mercredi 17 octobre 2012

C'est qui Catherine Deneuve?

C'est qui Catherine Deneuve?
Dominique Resch
Autrement, 2012




C'est qui Dominique Resch?
Ben moi, M'sieur, je sais, c'est celui qui a écrit Mots de tête, le type là qui enseigne depuis plus de vingt ans dans un lycée professionnel des quartiers nord de Marseille.

Il a eu le temps de s'initier au vocabulaire très très local
"Sauf pour la question des ouaiche-ouaiche. Pas certain de bien comprendre ce qu'est, au fond, une ouiache-ouaiche : si on me demandait, par je ne sais quel miracle, d'expliquer à un revenant du siècle dernier que des pages Facebook anti-ouaiche-ouiache cumulent des faux-amis sur le Net, je ne sais pas comment je m'y prendrais."
De l'humour, donc, et il en faut, ainsi que de l'empathie pour ces jeunes attachants mais à l'attention zappant vite. Une année scolaire avec Dominique Resch, c'est vite passé, et j'ai retrouvé son petit monde avec plaisir.

Les avis d'Hélène, Solenn, L'ivre de lire (des bémols sérieux), Liliba, (merci pour ce LV!!!), cathulu (ravies)

Tiens, je peux le faire dans le challenge de Philippe

58 commentaires:

  1. Je suis trop loin du monde scolaire (et c'est tant mieux ;-) )

    RépondreSupprimer
  2. un livre bien dans l'air du temps, hier soir j'ai écouté un débat sur la violence dans les lycées et collèges : assez édifiants pas étonnant que les vocations diminuent !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que depuis la rentrée les faits divers se succèdent. Là où je suis c'est calme, seulement (!) des incivilités et des négligences usantes.
      Les vocations, oui. De plus le prof français est mal payé par rapport aux autres européens (pourtant on ne râle pas trop sur les salaires, en général). Et si tu as un master, tu peux penser à un autre job que professeur...
      Mais Dominique Resch n'est pas vraiment polémique.

      Supprimer
  3. Si ses droits d'auteur lui permettent d'échapper à l'Education Nationale, tant mieux pour lui. Un peu en colère l'instit de Zep zone violence des quartiers nord du 92 en ce moment, je passe la littérature scolaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es dans le neuf-deux? ^_^
      L'auteur est toujours dans le même établissement des quartiers nord, depuis des années et des années, et il continue, livres ou pas!

      Supprimer
  4. J'ai du mal à m'intéresser à ce thème là, j'ai peut-être tort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est drôle et souvent rafraîchissant (parfois on écarquille les yeux), tu peux le lire sous cet angle là. Pas trop technique, tu sais.

      Supprimer
  5. Pourquoi pas, même si à dix jours des vacances, j'ai la tête un peu trop pleine de ouaiche-ouaiche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vraiment compris ce que c'est, ces filles là... Mais l'équivalent ado, j'en ai en magasin, à céder pour petit prix.

      Supprimer
  6. Cela me rappelle trop le boulot mais bon, je suis quand même tentée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, moi aussi c'est (un peu) le boulot, même si je ne suis ni dans la même région ni le même type d'établissement.

      Supprimer
  7. Mais oui, au fait, c'est qui Catherine Deneuve ? ;-)

    (ben non, j'ai rien d'autre à dire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela donne lieu à des échanges assez surréalistes entre les élèves, relatés par le prof...

      Supprimer
  8. Le titre accroche en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr, mais il le faut bien! Bah, je pourrais trouver la question équivalente dans mes classes...

