mercredi 9 janvier 2013

Shakespeare (Antibiographie)

Shakespeare 
Antibiographie
Bill Bryson
Petite Bibliothèque Payot, 2012
Traduit par Hélène Hinfray


"Pour répondre à la question que vous vous posez forcément, non, le présent ouvrage n'a pas été écrit parce que le monde avait besoin d'un livre de plus sur Shakespeare. L'idée était de prendre la mesure de ce que les archives nous apprennent réellement sur lui.
Ce qui, forcément, explique sa minceur."

Ceci étant, en 200 pages environ, avec son humour et son talent habituel pour nous instruire dans le plaisir, Bryson fait le tour de la question Shakespeare - ou presque. Son admiration pour le génie de Shakespeare transparaît bien souvent et c'est un bonheur de savoir ... qu'on ne sait rien, en fait, ou pas grand chose sur lui. Déjà que son nom est orthographié de différentes façons (mais même pas celle que l'on utilise maintenant...), qu'il a disparu des écrans radars pendant de longues années, ce qui permet de bien fabuler, qu'il ne s'occupait pas de conserver ses manuscrits (normal) et qu'après sa mort heureusement ont été imprimées pas mal de ses pièces dans le "Folio" (mais avec des versions différentes, sinon ç'aurait été trop facile!). Mais des chercheurs peuvent en dire long sur les imprimeurs ayant travaillé sur ce Folio. Et bien sûr on a attribué ses œuvres à d'autres personnes, parfois décédées avant lui.
On apprend aussi une multitude de détails sur la vie à l'époque de Shakespeare. Sachez que des centaines de mots nouveaux apparaissent dans ses pièces, qu'à l'époque la peste revenait régulièrement, obligeant les théâtres à fermer un ou deux ans... Bref, il ne faut surtout pas se priver de cette découverte du plus grand dramaturge anglais!

Merci à maggie pour le prêt (un Bryson ne se refuse pas!). Les avis de Luocine, Dominique, Eeguab,claudialucia,

Trouvé sur F**k (merci Karine:)!), je n'ai pas résisté...

68 commentaires:

  1. Très tentant en effet! Est-ce l'heure trop matinale? J'ai eu du mal à percuter en voyant la vignette, mais finalement c'est OK!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi la première fois je me suis gratté la tête, et maintenant j'adore!

      Supprimer
  2. "Il ne faut pas s'en priver",on dirait un titre de comédie du grand Will.Livre passionnant.A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens oui, ça pourrait!
      Et actuellement je lis un autre Bryson, Une histoire de tout ou presque, et c'est aussi très très bien!

      Supprimer
  3. Un livre qui me convient bien: j'ai souvent pensé que Shakespeare n'était pas tout à fait lui (c'est la question).
    J'ai déjà lu dans "Apologie du livre" (R Darnton) bien des incertitudes quant à l'originalité de ses textes.

    J'aime beaucoup l'illustration.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me souviens dans Apologie du livre de tout le passage sur, justement, les imprimeurs différents, le papier, etc... passionnant, d'ailleurs.
      Shakespeare garde ses mystères... mais j'espère lire une de ses pièces bientôt, courage!

      Supprimer
  4. Un livre que j'ai aimé et qui séduit à la fois par l'admiration portée au grand Will et à la fois par l'humour sur tout ce qui concerne et bien ..tout ce que l'on ne sait pas .
    J'aime les biographies et plus encore quand elles sortent des sentiers battus et là on est servis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Me voilà en train de lire Une histoire du tout ou presque, je me régale, évidemment. Même si c'est loin de Shakespeare. Bryson me séduit de plus en plus!

      Supprimer
  5. Je l'ai acheté après le billet de Maggie et je ne l'ai toujours pas lu...honte sur moi ! Surtout que c'est une biographie très courte pour une fois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 200 pages, en effet... En attendant peut être un pavé?

      Supprimer
  6. Je l'ai déjà noté, (pas chez toi, donc !) et connaissant l'humour de BIll Bryson, nul doute que cela me plaise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles si c'est agréable à lire (et fort bien documenté)

      Supprimer
  7. Je suis fatiguée de le voir sur les blogs celui-là et fatiguée de me demander quand je finirai par lui trouver une petite place (la lectrice découragée).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lance toi, et ensuite tu diras 1) mais comment ai je fait pour l'ignorer si longtemps? et 2 ) vite, un autre!
      Je te prévois une piqûre de rappel dans les mois qui viennent...

      Supprimer
  8. Je note évidemment cette fois ! Le jour où je lancerai (enfin) (vraiment) dans mon grand projet de lecture shakespearien, il m'intéressera certainement beaucoup. Si en plus c'est court et agréable à lire, je n'ai plus grand-chose à demander. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 200 pages, une bonne façon de se lancer dans le sujet!
      A part ça j'ai le projet de lire Romeo et Juliette (en VO, car ma bibli ne l'a pas en français)

      Supprimer
    2. Excellente idée ! Tu ne l'as jamais lu encore ?

