lundi 26 novembre 2012

Théorème vivant

Théorème vivant
Cédric Villani
Grasset, 2012


Avertissement liminaire: Ce bouquin contient de vrais gros morceaux de mathématiques à l'intérieur. Vous êtes prévenus des conséquences éventuelles! (lire ici )

Qui est Cédric Villani (à part un intello, comme disent les gamins d'aujourd'hui)? Quand même une grosse tête, qui se shoote aux mathématiques de très haut niveau et a obtenu en 2010 la médaille Fields, l'équivalent du Nobel pour les maths, ceci pour "his proofs of nonlinear Landau dumping and convergence to equilibrium for the Boltzman equation".

Costume trois pièces, lavallière, chaîne de montre et araignée broche, voilà pour le look. Mais ce passionné veut et sait aussi partager.

photo prise sur l'excellent article de blog75
Et le livre, alors? D'abord ce n'est pas de la vulgarisation, vous n'en sortirez pas en ayant tout compris sur l'amortissement Landau, l'équation de Boltzmann et autres amusements qui furent le quotidien de notre homme durant de longs mois. Mais vous aurez une petite idée de la façon dont avance une recherche en mathématiques ("Comment ça, tout n'a pas été démontré?" Vous exclamez-vous. "Les mathématiques ne sont pas un truc poussiéreux?")

Cedric Villani raconte la genèse d'une recherche, les longs mois de tâtonnements, de fourvoiements, d'éclairs de génie pour se tirer d'affaire, ses échanges avec son collaborateur Clément Mouhot (et les mails!), ses discussions avec des collègues qui éclairent le terrain, jusqu'à la publication d'un article bien dodu dans une prestigieuse revue mathématique.

Nous suivons aussi (un peu) la vie de famille de l'auteur, particulièrement à Princeton, eh oui comme Gödel (cf La déesse des petites victoires) mais en moins tourmenté heureusement.

Ce qui m'a frappée est le fait que le chercheur n'est pas isolé, - bossant des années puis offrant au monde "la" démonstration attendue depuis des décennie voire des siècles (même si certains fonctionnent ainsi)- mais qu'au contraire ce sont des mois et des mois de contacts nombreux, de présentation à la critique des travaux quasiment "en l'état", de remise de l'ouvrage sur le métier, avant, enfin, d'aboutir.

En plus d'une narration "normale", Cédric Villani a choisi d'insérer dans son livre des mails avec son collaborateur, des passages 100% maths (l'imprimeur a dû s'amuser) d'une beauté indéniable à mes yeux, mais que je n'ai même pas cherché à comprendre, des poèmes, des chansons, des portraits de mathématiciens, et quelques rappels classiques (vous pouvez toujours vous amuser avec le Problème de Syracuse, à la portée de tous, et encore non prouvé - j'dis ça, j'dis rien).

Finalement, il faut se laisser prendre par la main quand la forêt matheuse devient touffue et s'amuser du côté surréaliste de certains dialogues
"Alors attends, déjà, comment tu fais avec le bête transport libre?
- Boh, avec la solution explicite, ça doit le faire, attends, on va essayer de retrouver.
(...)
- On décompose la solution selon les répliques du tore... on change de variables dans chaque morceau... il y a un jacobien qui sort, tu utilises la régularité Lipschitz... et finalement tu trouves une convergence en un sur t. C'est lent mais ça sonne bien.
- Quoi, alors, t'as pas de régularisation... la convergence est obtenue moyenne... moyenne...
- Mais alors il faudrait voir si ça peut pas aider pour le dumping Landau!
Je suis bluffé. Trois secondes de silence. Vague sentiment de quelque chose d'important."


Une présentation, une vidéo, des extraits ici 
L'avis de mediapart
L'auteur en parle sur son blog.
Sur Babelio.

64 commentaires:

  1. Bon, il faudrait d'abord que je maîtrise la table des 8, non ? Parce que depuis toujours, je marque un temps d'arrêt avant de répondre à la terrible question : 8 x 8 ? Une chance qu'on ne me la pose pas en public ou quand je sors dans le grand monde... en petit comité, je réponds "56" en souriant, histoire de faire croire que c'est une blague. Si ça ne prend pas, je dégaine le 64 et j'avise pour la suite...
    C'est grave, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (tu sais, à force d'entendre des réponses fausses, j'ai moi-même du mal avec le 8x7, mais chuuuut, ne me dénonce pas)
      Ceci étant, dans ce bouquin il s'agit de maths sur un thème que moins de 100 personnes au monde maîtrisent, donc on peut y aller sans complexes. D'autant plus que l'auteur ne cherche pas à ce qu'on suive ses démonstrations, mais qu'on connaisse mieux la vie d'un chercheur (et trouveur!) en maths.

