dimanche 25 juillet 2010

Daniel Deronda



http://images.barnesandnoble.com/images/19730000/19739314.JPGDaniel Deronda
George Eliot

Penguin Classics, 2003
Publié en 1876




Faites moi confiance, ne lisez pas ce billet et procurez-vous tout de suite (oui, tout de suite) ce magnifique roman, qui existe en français et en poche (elle est pas belle la vie?).

Quoi? Encore là? Bon, attention, billet un peu long, à la mesure de mon enthousiasme. Je vais essayer d'éviter les spoilers qui peuvent gâcher votre future lecture. Mais c'est teeeellement mieux de tout découvrir et de se laisser emporter par l'histoire sans en rien savoir...

"Was she beautiful or not beautiful?
She who raised these questions in Daniel Deronda's mind was occupied in gambling."

Introduction magistrale : Gwendolen est assise à une table de jeu quand Daniel Deronda la voit pour la première fois, dans une petite ville de cure où se presse la bonne société européenne. Il la regarde, elle en est consciente.
Elle perd, engage un collier chez un prêteur sur gages, mais l'objet lui est renvoyé par "un étranger". Gwendolen reçoit des nouvelles de la ruine de sa famille et repart en Angleterre.
Les deux héros ne se sont jamais adressé la parole.

Page 20, un an auparavant, dans un petit village de la campagne anglaise. Gwendolen est une jeune fille de vingt ans qui n'en fait qu'à sa tête, et ne voit dans le mariage qu'une façon d'être plus libre et de mener sa vie à sa guise. Arrive dans le voisinage Grandcourt, de bonne famille, pourvu d'espérances en fortune et titres, qui fait comprendre à Gwendolen qu'il aimerait en faire son épouse. Celle-ci tergiverse, puis se décide, convaincue par sa famille de ne pas refuser un si bon parti, mais juste avant de pouvoir accepter elle apprend que son admirateur a déjà quatre enfants illégitimes d'une femme qui se sent prioritaire pour le mariage (très gros spoiler)... Gwendolen part donc à ce moment sur le continent.
Grandcourt la suit, la rate de quelques jours mais y retrouve son oncle Hugo Mallinger et Daniel Deronda.


Georges Eliot se concentre alors sur le personnage de Daniel Deronda, élevé en gentleman par Sir Hugo (oui, l'oncle de Grandcourt) , qui soupçonne comme la plupart des gens que Sir Hugo est son père, et aimerait connaître qui est (était?) sa mère.

Si vous êtes toujours là (!) : Daniel Deronda sauve la vie de Mirah, une jeune fille juive à la recherche de sa mère et de son frère, est amené à faire connaissance à Londres des Cohen (qui seraient susceptibles d'être la famille cherchée) et de Mordecaï, dont la vision sioniste est pleine de souffle (le roman se passe en 1865-1866).

Je n'en dis pas plus, l'histoire est sur les rails.



Au travers de dialogues absolument prenants ou de réflexions intimes finement observées, George Eliot  dépeint les relations entre les principaux personnages, Grandcourt et Gwendolen, Deronda et Gwendolen (fascinantes et originales), Deronda et Mordecaï , etc... ainsi que leur évolution. Les personnages dits secondaires ne sont pas oubliés.
Ce roman mériterait une longue étude. Vision des femmes et du mariage à cette époque, description d'un mileu de gentlemen aisés mais aussi des juifs en Europe ou en Angleterre (là George Eliot a abordé un thème qui sort des sentiers battus, pas du tout ce qu'on aurait attendu à la lecture de ses autres romans par exemple ou des romans contemporains). D'intéressantes réflexions personnelles émaillent aussi la narration, mais cela reste bref.

Evidemment je me suis posée la question de la comparaison avec Jane Austen ou Dickens. Beaucoup moins d'ironie. mais du souffle tout de même. Le petit Jacob Cohen ne déparerait pas chez Dickens. Et je pense que certain passage n'est pas là par hasard:

"Some readers of this history will doubtless regard it as incredible that people should construct matrimonial prospects on the mere report that a bachelor of good fortune and possibilities was coming within reach" ...(tout le passage serait à citer, mais je ne veux pas abuser car je ne traduis pas.

