jeudi 19 mai 2011

Le coeur de l'hiver



http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/3/7/7/9782864245773.jpgLe coeur de l'hiver
Dominic Cooper
Métailié, 2006
 
"La bruyère portait le givre comme une poudre de farine étincelante."
 
La beauté de Vers l'aube, les avis de Marie (merci!!!) et choco, et revoilà Dominic Cooper. Voir aussi Clarabel,
 
 
Sur l'île de Cragaig, Alasdair mène une vie solitaire, rude, pêchant le homard, attaché à ses poules, moutons et vache, échangeant parfois quelques nouvelles avec un voisin éloigné. Il occupe la dernière maison d'un village abandonné, ses parents sont décédés, son frère émigré au Canada. Parvenu à quarante cinq ans, rien ne laissait présager que ses jours n'allaient pas continuer à couler ainsi, ni heureux ni malheureux.
Jusqu'à l'installation dans l'île de An Sionnach, qui, poussé par la jalousie et la haine, commence à détruire les maigres possessions d'Alasdair.
http://s0.geograph.org.uk/photos/81/10/811007_2a04a229.jpg
Ruined cottage, Cragaig, Ulva
This is one of many ruined cottages in and around the abandoned village of Cragaig on Ulva. Following the starvation of the potato famine, the island's new owner, in the mid nineteenth century, Mr Francis William Clark, forcibly evicted his tenants by burning the roofs of their houses and seizing their livestock.
Creative Commons Licence [Some Rights Reserved]   © Copyright Donald MacDonald and licensed for reuse under this Creative Commons Licence.

Évidemment, un tel récit, abrupt, tragique, de la confrontation entre deux hommes si différents, laisse le lecteur quelque peu déconcerté, tel Alasdair.
"Comment un homme peut-il être jaloux de lui -au point de le haïr? Lui qui a vécu toutes ces années sans réclamer quoi que ce soit au monde. Lui qui n'a jamais eu que son travail à accomplir et, quand il l'avait accompli, une joie qu'il ne pouvait exprimer. Et le plaisir du repos ensuite. Rien de plus. Il n'en a jamais voulu à personne -d'ailleurs il n'a jamais été suffisamment proche de quelqu'un pour éprouver de la rancune. Que savait-il des autres qui aurait pu l'amener à éprouver des sentiments d'envie ou de jalousie?"
"Pendant des années sa vie avait été faite de paix et de petits plaisirs tirés de la terre et à présent il se sentait exposé à une menace venue de l'extérieur. Et son désir était d'arracher cette menace, de la chasser."
Dominic Cooper excelle à montrer les sentiments inconscients et sensations d'Alasdair, sa communion totale avec la nature et les éléments, le malaise et le désir face à la femme d'An Sionnach. Beaucoup de descriptions, mais en usant d'une écriture éblouissante, imagée et précise, rude et poétique. On ne s'étonnera pas que j'aie aimé.

Cooper réussit à faire voir le brouillard, les vagues à l'assaut des rochers, la neige, le soleil levant, bref, ça passe ou ça casse, je sais, mais quand ça passe, quel bonheur!
Le récit dense est aéré par les dialogues entre Aulay et Alasdair, qui n'ont rien à envier aux échanges entre paysans dans certaines contrées...
Les premières phrases :
"Le soleil. Et ce qui plus tôt ce jour d'automne avait été une explosion de chaleur immense et illimitée était à présent une puissance domptée recouvrant d'une mince couche de cuivre les plaines de l'Atlantique. La lumière scintillante ne cessait de progresser vers la mer, kilomètre après kilomètre, atteignait les rochers et les massifs de la côte, se glissait sur les terrasses de la rive et les traversait, grimpait avec force les cinquante derniers mètres de la falaise où l'herbe et les bouleaux nains avaient été écrasés contre la surface de la terre et puis elle plongeait dans les collines tapissées de bruyère...
Challenge Voisins voisines et Nature writing (allons, soyons fous!)
 

