mercredi 6 octobre 2010

Olive Kitteridge

Olive Kitteridge
Elisabeth Strout
 Editions écriture, rentrée littéraire 2010
Prix Pulitzer 2009
 
 
 
Pour les habitants de Crosby, petit ville côtière du Maine où tous se connaissent, Olive est la femme de Harry, le pharmacien si gentil, la mère de Christopher, qui après une jeunesse dépressive, s'est marié avec une harpie, s'est installé en Californie, puis est revenu à New York après son divorce (mais chuuuut, Olive n'en a pas parlé, de ce divorce) et la professeur de mathématiques crainte par ses élèves, qui retiennent parfois une phrase d'elle qui influence un tournant de leur vie.
 
Une héroïne pas franchement sympathique : "nul ne se souvenait avoir jamais vu Olive Ketteridge affable ou même polie" "toutes ces années, je crois que je ne t'ai jamais entendue demander pardon. Pour rien." Pourtant elle est capable d'écouter, d'aider, de se trouver là au bon moment.
 
Après tout, connaît-on ce que les autres pensent ou ressentent réellement? Connaît-on leur passé, leurs influences, leurs motivations?
(Par exemple elle quitte la maison de son fils, se fâchant avec lui, car elle ne peut avouer la raison pour laquelle elle désire s'en aller.)
 
Ce roman pourrait presque passer pour un recueil de nouvelles, le fil conducteur étant Olive Ketteridge, que l'on apprend à connaître dans la quarantaine, et surtout jusqu'à ce qu'elle devienne septuagénaire. Parfois elle ne passe qu'en ombre d'arrière plan. Comme dans un tableau impressionniste, les petites détails dessinent une vue d'ensemble de la vie à Crosby. Elisabeth Strout suggère, n'impose pas, donne les informations au détour d'un paragraphe, au lecteur de découvrir. Elle ouvre des fenêtres sur des vies toutes simples qui frôlent le tragique ou y sont confrontées.
 
Je voulais tellement lire ce roman qu'après l'avoir raté chez ulike, je l'ai demandé deux fois en une semaine (d'où deux envois qui se sont télescopés) mais je savais que ce livre allait me plaire, et je ne me suis pas trompée. Elisabeth Strout sait raconter  des histoires avec subtilité et finesse, parfois drôlerie, sachant nous faire aimer ses personnages et émaillant les pages de jolies réflexions.
 
"Parce qu'on voit la vie différemment quand on a plus d'années derrière soi que devant."
"Ces jours-là - elle s'en souvenait- Henry la tenait par la main quand ils rentraient chez eux. Deux adultes dans la force de l'âge. Avaient-ils été conscients du bonheur paisible que ces moments recelaient? Sans doute que non. En général, les gens n'ont jamais assez conscience de vivre leur vie."
"Pourquoi être en colère contre un événement qui s'inscrit dans l'ordre naturel de la vie?(...) 'Les drames, ça arrive', avait-elle eu envie de lui dire. 'De quelle planète vous débarquez?' "
 
Les avis de stemilou, claudia lucia,Le pandemonium littéraire, stef, cathulu,
Merci à BOB et à Guillaumine Lickel de LP conseils.

Commenter cet article

cathulu Il y a 2 ans


Je vois que nous avons le même avis!:)



keisha Il y a 2 ans


@ cathulu


Rien vu sur ton blog? J'attends alors ton billet.


Pour ma part, c'est tout à fait le style de roman que j'aime, tout en finesse, en non-dit, en humour discret...






Kathel Il y a 2 ans


C'est la première fois que j'en entends parler et hop... directement dans ma LAL ! Trop le genre de livre que j'aime !


HS C'est agaçant d'écrire des comms sur Overblog, ils s'affichent avec un temps de retard, lettre par lettre comme sur une vieille machine à écrire asthmatique !



keisha Il y a 2 ans


@ Kathel


Allons bon, c'est encore overblog qui débloque? Cela m'arrive, mais je ne fais plus attention, si c'est sur overblog ou ailleurs, mon ordi et la connection ne sont pas au dessus de tout défaut
non plus... En revanche, taper un billet directement, c'est horrible, je ne le tente plus...


Pour en revenir au roman, moi, prix Puliter, ça me donne toujours envie! Le genre de roman que j'aime aussi, fin, subtil, humain, présent dans pas mal de partenariats, et je le voulais! Et
j'avais raison, non mais!



Reka Il y a 2 ans


La seule chose qui me fait peur, c'est que ce roman pourrait passer pour un recueil de nouvelles. Je ne suis pas fan des nouvelles.


Mais sinon, incontestablement, je suis tentée aussi. Et pas qu'un peu!



keisha Il y a 2 ans


@ Reka


J'ai eu un peu peur d'écrire le mot "nouvelles" de crainte d'éloigner certains lecteurs potentiels... Olive K apparait partout, plus ou moins, je ne peux pas dire que certains
chapitres ressemblent fort à des nouvelles, mais il y a quand même un plan d'ensemble qui en fait un roman. Surtout ne passe pas à côté par crainte du côté "nouvelles".