      Supprimer
  2. Bon, tu auras réussi ce matin à me aire m'intéresser à la conjecture de Syracuse... mais ce sera tout, je n'irai pas jusqu'à lire le livre de Cédric Villani !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais sans doute poser ça à mes p'tits sixième, car c'est de leur niveau sans problème. Quant à la démonstration, tellement coton que ça reste à faire.

      Supprimer
  3. impossible que je lise un jour un titre pareil. Mon dégoût des maths et mes capacités intellectuelles limitées ne me permettront jamais de franchir le pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela pourrait t'intéresser de voir comment ça fonctionne dans la tête d'un chercheur (ensuite tu fais comme moi, tu zappes les pages trop matheuses...)

      Supprimer
  4. je ris en lisant le commentaire de Ys, elle doit avoir un air de famille avec moi, j'ai feuilleté le livre de Villani et il m'a un peu dérouté du coup je ne l'ai pas encore lu mais je ne l'ai pas supprimé de ma liste j'attendais d'avoir un avis, c'est bon je vais te suivre sur ce coup là dès que ma réservation sera prise en compte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'à feuilleter on tombe sur des pages entières de maths complètement loin de notre quotidien, même scolaire (pour moi, pas tellement les notations, mais les théorèmes dont je n'avais jamais entendu parler pendant mes études...).
      Cela vaut la peine de s'amuser avec ce livre, quand même. Courage! Un monde nouveau va s'ouvrir! En tout cas moi j'ai appris beaucoup sur la recherche en maths, et suis moins frustrée qu'après La déesse des petites victoires.

      Supprimer
  5. Vivant avec un chercheur en maths, je pense que ce livre devrait me plaire : mes études et ma discipline d'enseignement devraient m'aider un peu. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic! Vous allez vous amuser tous les deux! J'attends ton avis et celui du fameux chercheur proche.

      Supprimer
  6. Tu ne seras pas surprise que je ne note rien aujourd'hui chez toi .. rien que le titre est dissuasif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, j'avoue que j'ai lu ce bouquin fort égoïstement pour moi, ne m'attendant pas à susciter l'enthousiasme général... Quand même, ces chercheurs, c'est tout un monde! Et tu sais, même un p'tit sixième peut avoir la joie de comprendre et trouver, c'est ouvert à tous!

      Supprimer
  7. Bon, étant dyscalculique, je passe mon tour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah? Cela m'aurait intéressée de connaître tes sensations face au texte.

      Supprimer
  8. Euh... j'ai vraiment beaucoup aimé La Déesse des petites victoires (d'ailleurs je savais ce qu'est la médaille Fields avant que tu l'expliques dans ton billet) mais je ne me sens absolument pas de taille à lire ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant cette médaille Fields est assez médiatisée, j'ai juste appris qu'elle pouvait être décernée à plusieurs la même année.

      Supprimer
  9. J'ai entendu une interview de ce monsieur il y a quelques temps à la radio et, depuis, j'ai bien envie de le lire. Comme tu l'écris, je trouve ça intéressant d'apprendre un peu comment la recherche fonctionne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a aussi participé à une émission du samedi après midi sur France Culture (avec l'auteur de La déesse des petites victoires, d'ailleurs).

      Supprimer
  10. Il attend sur ma PAL depuis le Livre sur la place de Nancy, où j'ai eu le bonheur d'entendre l'auteur en conférence puis de le croiser lors d'une séance de dédicaces. Les maths sont loin d'être ma tasse de thé, mais le discours de ce grand monsieur a su me séduire. J'espère que ce sera aussi le cas de son livre. Ton billet me met d'autant plus l'eau à la bouche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adorerais le rencontrer!!!
      Bon, ne panique pas, des passages du livre ne sont pas faits pour être compris, mais ce n'est pas grave du tout, il n'y a pas d'interro le lendemain...

      Supprimer
  11. On l'a vu à la Grande librairie (mais pas vu l'émission en entier) et monsieur a bien envie de lire son livre. Moi aussi, pourquoi pas ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par curiosité, ça vaut le coup! Ce n'est pas souvent qu'un matheux partage ses secrets de fabrication...

      Supprimer
  12. Hou lala ! ça me fait déjà mal aux cheveux ce bouquin. Peut-être qu'un état second m'aiderai à vouloir le lire. Mais ton commentaire est tout de même encourageant. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai prévenu... ^_^ Mais non, tu n'auras pas mal aux cheveux. Je pense que la philosophie trop absconse me ferait cet effet là.

