lundi 3 octobre 2011

Serena



http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/4/2/0/9782702434024.gifSerena
Ron Rash
Editions du Masque, 2011
 
 
 
Années 30, en Caroline du Nord, George Pemberton, riche exploitant forestier, n'a pas l'intention de voir l'extension de son domaine d'activités entravé par un projet de parc national. Tous les coups sont permis, l'argent permet d'acheter pratiquement tout le monde. La belle Serena, sa nouvelle épouse, lui est parfaitement accordée, nourrissant l'ambition de couper tous les arbres de l'état, puis de s'attaquer ensuite au Brésil ! Sur le chemin du couple, on meurt beaucoup prématurément et violemment. Serena aidée d'un aigle, d'un ex assassin gaucher et de sa mère extra-lucide, devient la pire des deux, n'hésitant pas à s'attaquer à Rachel et son bébé, fruit d'une brève liaison de son mari.
 
Avec Serena, on est glacé jusqu'aux os. Elle n'a pratiquement pas de passé et telle un robot sans âme taille sa route. Soif du pouvoir? Avidité? Pas vraiment d'explications. Son mari tout aussi haïssable est moins monolithique et aura un talon d'Achille qui l'humanisera. Le personnage de Serena m'est resté étranger et difficilement crédible, sauf à se laisser mettre en mode tragédie classique.
 
Fort heureusement pour le lecteur, l'horizon sombre est éclairé par le beau personnage de la jeune Rachel, et les discussions des ouvriers de l'exploitation, écrites dans une langue savoureuse. La traduction est de Béatrice Vierne.
Les années de crise sont juste évoquées, mais omniprésentes : chômage, pauvreté, soupes populaires, vagabonds dans les wagons traversant le pays.
 
Pour terminer, nature writing ou pas? Oui, sans doute, à cause du parc national (quoique ses partisans utilisent l'expropriation et le mensonge) et les dégâts causés par la déforestation, évidents sur la flore et la faune. L'aigle de Serena débarrasse des reptiles, et les rats prolifèrent, exemple de déséquilibre. Mais je le laisse hors challenge.
 
Un roman très sombre, prenant, bien écrit. Des qualités retrouvées dans Un pied au paradis, cependant plus intimiste et humain. 
 
Les avis de Dasola, blacknovel, mango, aifelle, kathel, Allie, Cathulu, Jean-Marc LaherrèreSylvie   , papillon, leiloona, ankya

Commenter cet article

clara Il y a 1 an


Fichtre !  Il a été lu par beaucoup de monde !



Aifelle Il y a 1 an


Il doit bien y avoir des Serena dans la vie, dans le monde des grands prédateurs modernes  Mais celle-ci, je
reconnais que l'auteur l'a gratinée, on se demande jusqu'où elle va aller. J'ai aimé la construction de l'ensemble et l'écriture de Ron Rash.



Brize Il y a 1 an


"Le personnage de Serena m'est resté étranger et difficilement crédible": c'est exactement cela ! Et la raison pour laquelle, malgré les autres points que tu avances, j'ai laissé le
roman à mi-parcours, trop agacée pour continuer.



Hélène Il y a 1 an


Je n'ai pas du tout accroché, je l'ai nénamoins gardé de côté pour retenter l'aventure plus tard...



Mango Il y a 1 an


J'en garde un excellent souvenir. C'est si foisonnant et si inattendu jusque dans le personnage de Serena. On n'y croit pas mais elle est la menace permanente dans une nature si belle. Il y a du
tragique dans son inhumanité, tu as raison. I



Valérie Il y a 1 an


Je viens de le commencer en CD dans la voiture (enfin, j'ne suis au 2e CD/10!) et pour l'instant, j'aime bien mais Serena n'est pas encore une vraie méchante. J'ai hâte que cela change.



Anne Il y a 1 an


Il était quasiment donné à la braderie F..C à Lille, donc j l'ai acheté, parce que j'avais lu de nombreux billets sur ce livre. J me demande quand même si je vasi aimer...



Gwenaelle Il y a 1 an


Difficile lecture, ce Séréna... Un mélange de répulsion et de fascination. Je n'avais pas été emballée... et je n'ai toujours pas lu le premier...



kathel Il y a 1 an


C'est un personnage très particulier que Serena, auquel on ne peut pas s'attacher, c'est sûr... Quoiqu'il en soit, vivement les prochaines parutions de Ron Rash !



