samedi 27 octobre 2012

American Dream

American Dream
Dictionnaire rock, historique et politique de l'Amérique
Guillemette Faure
Don Quichotte, 2012


L'auteur a passé des années outre Atlantique, et déclare en introduction "j'ai écrit ce dictionnaire rock, historique et politique de l'Amérique tel que j'aurais aimé l'avoir dans ma poche en m'envolant pour les États-Unis", voulant partager trois Amériques : "celle qui nous est étrangère, celle qui n'est pas encore arrivée jusqu'à nous et, la plus inconnue, celle que l'on croit connaître."
L'éditeur propose ou va proposer le même type de dictionnaire sur le football, les drogues, la gastronomie, le sexe et les sciences. Pour des raisons qui n'étonneront sans doute pas grand monde, j'ai choisi l'Amérique!

Dictionnaire, donc, mais loin de l'idée poussiéreuse et repoussante que l'on s'en fait parfois. Des entrées variées, de ABC (American Born Chinese) à Zip code, de longueur variable, une demi page à plusieurs pages. Des renvois, par exemple Election Day amène à lire aussi I.D., Latino, Gay, Swing state et Winner takes all. Très agréable à lire, sans tomber dans le travers du purement anecdotique. Une belle part est dédiée, élections obligent, à la vie politique, avec des entrées sur les Obama, les Romney, Clinton et autres. Je me suis amusée par exemple d'apprendre l'existence de la Raw Milk Freedom Ride, où il s'agit de défier la loi fédérale en allant du Wisconsin en Illinois avec 100 gallons de lait cru. Études, banlieues, système de santé, immigration, peine de mort, impossible de tout signaler.

Le bouquin idéal pour s'informer intelligemment sans s'ennuyer du tout.

Un grand merci à Babelio ( Masse critique) et l'éditeur.
tous les livres sur Babelio.com

50 commentaires:

  1. Les dictionnaires sont de moins en moins poussiéreux et ennuyeux, il n'y a plus de raison de s'en priver. Pourquoi pas celui-là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que c'est suffisamment copieux pour chaque entrée, avec rappels sur des sujets proches, pour avoir l'impression d'avoir lu sans peine des pages qui auraient pu être plus ardues. Tu te rends compte, j'ai (presque) compris le système des élections, et quand on parle de swing state à la radio, je sais ce que c'est! Yes we can.
      Mais on ne parle pas que es élections. Ravie de ma pioche Masse critique!

      Supprimer
  2. Le concept a l'air tout à fait intéressant et bien sûr, je choisirais aussi celui sur les Etats-Unis ! (idée de cadeau, en plus !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, oui, comme cadeau... C'est vraiment bien fait et ça se dévore. J'ai appris plein de choses, en plus, en dépit de mes lectures et voyages par là-bas.

      Supprimer
  3. J'ai entendu de loin une conférence de cet auteur à la foire du livre : je ne sais plus s'il parlait de celui sur le foot ou les drogues... Je trouve que le concept est plutôt intéressant, mais il n'a/ne va aborder aucun sujet qui m'intéresse pour le moment :/ Tant pis, je ne note pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi, tu ne t'intéresses pas aux États-Unis? Qui sera président? ^_^ On en parle trop sans doute.
      Pour moi qui suis fascinée par ce pays (sans le défendre à tout crin non plus), c'était parfait!

      Supprimer
    2. Une guerre en retard, je vois ta réponse... Eh bien, non, je suis une des rares personnes à ne pas être fascinée par les USA (ni par l'autre côté et l'Orient d'ailleurs : je cumule, oui) et une des nombreuses personnes qui ne s'intéresse pas plus que ça à la politique (je commence déjà par essayer de comprendre et m'informer sur celle de mon pays (Belgique), c'est déjà pas triste !), donc le résultat des élections américaines me passe au-dessus de la tête. Ce n'est même pas qu'on en parle trop, c'est juste que ce n'est pas un pays qui m'attire. Je suis très "européenne", voire française (la belge en moi hurle à l'hérésie... Mais ma lointaine origine joue ^^).

      Tant mieux si ça t'a intéressée. ;) Le jour où cet auteur écrit sur la France, la galanterie, le libertinage ; ou sur les comédies musicales, je répondrai présente, mais il semblerait que nous n'ayons pas les mêmes centres d'intérêt, lui et moi. ;)

      Supprimer
    3. Ou une élection en retard... Oui, tout a été bien centré sur ces élections là... Un ami me faisait remarquer que la présidente du Liberia avait rencontré le président français, et nul n'en avait parlé.
      Comprendre ce qui se passe chez soi, oui, c'est déjà pas mal. Mais la culture américaine se déverse déjà pas mal ici en Europe.Luttons contre une certaine idée de la nourriture et du cinéma! ^_^
      Et le libertinage est très très mal vu là-bas... ^_^

      Supprimer
  4. J'ai hésité à le cocher pour Babelio. Ca aurait été une bonne pioche visiblement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui, Manu, c'était pour toi! ^_^

      Supprimer
  5. ça m'intéresse, un dico qui a l'air ancré dans son époque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il paraît pile poil au bon moment (élections) mais il traite aussi de sujets qui ne seront pas périmés de sitôt.

