lundi 15 avril 2013

Nouvelles sur ordonnance

Nouvelles sur ordonnance
Denis Labayle
éditions dialogues, 2013


Lu presque entièrement dans la salle d'attente d'un centre hospitalier (le souci du détail me perdra)(je précise cependant à mes fans inquiets que je me porte plutôt bien), ce recueil de nouvelles fort bien écrit, homogène et varié à la fois, apporte toute satisfaction, et pourrait faire basculer les non amateurs de nouvelles de l'autre côté de la force.

Denis Labayle a délaissé le stéthoscope pour le stylo, et sait nous faire pénétrer dans cet univers de médecin hospitalier qui fut le sien. Parfois on sent le vécu, quand dans La révoltée des Quatre Saisons, il fait parler une SDF à qui on n'offre qu'un lit d'hôpital ou une place dans une institution d'accueil pour personnes âgées,  alors que pour bien moins cher on aurait pu l'aider autrement à couler des jours plus heureux, décents et libres. Berthe la clocharde et son franc parler disent tout haut ce que pense l'auteur.
Grandeurs et servitudes de la médecine, avec Le jour du 14 juillet, vérités et mensonges face à une malade  attirante avec Le mensonge amoureux, l'épuisement guettant le praticien ne sachant pas se protéger, dans La dérive, voilà du réaliste bien mis en fiction.
En revanche, j'ose espérer que certaines nouvelles sortent de la pure imagination de l'auteur, telles Le repenti et son tueur à gages, et surtout L'inquiétant M. Kervet, posant cependant le problème des soins face aux croyances du patient. Sans oublier une incursion vers d'autres médecines, avec Le ventre de Célestine.

Recueil en parfaite santé, peut quitter la librairie. Aucun risque d'abus ou d'effets secondaires négatifs. A consommer sans modération. 

L'avis de sylire qui a aussi pris un petit déjeuner avec l'auteur.

Un grand merci à Laure-Anne et aux éditions dialogues!

44 commentaires:

  1. Le monde médical et moi, ça fait deux, même un bouquin intéressant et bien écrit, je passe ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que tu n'es pas obligée de m'imiter, moi qui l'ai lu "en immersion". Démarrer ce livre dans un environnement de brancards et blouses blanches, c'était surréaliste...

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup les recueils de nouvelles, c'est un genre qui me convient beaucoup (je suis un peu allergique aux pavés, c'est connu).
    Mais la nouvelle est un exercice exigeant et il est rare qu'un volume n'en présente pas quelques unes un peu faibles ou carrément mauvaises pour remplissage.
    Mais puisque celui-ci est destiné à une consommation sans modération, pourquoi s'en priver ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue un faible pour les histoires se déroulant dans le milieu médical (que je ne connais que comme patiente)
      Tiens, je vais peut être craquer pour un recueil de nouvelles de Quiriny (deux blogueuses ravies m'ont convaincue)

      Supprimer
    2. Le milieu médical m'est familier dans la mesure où j'ai travaillé en informatique médicale. J'aime assez cela aussi dans les livres, les films.

      Quiriny c'est excellent question nouvelles, les Contes carnivores p ex ont obtenu le + grand prix belge Rossel 2008. Un exploit pour un recueil de nouvelles, genre un peu délaissé me semble-t-il.
      J'ai lu récemment les "Nouvelles romaines" de Moravia: j'ai adoré, de niveau inégal pour certaines, mais très amusant et agréable. Un peu vieillot évidemment mais j'aime beaucoup ces atmosphères des milieux pauvres italiens des années 50.

      Je ferai peut-être un billet sur la nouvelle en général prochainement, si je trouve du temps.

      Supprimer
    3. A une époque j'ai dévoré les romans de Martin Winkler, La maladie de Sachs, etc... Un univers où parfois, surtout en milieu hospitalier, le patient est un peu largué sans repères. Même s'il y a des progrès récents.
      De Quiriny j'ai lu Les assoiffées, un roman pas complètement abouti, dommage. Je vais m'intéresser à ses nouvelles, alors.
      Bonne idée de parler de nouvelles, genre assez mal aimé sur les blogs. ^_^

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ton billet! Je pense que je trouverai le recueil dans ma médiathèque bientôt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sylire est aussi conquise par le recueil! Oui, dans ta bibli bretonne... ^_^

      Supprimer
  4. Je devrais le recevoir également !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Argh, je viens de réaliser que j'ai oublié les remerciements de fin de billet! Voilà, c'est fait.
      Oui, bon recueil, dévoré en quasi intégralité en salle d'attente (fauteuils confortables)

      Supprimer
  5. Quelle classe! Un livre sur le milieu médical lu à l'hôpital! Ce serait drôle d'adapter ses lieux de lecture au thème principal du livre en cours! :) Remarque c'est dans ces circonstances, les gares, les lieux d'attente, que je lis le plus volontiers des nouvelles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pur hasard! Deux jours plus tard j'étais encore en salle d'attente, mais en Amazonie par ma lecture...
      Évidemment il m'arrive de délaisser un pavé en cours pour glisser un livre plus petit dans le sac, quand je dois lire hors maison. Non, toujours pas de liseuse...