      Supprimer
    3. Vu un film, ça oui, mais rien d'autre. Et comme j'ai un opéra sur le feu, cela me donne envie. Mais ce n'est pas gagné, niveau langue...

      Supprimer
  9. j'ai adoré ! drôle et didactique, que demander de plus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, ce Bryson est incontournable!

      Supprimer
  10. Incontournable ? Bon ben je note alors^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'instruire plaisamment, oui, voilà ce que propose Bryson! Il fait le boulot fastidieux à notre place, merci à lui!

      Supprimer
  11. Je vois que tu as apprécié! Cette biographie est à la fois divertissante,riche et originale!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec Bryson, pas de risque de s'ennuyer sur une biographie! Et j'ai emprunté le gros Shakespeare en VO à la médiathèque, histoire de lire Romeo et Juliette (mais pas facile a priori)

      Supprimer
  12. Shakespeare crée le buzz encore aujourd'hui, c'est incroyable. il reste auréolé de mystère et tout ou presque aura été dit et écrit sur lui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, et ce n'est pas fini!
      (cher Anonyme, hélas vous restez caché...)

      Supprimer
  13. Oh zut , je me suis anonymée injustement. C 'était moi Anis dans le commentaire précédent, ohé, vous m'entendez ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien, tu vois dans ma réponse que je m'interrogeais... C'était toi!

      Supprimer
  14. Il est dans ma PAL en VO depuis trop longtemps. Ton billet me donne envie de l'en sortir dans les plus brefs délais.

    RépondreSupprimer
  15. humour et érudition ! C'est un vrai plaisir... Je suis à mon troisième Bryson et j'espère avoir le temps d'en lire d'autres... PS : Est-ce que tu l'as aimé, "une histoire de tout" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis au 6ème, et toujours fan! L'histoire de tout avance tranquillement, c'est quand même long et dense, une petite quarantaine de pages par jour en moyenne, mais pas de lassitude!

      Supprimer
  16. je me suis promis de le lire dans le cadre du challenge Shakespeare !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un challenge Shakespeare... Bon, on va dire que je l'ai fait sans le savoir, quoi!
      N'hésite pas à lire cette antibiographie sérieuse et divertissante à la fois.

      Supprimer
  17. Je ne suis franchement pas fan de Shakespeare mais par Bill Bryson, comment résister ?? Cela dit, ça fait un moment que je résiste (mais pas de mon plein gré...) car il est dans ma LAL depuis un moment. Je guette l'opportunité Kindle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Guette, guette, tout titre est bon à prendre. Pour Shakespeare, je suppose que c'est gratuit, mais plus costaud à lire quand même (m'enfin, j'ai emprunté ses œuvres en VO, encore un rêve...)(je dois voir Roméo et Juliette de Gounod, comme si je ne connaissais pas déjà l'histoire...)(ils meurent à la fin, quoi)

      Supprimer
    2. Les Shakespeare oui, ils sont gratuits, mais j'en ai déjà beaucoup bouffé à la fac, par contre le Shakespeare de Bill Bryson est payant et pas de promo pour l'instant, snif...

      Supprimer
    3. Ah oui, avec une fac de sciences pour moi, on arrive complètement blanc sur ces classiques là... ^_^
      A**n pourrait faire un effort!!!

      Supprimer
  18. Comme je vais aller la reconstitution du Globe Theatre avec mes élèves en février, je lirais bien ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A Londres, alors. Bonne idée. Le livre parle de différents théâtres de l'époque (qui avaient une nette tendance à brûler, d'ailleurs...)

      Supprimer
  19. Cette bio semble bien écrite alors je dis oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien documentée, du sérieux, mais ça coule tout seul!!! Passionnant.

      Supprimer
  20. Réponses
    1. Allez, tu le lis? Ou un autre de Bryson? (soyons fous)

      Supprimer
  21. je savais bien que ça te plairait , quel écrivain ce Bryson
    à bientôt
    je lis son livre sur l'Australie avec toujours le même plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah , Nos voisins du dessous, quel plaisir, j'ai démarré en Brysonlogie avec ce titre!

      Supprimer
  22. C'est malin. Maintenant j'ai envie de le lire. Et de lire tout Bryson, que je n'ai jamais lu. :P
    Je commencerai par son récit de l'Appalachian Trail. Mais le Shakespeare me parle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, je me tente moi même, car je suis en train de terminer un autre livre de Bryson, justement.

      Supprimer
  23. Cela fait plusieurs fois que je le vois, j'ai très envie de le lire maintenant avec vos billets enthousiastes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écoute, là aussi c'est franchement pour toi!Même si les autres de Bryson sont à lire aussi bien sûr...

      Supprimer
  24. Celui-là me fait doublement envie : pour Bryson et pour Shakespeare !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bryson rendrait le Bottin passionnant...