      Supprimer
  6. une excellente idée car j'aime bien me balader dans les dictionnaires et puis on y revient quand on veut

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bouquin avec des références récentes, ancré dans l'actualité, mais qui devrait tenir le coup encore un peu, quel que soit le résultat. Amérique profonde et urbaine...

      Supprimer
  7. J'aime ce genre de bouquin. Y as-tu trouvé des cow-boy ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement, NON! Il n'y a pas l'entrée cow boy... ^_^ Mais tant d'autres choses ...

      Supprimer
  8. 100 gallons de lait cru : pour faire du fromage de Frenchies ? Ca doit être hautement illégal, dis donc ;-) Blague à part, voilà qui a l'air bien intéressant, et j'aime beaucoup la précision : ce qu'on ne connaît pas encore, ce qui n'est pas arrivé jusqu'à nous, et ce qu'on croit connaître... Ca doit être passionnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On m'a dit qu'on trouve du fromage au lait cru là-bas (de toute façon il ne doit pas être interdit d'en faire chez soi?).
      Il y a quelques passages sur les Frenchies justement, l'idée qu'en ont certains américains, etc... Pas question d'être (à juste titre ou pas) suspecté de trop les aimer, si on veut être élu, là-bas...

      Supprimer
  9. Je me précipite moins qu'autrefois sur ces dictionnaires. Effet internet sans doute et sans doute ai-je tort aussi! (n'est-il pas encombrant?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On le nomme dictionnaire, mais cela aurait pu, présenté autrement, être un livre sur les États-Unis. Le côté Dictionnaire , avec les rappels, évite les redondances et l'ennui.
      Pas encombrant du tout, dans les 450 pages, comme un roman, quoi.

      Supprimer
  10. j'ai lu dans le passé Machine Soul de jon Sauvage (sympa). Je note celui-ci pour une autre vie. Bises et bon repos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On soupire à l'idée d'avoir plus de temps, oui...
      Bises à toi et (à nouveau) bonnes vacances!

      Supprimer
  11. Je pourrais le feuilleter à l'occasion mais je ne suis pas sûr d'y trouver mon compte. ça a l'air de partir dans tous les sens, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même bien ancré dans le contemporain, et assure de bonnes bases pour mieux connaître le pays et (peut être) son évolution. Évidemment cela fourmille de renseignements, mais je n'ai pas souffert d'un sentiment d'éparpillement.
      Oui, feuillette le en librairie ou bibli, tu verras bien.

      Supprimer
  12. A petite dose alors, car je ne suis pas fan de dictionnaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains articles sont si développés qu'on a l'impression d'articles, en fait. Et le sujet peut être vu ensuite sosu un autre angle. Plutôt complet.

      Supprimer
  13. Pour rebondir sur le commentaire de Mango et ta réponse, il me semble portant avoir entendu Obama prétendre qu'il préféré la moutarde de Dijon au Ketchup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute n'est ce plus le moment pour lui d'afficher une préférence pour un aliment frenchie, c'est un coup à rater sa réélection (oui, ça tient à peu, parfois ^_^)

      Supprimer
  14. Ça me fait penser à l'abécédaire Japon (Ceux qui s'aiment...). Ce sont des concepts de livres plutôt pas mal pensés pour vulgariser l'information sur un pays, de façon un peu ludique et originale.
    (encore Don Quichotte ?? lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens oui, le même concept, surtout que j'apprécie que les articles soient assez longs pour ne pas frustrer. On a l'impression d'être informé correctement.
      (Don Quichoote? Oui, je m'en suis aperçue après, bon, on en reparlera... ^_^)

      Supprimer
  15. Bon et maintenant Obama peut se remettre à la moutarde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne craint plus rien de ce côté là...

      Supprimer
  16. "l'amérique qu'on croit connaître"... avec un peu d'espoir, je peux espérer le trouver un jour ou l'autre en biblio ?????

    RépondreSupprimer
  17. le type de livre qui va un peu plus loin que les trois reportages à la noix !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas j'ai compris le système des élections, et appris deux trois choses. Bien fait, ce livre.

