mercredi 1 mai 2013

Comment trouver l'amour à cinquante ans quand on est parisienne

Comment trouver l'amour à cinquante ans quand on est parisienne (et autres questions capitales)
Pascal Morin
la brune au Rouergue, 2013
190 pages qu'on ne lâche pas


Un titre pareil ne se refuse pas, surtout lorsque (le lendemain seulement) on réalise qu'il va convenir à un challenge...

Catherine Tournant enseigne les lettres dans un lycée de banlieue mais habite à Paris intra-muros. Elle connaît peu le quotidien de ses élèves, mais c'est une passionnée qui tente de les tirer vers le haut. Le roman débute par l'enterrement de la mère de l'une d'elles, Natacha Jackowska, et le puzzle va se mettre en place, les fils vont se relier. Il est question d'amour, bien sûr, mais aussi de racines africaines ou provinciales, de préjugés sociaux et racistes, au travers des interrogations de chaque personnage; c'est souvent fin et bien observé. Les parisiens y trouveront aussi écho à leurs ressentis, éventuellement. Le "capitales" du titre aurait un double sens?

Un drôle de roman qui à la fois nous distancie des personnages, toujours nommés par leur nom complet, et nous fait connaître leurs pensées les plus secrètes. Vraiment pas mal du tout. Je l'ai dévoré. Maintenant, lisez-le!

Edit au moment de lancer ce billet : oui, Pascal Morin est lui aussi professeur de Lettres dans le 93, cela ne m'étonne pas, ses façons de parler de l'enseignement actuel font tilt et on sent le vécu. Ne craignez rien, cela parle aussi d'autres sujets!

Les avis chez babelio, et cathulu 

Et voici réalisé le challenge de Philippe, avec comme contrainte
 

66 commentaires:

  1. Pas mal comme tu dis mais sans plus pour moi. Je viens de le terminer il y a quelques jours et je vais devoir me remettre l'histoire en mémoire avant d'écrire mon billet. Je m'aperçois qu'elle ne m'a pas marquée plus que ça mais sur le moment c'était une lecture plutôt agréable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lecture du roman file toute seule, l'auteur entraîne le lecteur curieux de voir où ça mène, et je n'ai pas été déçue par la fin. J'ignore ce qu'il en restera dans un an, mais pour l'instant, c'est plutôt du plaisir!

      Supprimer
  2. Tu finis ton billet en donnant un ordre alors j'ai envie d'obéir et pourtant il y a petit quelque chose qui me retient...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'as pas cinquante ans et tu n'es pas parisienne? Pas besoin, ce n'était pas non plus mon cas! ^_^ Il y a d'autres histoires dans ce roman que celle de Catherine...

      Supprimer
  3. Que les titres de romans contemporains deviennent racoleur (ici plutôt celui d'un article de magazine féminin ou psy grand public). J'inclus "L'homme qui ne savait pas dire non" etc...

    Ce qui ne préjuge en rien de la qualité du livre, bien sûr.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr!
      Francis Dannemark est lui aussi coutumier des titres à rallonge.
      Personnellement, cela m'amuse et m'attire, mais ensuite il faut que le contenu soit à la hauteur.

      Supprimer
  4. De l'auteur j'avais lu et bien aimé "les amants américains". Mais ça date. J'adore le titre à rallonge !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai emprunté ce roman rien qu'à cause du titre...

      Supprimer
  5. Enfin ceci dit, c' est une vraie question ! Et un tantinet angoissante qui plus est !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si on n'est ni parisienne ni âgée de 50 ans (ni une femme?). Heureusement il y a d'autres questions capitales abordées dans ce roman. ^_^
      Ceci étant, oui, sérieusement, dans la vraie vie ça doit être difficile de répondre.

      Supprimer
  6. comme ce sont les éditions du rouergue, un point de plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bine sûr, je l'ai choisi à cause du titre ... et de l'éditeur!