      Supprimer
  13. Ha ! je me suis jeté sur le livre après avoir vu le portrait de l' auteur dans le Magazine Littéraire ! Un vrai plaisir ! Autant je suis nulle ne math, autant j'adore l'univers des sciences, des chiffres, l'histoire et la réflexion autour de tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci et bravo! J'ai raté ce Magazine littéraire, il va falloir que je fouine à la bibli.

      Supprimer
  14. Je l'ai vu il y a quelques jours à la grande librairie, et c 'est marrant car bizarrement cela ne ma absolument pas donné envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est intéressant à écouter, non? Je suppose qu'il reste à un niveau raisonnable quand il s'adresse aux gens. ^_^

      Supprimer
  15. je n'ai absolument rien compris au dialogue que tu cites, du coup je crois que j'ai vraiment envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'ai rien compris, et je me suis mise à rire bestialement comme une hyène (copyright A girl from earth). C'était bien parti!

      Supprimer
  16. Les maths ont vraiment la cote en littérature ces derniers temps. Et toi aussi avec ta bibli (la commande a pas pris trop de temps :)).
    Bon ça devrait me parler. En fait ce que j'aime chez les passionnés de maths, c'est le côté obsessionnel et un peu fou. Ils sont quand même bien dans leur bulle hein. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma bibli a assuré (mais j'attends encore Daytripper)
      Si tu mets de côté les pages de maths (tu peux regarder comme un dessin en BD, remarque, et constater que c'est en anglais, eh oui)(j'ai aussi adoré le "le lecteur pourra montrer que"), demeure la recherche, comment ça se passe dans le cerveau, etc, comment il reboote la machine, tout en allant aussi chercher les gamins à l'école et sachant apprécier le vrai fromage au lait cru.
      Bien dans leur bulle, oui, sa femme doit le savoir... ^_^

      Supprimer
  17. Je n'ai même pas eu le courage d'aller au bout de ton billet. Faute avouée, ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mieux valait, peut être... Le passage cité t'aurait fait du mal!

      Supprimer
  18. Je l'ai vu plusieurs fois à la télé et je le trouvais très intéressant et amusant. néanmoins je ne suis pas sûre de réussir à suivre son roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les parties sans maths se lisent comme un roman, les autres... ça vole tellement loin que de toute façon il n'est pas prévu qu'on suive. Pour le fun, quoi.

      Supprimer
  19. Un livre qui pourrait bien plaire au matheux de la maison! Moi, je n'essaierai même pas... Non pas que je sois fâchée avec les maths mais c'est trop loin, tout ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton jeune matheux? Oh oui oh oui, je voudrais connaître sa réaction!
      Sache que le but n'est pas de comprendre les maths contenues dans ce livre (si tu y arrives, préviens moi) mais de mieux connaître comment ça se passe dans l'univers des chercheurs en maths.

      Supprimer
  20. Bravo à toi d'avoir osé te lancer dans une telle lecture. L'extrait que tu mets me laisse aussi sans voix....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pris ça au second degré (nan, pas avec des carrés...)

      Supprimer
  21. Ouais, bof, il est sympa l'auteur, mais de là à lire un de ses livres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Petit joueur, va, avoue que tu as peur... ^_^

      Supprimer
  22. Amusant de se vêtir comme au siècle antépénultième, mais de là à me convertir aux mathématiques appliquées, il y a un fossé pour le bac B que je suis. Équivalent du prix Nobel, ouais, tu nous racontes pourquoi il n'y a pas de Nobel de mathématiques ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de Nobel de maths, oui, il y a une anecdote, mais sans doute que c'était faux... Va savoir...

      Supprimer
  23. Bonjour Keisha, je dirais que M. Villani a une tête de magicien avec son costume. En revanche, je ne sais pas si tu as aimé ou non. Je le feuilletterais peut-être avant de me décider. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou de dandy 19ème siècle, en tout cas on le remarque, ce qui l'aide à être repéré et parler de maths dans les médias...
      J'ai aimé, pas pour le côté littérature, mais pour ce qui touche à la vie d'un chercheur. Mission accomplie. Méfie toi en le feuilletant, certaines pages sont 100 % maths... ^_^

      Supprimer
  24. Voilà un titre qui pourrait me plaire avec ce côté un peu matheux qui me poursuit toujours (avec un certaine jubilation quand j'ai compris quelque chose) depuis mes lointaines études. Je vois le côté abstrait des maths un peu comme un défi...
    C'est noté, merci de l'avoir signalé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jubilation, oui, et accessible à tous, chacun à son niveau, j'en suis persuadée. L'abstraction peur être belle...
      Ceci étant, il ne faut surtout pas s'attendre à tout comprendre, mais il n'y a pas à avoir de complexes, à ce niveau là c'est normal!

