lundi 4 octobre 2010

Corps



http://ecx.images-amazon.com/images/I/51R%2B-TIpNHL._SL500_AA300_.jpgCorps
Fabienne Jacob
Buchet-Chastel, rentrée littéraire 2010
 
 
 
 
 
Merci à Brize pour le prêt.
 
"Je sais moi quand elles sont belles. Les femmes, c'est mon métier, elles sont belles quand elles sont dans leur vérité. Exactement dans la coïncidence de leur corps et des années, cela s'appelle la vérité."
 
Monika travaille dans un institut de beauté. Au fur et à mesure des séances, les femmes se dévoilent, se racontent. Les jeunes, les vieilles. Adèle qui déclare n'avoir vécu que pendant la guerre, Alix qui passe à côté d'une belle histoire, Ludmilla qui se sent encore jeune, Grâce la si bien nommée, la bouchère... Monika aussi évoque son enfance dans une ferme, sa famille.
 
Elle décrit abruptement par exemple sa ville de jeunesse mourant du chômage.
"En réalité l'endroit d'où je viens n'existe plus. La ville où je suis née n'a rien à voir avec celle d'aujourd'hui, bien qu'elle n'ait pas été rayée de la carte, qu'elle n'ait pas été submergée. Il n'y a eu aucune guerre. Encore que. Une ville où les gens ne travaillent plus est comme une ville après la guerre. Elle n'est plus régie par les sorties d'usine, de bureaux. Même d'école. Les gens qui avaient des enfants sont partis. Ceux qui restent n'en ont pas. Au lieu d'avoir des enfants, ils ont du temps. Ils ne sont plus jamais pressés de rentrer chez eux.(...) les derniers magasins à rester ouverts sont les solderies. (...) les cafés, pareil. Ils sont fermés ou alors vides. "
 
Un roman bien ancré dans la réalité, qui m'a valu le retour d'un souvenir d'enfance oublié, quand je faisais des bulles avec de l'eau savonneuse et des brins de paille...
 
 
Les avis de brize, de Theoma (qui n'est pas entrée dans l'écriture, pour moi j'avoue que je me demande encore pourquoi les  "ne" apparaissent ou disparaissent, je n'ai pas trouvé de logique -et j'ai besoin de logique!), cathulu, noukette, malice,lapinoursinette, clara,

Commenter cet article

Océane Il y a 2 ans


J'avoue que j'aime beaucoup le premier extrait qui ouvre ton billet !



Restling Il y a 2 ans


J'aime bien la couverture mais j'ai peur que ce livre ne me plaise pas. Je l'ai déjà vu chez Brize mais je me suis posée la même question...



Cynthia Il y a 2 ans


Le sujet a tout pour me plaire mais il a apparemment été traité un peu à la va-vite, je préfère passer dans ce cas...



Gwenaelle Il y a 2 ans


Coiffeurs, esthéticiennes... les nouveaux confesseurs malgré eux du monde moderne? Quand on entend parfois des clientes se confier, on se dit qu'il y en a des histoires à raconter... ce livre a
l'air sympathique. Pourquoi pas?



Manu Il y a 2 ans


Je passe sur cette lecture. Pas trop attirée.



Brize Il y a 2 ans


Les "ne" absents/présents m'avaient aussi un peu agacée... au point que je les repérais au crayon au fur et à mesure (pas maniaque, la fille !) pour essayer de comprendre (j'ai effacé mes traces
avant d'envoyer le livre sur les routes).


conclusion : le "ne" est plus fréquemment omis dans les passages évoquant l'enfance... mais ce n'est pas la règle (il n'y en a pas) !



Orchidee Il y a 2 ans


Moi je le termine, j'ai plutôt aimé, malgré le non-style/style !



Leiloona Il y a 2 ans


J'ai entendu des critiques assez négatives à la radio.Pas vraiment evnie de le découvrir. ;)



valérie Il y a 2 ans


Peu d'avis positifs sur ce roman.



mango Il y a 2 ans


Ce roman semble sans intrigue ou je me trompe?



Géraldine Il y a 2 ans


J'aime beaucoup l'écriture de l'extrait que tu as mis. Contenant et contenu me parlent pas mal. Je note.



emiLie Il y a 2 ans


Je crois avoir entendu parlé de ce roman dans une émission de radio et les chroniqueurs ne semblaient pas du tout avoir aimé, quant à moi, le sujet ne me tente pas trop...



keisha Il y a 2 ans


@ emiLie


Peut être la même émission évoquée dans un commentaire précédent. Bah, le roman est si court qu'on ne risque rien! Surout que le sujet attendu n'occupe que peu de place dans le roman, à mon avis.



Noukette Il y a 2 ans


C'était un de mes tous premiers romans de la rentrée littéraire et j'avoue avoir été très frustrée par cette lecture ! J'en attendais peut-être trop ! ... et merci pour le lien ! ;-)



keisha Il y a 2 ans


@ Noukette


De gros romans m'ont plus apporté, dans cette rentrée, mais bon, cette lecture fut aisée, pas de mauvais souvenirs. Mais je comprends qu'on attendait autre chose, la vie actuelle de la
narratrice, la vie de l'institut, etc...



La librivore Il y a 2 ans


L'institut de beauté ou les discutions chez la coiffeuse sont des lieux où femmes(et hommes?) sont intarissables. Mais cela ne fait pas non plus le talent.



keisha Il y a 2 ans


@ La Librivore


En fait pas vraiment de dialogues dans ce roman, qui de plus évoque peu la vie de l'institut...



Alex-Mot-à-Mots Il y a 2 ans


Ah, ces noeuds qui apparaissent et disparaissent....



keisha Il y a 2 ans


@ Alex-Mots-à-Mots


Je fréquente trop peu (et même pas du tout) ces endroits là... Un peu de kiné... Mais j'imagine!



Theoma Il y a 2 ans


Après le billet de Brize, j'ai tenté de le relire pour comprendre ce qui m'a gêné mais impossible. C'est bel et bien le traitement de la langue qui m'empêche d'aimer ce livre malgré le sujet que
j'aurais adoré lire !!



keisha Il y a 2 ans


@ Theoma


Les négations (ou le manque) m'ont gênée, à force. Sinon, j'ai plutôt aimé le style et les histoires. Même si ce pouvait être plus long qund même.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!