jeudi 9 décembre 2010

Le réprouvé



http://ecx.images-amazon.com/images/I/31mXgG3QYuL._SL500_AA300_.jpgLe réprouvé
Mikaël Hirsch
L'éditeur, 2010
 
 
 
 
 
6 décembre 1954 : Le Goncourt devrait être attribué à Simone de Beauvoir, pouliche de la maison Gallimard, où le jeune Gérard Cohen travaille comme coursier. "La rivalité est un jeu qui nous stimule et nous déride tous. C'est une guerre de positions à laquelle nous jouons dans un périmètre restreint, un champ de manoeuvre débordant sur deux arrondissements tout au plus. Chacun place ses pions, intrigue, rivalise de publicité et d'esbroufe. (...) C'est qu'il nous les faut ces récompenses en chocolat, ces satisfecit absurdes." "Les bandeaux rouges ont été imprimés voilà des semaines, en prévision."
 
Fils d'un père juif qui occupe un poste important chez l'éditeur Gallimard, et d'une mère non-juive, Gérard est en quelque sorte assis entre deux chaises."Je le serai toujours trop [juif] pour ceux qui ne le sont pas du tout et jamais assez pour ceux qui le sont tout à fait." Comble d'ironie, il a pour mission de porter le courrier chez les docteur Destouches (Céline, donc...), qui vit reclus à Meudon. Céline, antisémite notoire, qui accueille gentiment le "p'tit Gérard" dont il ignore le nom, et une relation ambigue se noue, Gérard oscillant entre dégoût et pitié.
 
Dans un tel milieu littéraire, Gérard se sent poussé à devenir écrivain, lui aussi, mais a-t'il le talent nécessaire? Sa décision est-elle personnelle?
 
Au fil de sa promenade dans Paris sur sa moto, "comme autrefois les cavaliers sans peur du Poney Express", "de relais de poste en fortins, de villes fantômes en mines abandonnées", Gérard poursuit ses cogitations, déroule ses souvenirs récents de la seconde guerre mondiale (qui a épargné la vie de sa famille), de son adolescence encore proche.  Ses questionnements identitaires, sa relation face à son père et au monde littéraire passent par un mûrissement subit, et enfin, Gérard se décide à tourner le dos au grand Khan.
 
 Bonne maîtrise narrative, style impeccable, un roman intéressant, même s'il manque un petit quelque chose pour m'emporter...
  Si vous aimez l'ambiance Paris années 50, lisez Henri Calet...
 
Les avis de clara, sylire, mango,aifelle, cogito rebello,antigone,leiloona,

Commenter cet article

mango Il y a 2 ans


J'ai  bien aimé mais il manque peut-être une véritable intrigue, un nœud quelconque pour centraliser ce qui peut paraître un peu éparpillé!



Aifelle Il y a 2 ans


J'ai aimé tout court, mais c'est vrai que c'est plus un roman d'atmosphère. Tu me rappelles que j'ai un Henri Callet dans ma PAL



sylire Il y a 2 ans


Je comprends le petit truc qui a manqué pour t'emporter même si j'ai beaucoup aimé. Je n'ai jamais lu Henri Le Callet.... Une lacune à combler à l'occasion.



Cécile Il y a 2 ans


Pour ma part, c'est Non. M'attire pas du tout du tout celui-là !


Bonne journée Keisha



clara Il y a 2 ans


J'ai eu un bémol pour le début du livre... finalement , un bon livre mais sans être un coup de coeur !



keisha Il y a 2 ans


@ clara


Il manque un p'tit quelque chose pour m'emballer. Bien écrit, original, on se laisse conduire, mais je suis restée un peu au dehors.



Marie Il y a 2 ans


Ma pal te dit merci, pour une fois je ne suis pas du tout du tout tentée !  ;-)






keisha Il y a 2 ans


@ Marie


Bah, pour une fois, c'est bien, n'est ce pas?


Bonne journée à toi.



Yv Il y a 2 ans


Il m'attend sagement empilé...



keisha Il y a 2 ans


@ Yv


EmPALé tu veux dire? 



Touloulou Il y a 2 ans


Il me semble en avoir entendu parler, ptet au Masque et la plume. A voir !



keisha Il y a 2 ans


@ Touloulou


Tout à fait le genre de roman dont "ils" sont susceptibles de parler!



Alex-Mot-à-Mots Il y a 2 ans


Un roman que l'on voit partout sur la blogo en ce moment, avec toutefois des petits bémols aux critiques.



keisha Il y a 2 ans


@ Alex-Mots-à-Mots


En efffet, et je ne suis pas non plus originale dans mon billet...



Leiloona Il y a 2 ans


Même ressenti : belle écriture, histoire sympa,et pourtant je suis restée à l'extérieur de ce livre. :/



keisha Il y a 2 ans


@ Leiloona


En fait, on ne s'attache pas au héros ... Mais attendons un autre roman, l'auteur a une belle écriture.



Valérie Il y a 2 ans


Il est dans ma PAL, grâce à BOB. J'ai l'impression que les avis sont un peu moins enthousiastes qu'au début.



keisha Il y a 2 ans


@ Valérie


Tout le monde s'accorde à le trouver bien écrit, l'atmosphère bien rendue. Manque juste une petite étincelle, pour mon goût.



Manu Il y a 2 ans


Pas du tout le genre de romans qui m'attire, je ne le note et ma PAL souffle (un peu)



keisha Il y a 2 ans


@ Manu


Je te comprends, je ne suis pas très enthousiaste non plus...



Gwenaelle Il y a 2 ans


Mais c'est une épidémie : vous l'avez toutes lu!  Malgré les billets plutôt positifs, il ne me tente pas assez pour
que je fasse l'effort de le lire...



keisha Il y a 2 ans


@ Gwenaelle


 Je me suis laissée tenter, mais bon, à l'avenir je devrais être plus prudente. Cela se lit bien, mais sans "petite étincelle" de mon côté.



maggie Il y a 2 ans


je me suis arrêtée à la moitié du roman et je n'ai pas eu l'occasion de le finir... je n'accroche pas trop...



keisha Il y a 2 ans


@ maggie


Ce roman n'est pas bien long, pourtant, mais il n'y a pas vraiment de "tension narative". Qu'il n'y ait pas vraiment d'histoire ne me gêne pas, j'en ai "lu" d'autres! Peut être que la fin éclaire le récit, je ne sais pas?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!