      Supprimer
  9. Clairement pas plus tentée que ça personnellement... Je n'ai aucune envie de m'approcher du monde scolaire plus que je ne le suis déjà (le commun des mortels est persuadé que mes études ne mènent qu'à ce débouché-là) et je doute que ce livre me parlera. De plus, encore une fois, titre trop racoleur à mon goût.
    Ca fait du bien de ne pas noter de temps en temps, ma LAL te remercie ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OKOK... Tu veux tout savoir? On peut faire d'autres métiers qu'enseignant, renseigne toi bien, si tu n'es pas attirée, ne va pas tenter l'aventure (quoique, on peut aimer, ou en sortir, éventuellement). Mais à mon avis il vaut mieux aimer le métier, on ne le fait pas pour les "avantages" (bien connus, ces avantages...).
      Mon rêve était de bosser dans le monde des livres...^_^

      Supprimer
    2. Ah mais je sais heureusement ! Ce serait quand même dommage que je ne connaisse même pas moi-même tous les débouchés possibles de mes études, au moins quelques-uns. ^^ Je sais que je ne me me sentirais pas à ma place en tant que prof et serais donc très mauvaise : je compte bien me donner les moyens de réaliser mon rêve et de travailler dans le monde du livre. Je vois davantage les inconvénients du métier de prof que les "avantages", pourtant bien connus...

      Supprimer
    3. Tout métier a ses avantages et ses inconvénients, sûrement! Il ne faut pas devenir prof "par défaut", on serait trop malheureux et en tout cas pas forcément bon.
      Je dois être une incurable optimiste, quoi.
      Bon courage dans tes études et pour la suite, concours ou autres.

      Supprimer
  10. Il faudrait que je le feuillette pour être sûre que ça m'accrocherait un tant soit peu... j'en vois à l'école toute la journée, n'est-ce pas ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on en voit tous les jours, mais ils sont à la fois un peu les mêmes et aussi différents... J'ai accroché, sans doute que j'étais dans les bonnes dispositions.

      Supprimer
  11. Rien que pour le titre et l'extrait, il en vaut la peine je crois. C'est un des ouvrages que j'ai ajouté récemment, sur ma PAL, mais je en sais plus du tout grâce à qui... Tu me confortes en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, cette fois je ne suis pas la coupable...

      Supprimer
  12. J'aime beaucoup le titre ...qui laisse présager de la drôlerie et de la pertinence du contenu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà! Ces jeunes ne savent pas tout mais discutent entre eux et l'adulte sert aussi de référent pour les réponses, c'en est touchant...

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Les mots utilisés par ces jeunes ne sont pas tous dans le dictionnaire... Resch explique quelques particularités de leur langage...

      Supprimer
  14. Bon et finalement, on à la réponse à la question à la fin du livre ?!!!

    RépondreSupprimer
  15. Je suis toujours allergique à ce genre de thème !!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, pour moi il y a des moments où ça ne passerait pas du tout!

      Supprimer
  16. Aucune, mais alors aucune envie de lire ça !... En revanche, le challenge de Philippe est vraiment génial je trouve :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce challenge, je le fais sans m'en rendre compte... J'avais prévu déjà un autre prénom, ce qui me fera deux titres pour cette participation. Mais tant pis, quand on aime!
      Bon, tu peux passer si c'est trop proche de ton (dur) vécu.^_^

      Supprimer
  17. ça à quand même l'air tout sauf original. Et puis connaissant très bien le milieu (si je puis dire) ce genre de lecture a tendance à m'agacer (en même temps je ne veux pas le condamner sur des impressions, il faudrait que je lise pour me faire une réelle idée).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que quand on est de la boutique, il ne faut pas trop nous raconter de bêtises. Dans les murs était pour moi parfois juste juste, et j'oscille souvent avec ce type de lecture entre "mouais c'est ça, chez toi oui, mais pas ici...." et "comme c'est vrai, je me marre aussi".
      Mais quand c'est fait avec humour et justesse, comme là, ça passe. Et puis les lycées professionnels à classes 100% mecs, je ne connais pas...

      Supprimer
  18. Un jour, l'un d'eux écrira un livre sur nous. Il s'intitulera "C'est qui MPokora"?
    Merci pour cette participation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas demain la veille... Mais l'un d'eux savait qui était Catherine Deneuve.

