mardi 28 juin 2011

En canoë sur les rivières du nord



En canoë sur les rivières du nord
Robert Louis Stevenson
Babel, 1994, Collection Terres d'aventure
 
 
Quatrième de couverture:
"Entre 1875 et 1879, par goût pour la France, sa culture et son esprit d'indépendance, Stevenson y entreprend deux voyages : l'un à travers les Cévennes, avec un âne; l'autre en canoë, avec un unique compagnon, pour descendre l'Escaut, la Sambre et l'Oise. c'est ce périple que retrace ce récit dont "l'Aréthuse" et "la Cigarette" sont les acteurs.
D'Anvers à Compiègne, en passant par Maubeuge et Landrecies, dans des contrées bien peu exotiques, ils découvrent des personnages étonnants, vivent des aventures dramatiques ou cocasses, connaissent nombre de tracasseries, manquent de s'écraser contre des péniches...
Saisissant l'âme des campagnes françaises, comme souvent savent le faire les Anglais, l'écrivain propose non seulement un récit de voyage, mais aussi un document de premier ordre sur la France du "[19ème siècle].
 
Même si ce périple de Stevenson est moins connu que son autre à travers les Cévennes, il n'en demeure pas moins tout aussi plaisant à lire... Réflexions humoristiques plutôt pince sans rire, ou considérations plus sérieuses tentées de philosophie émaillent les descriptions des paysages tranquilles de canaux et de rivières, ainsi que la présentation des villes et villages traversés et l'accueil parfois rude qui est réservé aux voyageurs, que l'on prend souvent pour des colporteurs.
 
"Les gens les moins nerveux se lassent à la fin d'être continuellement trempés par la pluie, sauf, bien entendu, dans les Highlands d'Ecosse où il n'y a pas assez de moments de beau temps pour s'apercevoir de la différence."
 
"On ne devrait entretenir aucune correspondance en voyage. Il est assez fâcheux d'avoir à écrire, mais recevoir des lettres, c'est la mort sans phrases de toute sensation de congé." [Quand, au fin fond de l'Asie, savoir si on reçoit ou pas les messages sur son portable est la grande question des co-voyageurs plusieurs fois par jour, cela finit par lasser...C'est du vécu]
 
Pour l'habitant, le voyageur n'est "qu'un passant et (...) son aventure n'est rien de plus qu'une sieste au bord de la route dans le cours réel de la vie."

L'hôtel de ville de Compiègne et la statue de Louis XII (1869, Viollet-le-Duc est passé par là...)
"Dans un grand panneau carré, au centre, en relief noir sur le champ d'or, la statue équestre de Louis XII, le poing sur la hanche et la tête rejetée en arrière. Il y a dans tout son maintien une royale arrogance. le pied à l'étrier fait saillie insolente hors du cadre.; l'oeil est dur et altier; le cheval lui-même semble fouler aux pieds avec satisfaction les manants prosternés et souffler de la trompette par les naseaux. Ainsi chevauche à jamais, sur la façade de l'hôtel de ville, le bon roi Louis XII, père de son peuple."
 
Eeguab, en commentaire, me signale l'existence d'un musée qui retrace le périple de Stevenson : à visiter si vous passez dans le coin!
On me signale aussi le parcours Stevenson dans le même coin, une idée randonnée? Voir ici.

Commenter cet article

Gwenaelle Il y a 2 ans


La première citation dénote un humour certain! Pour une fois que ce ne sont pas les Bretons qui font les frais des blagues météorologique...



keisha Il y a 2 ans


@ Gwenaelle


Stevenson était écossais, il a donc le droit ; de même les Bretons, pour leur belle province...


J'aime bien cette citation.



Pascale Il y a 2 ans


Je ne connaissais pas ce récit et j'ai bien envie de le lire. Tout comme le récit de son voyage dans les Cévennes d'ailleurs.



keisha Il y a 2 ans


@ Pascale


Cet auteur mérite d'être mieux connu, finalement, et sa femme aussi.



Bene Il y a 2 ans


J'aime beaucoup cet auteur alors ce titre me tente beaucoup !



keisha Il y a 2 ans


@ Bene


Une trouvaille à la bibli!



Yv Il y a 2 ans


Je n'ai jamais été tenté par cet écrivain. Je ne l'ai pas lu même gamin, et adulte, je n'ai toujours pas envie



keisha Il y a 2 ans


@ Yv


Ce n'est pas comme s'il n'existait pas d'autres auteurs, tu sais. Je pense ne pas avoir lu L'ile au trésor...