Gwenaelle Il y a 2 ans


Déjà surligné après le passage chez ClaudiaLucia... N'en rajoutez plus, les filles, ma bibliothèque est pleine! Comment ça, y 'a de la place par terre... ???



keisha Il y a 2 ans


@ Gwenaelle


Ah parce que chez toi il n'y a pas (encore) de livres par terre? C'est drôlement bien rangé alors, dis donc!  Et si
je te le prête, il ne restera pas...



Edelwe Il y a 2 ans


Tu m'as convaincue! en plus, si l'héroïne est prof de maths! ;)



keisha Il y a 2 ans


@ Edelwe


Oui, eh bien je suis trop déçue, elle aurait pu enseigner l'histoire ou l'EPS, c'était pareil... On n'en parle pas
vraiment.



Dominique Il y a 2 ans


J'ai trop de choses à lire en ce moment mais je garde ça en mémoire pour la parution en poche, ceci dit la mention "Prix Pulitzer" n'a pas toujours été pour moi synonyme de coup de coeur



keisha Il y a 2 ans


@ Dominique


Oui, garde le en mémoire, j'ai l'intuition que c'est parfaitement le style de romans que tu aimes...



Ys Il y a 2 ans


C'est quoi cette maison d'édition ? (demande la bibliothécaire...)



keisha Il y a 2 ans


@ Ys


Jamais entendu parler non plus, répond la dingue de lecture qui pourtant en a vu d'autres...


Sur internet : http://www.editionsecriture.com/



Manu Il y a 2 ans


Eh bien, deux billets enthousiasmes aujourd'hui, difficile de résister, je note (en tout petit)



keisha Il y a 2 ans


@ Manu


Allons bon, c'est chez qui le deuxième? Que le billet soit enthousiaste ne m'étonne pas, mais mon Google reader pourtant ventru ne l'est pas encore assez, il faut croire, je vais fouiller!


Edit: ben oui, cathulu, mais là mon google reader a du retard à l'allumage, il n'affiche pas les nouveaux billets instantanément...



Océane Il y a 2 ans


Je le veux aussi ! J'aime ce genre de roman qui peut passer pour un receuil de nouvelles, avec des personnages en filigranes, qui tiennent le tout !



keisha Il y a 2 ans


@ Océane


Et c'est tellement humain, tellement ce que j'aime dans les romans, fin, tendre, un peu triste parfois, de l'humour, bref la vie...Une jolie construction, oui.



Restling Il y a 2 ans


Ca me fait très envie. Et moi aussi, je connais une personne qui ne dit jamais pardon (et ce n'est pas moi ). Par contre,
son nom me fait plutôt penser à un petit chat tout mignon, va comprendre.



keisha Il y a 2 ans


@ Restling


Pour Olive, elle finit par changer, mais c'est qulqu'un qui sous des dehors brusques et coupants cache en fait des capacités d'empathie et de gentillesse, allez comprendre... Un roman qui peur participer à la ocmpréhension entre les gens...



A_girl_from_earth Il y a 2 ans


Ça a l'air plutôt sympathique a vu de nez comme ça, et j'aime bien cette couverture sobre et épuré. A voir si je le trouve dans une de mes bib'.



keisha Il y a 2 ans


@ A girl from earth


Laisse leur le temps de respirer, il vient de sortir...


Oui, le genre de bon roman que j'aime aussi (pour une fois pas de déjanté, que du subtil, et alors? )



clara Il y a 2 ans


Ohoh, ton  billet me donne très envie !



keisha Il y a 2 ans


@ clara


Je vais l'envoyer à Gwenaelle, qui est prems, tu veux qu'il fasse un tour chez toi?



clara Il y a 2 ans


je n'osais pas te le demander..



keisha Il y a 2 ans


@ clara


Tu peux tout me demander (enfin, presque!) Pour les bouquins, là, tout!



Karine:) Il y a 2 ans


Il me tente beaucoup ce roman.. bon, le côté "presque nouvelles" me fait un peu peur, par contre.  Mais je persiste à vouloir le lire!



keisha Il y a 2 ans


@ Karine:)


Le genre de chouette livre tout en finesse que j'aime beaucoup! n'hésite pas (en poche en VO, non?)



L'Ogresse Il y a 2 ans


Intrigant tout ca. Je ne connaissais ni l'auteur, ni le titre, ni l'editeur et pourtant c'est le prix Pulizter de l'annee derniere ??



keisha Il y a 2 ans


@ L'ogresse


Totalement inconnu ici aussi! Mais je viens de vérifier sur le feuillet joint, c'est bien en 2009.Elle avait écrit des nouvelles et un roman, et ce prix est mérité, à mon avis.



claudialucia Il y a 2 ans


Alors voilà tu l'as lu!  Je vois que c'est un livre qui plaît. Si tu ne l'as pas fait, je vais le mettre en livre voyageur? Dis-moi ce qu'il en est? Si j'en fais un livre voyageur,  te
serait-il possible de relayer?