      Supprimer
  7. Si tu dis qu'on ne parle pas que d'enseignement (ce dont je me doutais un peu, au vu du titre) je suis preneuse... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic, tu me diras, alors! Une jolie surprise que ce roman.

      Supprimer
  8. quoi quoi quoi cinquante ans et à soixante alors ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est déjà pas mal qu'on pense à celles de cinquante ans (et d'autres âges, dans le roman). A soixante ans, mais bien sûr que l'amour peut se trouver (et encore ensuite... ^_^)

      Supprimer
  9. un livre sûrement sympa et qui remet sur les rails. Je le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très sympa, surprenant et vraiment pas mal du tout, j'ai bien aimé.

      Supprimer
  10. comme je suis en retard sur tout en ce moment , je vais laisser ce roman de côté
    luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas grave, de plus il est court, tu pourras y repenser.

      Supprimer
  11. Comment ça, "Lisez-le" ?! Même pas envie, d'abord !
    Blague à part, le titre m'avait attirée mais Cathulu n'a pas l'air plus convaincue que ça, il me semble avoir lu un autre avis pas enthousiaste ailleurs, donc je ne sens pas le truc indispensable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais c'est plus un conseil qu'un ordre, remarque! ^_^
      Oui, j'ai noté le bémol de cathulu, je parle pour ma part de "distancié", mais justement ça peut être lu comme du second degré?

      Supprimer
  12. Moi, le titre me fait fuir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est absolument pas de la chick lit, crois moi!!!

      Supprimer
  13. Ouf je ne suis pas parisienne!
    Merci pour cette participation au titre vraiment très bizarre.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai d'autres en réserve, mais moins bizarres...
      Bonne fin de semaine à toi aussi.

      Supprimer
  14. La réponse m'intéresse beaucoup. Ca m'attire toujours ce genre de titre même si finalement le reste ne suit pas. Ton avis est encourageant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne cherche pas du tout une méthode, tu serais déçue... Catherine ne cherchait pas non plus l'amour, mais ... tout peut arriver...

      Supprimer
  15. A découvrir alors ? (Je sens que je vais mettre du temps à le trouver en bibli celui là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai trouvé en bibli, justement!

      Supprimer
  16. Bonjour Keisha,
    Pour une rencontre c'est une rencontre ! Voilà une éternité que je n'avais pas lu ton blog et lorsque je reviens je vois que nous avons lu (et dévoré) le même livre récemment ! Même si je suis loin de mes 50 ans, j'ai également apprécié l'histoire et l'écriture de ce Pascal Morin. A la fois sérieux et léger. Un bon roman de printemps ! A +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouha! Une revenante! Il s'est passé du temps en effet, j'ai même déménagé le blog (mais pas dans la vraie vie). Je vais voir chez toi pour les nouvelles.
      Nous avons eu une lecture commune sans le savoir, et une bonne impression, c'est amusant. Je l'ai trouvé en bibli, ce roman, d'ailleurs.

      Supprimer
  17. Bonsoir Keisha, lu et bien aimé. C'est un roman léger. Je dois écrire un mini billet dessus. Je suis parisienne et j'ai 51 ans mais pour l'amour, j'ai ce qu'il me faut. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis ni parisienne ni âgée de 50 ans, mais comme tu as lu le roman, tu sais que l'essentiel du livre n'est pas dans le titre! Je l'ai trouvé vraiment bien.
      (Oui, à lire ton blog on sait que tu as trouvé; amitiés à lui)

      Supprimer
  18. C'est toujours intriguant les romans avec des titres pareils !! Ca donne envie ! On se dit qu'il y a sûrement un petit côté légèrement décalé qui sera sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon côté "lectrice curieuse" n'a pas résisté. Ensuite, bien sûr, il fallait que le roman tienne la route, et c'est le cas.

