lundi 6 février 2012

221b Baker Street



http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/ZoomPE/6/7/6/9782749117676.jpg221b Baker Street
Graham Moore
le cherche midi, 2012
 
 
 
 
 
 
 
D'un côté Arthur Conan Doyle, peu à peu "mangé" par la renommée de Sherlock Holmes, se décide à le tuer, au grand dam de ses lecteurs, qui réclament à cor et à cri d'autres aventures du détective, et préfère se lancer dans des écrits plus "sérieux" tout en menant une enquête dans le Londres de 1900, avec l'aide de Bram Stocker, auteur de Dracula. Meurtres de jeunes filles, serait-ce un serial killer?
 
De l'autre côté, de nos jours, les fans de Doyle, réunis en congrès, attendent Alex Cale, qui vient de mettre la main sur le "Graal" des holmésiens, à savoir le journal disparu de Arthur Conan Doyle, dans le dernier trimestre 1900. Las, dès le début du roman de Moore, Cale est assassiné, et pas de journal... Harold White, assisté de Susan, se lance sur la piste de l'assassin, et du journal.
 
Les deux histoires se déroulant alternativement, le lecteur ne peut que tourner les pages, allant d'un suspense à l'autre...
 
Tout à fait le genre de divertissement intelligent que j'aime! Quel plaisir de retrouver l'ambiance du Londres de 1900, des enquêtes à rebondissements qui s'inspirent volontairement de celles de Sherlock Holmes. Harold décide dès le début de rechercher l'assassin comme l'aurait fait le grand détective, en dépit des quolibets d'un ami, et ça marche! Avec évidemment l'aide des petites cellules grises (euh, là je me trompe de détective). Arthur Conan Doyle lui-même est amené à penser comme Sherlock au cours de son enquête, et à comprendre le ressenti de ses lecteurs, qui, eux, ignorent ce que Doyle leur a concocté comme mystère...
 
Ce sont toutes ces réflexions qui font le sel du roman.
"J'aime l'idée que tout problème a une solution, je crois. C'est ça qui fait l'attrait des histoires policières selon moi, qu'elles mettent en scène Holmes ou un autre détective. ces histoires nous permettent de vivre dans un monde compréhensible. De vivre dans un endroit où chaque problème a une solution que nous pourrions découvrir si seulement nous étions suffisamment intelligents.
-Dans le monde où nous vivons vraiment, par contre...
-Tout est aléatoire. la violence et la mort sont le fruit du hasard, on ne peut ni les empêcher ni les arrêter. De toutes les conventions du roman policier, la seule à laquelle il soit impossible de déroger c'est la découverte de la solution dans les dernières pages.(...) Peut-on écrire une histoire policière qui s'achève dans l'incertitude? Où l'on ne sait jamais vraiment qui a commis le crime? C'est possible mais ce n'est pas satisfaisant. C'est déplaisant pour le lecteur. Il faut qu'il y ait quelque chose à la fin, une espèce de résolution. Pas forcément que le criminel soit arrêté ou emprisonné. Mais le lecteur doit absolument savoir. Ne pas savoir est le pire qui puisse arriver aux lecteurs à la fin d'une histoire policière parce que nous avons besoin d'être certains que dans ce monde fictif, tout peut être connu. La justice est facultative mais il est obligatoire d'obtenir des réponses."
 
Chez Marie, une visite au 221 b baker Street
 
Les avis de clara,en totale synchronisation,  cuné,  

Commenter cet article

Richard Il y a 1 an

Ça semble bient intéressant !!


Je note pour la future sortie en livre de poche,


Merci !
Lystig Il y a 1 an

je vais faire comme Richard !
Aifelle Il y a 1 an

Je ne suis pas une fan de Sherlock, donc  je passe
clara Il y a 1 an

Nous avons eu les mêmes ressentis !!!!
Mango Il y a 1 an

Je suis d'accord à cent pour cent avce les réflexions qui font le sel de ce roman. Les fins ouvertes sont exécrables. D'ailleurs tu as vu ce que j'en ai dit sur mon billet du jour.
Cachou Il y a 1 an

Il me tenterait bien celui-là. Je viens de finir la seconde saison de la (très bonne) série "Sherlock" et je suis d'humeur holmsienne...
Cachou Il y a 1 an