      Supprimer
  25. J'ai vraiment l'impression d'être une extra-terrestre par rapport à Shakespeare. On doit trop parler de lui... j'ai n'ai jamais lu ces pièces, j'ai du en voire une ou deux au théâtre, mais version contemporaine. Et je n'ai aucune envie de le lire : peur de ne pas comprendre ce que tout le monde encense, en fait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait j'adore Bryson...
      Quant à Shakespeare, jamais lu non plus, juste démarré cette semaine Roméo et Juliette en VO, pas sûr que j'aille au bout. Je sens que je vais me contenter de celui de Gounod.
      Lire une pièce de théâtre est difficile, je préfère la voir.
      Ah si , j'ai vu une pièce en Angleterre, en VO, et c'était tellement bien que j'ai compris l'histoire!!!

      Supprimer
  26. Celui-ci, il est sur ma LAL depuis qu'il est sorti, mais n'a pas encore croisé mon chemin. Non seulement, j'aime Bryson mais je suis dingue de Shakespeare. A une époque j'allais sytématiquement voir toutes ses pièces jouées à Paris (et c'était un vrai boulot, il y en avais toujours plusieurs à l'affiche en même temps !)Je me suis un peu calmée mais je considère toujours que c'est l'un des plus grands écrivains de tous les temps. Donc deux très bonnes raisons de lire cette antibiographie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas dans mon coin, pas trop de ses pièces... J'en ai vu une, en Angleterre (en plein air le soir en juillet, ces anglais sont comme ça, je les aime), je crois Le songe d'une nuit d'été, et j'ai adoré, répondant à un moment à une question des acteurs dans la pièce(tssst, ces frenchies ne savent pas se tenir...)

      Supprimer
  27. Pas tentée car, apparemment, tout ce qu'écrit Bryson est déjà connu (en tout cas, tout ce dont tu parles). Mon prochain RDV avec Bryson est dans les bois (même pas peur ;) et avec Shakespeare, pour bientôt, mais je ne sais pas quelle pièce.

    (et on ne se moque pas de Hamlet ! C'est ma pièce préférée à date :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne prétend pas apporter du nouveau, mais au moins il m'a permis d'en savoir plus sans m'avaler un pavé.
      Dans les bois, oui, je vois ce que c'est! ^_^
      Je viens de terminer un autre Bryson, Une histoire de tout, ou presque, dont on sort plus savant sans souffrir, et cela m'a permis d'attaquer un gros bouquin sur les océans...Non, mes lectures non fiction ne tarissent pas.
      Pour Hamlet, pardon pardon, mais franchement, comment résister?

      Supprimer
    2. Disons que ce que tu cites, je l'ai appris non pas en avalant un pavé sur Willie (pas mon truc les pavés indigestes) mais au fil du temps, au détour d'un article, d'un bouquin qui parlait d'autre chose, d'une notice sur une de ses pièces, etc. Bref, sans chercher à en savoir plus.

      L'autre Bryson que tu évoques m'avait fait de l'oeil à sa parution VO uniquement parce que j'arrivais à percevoir ce qu'un individu tel que Bryson était capable de faire avec un titre pareil ;) mais je crains que seules certaines choses ne m'intéressent et donc que cela ne vaille pas la peine de jeter un oeil au livre (j'élague énormément depuis quelques mois, tentant de me focaliser sur les lectures essentielles).

      Sinon, pour Hamlet, je t'assure que si tu aimes ce personnage (et j'adore Hamlet, ses questionnements, son humanité, ses boulets, ...), bah le dessin est un peu cruel (humoristique, certes, mais cruel :p)

      Supprimer
  28. Oh tu l'appelles Willie? ^_^ En fait je n'en savais pas trop sur lui, juste le basique, et ne crois pas avoir lu une de ses pièces (mais j'ai du mal avec lire une pièce de théâtre)
    Le Bryson dans les bois devrait t'amuser sans te fatiguer, c'est lui qui marche.
    Je suis désolée pour le dessin, il me faisait rire, je ne voyais pas du tout une critique de Hamlet, juste un jeu de mots. Bref, je devrais en savoir plus, quoi.
    Ah si, Shakespeare! j'ai vu Macbeth à l'opéra, assez fidèle à la pièce dit-on.

    RépondreSupprimer
  29. Intéressée .. A mon avis pour après la lecture commune avec Flo. J'aime bcp Hamlet moi aussi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien, d'avoir des prévisions de lecture. Ce Bryson est un dur!!!
      Lire Hamlet? Plutôt essayer de voir la pièce, non?

      Supprimer
  30. http://les4saisons.over-blog.com/shakespeare-antibiographie/bill-bryson

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du lien et de votre passage. Votre blog fait la part belle aux philosophes, très bien.

      Supprimer
  31. On peut dire que tu donnes envie... et je vois que tu es fan de Bryson, dont j'ai découvert l'existence il y a peu de temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 250 pages, c'est moins lourd que celui de Peter Ackroyd sur Shakespeare. Oui, j'aime Bryson...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!