lundi 24 juin 2013

La paupière du jour

La paupière du jour
Myriam Chirousse
Buchet-Chastel, 2013





Miel et vin, un précédent roman historique aux allures de conte enchanté, de superbes traductions de Rosa Montero, l'écriture de vraies histoires remplies de personnages à plusieurs facettes, des intrigues bien nouées, une bonne documentation, voilà pour moi Myriam Chirousse, et pour ces raisons j'ai démarré ce nouveau roman avec plaisir.

L'histoire :
Pourquoi Cendrine Gerfaut vient-elle, à l'approche de l'hiver, recenser des espèces végétales dans un village perdu dans les montagnes du sud-est de la France? Près de vingt ans auparavant, son fiancé a été abattu par Benjamin Lucas, et celui-ci, originaire du petit village, vient de sortir de prison et Cendrine est bien décidée à se venger.
Mais le village cache bien des secrets, des haines tenaces et rancies. La curiosité de Cendrine n'est pas toujours bienvenue, sa couverture de biologiste est bien fragile. Au fil de ses excursions en montagne, elle fait connaissance de personnages hauts en couleur ou marqués par la vie. En particulier Hugo, à qui elle n'est pas indifférente.

Mes impressions :
Une lecture facile, trop facile peut-être, même si l'écriture n'est pas simpliste, et je me suis surprise assez rapidement à lire des passages en diagonale, ce qui n'a pas gêné ma compréhension de l'intrigue. Même l'inattendu était attendu. Ce village de Barjouls semblait attirer tous les cas de figure (un corbeau, un assassin, un violeur, un fada surveillant les pierres, un écolo attendant la fin du monde du 21 décembre 2012, des chasseurs beaufs, des marginaux, etc...). Pour achever de convaincre de la dureté de mon cœur, j'avouerai que je suis restée longtemps à l'écart des malheurs de Cendrine et des autres, indifférente à la nature et aux situations stressantes. En revanche les chatons m'ont fait craquer. Je songe à consulter.

Cependant les extraits du journal de Hugo ont fait mouche, je les ai dévorés, regrettant que tout le roman ne m'emballe pas ainsi. Et puis quand même, en gros le dernier tiers, l'amitié entre Sandrine et Charlotte, le pardon de Madame Guillaumin, ça a fait tilt, c'était très beau, j'étais touchée.

Le titre est une citation d'Omar Khayyâm,
"La nuit n'est peut-être que la paupière du jour."

En conclusion : les trois blogs cités ci-dessous ont vraiment aimé ce roman, alors à chacun de se faire une idée. Je signale aussi que je n'ai pas aimé Les déferlantes et plein d'autres romans français contemporains, donc mon avis sur La paupière du jour est tout à fait personnel et pas forcément fiable.

Les avis de A bride abattue, Isa, Koryfée,
tous les livres sur Babelio.com

38 commentaires:

  1. C'est un auteur que je veux vraiment découvrir. Mais je pense que je commencerai par Miel et vin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miel et vin m'avait laissé un très bon souvenir!!!

      Supprimer
  2. Bon, vu que je me reconnais dans ton portrait de lectrice et de coeur dur (on peut demander une consultation de groupe ? ), je vais passer sur ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les quatre chatons étaient craquants et ont trouvé preneur (ouf!)

      Supprimer
  3. Oh zut, un peu déçue alors... Bon, j'espère qu'il me convaincra plus qu'à toi :0) On verra bien, et puis mon petit coeur à moi est tout mou ;0) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je précise bien que j'ai aimé Miel et vin, et que d'autres ont aimé La paupière du jour. Tu verras!

      Supprimer
  4. Devant ta déception, je passe ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment de suspense haletant, remarque, des longueurs sans doute. A toi de voir s'il croise ta route.

      Supprimer
  5. Vengeance au village... comme un goût de déjà lu. Mais je retiens Miel et vin pour découvrir l'auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miel et vin doit exister en poche, j'ai bien aimé son ambiance historique mais pas que.

