vue d'une femme)
 
Merci à Sylvie qui le fait voyager.
Les avis de bladelor, meria, lily, pascale, liliba, catherine,
Encore un premier roman pour le challenge de Saphoo!

Commenter cet article

pascale Il y a 3 ans


un petit livre charmant n'est-ce pas ? pour ma part je l'ai adoré ! je reviendrais prendre le lien pour mettre à jour le challenge du premier roman... bonne journée à toi



Marie Il y a 3 ans


J'aime beaucoup ce type de sujet, même si ces fictions ont toujours un côté flippant car on se dit que ce n'est pas complètement impossible...






clara Il y a 3 ans


Pas tentée pour une fois...



bladelor Il y a 3 ans


Un peu court, un peu frustrant, mais ça respire l'intelligence...



CecileSBlog Il y a 3 ans


Ben moi je suis tentée :) Ça a l'air très intéressant (surtout les mots en gras).



Gwenaelle Il y a 3 ans


On n'en est pas encore là mais pas loin, c'est vrai. Je note ce petit livre qui a l'air très intéressant...





Bonjour,





Je passe dans le coin pour annoncer le premier concours des Peuples du
Soleil qui permettra de remporter une fiction mettant en scène des peuples précolombiens (ben oui quand même). Un bon polar historique au pays des Incas!



la Pyrénéenne Il y a 3 ans


Pourquoi pas ? Le propos est tentant ...



zarline Il y a 3 ans


Déjà noté et souligné. C'est drôle, j'avais l'impression que ce livre était un pavé.



mango Il y a 3 ans


"Coupable d'avoir fréquenté une librairie et aimé les livres", ça fait drôlement frémir! J'espère quand même qu'on n' en arrivera pas là!



Yv Il y a 3 ans


De la philo à ma portée alors.



Le Merydien Il y a 3 ans


Tentant, mais on le range en philo ou en anticipation ?



pascale Il y a 3 ans


mis à jour le C1R en lisant les coms, pour le classer, moi je le classe tout simplement dans "plaisir de lire" ou "A relire" et je précise aussi que le blog de Sylvie est fermé actuellement à
moins qu'elle l'ait réouvert entre temps ... dommage j'aimais bien y aller...



Dominique Il y a 3 ans


Rien que le contenu du coffre me ferait acheter ce livre et un livre sur la disparition des livres brrrr c'est effrayant et attirant à la fois   je vais me laisser tenter



Librivore Il y a 3 ans


C'est vrai que lla science-fiction se prête vraiment très bien à la critique sociale et à l'analyse philosophique. En fait ce sont de vraies études de cas littéraires, je pense notamment à
Farenheit , livre où on brûle les livres. C'est un thème assez récurrent et passionnant !



A_girl_from_earth Il y a 3 ans


J'avais l'impression que c'était à PAL-er direct mais ton petit bémol à la fin me fait hésiter.



Restling Il y a 3 ans


L'idée de base est intéressante. Si en plus, c'est bien traité, il ne manque rien !



léonie Il y a 3 ans


Le monde 2060, c'est déjà un peu (trop) le nôtre!



Liliba Il y a 3 ans


Enormément aimé ce livre, mais tu as raison, ça aurait pu être plus creusé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!