Vous l'aurez compris, ce roman est foisonnant, un de ces bons gros pavés victoriens aux multiples personnages qui sont liés d'une façon ou d'une autre, qui fait frémir le coeur, laisse haletant, fait rêver, entretient le suspense de façon virtuose, et ne dédaigne pas les fausses pistes...

Et trois challenges d'un coup!
http://oceanicus-in-folio.fr/lire/public/Divers/Logos_challenges/.LireEnVo_s.jpghttp://img.over-blog.com/300x227/1/33/87/02/Images-6/EnglishClassicsMaxi-copie-1.jpg
http://img.over-blog.com/300x116/2/99/28/34/divers/defi_classique.jpg

Commenter cet article

loulou Il y a 3 ans


Ton enthousiasme est contagieux, je le note  bien que le mot "pavé" me fasse un peu peur.



keisha Il y a 3 ans


@ loulou


Ben en français ça doit donner deux gros poche... Hélas les victoriens ne savent pas faire court!



Cuné Il y a 3 ans


Miam !! :)



keisha Il y a 3 ans


@ Cuné


Oh que oui!



clara Il y a 3 ans


Et ce livre est dans ta bibliothèque perso....?



keisha Il y a 3 ans


@ clara


Oui, mais en VO hélas...



Mélopée Il y a 3 ans


Ah George Eliot me fait de l'oeil depuis un moment. C'est vrai que je n'avais pas connaissance de celui-là mais il a l'air tout à fait alléchant :)



keisha Il y a 3 ans


@ Mélopée


Sur ce blog tu as Le moulin sur la Floss. Middlemarch, je l'ai lu avant blog. Des pavés bien intéressants!



Céline Il y a 3 ans


Ce roman est dans ma PAL depuis un temps certain (depuis que j'ai lu Middlemarch et The mill on the Floss, en fait :) ). Il vient de rejoindre ma PAL des vacances !


Merci pour ton billet plein d'enthousiasme !



keisha Il y a 3 ans


@ Céline


Je vois sur ton blog que les pavés en VO ne te font pas peur, alors lance toi! J'ai lu les deux autres titres que tu cites.



Isleene Il y a 3 ans


Je l'ai lu il y a longtemps mais j'avais été un peu deçu. Peut-être qu'en le relisant aujourd'hui ça changerait mais je trouvait justement l'histoire trop rapide à mon gout, le lecteur n'avait
pas le temps de faire de pause pour apprécier les situations.



keisha Il y a 3 ans


@ Isleene


Trop rapide? Ça fait 800 pages quand même et l'auteur n'hésite pas à faire des digressions. Disons que parfois elle
n'insiste pas sur certains passages?



CecileSBlog Il y a 3 ans


Il me reste 140 pages pour finir Middlemarch ! J'aime bien son côté foisonnant, ce tout plein de personnages, même si parfois elle a tendance à bavasser un peu beaucoup. Je me suis déjà procurée
le livre. Cela veut dire qu'il ne me reste plus qu'à le lire, non ?



keisha Il y a 3 ans


@ CecileSBlog


Si tu aimes Middlemarch tiens oui, j'aimerais bien le relire, aussi...), celui ci est aussi pour toi! Y'a plus qu'à, en effet!



Hélène Il y a 3 ans


Où est-ce qu'on signe ?


Quel talent, tu réussirais à nous vendre l'annuaire (et je parle des pages blanches...)



keisha Il y a 3 ans


@ Hélène


Puisque tu ne me connais pas depuis longtemps, sache que j'ai un amour immodéré et totalement sans objectivité pour les romans victoriens... Il n'y a pas que le Nature Writing dans la vie, eh oui!



