mercredi 12 juin 2013

La mort et la belle vie

La mort et la belle vie
Richard Hugo
10/18, 1999


Début de la quatrième de couverture, qui répondra à la question "pourquoi cette lecture?":
"Maître en écriture de Crumley, Kittredge et Welch, Richard Hugo, qui fut avant tout poète, est considéré comme le fondateur de l'école littéraire de Missoula dans le Montana. Avec cet unique roman, il a souhaité rendre hommage aux maîtres du genre -Hammett, Chandler et Macdonald- à sa façon, avec un personnage de flic au grand cœur, hors du commun lui aussi."

Pour mettre la main sur cette pépite, fort heureusement présente à la bibli -mais en magasin- il a fallu que deux bibliothécaires s'y collent, car la bestiole s'était un peu trop camouflée parmi les œuvres de Victor Hugo. Ma réputation d'enquiquineuse en sort grandie.

Et le roman, alors? Sans problème, dans la catégorie "ne se lâche pas".

Al Barnes est flic et poète, il a quitté Seattle pour la tranquillité (supposée?) d'un bled paumé du Montana, où rode la tueuse à la hache. Mais son dernier crime peut-il lui être attribué? La police en doute, et voilà Al parti dans l'Oregon, à Portland, pour mener l'enquête et se retrouver à démêler les fils d'un autre rime commis près de vingt ans auparavant.

Al, surnommé Barnes la Tendresse à Seattle, ayant entre autres "établi un nouveau record en matière d'absences de contraventions pour excès de vitesse", est un bon policier qui ne lâche rien, mais il a ses faiblesses et en a conscience. En tant que narrateur de l'histoire, son humour et son auto dérision font mouche.
L'enquête en elle-même tient bien la route, avec moult rebondissements et un final inattendu qui peut laisser perplexe.
Lecture hautement recommandable!

Les avis de Jérôme, sarawastibus, et recommandé par lionel, un visiteur du blog.
challenge Polars thrillers de Liliba

50 commentaires:

  1. Quel dommage de remiser ce pauvre Richard Hugo en magasin ! C'est 1er livre que j'ai chroniqué à l'ouverture de mon blog. J'avais beaucoup aimé le personnage de Barnes-la-tendresse, qui d'après la préface avait l'air d'être un double de l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'il n'avait pas été jeté, ce poche!
      Hélas pas de suite à ce roman là...

      Supprimer
  2. Je comprends que tu n'aies pas résisté et que tu aies martyrisé les pauvres bibliothécaires. Je viens de vérifier, il est disponible à ma bibliothèque, yes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles se laissent faire, ne t'inquiète pas. A mon avis, voir des lecteurs voraces, ça doit leur plaire. J'ai encore une belle liste de livres à leur faire sortir du magasin, tout ça grâce aux blogs qui présentent les vieilleries incontournables.

      Supprimer
  3. Flic et poète ? Bingo! Cette association me parle!:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela donne une atmosphère particulière, en effet...

      Supprimer
  4. Un grand roman qui , en son temps, m'a fait découvrir les écrivains du Montana...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet aspect des choses m'a attirée, bien évidemment!

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Un jour, un jour... ^_^ Il se lit sans peine!

      Supprimer
  6. si tu le recommandes, je le note mais là je viens juste d'emprunter 5 roman policier anglais à la bibliothèque ! la prochaine fois, ( je penserai à regarder au rayon Victor Hugo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... ou au magasin de la bibliothèque...
      Babelio m'a bien chargée, que leur ai-je fait? ^_^ donc je croule sous les lectures (chic chic)

      Supprimer
  7. Tu ne l'avais jamais lu toi la lectrice amoureuse des grands espaces ? un livre excellent, mon édition de poche est cassée et perd un peu ses pages mais je le garde précieusement pour le plaisir de le relire un jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, même les meilleurs ont des failles! ^_^ Encore une fois je tombe sur un de tes chouchous...

      Supprimer
  8. Mais c'est intéressant, je le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que ce soit quasiment un classique du genre.

      Supprimer
  9. Il est dans ma LAL depuis pas mal de temps, j'ai toujours hésité à l'acheter à cause de la soi-disant poétique écriture de l'auteur... Mais tu m'as convaincu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh poétique je ne me souviens plus, en tout cas rien ne m'a détournée de la lecture. ^_^

      Supprimer
    2. Ou acheté! Bon, je te souhaite bonne lecture!

      Supprimer
  10. J'avais bien aimé, sans non plus en faire un coup de cœur. Mais c'est vrai que ce début de 4ème de couv est irrésistible !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de coup de cœur non plus, mais une petite place dans mon cœur tout de même, à cause de l'ouest des USA...

