mercredi 6 mars 2013

L'océan

L'océan
The Restless Sea
Robert Kunzig
essai traduit de l'anglais par Bernard Blanc
Actes Sud/ Solin, 2001


Pour son Histoire de tout, ou presque, Bill Bryson avait avalé moult documentation, dont ce livre de Robert Kunzig. Journaliste scientifique, celui-ci s'est spécialisé dans l'océanographie. Cette lecture vient donc à point nommé doubler et compléter la précédente. Comme Bryson ne pouvait guère trop détailler tous les sujets touchés, son chapitre sur l'océan avait un goût de trop peu. Maintenant, me voilà rassasiée. J'avoue que c'est dense, parfois coriace (heureusement que Bryson m'avait balisé le terrain!), mais Kunzig ne manque pas d'humour, de pédagogie et d’enthousiasme. Quelle importance après tout si je n'ai pas tout compris? Je garantis que le plaisir de lecture fut au rendez-vous.

Première surprise : non, on ne va pas tout de suite se baigner! Toute cette eau sur notre planète, d'où vient-elle? Eh bien, de l'espace! Oui, le big bang, les comètes, tout ça...
Connaître la terre ferme paraît facile, explorer nos proches voisines aussi, si on y met l'argent, mais l'océan? Longtemps ce fut l'inconnu, et c'est assez récemment qu'on a eu les moyens d'avoir une idée de ce qui était sous la coque des navires. A savoir des plaines, des montagnes, des volcans, le tout n'arrêtant pas de bouger!
http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.astronoo.com/images/images_articles/fondsMarinsSatelliteIfremer.jpg&imgrefurl=http://www.astronoo.com/articles/fossesOceaniques.html&h=670&w=1000&sz=91&tbnid=eMn1stPX9yGojM:&tbnh=90&tbnw=134&zoom=1&usg=__SfTzJzh66BdoL08ayJR-JaXRyUA=&docid=HU2pxMxK63ySvM&hl=fr&sa=X&ei=JZgCUbjjMOfZ0QXl1oH4Cw&ved=0CDEQ9QEwAA&dur=1768
Longtemps on a cru que dès qu'on atteint une certaine profondeur, dans le noir (!) plus rien ne vivait. Grossière erreur! Partout il y a de la vie, sous des formes parfois incroyables. Et de la lumière!

siphonophore Physalia Physalis (http://www.planktonchronicles.org/en/episode/new-siphonophores-the-longest-animals-on-the-planet)
Mais on n'est pas à l'abri de nouvelles surprises : quelle relation entre le phytoplancton, le fer dans l'océan et un nouvel âge glaciaire (en raisonnant vite)?
Après un chapitre sur le destin tragique des morues sur-pêchées, reste à s'intéresser aux courants océaniques, avec quand même beaucoup de "peut-être" et de "d'une façon ou d'une autre" dans toutes ces recherches sur le climat. De manière générale, il reste encore beaucoup à découvrir sur l’océan.

Conclusion : un essai très bien fait, complet, éclairant.

30 commentaires:

  1. Journaliste scientifique, le truc à ne pas dire .. je fuis. En plus, tu dis que c'est coriace et moi je veux du tendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut croire que j'ai de drôles de goûts parfois... Bon, quand même, le scientifique, ce fut ma filière au lycée, il y a des restes!

      Supprimer
  2. ce livre plairait à Monsieur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah tiens oui, on peut penser aussi aux familles des blogueurs! ^_^

      Supprimer
  3. Il n'a pas l'air trop alarmiste, je me trompe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas son propos, juste vers la fin il évoque les problèmes actuels.

      Supprimer
  4. après mon livre de navigation un peu style romantique et chevalier des mers , il me reste à découvrir les Océans
    comme toi le livre de Bryson m'a donné des envies (mais je suis restée au stade des envies!) de lecture celui-là pourquoi pas?
    merci de t'y être collée
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu moins drôle que Bryson, mais passionnant quand même (bon, ce n'est pas non plus du léger léger). Cependant je suis ravie de ma lecture, instructive et parfaite après celle de Bryson. Que m'en restera-t-il? Je l'ignore, un peu quand même espérons-le. D'où l'intérêt (pour moi) de noter quelques éléments phares.
      Oui j'ai vu chez toi un livre sur les mêmes eaux. ^_^

      Supprimer
  5. J'admire celles et ceux qui sont capables d'ingurgiter des livres comme celui-ci... C'est le genre de sujet qui m'intéresse, sur trois pages d'un magazine avec des photos... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir les photos sur internet, celles du livre sont en noir et blanc frustrant. En magazine, oui... Mais là on démarre carrément au début de la Terre!