Dominique Il y a 2 ans


Là je vais pagayer avec toi   j'ai lu ce livre et il est dans ma bibli sous la forme d'un énorme pavé qui
rassemble tous les textes de voyage de stevenson, à l'époque publié chez payot, son seul inconvénient c'est son poids mais bon je monterai à bord sans lui



keisha Il y a 2 ans


@ Dominique


Il faut un peu de lest quand on voyage... Mais s'il tombe à l'eau, ce sera plus grave que pour le Levy? (référence à un
commentaire chez toi)


Je commence à me demander ce que tu n'as pas lu de ce qui m'intéresse... Oh, on va bien trouver...



Océane Il y a 2 ans


Il en a fait des périples :) Elle a l'air sympa cette collection de Babel, il faut que je regarde le catalogue de plus près.



keisha Il y a 2 ans


@ Océane


Babel, ce sont les poches de chez Actes Sud... d'où une qualité certaine. Je les approuve de proposer des textes classiques peu faciles à trouver sinon.



Marie Il y a 2 ans


Merci pour cette référence ! C'est noté !


J'adore l'humour de Stevenson dans son récit sur sa randonnée dans les Cévennes, alors j'ai hâte de le retrouver dans d'autres voyages.


Pour ce qui est de la correspondance, je suis d'accord avec toi et Stevenson : il faut savoir se déconnecter ! D'ailleurs, c'est ce que je fais lorsque je pars en vacances, que ce soit en France
ou à l'étranger : je n'envoie ni mail, ni billets de blog, ni commentaires facebook ! Seulement quelques cartes postales en fin de séjour. Et cette rupture me fait un bien fou !




keisha Il y a 2 ans


@ Marie


Ce voyage est moins connu, au début il y a une partie en Belgique...


Oh oui, savoir déconnecter! Je compte partir avec mon portable, mais sage, sage!!! Et tu as remarqué? Quand on est déconnecté des informations, finalement, se passe-t'il vraiment souvent des
choses essentielles à connaître tout de suite absolument?



Hélène Il y a 2 ans


Et moi qui lutte contre les tentations, tu ne m'aides pas là...



keisha Il y a 2 ans


@ Hélène


Un p'tit livre de vacances, rafraîchissant...



petitsachem Il y a 2 ans


je n'ai pas encore lu ses récits de voyage mais j'aime particulièrement cet écrivain. Et quand il revient de ce périple en canoë, c'est là qu'il rencontre Fanny, sa future femme, qui lui cause un
tel chagrin qu'il part seul dans les Cévennes. Ah! il faut lire la biographie de Fanny par Alexandra Lapierre, c'est le seul livre qui m'a fait pleurer à gros sanglots...et il n'y a pas de honte
à ne pas avoir lu l'île au trésor, moi je l'ai lu à plus de 30 ans...et quel pied!!!!



keisha Il y a 2 ans


@ petitsachem


En intro au voyage dans les Cévennes, on rappelait son idylle avec Fanny... qu'il ira retrouver en Amérique, etc, etc... Oui, j'ai déjà noté qu'elle aussi a écrit, mais j'ignorais l'existence
d'une biographie.


J'ai programmé aussi L'ile au trésor en VO...



Kathel Il y a 2 ans


Je ne connais pas beaucoup cet écrivain... bien que j'aie quelque part Le voyage avec un âne sur lequel il faudrait que je remette la main (le livre, hein, pas l'âne !). Celui-ci pourrait me
plaire aussi !



keisha Il y a 2 ans


@ Kathel


Il te faut lire ce voyage dans les Cévennes, classique parmi les classiques, et fort lisible... Le voyage en canoë est antérieur, en fait, mais quelle importance...



Eeguab Il y a 2 ans


Bonjour.Je me permets de vous envoyer ce petit lien http://www.la-maison-de-marie-jeanne.fr/.Il se trouve que je travaille à deux pas de
l'Oise qui coule dans cette région.Ce petit musée consacre une salle à Stevenson et j'ai eu l'occasion lors de son inauguration il y a deux ans,de faire une petite conférence sur Stevenson au
cinéma.C'est un écrivain qui a changé la perception du voyage,avec d'autres bien sûr.Et surtout ce n'est pas du tout l'écrivain pour enfants qu'on a longtemps voulu voir en lui.Le grand Herman
Melville est aussi dans ce cas.



keisha Il y a 2 ans


@ Eeguab


Merci beaucoup pour l'information, j'ai complété mon billet.