      Supprimer
  19. Tu as réussi à me tenter... Déjà j'avais repéré "les amants américains" mais il été passé à la trappe (oui, forcément avec tout ce qui me tente, c'est obligé d'en laisser quelques uns en chemin). J'adore cette collection de la Brune, j'ai eu pas mal de coups de coeur chez eux (c'est un signe :0) Bisous Keisha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi de plus en plus j'aime cet éditeur, de bons choix, sans forcément du tintamarre d'ailleurs.
      Tiens, oui, je pourrais tenter un autre roman de l'auteur (mais tout comme toi j'ai des livres à lire, et j'oublie)

      Supprimer
  20. Je me sens bien partagée entre d'une part un titre à rallonges que je ne goûte guère et d'autre part le sérieux du Rouergue et l'avis positif de l'amie Keisha. A voir donc, si un jour ce message me parle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien les titres à rallonge, à condition bien sûr que le contenu soit à la hauteur de l'attente du lecteur. Là, ça va, tu peux continuer à faire confiance au Rouergue!

      Supprimer
  21. C'est déjà difficile de trouver l'amour à 30 ans alors je ne n'ose pas imaginer ce que cela peut être à 50. Enfin, je lirais volontiers ce livre si je le trouve à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas d'âge pour les surprises...
      Oui, j'espère que, tout comme moi, tu trouveras ce roman en bibli.

      Supprimer
  22. Pfiou comment ça serait trop bien pour le challenge en effet ! Mais je n'ose même pas regarder la dispo en bib', je suis sûre qu'il est booké de chez booké... Un titre pareil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un titre pareil, ça doit encore plus attirer à Paris! Note le pour plus tard. Même si tu es trèèèèèèèèèès loin de la cinquantaine. ^_^

      Supprimer
  23. Comment résister à ton enthousiasme ? Je note !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'occasion d'élargir la liste des auteurs...

      Supprimer
  24. Réponses
    1. Tu as raison! Vraiment sympa comme lecture.

      Supprimer
  25. Le titre m'inspirait, mais ce que tu en dis et ce, malgré ton enthousiasme me tente moins !!! A suivre...je le note à tout hasard !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, heureusement que ça va plus loin que le titre! ^_^

      Supprimer
  26. Oui hein parce que si c'est pour parler de mon quotidien dans le 93, merci bien... Sinon, ton billet est chouette et j'ai quand même bien envie de lire ce bouquin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas trop de neuf trois, un peu de 75 et de campagne, et de jolis chassés croisés et coïncidences; j'ai beaucoup aimé.

      Supprimer
  27. Le titre me plaît bien, c'est déjà un bon point ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un titre prometteur, et un roman qui tient bien la route!

      Supprimer
  28. Réponses
    1. J'ai l'impression qu'on l' peu vu dans les blogs lors de sa sortie, mais que maintenant ça va changer! Pour ma part, je l'ai trouvé à la bibli (sans le chercher, d'ailleurs)

      Supprimer
  29. Je note, le titre interpelle, ta chronique allèche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien noté qu'il ne s'agit pas d'un mode d'emploi! ^_^ Un roman vraiment bien.

      Supprimer
  30. Le titre est amusant en tout cas. J'ai envie de lire des livres dont l'histoire se déroule à Paris ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souviens plus si tu habites Paris, d'ailleurs.
      Quoiqu'il en soit, ce roman est pour tous, parisiens ou pas!

      Supprimer
  31. J'habite à une bonne cinquantaine de km, dans les Yvelines.
    Cela me convient bien. Je trouve que Paris est une très belle ville, mais un peu stressante sur le long terme. Je suis contente d'y aller et contente de rentrer dans ma campagne aussi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta campagne? Euh, quand je vais à Versailles (dimanche dernier encore) cela n'est pas 100% campagne à mon goût, mais j'avoue que je suis étonnée de voir quand même champs et forêts.

      Supprimer
  32. je viens de trouver ton billet, je te mets en lien du mien. Oui j'ai également beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est ce pas? Il va falloir s'intéresser à ses autres romans...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!