L'Ogresse Il y a 3 ans


Keisha ! Est-ce bien raisonnable ????



keisha Il y a 3 ans


@ L'Ogresse


Le mot raisonnable est banni sur les blogs... Tu ne savais pas que j'ai une addiction pour les pavés victoriens en VO?
Ce week end j'ai acheté un Dickens alors que j'avais dit  "plus jamais".



Aifelle Il y a 3 ans


Oui, bon et ben je sais pas  je raffole pas des classiques victoriens. Mais je ne dis pas, s'il me tombe sous
la main ..



keisha Il y a 3 ans


@ Aifelle


Fais attention, il est lourd, ne le laisse pas tomber!


Bon, d'accord, si les pavés victoriens ne t'attirent pas... il reste quand même des goûts communs, non?



Cécile Il y a 3 ans


Pour plus tard alors, car en ce moment, les pavés (que j'ai pourtant beaucoup appréciés il y a quelques temps) me paraissent indigestes en ce moment !


En tout cas, tu sais mettre en appétit !



keisha Il y a 3 ans


@ Cécile


Je reconnais qu'il faut être dans le bon état d'esprit pour attaquer ces pavés... et ce n'est pas toujours le moment.



Lou Il y a 3 ans


Non mais non ! J'ai mis le tome 1 en caisse pour mon déménagement et je ne suis pas prête de le revoir... snif !! (au moins je sais que je me régalerai quand je le retrouverai) :)



keisha Il y a 3 ans


@ Lou


Et tu as le tome 2 sous la main? Quelle horreur! Snif en effet!


Mais bon, les pavés victoriens, ce n'est pas du dernier paru, ça peut attendre un peu.



Cistu Il y a 3 ans


appâtée... je m'empresse de noter le titre ... j'ai vite passé dans ton article sur la trame du roman pour me laisser séduire par tes commentaire... Donc je fonce me le procurer ! Merci de me
tenter !



keisha Il y a 3 ans


@ Cistu


Depuis que je l'ai acheté en VO, une version poche en français est sortie.


Note : je n'ai évidemment pas dévoilé toutes les péripéties.



A_girl_from_earth Il y a 3 ans


Il donne terriblement envie ton billet dis donc!! Hélas, j'ai cru lire "pavé" entre deux tentatives de ne pas lire ton
commentaire (mais c'est vraiment pas facile ).


Comme j'ai un pavé de retard avec Tolstoï, je le note mais entre parenthèses.:)



keisha Il y a 3 ans


@ A girl from earth


Tu connais mon addiction pour les pavés victoriens... J'en ai un autre à venir... Celui ci est vraiment intéressant et étonnant quand même.


Oui, Tolstoï...



l'or des chambres Il y a 3 ans


Waou, dis moi, ça c'est de l'enthousiasme !!!



keisha Il y a 3 ans


@ l'or des chambres


Ben oui, les pavés victoriens me font cet effet : dois-je me soigner?



Marie Il y a 3 ans


Aaahhh ! Affreuse vilaine ! Je m'étais promis de ne plus acheter de bouquins d'ici début septembre, et en plus je me suis déjà réservé quelques pavés pour mes vacances en août. Tant pis, je
craque car ton enthousiasme est communicatif. Ce livre alourdira sans doute mes bagages...  :-)






keisha Il y a 3 ans


@ Marie


Oui, d'accord, mais franchement là tu as une histoire pas mal du tout, des héros, ça foisonne, vraiment bien!



zarline Il y a 3 ans


Je lis ton billet en diagonale car j'ai Middlemarch dans ma PAL et je vais d'abord me concentrer sur ce livre (je crois d'ailleurs que tu l'avais beaucoup aimé?)



keisha Il y a 3 ans


@ zarline


Middlemarch, oui, j'ai un bon souvenir (lu en 1996, mais acheté en 1981) d'ailleurs je voudrais le relire...



mango Il y a 3 ans


Pas de problème: je l'embarque dans ma liste!  Reste à trouver le temps de le trouver et de le lire! Il a l'air tellement bien!



keisha Il y a 3 ans


@ mango


Depuis mon achat l'année dernière il est paru en poche et en français!