      Supprimer
  19. Euh... Ca donne envie de partir en courant :S Les histoires de profs, je crois que je frise l'allergie entre le vécu et le "pour rien au monde, je ne voudrais vivre ça" (je ne me suis jamais sentie une vocation pour les publics pas faciles, alors même que ce sont très certainement les plus intéressants parce que tu peux réellement leur apporter quelque chose).
    Ma LAL te remercie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais encore en mode assez détendu pour lire ce livre, mais parfois ce ne serait pas le bon moment.

      Supprimer
  20. Pas attirée non plus parce qu'il me semble qu'on aborde toujours le sujet "enseignement avec public difficile" de la même façon, et comme j'ai déjà vu quelques films, documentaires et lu celui de Charlotte Charpot, je pense que je fait une pause.
    Par contre le titre me fait sourire : on m'a dit ce matin "Je ne vois pas bien qui est Nicole Kidman, c'est une vieille actrice ?" oO J'ai pris un coup de vieux :D. Et du coup je trouve l'aspect "fossé culturel entre deux générations" intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce genre de sujet,mieux vaut ne pas enchaîner, c'est plus prudent... Et il me faut de l'humour aussi!
      Nicole Kidman a 45 ans, je l'ai lu dans un magazine récemment. Parfois, on n'est pas dans le même monde que les plus jeunes.
      Tiens, hier mes 6ème ont dit m'avoir trouvée dans Facebook (les petiots connaissent mon prénom, ils peuvent chercher maintenant), heureusement pas de photo (remarque, ils m'ont tous les jours en vrai) et pas d'informations. Quant à être mes amis, il leur faudra attendre!

      Supprimer
  21. Une de mes lectures prévues pour les vacances, mouhahaha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pense pas que cela "gâche" tes vacances! Mieux vaut tout de même être bien disposé, car c'est quand même un rappel du boulot. ^_^

      Supprimer
  22. oh tu me donnes envie de le lire!
    des bises et bonnes vacances

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonnes vacances à toi aussi! A Paris ou ailleurs. Et bonnes lectures.

      Supprimer
  23. Bonsoir keisha,
    Je ne pense pas le lire, ni l'offrir aux copains... Je fais écho à certains commentaires, j'en ai un peu marre des anecdotes sur le lycée et le collège... entre mes garçons, le mari et les amis...
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens hier j'ai lu un chapitre d'un roman, ça parlait d'un lycée de banlieue, etc..., assez documentaire finalement, pas mal a priori, et j'ai abandonné car après C'est qui Catherine Deneuve j'ai finalement besoin de pas mal de temps avant de retrouver un thème similaire...
      Bonnes vacances scolaires, alors, si j'ai bien compris! ^_^ Bises.

      Supprimer
  24. Plein de passages drôles, mais quand on y réfléchit, c'est plutôt vraiment triste... Intéressant en tout cas à lire ! (et ouf, je ne suis pas prof !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces gamins bien sympathiques sont quand même parfois naïfs et désarmés/désarmants. La vie ne leur fera hélas pas de cadeaux, mais on espère qu'ils s'en sortiront.
      Je lis peu ce genre de livres trop collés au boulot, mais de temps en temps ça passe. L'auteur a de l'humour et du peps dans son métier, ça me va.

      Supprimer
  25. Si je n'ai rien d'autre à lire, pourquoi pas? Je tire mon chapeau à tous ces profs qui travaillent dans les zones dites sensibles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je leur tire aussi mon chapeau! Même si les zones "non sensibles" ont leur lot de zèbres... ^_^

      Supprimer
  26. je finis mes pavés, lis "la séparation" et attaque celui-ci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel programme! Tu verras, il se lit vite. Tu connais le coin, en plus.

      Supprimer
  27. en fond, on dirait du papier de Fontaine de Vaucluse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fourni par blogger... Je ne suis pas capable de faire ça toute seule!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!