lundi 29 juillet 2013

David sur ordonnance / Plus petit que moi tu meurs

En juin 2008 j'ouvrais En lisant en voyageant, avec un excellent et court roman policier de Pascale Ferroul, qui m'avait tellement plu que j'en ai lu un deuxième. A relire les billets les souvenirs sont excellents, l'auteur mérite d'être connue, donc voici un billet (paresseux) de vacances destiné à y remédier (et aussi à continuer le long rapatriement des billets de chez overblog)

Pascale Ferroul
David sur ordonnance
Actes Sud Babel Noir

Marianne est médecin psychiatre, elle travaille en hôpital et a l'idée, pour souder quelques-uns de ses patients, de les emmener assister à un concert de David Bowie aux arènes de Nimes.
Le lendemain elle les réunit pour les faire parler de cette soirée, mais rien ne se passe comme prévu.
Un meurtre a été commis. Par l'un des patients ?
 
J'ai été très attirée par le style personnel, l'humour et le sens de la formule de Pascale Ferroul.
Il m'avait offert une robe, et quand il m'avait tendu son cadeau tout bigarré, enveloppé avec un tas de rubans, je m'étais exclamée :
  • Quel merveilleux emballage !
    Mais ce n'était pas l'emballage.
Et cette affirmation à double sens :
La quarantaine est une période d'isolement.
 
Très habile construction, grande maîtrise de la narration pour ce bref roman policier qui fait honneur  à la dénomination de roman tout court. Et attention ! Jusqu'à la fin il y a des surprises; inutile de tricher, c'est tellement bien emballé qu'il faut lire tous les détails de cette histoire pour comprendre ... et avoir peur pour la suite.
Bref, une jolie découverte et l'envie de lire plus de cet auteur.

Les commentaires de l'époque :

Cuné Il y a 5 ans
Bingo en ce qui me concerne, premier article lu, première envie !
keisha Il y a 5 ans
Et je suis en train de lire, du même auteur, Plus petit que moi, tu meurs ; à la hauteur pour l'instant.
Sistraline Il y a 5 ans
Coucou ! Me voici en balade sur votre site que j'apprécie beaucoup. Merci pour le lien ; ) je vais en faire de même avec le votre ...
A bientôt, amie lectrice.
S.
keisha Il y a 5 ans
Bonjour et merci beaucoup ; ces chaudes journées de vacances sont propices à la lecture ...

Orchidée Il y a 4 ans
je me le note !
keisha Il y a 4 ans
Très court, pas vraiment un policier classique, mais intéressant. Des personnes ayant travaillé dans ce milieu confirment que c'est bien décrit.

Pierre Il y a 4 ans
J'aime bien aussi les auteurs qui cisèlent leurs phrases. Celui-ci a l'air expert en la matière. De plus, le contexte du crime n'est pas très courant.
keisha Il y a 4 ans
Un peu systématique parfois, au détriment de l'histoire, mais au moins ce n'est pas un auteur qui bâcle ! Humour grinçant ; les cas de HP sont bien rendus
semble-t-il.


Pascale Ferroul 
Plus petit que moi tu meurs
Prix du polar SNCF 2004
HB Editions
Après avoir aimé David sur ordonnance de la même Pascale Ferroul, j'ai voulu continuer un peu avec elle, et il fallait bien son talent pour me lancer dans cette sombre histoire de bébés retrouvés démembrés par un sérial-killer au fin fond de la province française. Pas de compte rendu d'enquête classique à la Agatha Christie, mais huit personnages racontant une partie de l'histoire et la faisant évoluer petit à petit : médecins légistes, policier, femme de médecin, ... Un lien unissant les petites victimes se fait jour ...

Nous plongeons dans l'univers de la médecine légale. L'auteur a travaillé comme médecin légiste et cela se sent. Les passages parfois rudes sont toujours relevés d'humour, mais cette lecture n'est pas un long fleuve tranquille.

Dès le début, à l'institut médico légal où se présentent les parents d'une victime, le ton est donné :
"-Reconnaissez-vous l'enfant ?
La question avait été posée au père deux ans pus tôt par un officier de la mairie et il avait répondu oui en souriant. De sourire il n'en était plus question alors que le oui restait un oui."

Bref roman à l'écriture fort travaillée, un grand sens des formules, par exemple au sujet des mensonges :
"Il n'était pas simple de tout dire. C'était comme avec les compagnies d'assurance : la franchise se payait toujours."

On n'oubliera pas la petite Juliette,  son intelligence, ses jolis mots d'enfant ; Donatien Lefébure qui cache bien ses secrets. Et Léa qui rate ses histoires d'amour :
"-Je participe quand même à ma vie. Mais c'est un participe passé."


34 commentaires:

  1. J'adore le trtre : Plus petit que moi tu meurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces deux petits livres m'ont laissé un excellent souvenir, tout est chouette, y compris les titres!

      Supprimer
  2. Message reçu : je vais lire Pascale Ferroul! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis étonnée qu'elle soit si peu lue, elle mérite de l'être. J'aimerais avoir ton avis...

      Supprimer
  3. Bonjour Keisha, merci pour ce conseil, je n'en ai jamais entendu parlé. Comme quoi, il y a toujours des découvertes à faire. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon souvenir (lointain) me fait penser qu'elle mérite amplement lecture!

      Supprimer
  4. Les titres sont aguicheurs, la blogueuse de confiance. c'est donc noté ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta confiance! ^_^Tu ne risques rien, ils sont courts...