      Supprimer
  6. 40 ans de loyaux services m'ont largement comblés pour ne pas y retourner une fois à la retraite :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas aller jusqu'à te souhaiter d'y retourner comme patiente... ^_^ Quand je pense que je lis aussi des livres se déroulant dans le milieu enseignant..., mais on verra si une fois à la retraite ça m'attirera toujours autant.

      Supprimer
  7. Tu as raison de souligner que ce recueil de nouvelles peut plaire aux non-amateurs du genre. C'est vrai. Peut-être parce qu'il y a un fil conducteur : la maladie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La maladie, oui, et aussi le métier de médecin. Et puis nous connaissons tous cet univers, ne serait-ce que comme patient.

      Supprimer
  8. Ouf, tu me rassures (ben oui quoi, je fais partie des fans inquiets^^). Maintenant, des nouvelles dans l'univers médical, je ne suis pas certain d'accrocher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu ne risques pas de tomber malade à cette lecture, rien de contagieux. Tu peux tenter.

      Supprimer
  9. Etant quelque peu hypocondriaque, je crois que je vais passer mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines nouvelles te plairaient pourtant, je pense.

      Supprimer
  10. Parfaite lecture pour salle d'attente, mais pas seulement, donc si je comprends bien, il faut encore noter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas seulement, bien sûr, mais il se trouve que la semaine dernière j'ai pas mal attendu chez des spécialistes (et le retard, on connaît ^_^)

      Supprimer
  11. Je note, le cadre ne me fait pas peur (du moins en lecture) ;-)

    RépondreSupprimer
  12. encore un recueil qui semble bien sympathique !

    RépondreSupprimer
  13. Je ne sais pas si je le lirais, mais j'aime beaucoup la façon dont tu tourne ta critique de ce bouquin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis bien amusée à l'écrire, ce billet, oui.

      Supprimer
  14. Je fréquente trop le milieu hospitalier pour avoir envie de lire ce genre de nouvelles.

    RépondreSupprimer
  15. Des nouvelles, ou des histoires vraies comme celles de Peloux le médecin urgentiste dont les chroniques de charlie hebdo ont fait l'objet de parutions en livre ? Ceci dit j'avais beaucoup aimé.
    Lu presque entierement en salle d'attente, ...comment doit on prendre cette info ? On en est vraiment arrivé si bas à l'hopital public ou alors il y a peu de pages ? derniere option, tu sautes des pages ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des histoires inspirées de faits réels, c'est sûr, mais aussi de l'imaginé, je pense. bref, bien raconté et inspiré.
      150 pages, j'en ai lu dans les 125 en deux heures... Oui, le spécialiste était plus en retard que d'habitude (tu comprends l'intérêt d'avoir toujours un bouquin avec soi)(et j'ai aussi discuté avec d'autres patients...)(un couple avait, l'une un livre, l'autre une liseuse)

      Supprimer
  16. Malgré ton message subliminal qui ne m'a pas échappé^^, je modère ma curiosité, nouvelles oblige... Enfin, ça c'est surtout parce que ma PAL commence à tirer une de ces tronches, vu ma vitesse de lecture actuele...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tu n'aimes pas trop les nouvelles? Mais je comprends que ta PAL renâcle... Trop de boulot?
      Ah dis donc là je suis dans un pavé génial, dans tes cordes! (hum, pavé quand même)(non, pas encore DQ)

      Supprimer
  17. J'ai vu que Sylire avait aussi beaucoup aimé. Je note alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lectures et billets complètement indépendants l'un de l'autre, mais avis similaires!

      Supprimer
  18. J'aime bien les nouvelles moi...! J'adore faire connaissance avec un auteur par ce biais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a aussi écrit un roman dont le titre m'attire, mais je dois me calmer côté nouvelles lectures...

      Supprimer
  19. Voilà un titre qui se prêtait à la situation semble-t-il... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais d'un autre côté il me fallait des livres pas trop gros, dans le sac...

      Supprimer
  20. j ai décidé de ne rien ajouter à ma liste, mais je suis amenée à lire pour des personnes plus âgée que moi , et je me dis que cela pourrait faire un bon support.
    encore qu'elle m'ont dit qu'elles détestaient le "ça va " après le bonjour parce qu'après 94 ans ça ne va jamais et qu'il vaut mieux ne jamais le demander
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si on ne note pas pour soi, ce peut être pour une autre personne...
      J'aime bien ta remarque, il faudra y songer! Mais ça doit aussi dépendre de la personne, certains sont contents de leur état de santé, même hésitant.
      Cependant le "ça va" automatique sans y penser, autant éviter.

      Supprimer
  21. Ah oui il se passe de drôles de choses parfois... je bosse en milieu hospitalier ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh là, tu pourrais écrire des romans, j'en suis sûre... Perso, je suis prof, et si je voulais, je pourrais en raconter... Mais d'autres le font, je les laisse.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!