Ellcrys Il y a 3 ans


Je n'ai lu ton avis qu'en diagonale, car j'ai envie de suivre ton conseil et de lire ce roman. Je te fais confiance, bises.



keisha Il y a 3 ans


@ Ellcrys


Oh c'est gentil de me faire confiance! Bonne lecture!



GeishaNellie Il y a 3 ans


Ah horreur ! J'ai lu le billet au complet, mais je n'ai pas acheté le livre ;) Mais il vient tout juste de se faire inscrire dans mon carnet de LAL. Je suis pardonnée ?



keisha Il y a 3 ans


@ GeishaNellie


Voui, voui, totalement! Un pavé, mais qui se lit bien, écriture classique ce coup là...



Yv Il y a 3 ans


Je vais probablement passer pour un ignare, mais qu'est-ce-qu'un spoiler ?



keisha Il y a 3 ans


@ Yv


Bon, c'est quand tu donnes des détails qui dévoilent un peu trop de l'intrigue, ou bien la fin. Quand tu "gâches" le plaisir du lecteur, quoi. Du genre donner le nom de l'assassin, ou bien "en
fait machin est le fils de truc" ("je suis ton pèèèèère"). Là si tu passes la souris sur le passage vide de mon billet,
tu connais le secret du personnage, qui va peser sur la suite, et dans ce genre de roman c'est quand même plus rigolo de le découvrir tout seul.



Hélène Il y a 3 ans


Qui mets tu dans les pavés victoriens ? ne me dis pas que tu y mets Jane Austen, Wilkie Collins, je vais finir par croire que toi aussi tu es parfaite...



keisha Il y a 3 ans


@ Hélène


Jane Austen (dont j'ai tout lu...) n'est pas un auteur victorien, mais tu as Collins bien sûr, Dickens, Trollope, et les
Brontë, Gaskell, Eliott et j'en passe ... De quoi ravir les amateurs pour un bout de temps!



LN Il y a 3 ans


C'est clair que ça donnes envie :-) Vais-je résister à ton conseille? Surtout que je songeais à découvrir enfin cet auteur...



keisha Il y a 3 ans


@ LN


Tu as Middlemarch, Le moulin sur la Floss et ce Daniel Deronda parmi les plus connus. L'embarras du choix!



Edelwe Il y a 3 ans


Je te fais confiance et je note!



keisha Il y a 3 ans


@ Edelwe


Ouh quelle responsabilité! Bonne lecture!



Manu Il y a 3 ans


Encore un auteur que je dois découvrir ! (pffffff ça ne s'arrêtera jamais )



keisha Il y a 3 ans


@ Manu


Non, jamais... Surtout que c'est le genre de pavé où on aime se caler pour un temps...



Choco Il y a 3 ans


"Faites moi confiance, ne lisez pas ce billet et procurez-vous tout de suite"


Tu continues de fantasmer sur ton pouvoir de persuasion ?


N'espère pas m'avoir comme ça... Surtout pour des auteurs victoriens...






keisha Il y a 3 ans


@ Choco


Aïe je ne suis plus crédible, c'est triste, y'a plus d'jeunesse ma bonne dame.


Je reconnais que pour les auteurs anglais du 19ème je manque d'objectivité et que certains lecteurs restent hermétiques à leur charme. mais bon, on peut essayer, hein? Et puis je ne lis pas que ça!


Tiens, hier soir, j'ai lu Mon année de Taniguchi Morvan (je veux la suiiiite!)



Hélène Il y a 3 ans


C'est noté, je suis déjà fan des soeurs Brontë et de Wilkie Collins, je note donc les autres dont celui-ci.



keisha Il y a 3 ans


@ Hélène


Je suis inscrite à un challenge Brontë, mais je n'ai pas commencé, bah pas grave. J'ai déjà lu Jane Eyre il y a longtemps, donc je dois choisir un autre titre, j'ai Les hauts de Hurlevent à la
maison, j'attends l'inspiration pour un titre de la troisième soeur. Si tu as des conseils...



george Il y a 3 ans


je l'ai vu ce roman en librairie, il est en deux tomes je crois, je l'ai pris, palpé, feuilleté.. et puis j'ai été raisonnable je ne l'ai pas pris, mais voilà maintenant c'est malin je le
regrette !!!!



keisha Il y a 3 ans


@ george


Oui, deux tomes en poche, je l'ai vu en librairie, c'est une sortie récente. Pour une fois qu'un classique anglais est en français et en poche...