      Supprimer
  5. J'adore cette idée de remettre de vieux commentaires et d'anciennes lectures sur le devant...J'aime beaucoup tes extraits!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des livres qui méritent lecture et qui étaient passés inaperçus sur mon blog débutant. Et comme je rapatrie mes billets de l'ex blog, j'en profite.

      Supprimer
  6. Il y en a trois à la bibliothèque, chic, je vais pouvoir essayer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trois? Je n'en ai que deux ici. J'espère que cela te plaira, c'est court, sans un gramme de graisse.

      Supprimer
  7. Quand je vois le temps que te prends le rapatriement je croise les doigts pour n'avoir jamais besoin de changer d'hébergeur Mazette !!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh le rapatriement serait plus rapide si je me tenais à un rythme décent... ^_^ J'ai déjà ramené les lourds, Woolf, Proust, des chouchous, Bryson, ... On ne m'a pas obligée à changer d'hébergeur, c'est juste qu'overblog m'a agacée avec ses changements imposés (et puis jamais ils ne proposaient de mettre un billet sous plusieurs rubriques)

      Supprimer
  8. Keisha, tu aurais dû passer sur WP directement !!! Lol !! Je ne connais pas du tout cette auteure, je note pour plus tard, si je la croise... Et bon courage, c'est du boulot !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Overblog refuse de lâcher facilement les blogueurs, que ce soit pour blogspot ou wordpress...
      Sinon, sache que lors d'un nième bug d'overblog j'avais ouvert un blog chez WP et commencé à rapatrier des billets... Mais j'ai vu aussi que si je joue avec le design WP, j'ai du mal à m'y retrouver. Blogspot, ça me convient (pour l'instant ^_^)

      Supprimer
  9. Excellente idée de ressortir les archives ! Ça permet aussi de remettre en avant des auteurs noyés au milieu de la masse des "nouveaux". (j'en peux plus du transfert moi, j'en peux plus...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (ce qui est particulièrement affreux, c'est quand je crois n'avoir qu'un billet à rapatrier et que je me rends compte que j'ai 36000 liens vers d'autres billets du blog, et que je dois donc rapatrier d'abord ces billets pour bien faire...)

      Supprimer
    2. Sans vouloir en faire une habitude, je vais récidiver, pour de nouveaux romans associés à d'autres anciens du même thème. A condition bien sûr qu'il s'agisse de livres confidentiels mais intéressants. Cela me booste pour le rapatriement (je dois en être à 60, misère...)

      Supprimer
    3. Pour les liens, pour l'instant je me contente de placer les billets dans les listes Auteurs et Titres. Mais c'est sûr qu'il y a les liens internes, ce sera au cas par cas...

      Supprimer
  10. Moi aussi je rapatrie les billets d'overblog en les laissant à la date à laquelle ils étaient parus... (sans les commentaires du coup)... il me reste un certain nombre d'articles à importer et j'en laisse tomber un autre certain nombre... Mais je publie bien moins que toi, donc ça devrait être fini à la fin de l'été...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je les rapatrie en général en les laissant à la même date (pour ne pas affoler le compteur des agrégateurs de flux tels l'ex GR), mais là un poil de paresse m'a saisi.
      J'ai déjà rapatrié les poids lourds, grands auteurs, mais comme je ne m'y tiens pas assidument, ce sera long. Bien évidemment je laisserai tomber certains billets sans rapport avec la lecture (réponse à un tag, par exemple, ou même annonce d'un challenge)
      Tu sais, tu peux copier coller aussi les commentaires, cela se fait d'un coup, avec le billet, et comme ça tu ne perds pas les échanges.

      Supprimer
  11. Ah Pascale Ferroul, tu as bien fait de "recycler", je n'ai jamais entendu parler de cette auteure, jamais croisé ses romans en librairie ou biblio, non, non ce n'est pas paresseux!

    Quand tu auras tout importé d'OB, tu pourras définitivement clôture ton blog, si, si, c'est possible de quitter le navire OB forever ... Pour moi c'est un travail de fourmi de déménager son blog et je suis plutot cigale!!! Allez bon courage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier était dans une sélection de lectures de la bibliothèque.
      Une fois tout déménagé (non, pas de délais ^_^) je pourrai quitter le navire, en effet!

      Supprimer
  12. Keisha en mode vacances ! :-) Tu as bien raison, profites en bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vacances spéciales, je ne voyage pas vraiment, juste une journée maximum par ci par là... Pas de quoi changer le nom du blog non plus!

      Supprimer
  13. La couverture du premier est sensass !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les paillettes et les chaussures, ça en jette!

      Supprimer
  14. Ah! Toi aussi tu as changé et tu rapatries! J'ai changé de blog le 31 Mai 2011 et depuis j'ai rapatrié tous les articles écrits depuis 2008 mais, en effet, quel travail!L'ancien qui m'avait énervée aussi est fermé depuis!
    Je ne connais absolument pas cette écrivaine et pourtant le livre a l'air intéressant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Court, efficace, le sens de la formule...
      Rapatrier, quel travail! Mais actuellement en vacances, j'essaie d'avoir le rythme, et privilégie les billets que j'aime. Il est possible que certains iront au feu...

      Supprimer
  15. Je ne connaissais pas du tout, et je note. C'est tout comme j'aime ;-) Merci pour cette découverte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien fait de leur donner une seconde chance!

      Supprimer
  16. Tu me tentes, je suis toujours à la recherche de bons auteurs de polar ! C'est noté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Polars avec suspense, mais aussi bonne écriture, ça compte.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!