lundi 20 août 2012

Le Garçon d'à côté

Le Garçon d'à côté
The kindness of strangers
Katrina Kittle
Phebus, 2012
Traduit par Nathalie Barrié
446 pages


Coup de tonnerre dans la vie des Laden, famille déjà ébranlée par le décès du père de famille deux ans auparavant: leurs voisins, les Kendrick, sont accusés de pédophilie (et d'inceste sur leur fils Jordan). Sarah, qui se considérait comme amie avec Courtney Kendrick, ne comprend pas comment elle a pu ne rien voir. Elle est amenée à accueillir le jeune Jordan, ce qui bouscule encore plus leur vie familiale.

Un sobre résumé pour un roman formidable et absolument pas glauque ou voyeur! Le thème est franchement difficile -et insupportable-, évidemment, mais il ne faut pas se voiler la face, cela existe, il n'y a hélas qu'à lire mon journal local pourtant soft, dans des affaires en jugement impliquant souvent famille proche ou voisins. Katrina Kittle donne d'ailleurs pas mal d'informations sur le sujet et en particulier à la fin l'adresse d'une organisation oeuvrant à protéger les enfants et aider les aultes à prévenir et réagir.

Et le roman? Son découpage où alternent les voix de Sarah, son aîné Nate, et Jordan, rend ce livre difficile à lâcher. Les questionnements et réactions de Sarah, le déni de Jordan qui défend sa mère, les réactions des fils de Sarah, tout cela est décrit avec justesse et subtilité. A découvrir absolument!

Les avis de Leslivresquej'aime, la livrophile, MademoiselleR, enna, cathulu,

60 commentaires:

  1. Un livre dont on n'a malheureusement pas beaucoup parlé en dehors de la blogosphère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pas tellement sur la blogosphère non plus, dommage! Le thème n'est pas attractif au départ (j'ai surtout fait confiance à l'éditeur, quand je l'ai vu à la bibli)mais c'est très bien fait et je recommanderais ce roman comme un document aussi.

      Supprimer
  2. Un thème, l'inceste, qui revient de plus en plus souvent désormais. Je n'aime pas trop lire ce genre d'histoire, en général, mais si tu dis que c'est traité avec finesse, alors peut-être si je le vois,je le prendrai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon? Je n'en connaissais pas d'autres... Mais sur le journal, c'est terriblement souvent, hélas!
      J'ai hésité aussi, mais crois moi, il n'y a pas trop de détails, heureusement, on est assez grands pour imaginer. Mais la description de signes pouvant alerter, puis ici les conséquences sur tous les personnages, c'est vraiment bien, et ça peut apprendre beaucoup.
      N'hésite pas à lire ce roman si tu le vois.

      Supprimer
    2. Nabokov avec sa Lolita, Colette Mainguy dans son livre autobiographique et surtout celui de sa soœur Brigitte Lozerec'h: "L'intérimaire" plus les livres témoignages de certaines people que je n'ai pas lus.

      Supprimer
    3. Mais oui, Lolita! Un roman qui a la réputation d'être bien écrit, etc etc... mais je sens que ça ne passerait pas!
      Je n'ai pas lu les deux autres, mais un petit saut sur internet m'a permis de voir, en effet!!!!
      Bon, je crois quand même que je vais en rester là sur ce thème, Le garçon d'à côté suffira pour l'instant.

      Supprimer
  3. J'ai lu la 4ème de couv et je l'ai reposé en raison du sujet mais ton avis plus que positif me fait réfléchir, je le lirai si je le croise à la bibli
    je vais aller admirer tes photos qui me font baver d'envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta confiance! Qui plus est, les autres lecteurs ont le même ressenti que moi.
      Comme je le disais plus haut à cathulu (qui l'a lu!) , c'est le nom de l'éditeur qui m'a portée à lire ce roman, et je ne regrette pas!

      Supprimer
  4. Je veux le lire :)
    Bonne journée Keisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison! Si tu le vois en bibli, tu sauras que tu peux l'emprunter!