Suzanne Il y a 1 an


Merci de ton commentaire Keisha. J,ai lu Séréna, il y a quelque temps (j'ai omis de déposer mon avis grrrr) et j'ai bien aimé aussi bien qu'ayant préféré  le premier.



Dominique Il y a 1 an


abominaffreux je n'ai pas assez de mes journées et de mes nuits pour lire tout ce qui me fait envie ......je me ballade chez Proust en ce moment ...



Manu Il y a 1 an


Un pied au paradis est dans ma PAL (j'ai l'impression d'écrire ça partout - elle est vraiment immense cette PAL )
Pour celui-ci, on verra après.



petitsachem Il y a 1 an


ah! tu l'as enfin lu! quand j'y repense, je suis encore toute chose...



Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an


Je viens de le terminer (mon billet dans quelques temps). Quelle femme, cette Séréna !





Serena est le genre de personnages que j'ai du mal à supporter... Je me sens bien plus tentée par "Un pied au paradis" que je finirais forcément par lire un jour ou l'autre....



Leiloona Il y a 1 an


Oui, pour le coup, son précédent livre était plus sentimental, si on peut dire ... ;)



nathalia Il y a 1 an


Serena est dans ma PAL, j'ai lu Un pied au paradis que j'avais vraiment aimé. Bah si David Vann est Nature Writting, pourquoi pas Ron Rash ? Bonne lecture de Freedom, je dirais simplement que la
météo n'est pas propice à la lecture de Franzen, il vaut mieux une météo bien pourrie, un temps tout gris et bien cafardeux, à rester chez soi et là cela n'est pas le cas.



dasola Il y a 1 an


Bonsoir Keisha, le personnage de Serena est un ectoplasme, une incarnation du mal. Elle n'est pas humaine. On n'arrive pas bien à se l'imaginer avec son factotum qui la suit comme une ombre. Elle
est glaçante, brrrr. Merci pour le lien et bonne soirée.



Ankya Il y a 1 an


J'ai adoré ce livre ! (tu peux d'ailleurs trouver mon billet sur mon blog) J'ai trouvé Séréna vraiment impressionnante... Le genre de femme, si tu l'as devant toi, tu sais qu'elle est le maître.
cela dit j'espère ne jamaisl a croiser hihi...





Bon moi j'ai d'autres recommandations qui m'attendent côté Nature Writing, n'est-ce pas?



keisha Il y a 1 an


@ A girl from earth


Tiens donc! Et meilleures, je te le dis!





Pas trop envie de me ciolleter avec cette Serena robot!  Hereusement j'ai d' autres nature writing boooks à lire avant , celui qu eje viens de recevoir à commenter Désolations.


Au fait, j'ai mis Une fille tombée du ciel en livre voyageur . Asphodèle s'est inscrite mais elle m'a demandé de ne pas le lui envoyer avant Octobre.Si ça te tente avant ou après ...



keisha Il y a 1 an


@ claudialucia


Il vaut mieux lire Un pied au paradis, avec des personnages très humains, même si imparfaits...


Ouah, tu vas lire Désolations? Hum hum, j'attends ton avis.


Tiens, oui, Une fille tombée du ciel, mais je réfléchis, je dois vérifier si le livre n'est pas à la bibli! Merci!



maggie Il y a 1 an


Comme d'habitude, je vois que tout le monde l'a déjà lu ! Il me tente beaucoup, et j'espère que je vais enfin pouvoir lire un de littérature américaine... C'est un sujet d'actualité et comme tu
ne dis pas tout et tu as bien raison, certains aspects m'intrigue....



keisha Il y a 1 an


@ maggie


Une héroïne assez difficile à accepter! Ron Rash a aussi écrit Un pied au paradis, qui a soulevé de meilleures émotions en moi...



Jackie Brown Il y a 1 an


Je l'avais lu en août. Quel monstre en effet cette Serena. Je suppose que son prénom, c'est de l'humour !



keisha Il y a 1 an


@ Jackie Brown


Finalement, elle est si froide et monstrueuse, ne connaissant aucun doute, si sereine dans le mal, que son prénom peut lui convenir?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!