Le traducteur de Olive Kitteridge a écrit un commentaire dans mon  blog; Il fait un parallèle  intéressant entre ce livre et les films de  Belvaux et d'Altman; j'ai trouvé que
c'était très judicieux.



keisha Il y a 2 ans


@ claudialucia


Je l'ai terminé très vite après mon passage chez toi, mais ensuite les billets se bousculent au portillon...


Pour l'instant seules gwenaelle et clara sont inscrites pour le voyage, mais peut être qu'après leurs billets, d'autres se réveilleront, je l'espère. A ce moment là c'est vrai que tu pourrais le
faire voyager, quand deux exemplaires voyagent, c'est plus rapide, les gens attendent moins. A voir, donc.


Je viens de lire le commentaire du traducteur, malheureusement je ne connais pas ces films, je rate un peu mais je comprends en gros ce qu'il veut dire puisque j'ai lu le roman. En tout cas, le
roman est excellent, à plus d'un titre, rien que la construction et l'utilisation d'Olive, en effet.



La librivore Il y a 2 ans


Celui-là me tente bien. Je retiens le titre.



keisha Il y a 2 ans


@ La librivore


Celui-ci, oui, je le recommande!





C'est d'accord Keisha. Je le mets en livre voyageur quand tu auras plus de demandes. Tu pourras mavertir?


Bonne soirée.



keisha Il y a 2 ans


@ claudialucia


D'accord, j'y penserai quand Gwen ou clara en parleront sur leur blog... Je pourrais aussi leur demander de signaler que toi aussi le fais voyager, mais là il faut que j'y pense à l'avance!



Alex-Mot-à-Mots Il y a 2 ans


Voilà une tenacité payante.



keisha Il y a 2 ans


@ Alex-Mots-à-Mots


Un excellent roman aussi!



Anis Il y a 1 an

C'est un livre qui a d'indéniables qualités littéraires. A la fin on apprend qu'elle battait son fils très très fort, e là j'ai compris la réflexion de son fils qui disait que pour moins que ça
quelqu'un aurait pu appeler l'assistante sociale. Ce qui m'a manqué dans ce livre c'est que cela passe comme cela, en une phrase, comme si de rien n'était. Or la violence est la tragédie d'Olive.
Mais jamais elle ne se soigne car jamais sauf à la toute fin, elle ne le reconnaît.
keisha Il y a 1 an


@ Anis


D'accord, on a du mal à ressentir une grande empathie avec elle. J'ai aimé le découpage, certains chapitres où elle n'apparait qu'au détour d'une phrase, d'ailleurs.le côté dépouillé, sans
appuyer, me plait beaucoup aussi.



Anis Il y a 1 an

Oui, j'ai adoré la forme, le travail littéraire fantastique et une belle langue. Il y a de plus en plus de recherches dans les romans contemporains et j'aime particulièrement ce travail sur les
différents narrateurs. Bonnes vacances Keisha si tu es dans la bonne zonee. Moi je pars quelques jours ...SANS BLOG !
keisha Il y a 1 an


@ Anis


Finalement, je n'ai pas toujorus besoin d'être "émue", mêmur si durant cette lecture on l'est parfois, même par Olive. Mais un coin de mon cerveau est attentif au style et à la présentation .


Tiens, ce matin sur France Culture à 10 heures il y avait une émission sur VW et je crois que c'est pour la semaine!


Bonnes vacances, sans blog, fais une coupure!


4 commentaires:

  1. Me voilà ! :)

    Je te rejoins dans ton avis sur le personnage d'Olive (entre autres).
    Il faut savoir qu'en VO, il est précisé : 'A Novel in Stories' et que le livre est réellement constitué de diverses histoires publiées, à l'origine, séparément dans des magazines.

    (bon, je viens de m'apercevoir que l'unique commentaire sur mon blog concernant mon billet est de toi donc je ne vais pas te refaire l'histoire :D Je vais donc juste ajouter que l'auteur a, depuis, publié (en VO uniquement pour l'heure - ça date de ce printemps) un nouveau roman, 'The Burgess Boys' qui m'a moyennement convaincue, même si je reconnais qu'une partie de mon problème vient de mon excellentissime souvenir d'Olive K.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah voilà tout s'explique. Certains n'aiment pas le côté "nouvelles", mais ça ne me dérange pas.
      Il me semble qu'on m'a proposé un roman d'elle (en français) il y a un bout de temps, sur le souvenir d'Olive K., j'ai voulu le lire, mais n'ai rien reçu. Il existerait donc un autre roman d'elle en français?
      Je viens de vérifier, c'est Amy et Isabelle.

      Supprimer
  2. Moi aussi, je l'aime bien Olive .... Le roman est bien fait, on dirait une pelure d'oignon, sous la couche revêche se révèle un personnage plutôt drôle finalement et j'ai bien aimé aussi le côté juxtaposé des histoires. Un roman plus complexe qu'une simple "histoire de femme", je n'avais pas entendu parler d'"Amy et Isabelle". Je note dans un coin de ma tête ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a obtenu un prix (et j'ai tendance à faire confiance aux prix anglo-saxons). Même sachant qu'il s'agit de presque nouvelles publiées auparavant, je lui garde mon estime, à ce roman!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!