 

 

Commenter cet article

Lystig Il y a 2 ans


là, tu me tentes !!!


question : vais-je pouvoir le trouver en biblio ?



mango Il y a 2 ans


Soyons fous: j'ai noté celui-là aussi.



clara Il y a 2 ans


Tu penses qu'il pourrait me plaire?



Marie Il y a 2 ans


Aaaahhh ! Je suis contente que ce roman te plaise ! Certes l'histoire est déconcertante, très particulière. Mais les descriptions sont si belles ! L'auteur a une plume magnifique ! En lisant une
telle écriture, je pourrais digérer n'importe quel récit...






Marie Il y a 2 ans


Je vais écrire un petit mot à Lystig pour voir si elle est intéressée par ce livre voyageur...






Dominique Il y a 2 ans


je n'ai pas accroché à " Vers l'aube , j'ai aimé les descriptions et ce sont des paysages que j'aime particulièrment mais l'histoire m'avait semblé très faible et l'impression que rien ne se
passait. Devrais je réessayer ?



Ys Il y a 2 ans


J'ai lâché Vers l'aube, même pas la peine que je commence celui-là...



Océane Il y a 2 ans


je finis le tome 1 de lonesome dove, et puis je me rensiegne si celui-ci voyage toujours... J'ai tendance à te faire confiance quand tu aimes.



dominique Il y a 2 ans


Elles sont bien belles, ces premières phrases, c'est simple,on a envie de le lire...



Folfaerie Il y a 2 ans


Ah je l'avaisdéjà repéré chez Choco, ton billet étant également positif, cela ne peut que donner envie de le lire.Et puis l'Ecosse, Aaaahhhhh



Gwenaelle Il y a 2 ans


L'écriture a tout pour me plaire!



Choco Il y a 2 ans


Evidemment que ça allait te plaire ! J'en aurais mis ma main au feu !



Aifelle Il y a 2 ans


J'avais aimé l'écriture du premier, mais nettement moins le personnage principal. Celui-ci pourrait peut-être concilier les deux



Kathel Il y a 2 ans


Je n'avais guère été emballée par Vers l'aube, aussi suis-je un peu prudente cette fois... Rien ne presse.



l'or des chambres Il y a 2 ans


Oh la la j'ai encore "vers l'aube" sur ma PAL et pas encore trouvé le temps de le lire... Je note ce titre là néanmoins.


Bises et bonne soirée Keisha



Lystig Il y a 2 ans


je vais me rapprocher de Marie...



Hélène Il y a 2 ans


je n'ai jamais lu cet auteur, c''st grave doc ?



Yv Il y a 2 ans


J'avais beaucoup aimé Vers l'aube, alors, il ne me reste plus qu'à...



Lystig Il y a 2 ans


"on dirait le sud


c'est pourtant bien"


je ne savais pas qu'elle était du sud : remarque : en géo,le sud,c'est en dessous de la Loire ; pour les marseillais, le nord, c'est................................
au nord d'avignon !



Pascale Il y a 2 ans


J'avais beaucoup aimé "Vers l'aube". Celui-ci me tente bien.



Lystig Il y a 2 ans


merci à toi la "nordiste" !!





(et la poste, c'est le samedi, c'est moi ! vu les horaires d'ouverture de ladite poste !)



Lystig Il y a 2 ans


oui, certes !


mais tu es au nord : les oliviers ne poussent pas chez toi ! nan, mais oh, tu ne vas pas medire aussi que tu entends les cigales tout de même !


signé : la Sudiste


il fait 15° dehors !! (et ça va monter encore de 11° !!!)



Lystig Il y a 2 ans


pas la mer...


mais bon la piscine, c'est faisable !


en attendant, chausse tes lunettes de soleil !



Manu Il y a 2 ans


Je ne pense pas que ce soit pour moi. Puis trop de lectures ...



Joelle Il y a 2 ans


Il me tente bien mais je me vois mal lire un tel titre allongé au soleil sur la pelouse ... je me le réserve plutôt pour l'hiver ;)



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!