Pickwick Il y a 3 ans


Déjà quelques classiques de chez classiques à découvrir parmi les victoriennes, donc je m'abstiens pour le moment, mais je vais culpabiliser, c'est malin :)))



keisha Il y a 3 ans


@ Pickwick


Tu n'as pas à culpabiliser, j'en ai encore plein d'autres à lire, et ils attendront! Le précédent de G Eliott, The Mill on the Floss, a passé 24 ans sur mes étagères avant d'être lu (ça doit être
un record)



Soie Il y a 3 ans


Tu es dure là ... je viens déjà d'augmenter ma PAL d'une dizaine de livres (pour quelqu'un qui devait se remettre à jour, c'est plutôt mal parti ...  )


Mais le logo English Classics est tellement joli  et on ne pourra l'utiliser que jusqu'à la fin de l'année ...
(notez au passage la profondeur et la pertinence de mes critères littéraires  )


Et donc, je n'ai lu que le début de ton billet ...


Bonne journée.



keisha Il y a 3 ans


@ Soie


Aaaah les logos, ils me font souvent craquer! Mais j'ai décidé d'être raisonnable et d'arrêter les challenges en 2011. Quoique de toute façon un challenge classiques anglais n'est même pas un
challenge pour moi...



Karine :) Il y a 3 ans


Bon ben... je suis convaincue!!!  Non mais quel enthousiasme, ça devrait être interdit, tiens!!!!



keisha Il y a 3 ans


@ Karine:)


Tu sais que je manque totalement d'objectivité dans le domanine des auteurs anglais... Mais c'est vraiment un bon roman, foisonnant et à découvrir.



Maribel Il y a 3 ans


J'ai adoré le téléfilm! Je me suis promis de lire le roman un jour.



keisha Il y a 3 ans


@ Maribel


Je suis vraiment jalouse de voir ces téléfilms que vous avez! Ici on a eu Raison et sentiments, mais les trois épisodes à la file, donc jusqu'à pas d'heure...


Je pense que le roman t'enchantera!



Choco Il y a 3 ans


Non à 33 ans, y'a plus de jeunesse en effet !


Et "Mon année" ne m'a pas bouleversé, j'ai eu pas mal de bémol dessus même s'il reste intéressant.



keisha Il y a 3 ans


@ Choco


Pour moi tu es jeune...


Mon année n'est pas mal fait, sur un sujet un peu casse cou quand même.



La librivore Il y a 2 ans


Ce foisonnement séduit en tout cas.



keisha Il y a 2 ans


@ La Librivore


Sur 800 pages, il faut des personnages et des rebondissements!


Quoique, chez Proust, sur 800 pages ça bouge un peu moins, mais chacun son style, n'est ce pas.



Restling Il y a 2 ans


J'ai déjà lu cette auteure, Silas Marner, tu connais ?


Tu es trop tentante, en plus avec un pavé, c'est pas juste !



keisha Il y a 2 ans


@ Restling


J'ai fait circuler le petit Silas Marner, car la dame écrit plutôt des pavés... Je l'ai lu en VO, mais sache qu'il existe en français et en poche!



dad Il y a 2 ans


Oh! oui, elle est belle la vie quand il existe un  George Eliot en français que je n'ai pas lu. Merci Keisha!



keisha Il y a 2 ans


@ claudialucia alias dad


Je l'avais acheté en mai 2009, en VO , et finalement l'édition poche en français est sortie en 2010! Comme je viens d'acheter un Dickens du même genre (800 pages écrites petit, en VO), j'espère
que je n'aurai pas la même surprise!


Bonne lecture!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!