Tu m'intrigues! (je pensais m'y mettre aussi bientôt, mais j'aurais voulu tout avoir avant de le faire, là je n'ai qu'un des deux tomes de l'intégrale chez France Loisir - on fait avec ce qu'on
peut ^_^)(mais l'édition est plutôt pas mal, avec du papier "bible" en plus).
Cachou Il y a 1 an

Je ne me suis jamais penchée sur les livres autour de l'univers holmsien, mais je suppose qu'ils doivent être plus nombreux encore que ceux autour de celui austenien. Du coup, me connaissant, il
vaudrait mieux que je n'accroche pas trop à Sherlock Holmes, autrement ça va devenir un vrai gouffre financier tout ça!


Pas lu le livre dinosauresque, mais je l'avais quand j'étais gosse je pense, il devrait bien être quelque part.
Violette Il y a 1 an

pas mal du tout, je note!
Alex-Mot-à-Mots Il y a 1 an

Nous sommes en pleine vague Sherlock Holmes. Attention à ne pas nous laisser déborder.
Titine Il y a 1 an

Encore un livre que je rajoute à ma LAL sans fin ! Forcément un divertissement intelligent où il est question de Sherlock, je peux difficilement passer à côté !
belledenuit Il y a 1 an

Celui là me tente énormément ! Il est dans ma LAL.
Marie Il y a 1 an

Ma fille de 10 ans commence à lire des livres de Conan Doyle (conseillée par son papa) et moi toujours pas... Un peu la honte non ? 



Choupynette Il y a 1 an

voilà qui est diablement tentant!!! l'avis de clara est également enthousiaste. C'est noté!!
Gwenaëlle Il y a 1 an

Je vais d'abord réviser les livres du maître avant de me plonger de celui-là... J'ai lu Conan Doyle mais ça fait bien longtemps... ;-)
Neph Il y a 1 an

Reçu, mais pas encore lu ! J'espère être aussi séduite que toi et pouvoir incarner une détective pas si mauvaise que ça !
Suzanne Il y a 1 an

Sisi, una utre pour moi.
maggie Il y a 1 an

J'ai l'impression que les éditions du cherche midi ont encore lancé un best seller ! En tout cas, Doyle, Holme et cet inconnu de Cale me donnent bien envie de noter ce roman !!!!

Pas fan de Sherlock mais l'intrigue a l'air originale. Je note pour une future escapade bib'!
Dominique Il y a 1 an

Cela parait tout à fait réjouissant, ravie d'apprendre que Holmes tenait un journal 
Folfaerie Il y a 1 an

Je vais faire comme certaines, je vais attendre la sortie poche, il m'intéresse bien celui-là. Mais quand même, les visites sur ton blog me coûtent cher
Suzanne Il y a 1 an

Ah des fautes de frappe, Mes excuses.


J'écrivais donc:


Si, si un autre pour moi.


traduction:


Oui, oui un autre roman pour moi ;-)
Manu Il y a 1 an

Peut-être, oui. Je suis plongée dans la récente série de BBC. Une réussite !
Océane Il y a 1 an

Bien envie de me l'offrir, pour l'ambiance surtout !
le Merydien Il y a 1 an

En vieux fan de Sherlock, je note, d'ailleurs j'ai vu le Erre en librairie aujourd'hui. En fait le seul truc qui me freine un peu c'est la mention de Stocker. Mauvais souvenirs du " fantome de
bakerStreet de F.Bourland"
Géraldine Il y a 1 an

A première vue, ça m'a l'air un peu emmêlé et compliqué non ?
nathalia Il y a 1 an

Oui je l'ai aperçu celui là, je viens de terminer L'étude en rouge et Le signe des quatre et franchement je sais que la lecture prime sur les adaptation mais la serie BBC est géniale, elle vaut
le coup d'oeil
Axl Il y a 1 an

Je l'ai reposé sur son présentoir l(autre jour mais je suis bien décidée à l'acheter quand même.
Karine:) Il y a 1 an

Moi aussi j'ai aimé le questionnement sur le roman policier.  Un agréable divertissement et toutes ces allusions m'ont beaucoup plu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!