      Supprimer
  6. Les océans me fascinent moins que l'espace donc je passe sur ce coup là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pourtant ils forment la majeure partie de notre planète!

      Supprimer
  7. Très jolie couverture. Pour le reste, j'avoue que ce n'est pas du tout mon truc. "Relation entre le phytoplancton, le fer dans l'océan et un nouvel âge glaciaire" : du chinois tout ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète pas, je n'ai pas tout compris. Et l'eau et les comètes, hein, ce n'est pas mal!

      Supprimer
  8. Ça a l'air passionnant, mais encore une fois je ne suis pas dans le mood. Cette année, ça va être l'année du très léger je sens. Heureusement qu'on a placé quelques barres hautes type DonQui haha!
    En même temps, en rédigeant mon billet sur le livre non achevé de Bryson, je me dis que ce genre de sujet passe mieux chez moi en docu TV qu'en livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le fait est, oui, en docu télé ou magazine plein de photos, cela serait plus attrayant. Mais en s'y plongeant (jeu de mots) on y arrive quand même... Surtout qu'au tout début ça démarre dans l'espace, eh oui.
      J'ai terminé le Murakami, et il va falloir attaquer DonQ maintenant, pas un souci, juste que je ne dois pas oublier.

      Supprimer
    2. Ouhla, attends-moi pour DonQ, laisse moi commencer Murakami déjà.;) En plus j'ai un Hiaasen derrière, que je tiens absolument à lire pour le petit coup de hyène hilare avant les choses sérieuses.:)

      Supprimer
    3. Ne t'inquiète pas, la date n'est pas inscrite dans le marbre, je ne commencerai que si j'ai une large fenêtre de temps ouverte (genre vacances de Pâques)(et actuellement j'ai des livres reçus qui pressent plus). Dois-je ajouter que j'ai aussi un Hiaasen sur mes étagères?

      Supprimer
  9. Ca a l'air surper intéressant ! Dommage, je n'ai pas trop de temps mais clin d'oeil à la scientifique que tu es, je suis en train de lire discours sur les révolutions de la surface du globe de Cuvier !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh là, ça a l'air d'être bien plus pointu que ma lecture, qui est quand même de la bonne vulgarisation, pas un texte d'époque! Mais je suis ravie d'apprendre que les blogueuses n'hésitent pas à se lancer dans des lectures scientifiques (ou autour de)

      Supprimer
  10. Du style qui peut m'emporter, me passionner ... MAIS j'essaie de moins m'éparpiller (j'essaie). Donc je ne le note pas. Mais je comprends ton enthousiasme :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas je suis intéressée par toutes sortes de livres... De temps en temps j'en case un plus compliqué, mais vraiment intéressant!

      Supprimer
  11. C'est vrai que l'on a encore plein de choses à découvrir. Ce livre dot vraiment être intéressant et en plus avec des images.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh les (rares) illustrations sont en noir et blanc, j'ai dû aller rêver sur internet pour avoir de la couleur... Mais le texte est bon!

      Supprimer
  12. Je n'aurais pas été spontanément attirée vers un essai sur l'océan, mais la référence à Une Histoire de tout ou presque attire mon attention!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi cela fut un bon complément, un peu plus ardu, mais tant pis. Une bonne référence pour qui s'intéresse au sujet.

      Supprimer
  13. ça a en effet l'air très intéressant ! Mais c'est dommage, on n'a pas assez d'une vie pour lire tout ce qu'on veut, surtout quand on aimerait aussi lire des essais sur les sujets divers et variés (et très nombreux!) qui nous intéressent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! Raison pour laquelle autant laisser tomber les livres sans gros intérêt (oui, mais, on a besoin de distraction...)

      Supprimer
  14. La diversité de tes centres d'intérêt m'impressionne... Pour cette fois encore, je vais me contenter de remercier de m'avoir appris quelque chose et m'arrêter à ça. Pas plus que les bêtes à poils ou à plumes, celles à écailles ne m'intéressent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a peu de sujets qui ne m'intéressent pas, oui, parfois j'en suis inquiète. ^_^ Trop de tentations livresques, par voie de conséquence...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!