      Supprimer
  25. Résolument pas pour moi ! Avec moi, les pb sont vites résolus !!! Rien que la moitié du billet me fatigue ! (dans le contenu hein, pas dans la forme !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais que mes lecteurs allaient réagir... Merci d'être courageusement venue!

      Supprimer
  26. Je viens de lire un article sur ce livre et je suis partie à la chasse aux avis, en pensant immédiatement à toi... et ça n'a pas loupé. J'avais raté ton avis mais tu confirmes l'envie que j'ai de le lire. J'ai d'ailleurs la déesse des petites victoires qui m'attend aussi. Décembre (et janvier, hum hum) sera matheux on ne sera pas ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La déesse des petites victoires, je l'ai lu, en général ce roman plait beaucoup, il n'y a pas trop de maths en fait, mais un portrait de femme très fort.
      Pour Théorème vivant, là on est dans la catégorie "Même pas peur!" et franchement c'est très intéressant, j'ai beaucoup appris (et zappé les pages super matheuses niveau bac + beaucoup trop)
      J'attends ton avis, je me sens encore bien seule... ^_^

      Supprimer
  27. Les avis sur ce bouquin sont vraiment très différents ! Moi je crois que je n'essaierai même pas, malgré tout le bien que j'en ai entendu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais vraiment envie de le lire, pas forcément pour ses qualités littéraires, mais mieux connaître cet univers. Mission accomplie!

      Supprimer
  28. Je ne vais pas être très originale : absolument pas tentée... La genèse d'une recherche m'intéresse pourtant, et je m'y retrouverais sans doute en partie (les miennes comportent moins de rencontres humaines ; n'étant qu'une petite étudiante insignifiante, je dois me "contenter" des ouvrages publiés, mais ça comporte aussi son lot de petits bonheurs et d'idées de génie). Malheureusement, mon intérêt s'arrête là, donc ce n'est pas suffisant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OkOk, dommage, tu aurais appris plein de choses...
      Ceci étant, à tout niveau on peut avoir la joie de trouver une solution à un problème de maths (même mes sixième en aide individualisée!)

      Supprimer
  29. Je pense que tu m'excuseras si je pars en courant, hein ? ;) Et je n'ai rien contre les maths mais là c'est vraiment too much pour moi + je ne m'intéresse pas à la façon dont fonctionne la recherche en général (quel que soit le domaine). Les "délires" purement intellectuels me barbent au-delà de tout.
    Pour finir sur une note positive : j'aime les gens passionnés et je suis sûre que ce type s'éclate au quotidien, ce qui est bien une des choses les plus importantes dans la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, je l'ai écouté hier matin sur France Inter, toujours très bien dans sa tête et très posé. Si on ajoute qu'il a l'air bien dans ses baskets et avoir une vie de famille avec gamins à emmener à l'école et tout ça, eh bien, il agace, hein? ^_^
      Je viens de lire un bouquin sur les trains (non fiction comme d’habitude) et l'auteur était d'un enthousiasme communicatif, comme quoi...

      Supprimer
    2. Pour l'enthousiasme communicatif concernant les trains, personne n'a une seule chance avec moi :S La SNCF est ma bête noire et ce n'est pas faute de bonne volonté de ma part mais la coupe est pleine depuis trop longtemps. Le seul intérêt que je trouve au train, c'est de pouvoir y lire, comme dans tout transport en commun.

      Quant à ton oiseau, il ne m'agace pas car je ne suis pas de nature envieuse mais j'ai une pensée pour ses gamins ;p

      Supprimer
    3. Hum, quand les gamins étaient scolarisés à Princeton où travaillait leur père, ils devaient passer très bien, tous les parents étant du même acabit. En France, je ne sais pas...
      J'ai eu mon lot de bugs SNCF (dont l'un s'est terminé par un retour en taxi à ma porte, payé par la coupable SNCF; une autre fois jamais atteint Paris, un gros orage a tout bloqué; etc etc...)
      Le train c'est très bien si on n'a pas d'avion à prendre ou un autre train, quoi... Pour lire, très bien. D'ailleurs on est peu à lire des livres, dans le train; journaux, DVD ou musique occupent les gens. Mais plus de portable, je l'ai remarqué (ouf!)

      Supprimer
  30. Ça fait peur mais c'est intriguant ! J'adore l'initiative de partager son expérience avec le grand public. après tout on ignore le plus souvent ce que cherchent et trouvent les chercheurs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, surtout en maths où on pense parfois (à tort) que tout a déjà été trouvé, démontré, bref, plié!

      Supprimer
  31. Je compte bien l'emprunter à ma mère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais ta mère m'a l'air très bien comme dame! ^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!