      Supprimer
  18. Ca a l'air passionnant !!! Ma biblio l'a mis dans la case "prochainement", tu sais celle où pourrit le Raffard depuis... oh je ne compte plus et je m'en fiche : je l'ai maintenant !

    J'espère qu'il sera en rayon sans trop tarder celui-là car je suis surtout curieuse de savoir ce que je ne connais pas. Comme j'échange de temps à autres avec une Américaine sur des sujets d'actu, j'apprends pas mal de trucs mine de rien, comme les stand-your-ground law states dont on a pas mal parlé après l'affaire Trayvon Martin. De mon côté, je lui explique les élections présidentielles françaises ;) Notre système l'horrifie d'ailleurs car elle me disait qu'appliqué aux Etats-Unis, cela donnerait trop de chances aux tarés de s'exprimer directement. En parallèle, elle serait curieuse de savoir l'effet que cela fait de voter directement pour le président. Bref, des échanges ponctuels qui me permettent parfois d'apprendre des tas de choses, culturelles, politiques, inclassables. Mais il y a toujours à découvrir. Fréquenter les blogs anglos m'en apprend aussi beaucoup (en fait, je reste souvent perplexe, d'où parfois la nécessité d'une explication de textes ;).

    Bon ben merci pour la super idée de lecture que la biblio va mettre en rayon quand je serai à la retraite ;p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fréquente aussi le blog d'une ex française fraichement américaine, mais vivant depuis longtemps aux USA (elle a voté, on lui a donné un sticker et un bonbon...)(adresse du blog : http://monesie.canalblog.com/)
      Hum, je te dis dans le creux de l'oreille que mon bouquin circule, je peux en causer à celle qui va le lire, mais les délais sont hyper lâches, tu sais... No pression!

      Supprimer
    2. En fait, je suis plus intéressée par les blogs d'anglos d'origine car ce sont leurs comportements spontanés qui me "fascinent" (je me fais l'effet d'être une anthropologue parfois, examinant des bébêtes aux moeurs curieuses ;).

      Je viens d'aller voir si la biblio avait avancé et, finalement, le bouquin est déjà en circulation mais sa date de retour prévue ne colle pas avec mon prochain déplacement, impossible à décaler, donc j'ai réservé au cas où un miracle surviendrait (j'ai également en résa le Larson dont tu avais parlé et, là, si le lecteur est réglo, ça devrait le faire) mais en l'absence de miracle, je suis intéressée pour jouer sur deux fronts ;)
      Mais non, je ne me mets pas la pression :p En plus, ça doit se lire très facilement.

      Supprimer
    3. Dans un tout autre domaine, je suis moi aussi en train de jouer sur deux fronts... Patience!
      Les blogs américains d'origine, je n'en connais pas vraiment, mais je sens que je serais tout aussi fascinée par ces "êtres étranges"... J'adore aller aux USA, tu comprends pourquoi. Ma CB s'en remet mal, d'ailleurs, il faut le dire. Tout à la fois si semblables et si différents de nous les mangeurs de grenouilles.

      Supprimer
  19. mais finalement c'est un peu le même principe qu'un dictionnaire amoureux non ? Ou alors c'est beaucoup plus didactique et scolaire ? Je ne suis pas bien sûre d'avoir compris le but de l'éditeur : nous apprendre quelque chose ou demander à un auteur qui s'y connait de partager avec ses lecteurs ce qui lui plait et ce qu'on ne connait pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ce principe, j'ai l'impression. L'auteur décide de ce dont il va parler (en effet tout n'est pas dit sur les USA). Il me semble que ce n'est pas "scolaire", en ce sens que ce n'est pas encyclopédique non plus, et c'est plutôt centré sur ce qui se passe actuellement.

      Supprimer
  20. Vraiment intéressant pour suivre l'actualité ou même la littérature américaine actuelle. Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lu juste avant les élections, et ça m'a permis de bien suivre. Même si bien sûr ce livre demeure d'actualité maintenant encore.

      Supprimer
  21. Dire que j'avais raté cet article et en plus, tu parles de moi dans les commentaires. Rectification : je ne suis pas une ex-française, j'aime trop râler. Mais je note ce livre et je crois même que je vais l'acheter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai dit ex, pour une histoire de passeport, mais c'est récent je te l'accorde! ^_^ Oui, oui, n'oublie pas de râler, résiste!
      J'aimerais bien avoir ton avis, tiens!

      Supprimer
  22. Bon, mon passeport français est périmé, mais je compte le renouveler cette année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as la double nationalité, alors? Super pratique!

      Supprimer
  23. Les Américains ne demandent pas d'abandonner ta nationalité précédente et pour la France, je reste française.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfait! Cela doit avoir des côtés bien pratiques, a priori.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!