      Supprimer
  6. Je sui moyennement tentée. Le roman précédent était sympa mais sans plus alors ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors pas de souci, tu as d'autres lectures...

      Supprimer
  7. je ne crois pas que j vais m'y mettre pourtant j'ai aimé "les déferlantes" mais surement à cause du cadre
    et en plus je crois que je n'ai pas aimé "miel et vin" en tout cas il est aux oubliettes!
    luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que dans Miel et vin il y avait des oubliettes dans le château, ça t'a marquée inconsciemment? ^_^

      Supprimer
  8. C'est un de mes abandons récents...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement, entre toi et moi, si ce n'avait pas été un envoi partenariat, je n'aurais pas insisté, ou je n'en aurais pas parlé. Mais je reconnais que j'ai tout lu jusqu'au bout, et ça s'arrangeait.

      Supprimer
  9. J'avais aimé Miel et vin, pourtant pas trop mon genre au départ... Mais une histoire de vengeance, ça ne m'inspire pas trop...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait pas trop de vengeance de la part de Cendrine, mais la volonté de se venger. Heureusement elle passe à autre chose petit à petit...

      Supprimer
  10. Il y a des atmosphères auxquelles on n'est pas sensible. On ne peut jamais être un avis fiable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, ce serait terrible d'avoir toujours raison, surtout que nous sommes différents, et, qui plus est, nous changeons au fil du temps. Je vois que mes lectures "préférées" évoluent pas mal, surtout d'ailleurs vers la non fiction!

      Supprimer
  11. Vu comme ça, je suis plus tentée par son roman précédent dont tu parles si bien en 2 mots (je l'avais pas noté ici ça ?? Etrange...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miel et vin lu en gros vers juin juillet 2009... Ancien blog, forcément.

      Supprimer
  12. Lecture en diagonale, jamais bon signe ça ! J'ai envie de te suivre et de faire l'impasse sans regret ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais juste pour certaines descriptions qui ne me disaient rien. J'ai eu tort?

      Supprimer
  13. moi aussi je suis une blogueuse au coeur sec...alors je te comprends!comme dit Jérôme une lecture en diagonale ce n'est jamais bon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais bon, non. Pourtant je voulais aller au bout de l'histoire, alors j'ai zappé quelques descriptions (je précise que dans Proust je ne zappe rien)(et pourtant l'homme sait allonger la sauce)

      Supprimer
  14. Si on ne zappe pas Proust mais qu'on zappe celui-ci, c'est qu'il est mauvais, tout simplement! C'est décidé, je n'en veux pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mauvais, non, disons que je voulais du plus difficile, sans doute; En fait la non fiction me convient mieux, ou alors, comme Liberté dans la montagne, de l'étonnant!

      Supprimer
  15. je vais zapper ^^ et me ressortir mon recueil de Khayyâm :) belle semaine à toi !

    RépondreSupprimer
  16. Il est sur ma PAL... à suivre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je verrai ça chez toi. Sans doute aimes-tu plus que moi les romans français contemporains. Et puis, affaire de timing, pour moi?

      Supprimer
  17. Le titre m'a intriguée :-)
    J'ai Les déferlantes dans ma PAL :-(
    Je sens qu'il va couler (vu l'épaisseur il ne demande que ça) et que je vais en lire d'autres d'abord ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les déferlantes ont beaucoup beaucoup plu à l'époque sur les blogs, tu devrais le lire sans te préoccuper de mon avis (en effet, les phrases courtes et moi, ça ne passe pas bien)

      Supprimer
  18. Ah les chatons ont quand même titillé ton âme féline !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que veux-tu, on ne se refait pas! ^_
      Mais il y a tout de même autre chose dans ce roman, n'est ce pas?

      Supprimer
  19. Je n'ai pas lu en diagonale, mais par moment, je trouvais un peu long ! C'est vrai que les passages avec Hugo sont intéressants... un peu de romance dans une histoire assez froide.
    J'en garderai, je pense, un bon souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Miel et vin avait mieux su me parler...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!