      Supprimer
  11. Aaah mais que j'aimerais retrouver mon rythme de lecture des dernières années pour pouvoir piocher dans LAL, PAL et tentations bloguesques ! Là j'ai commencé un Tom Sharpe ce week-end, et bien depuis lundi, je n'ai pas pu avancer, de nouveau. Truc de fou...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais bien que tu allais aimer. Le personnage d'Al Barnes est vraiment sympa, tu as vu ?

      Supprimer
    2. A girl, sache que j'ai lu ce roman il y a six mois environ (oui, j'ai des billets en brouillon de blog ce genre de temps là...).
      Tu as trop de travail? D'occupations? Parce que, ne pas avancer un Tom Sharpe, c'est bizarre...
      Cela va revenir, t'inquiète!

      Supprimer
    3. Loo, Al Barnes est un chou, dommage qu'il n'apparaisse plus dans un autre roman.

      Supprimer
    4. Ben oui, je m'inquiète aussi avec le Sharpe. Normalement ça devrait rouler mais j'ai l'impression que je m'y ennuie. Disons que je ne m'étais jamais précipitée avant car je m'attendais un peu au style de récit+humour, divertissant-drôle habituel côté British, et c'est exactement ça sans plus donc pas de surprise...

      Supprimer
    5. Exactement ce que tu attendais, alors évidemment le soufflé retombe? J'ai lu l'auteur il y a très très longtemps, et comme je ne connaissais pas, le côté givré m'a plu.

      Supprimer
  12. Bon à prendre les thrillers pour cette période de vacances hors de chez soi.
    Je découvre en même temps l'école littéraire de Missoula au Montana.
    Bonne jpournée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais cette école est célèbre, avec des noms qui font rêver! Le Montana est un état perdu, peu peuplé, mais Missoula a attiré les écrivains et les attire encore. La tranquillité et la nature, il faut supposer...

      Supprimer
  13. Un flic poète voilà qui devrait me plaire et dans les décors du Montana !!! Mais je note cet Hugo pas classique ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le seul roman de l'auteur je crois, dommage, car ce Barnes, on le suivrait bien...

      Supprimer
  14. Il a l'air pas mal, j'espère qu'il croisera ma route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une sorte de classique, avec de l'originalité...

      Supprimer
  15. Si je n'avais pas lu au dessus que ta lecture remontait à six mois, je me poserais des questions... tu as en effet écrit récemment que tu n'étais pas en mode polar ! ;-)
    Sinon, mais pourquoi n'avais-je jamais noté ce roman qui a tout pour me plaire ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours pas en mode polar, surtout que j'ai un bon paquet de lectures tentantes actuellement, et pas de polar, donc pas la peine d'y penser.
      Un roman qui m'a l'air connu des happyfew, et c'est grâce aux blogs que j'ai connu.

      Supprimer
  16. Je retiens la recommandation ! Mais où trouves tu ces idées de lectures introuvables ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les blogs, Madame (mais lequel? Je ne sais plus). Existe en poche, ça peut t'aller.

      Supprimer
  17. Cela valait le coup d'embêter les copines de la bibliothèque, non ? Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue avoir été un peu gênée, elles ont été terriblement gentilles (remarque, les fanas de lecture ne courent pas les allées de leur médiathèque)

      Supprimer
  18. Tiens, il est noté tout au début de mon carnet LAL, je l'avais repéré grâce à cette couverture magnifique, mais aussi parce qu'il se passe au Montana pour qui j'éprouve une grande fascination ;0)Merci de me le remettre en tête...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, le Montana, ses écrivains (et la nature et les cow boys...)

      Supprimer
  19. Je suis convaincu !
    ça tombe bien il est dans ma pal depuis de nombreux nombreux nombreux mois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'occasion de partir dans l'ouest! Un polar historique, mais l'auteur n'a pas continué.

      Supprimer
  20. Flic et poète ? ça parait un peu contradictoire, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement c'est ça l'original! Et je pense qu'avec lui on risquait moins de contredanses pour une vétille. ^_^

      Supprimer
  21. Ce bouquin est sur ma liste des livres à lire depuis quelques semaines, le problème avec cette liste, c'est qu'elle ressemble au tonneau des Danaïdes, je n'en vois jamais le bout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par chance, ce petit roman là se lit vite et bien, je le recommande!
      Cette fameuse liste se remplit au fur à mesure qu’elle se vide, oui...

      Supprimer
  22. Je note mais je n'aurai sans doute pas le temps avant cet automne, ou alors entre deux "anglais" :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un brave bon policier tout original et décalé, un bon souvenir.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!