      Supprimer
  5. Comme Dominique le sujet avait fait que je n'avais absolument pas l'intention de le rajouter dans ma LAL mais ton billet m'inciterait plutôt à m'y pencher de plus près...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux y aller, je suis une petite chose sensible (si! ^_^) et même si j'ai été remuée, forcément, je n'ai rien senti de racoleur. Au contraire, j'ai eu des informations utiles.

      Supprimer
  6. Un roman formidable à découvrir absolument ? Comment veux-tu que l'on résiste à de pareils arguments ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, je ne sais pas... ^_^ Ce roman mérite lecture, même si le sujet n'est pas très très folichon. Mais ne nous voilons pas la face, ça existe!

      Supprimer
  7. J'avais effectivement repéré ce titre sur le catalogue de l'éditeur...
    Je le note donc sur mon interminable LAL pour être certain d'être vigilant si jamais il croisait mon chemin lors de mes chasses en bouquinerie.
    Sur un thème similaire, je recommande à qui serait intéressé l'excellent Mysterious skin, de Scott Heim

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as toi aussi une interminable LAL?
      Bon, Mysterious skin : j'ai fouiné sur internet, trouvé des avis, disant en gros que ça ne laisse pas indemne, et j'ai l'impression que c'est plus explicite dans les détails que ce que j'ai lu. Non que "Le garçon d'à côté" soit bisounours, mais Mysterious skin a l'air d'être plus brut de décoffrage. Un peu trop pour moi? ^_^

      Supprimer
  8. Ah merci, je l'avais repéré dans la dernière opération masse critique et j'attendais un avis. Allez, il file dans ma LAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les avis que je cite sont en gros de la même veine que le mien : allez zou, dans la LAL!!!

      Supprimer
  9. Je l'avais repéré mais restais hésitante... avec ton enthousiasme, je ne peux que le noter !
    (bon, comme Valérie, quoi !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne serait que justice que ce roman ait sa chance!!!

      Supprimer
    2. J'aime bien quand tu copies sur moi. ;)

      Supprimer
    3. Cela m'arrive aussi d'avoir exactement le même commentaire qu'une autre, on finit pas avoir les mêmes réactions!

      Supprimer
  10. Si vous voulez découvrir l'envers du décor du monde du livre et les aléas de la vie d'un petit éditeur à compte d'éditeur ou bien en savoir plus sur les phases de conception d'un livre, n'hésitez pas à passer sur mon blog :

    http://lotoedition.canalblog.com/

    Cordialement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment que je vais y faire un tour, même si hélas je sais bien que cet univers peut être impitoyable...
      Edit de ma réponse après passage : hum, très très intéressant, j'en ai aussi appris sur le travail de correcteur! Je garde ce lien, vraiment instructif!

      Supprimer
  11. Et voilà une tête de linote qui vient de mettre ses flux à jour ;-) en plus je pensais à toi puisque je suis en train de lire du nature Writing

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh de temps en temps je vais écrire un billet sur l'autre, pour les procrastineuses, entre autres...^_
      Du nature writing, hum, je suis toujours intéressée, car la liste à lire s'épuise un peu. Ou alors s'en procurer devient difficile.

      Supprimer
    2. oh je pense que tu l'as déjà lu, il s'agit de En vol, je crois qu'il a beaucoup été lu!!

      Supprimer
    3. Aaaah! En vol! Quel beau bouquin!
      Et non, je n'ai pas l'impression qu'il soit beaucoup lu, et c'est grand dommage.

      Supprimer
  12. Malgré un thème difficile, je veux lire ce roman. Merci Keisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est possible qu'il soit disponible dans les biblis de ton côté? Je l'espère!

      Supprimer
  13. Comment veux-tu rester insensible à un billet pareil !! La maiso Phébus + sujet (encore hyper sensible en Belgique, tu as vu, je suppose) + point de vue intéressant sur la chose + surtout avis de Keisha = dans la LAL aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ici on suit l'actualité, il y a encore peu, une manifestation à Bruxelles, c'est cela? Des enfants sont mortes de façon atroce...