En effet, Stevenson appartient à la liste des vrais grands auteurs considérés à tort comme "pour enfants", enfants auxquels on offre souvent des versions tronquées... Je veux lire L'ile au trésor, et je suis sûre qu'un adulte va y trouver de quoi faire son miel!



A_girl_from_earth Il y a 2 ans


Le titre, de loin, sentait le Nature Writing à plein nez! Mais ça me plaît bien ces récits de voyage qui nous plongent
dans le passé. A voir, un jour si j'arrive à le caser...



keisha Il y a 2 ans


@ A girl from earth


Je ne l'ai pas mis en challenge nature writing (d'ailleurs on n'est pas jeudi)(psychorigide?), car cela ne suffit pas de
se balader dans la nature pour obtenir du nature writing (oui, oui, psychorigide). Alors que son voyage dans les Cévennes avait le petit plus "j'aime la nature". Là, ma foi, il s'intéresse
surtout aux gens.Et c'est bien intéressant.


Mais les deux récits sont à lire, bien sûr!



maggie Il y a 2 ans


Pour avoir lu quelques romans de voyage, ce n'est pas le genre que j'apprécie le plus même si j'avais bein aimé le voyage autour du monde de Bougainville... Ton billet me montre que je connais
mal Stevenson... Il faut que je me pencher sur cet auteur...



keisha Il y a 2 ans


@ maggie


Oui, découvre Stevenson, c'est court, d'abord, et puis il y a des petits plus plaisants... C'est ce qui est autour du voyage purement géographique qui est intéressant chez lui.





Bonjour,


Vous avez raison de valoriser ce premier livre de l'auteur de Jekyll et Hyde.  Nous avons ouvert un blog qui est basé sur ce livre de Robert Louis Stevenson. Vous y trouverez
quelques impressions de randonnées autour du canal ainsi que chansons ou évènements  qui évoquent  l'écrivain voyageur et ses écrits.


François Eberlé



keisha Il y a 2 ans


@ François Eberlé


Merci des informations, j'ai fait un saut sur votre blog, et j'ai bien envie de parcourir les chemins aussi. Une alternative au parcours dans les Cévennes, sans doute moins connu.


Quant à Stevenson, je dois me secouer pour lire L'ile au trésor, il n'y a pas d'âge...



Folfaerie Il y a 1 an

Je viens de terminer le périple sur la Loire de Bernard Ollivier. Suis plutôt déçue, aussi je me laisserai bien tenter par une version anglo-saxonne :-))
keisha Il y a 1 an


@ Folfaerie


Le long de la Loire, tu as aussi le livre de Thierry Guidet, La compagnie du fleuve


http://en-lisant-en-voyageant.over-blog.com/article-20984417.html


Je n'ai pas lu celui de B. Ollivier!


Je te souhaite meilleure chance avec Stevenson, tu auras le charme britannique, et celui du passsé, on peut l'espérer.




Bonjour. Ce premier récit de voyage est assez pittoresque, la traversée sur l'Oise (en Thiérache), est émouvante. Il faut lire également l'émigrant voyageur, lorsque RLS se rend aux Etats Unis,
ce voyage le transforme et Stevenson deviendra ce grand écrivain.


Un extrait sur ce blog: http://robert-louis-stevenson-le-chant-du-lendemain.over-blog.com/article-l-emigrant-77849841.html


Je ne sais plus qui a dit: "Stevenson a été étiqueté dans la littérature pour enfant, Il est beaucoup trop subversif  pour les adultes" Cet écrivain (un des plus lus de
son époque) a été censuré dans son dernier roman.


Longue vie à votre blog


François Eberlé
keisha Il y a 1 an


@ François Eberlé


Merci de votre passage! Un voyage aux Etats Unis? Complètement dans ce que j'aime lire!


En effet, bien des auteurs dits pour jeunes sont en fait destinés à tous, adultes aussi!, mais hélas à condition de ne pas proposer que des versions tronquées. Ce peut être Stevenson, bien sûr,
ou même Dickens pour lequel même l'année de son bicentenaire on ne trouve rien de lui hors les mêmes éternels titres dont le héros est un gamin, ou bien dans les pléiade. Je râle...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!