      Supprimer
  14. ouch, même si il ne faut pas se voiler la face, je ne sais pas si je suis prête à lire le livre sur le sujet... même si il n'y a pas de voyeurisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il y avait eu le moindre début de trucs trop complaisants dans les détails, j'aurais abandonné aussi sec! Mais là on a heureusement juste à côté une famille (avec ses soucis, bien sûr) mais tellement désireuse du bien des autres et tellement scrupuleuse.

      Supprimer
  15. Trente ans dans le travail social, les situations d'inceste non merci .. j'overdose. Même si on en apprend toujours, j'en sais déjà long sur le sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, je réagirais sûrement comme toi; tu as dû en apprendre de dures et d'incroyables. Je le dis dans mon billet, rien que mon petit journal quotidien du département bien tranquille par ailleurs, eh bien il se passe rarement une semaine sans qu'un oncle, grand père ou autre passe au tribunal pour une affaire - récente ou non.

      Supprimer
  16. Ok ça c'est noté ! J'aime vraiment beaucoup les éditions Phébus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi tout a son importance! Je leur ai fait confiance, j'ai eu raison.

      Supprimer
  17. Je l'avais repéré chez babelio mais pas reçu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec un peu de chance il sera dans ta bibli ? C'est là que je l'ai trouvé (enfin, la mienne, de bibli)

      Supprimer
  18. Le thème est difficile mais si tu dis que c'est un beau livre, je vais le noter. Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fouine dans ta bibli, le roman est récent.
      Bonne semaine à toi aussi!

      Supprimer
  19. Je n'avais pas entendu parler de ce roman... Le thème a l'air effectivement très dur mais ton billet donne envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman, bien documenté, sans détails trop difficiles, cela me va!

      Supprimer
  20. j'ai vu un billet sur un blog, mais je ne me souviens pas si c'est en positif ou en négatif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai trouvé que du positif, en cherchant sur internet pour des liens. Mais bon, je ne cherche pas plus loin qu'une ou deux pages, sur G..

      Supprimer
  21. Un sujet pas facile, mais qui a l'air bien traité. J'espère que tout se finit bien pour tout le monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En début et en fin de roman, on est plusieurs années après, donc on sait que les choses se sont tassées... Mais c'est seulement la fin qui nous dit ce que deviennent les personnages. Pour Jordan, il faut du temps, et le roman le montre bien.

      Supprimer
  22. Si le sujet est bien passé alors pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement pas de descriptions insoutenables... Le sujet se suffit comme cela!

      Supprimer
  23. Wouf le sujet, pas le genre vers lequel je me précipiterais. Peut-être un tort, comme avec Room d'Emma Donoghue que j'ai longtemps hésité à lire malgré les avis enthousiastes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Room, tiens oui, je n'avais pas fait le rapprochement.
      Mais là on a quand même plusieurs narrateurs, les Laden ont une vie de famille, avec leurs problèmes, école, boulot, etc...

      Supprimer
  24. Bizarrement, je n'en avais jamais entendu parler, Mais là, je suis diablement tentée. Ce sujet est réellement dur mais tout de même, je pense que je peux aimer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi que ça te plairait! Vraiment une bonne histoire, bien racontée.

      Supprimer
  25. Ton article et le livre m'interpellent : quelque part, au fond de moi, je ne dirai pas non à ce livre ! rebises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu le trouveras, en bibli? Bises.

      Supprimer
  26. je ne l'avais pas noté jusqu'ici... grrrrr....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on ne l'avait pas tellement vu, et c'était dommage.

      Supprimer
  27. Ce sont effectivement des sujets qui peuvent mettre mal à l'aise mais la littérature est là aussi pour dénoncer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout quand c'est fait sans complaisance et avec tact.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!