vendredi 9 août 2013

Comment vivre?

Comment vivre?
Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponse
Susan Bakewell
Albin Michel, 2013
Traduit par Pierre-Emmanuel Dauzat



Avis à celles et à ceux qui hésitent encore à lire Montaigne : Susan Bakewell est votre nouvelle amie! Sous le joli prétexte de répondre à une question, Comment vivre?, elle propose une vingtaine de réponses émergeant des Essais, mais c'est surtout une méthode plaisante et sans douleur pour brosser une vie de Montaigne, rappeler ses influences, le remettre dans le contexte historique d'une France en proie aux guerres civiles, évoquer le destin de ses manuscrits, l'opinion de ses contemporains puis l'accueil réservé à ses écrits durant les siècles entre lui et nous. On y croisera Pascal et Descartes, les philosophes du 18ème siècle, les Romantiques, et même Nietsche, Woolf (les deux époux!), Zweig, et bien d'autres. Ajoutons que c'est écrit (et traduit, je le signale aussi) d'élégante façon, avec humour, clarté, et bien sûr on en ressort avec une incroyable envie de lire ces Essais.

Passionnant et incontournable.
L'avis de Dominique, du bien nommé A sauts et à gambades, merci à elle!!!

L'auteur parle de son livre:

Amis des chats : Montaigne a aussi pensé à vous!Voir ici.

Montaigne et moi (restons modestes) : comme d'habitude, pas de contact durant mes études, d'où une terre non labourée le jour où je pris en mains la troisième partie en poche (un prêt). Lecture sans aide, mais bon souvenir, à tel point que depuis j'ai mon exemplaire et que j'avais commencé à y grappiller. Susan Bakewell et son livre tombent à pic!

Montaigne savait que ses Essais seraient lus et interprétés par ses lecteurs
"Un suffisant lecteur [lecteur capable] découvre souvent es écrits d'autrui des perfections autres  que celles que l'auteur y a mises et aperçues, et y prête des sens et des visages plus riches."
Chacun y puisera sans fin, et se reconnaîtra, c'est cela aussi le charme des Essais.

42 commentaires:

  1. Si j'arrêtais de fréquenter certains blogs (suivez mon regard) ma PAL se porterait mieux et j'arrêterais de me désespérér en voyant tout ce que je n'ai pas encore lu et que je n'aurai plus le temps de lire peut-être, vu le rétrecissement des années à venir et les tentations qui augmentent (c'était la réflexion profonde du matin).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors autant choisir du bon, et Montaigne sera un excellent compagnon. Avec Susan Bakewell pour te guider, par exemple.
      ^_^

      Supprimer
    2. Pour répondre à Aifelle, comme disait mon père : Avec ce que j'ai lu on ferait un livre, avec ce que je n'ai pas lu, une bibliothèque. Il faut dire que chaque année 10 000 nouveaux livres sont édités avec une progression de 10 %. Or les lecteurs diminuent d'environ 1% tous les ans...

      Supprimer
    3. Aifelle (et moi même) avons atteint un âge où l'on a réalisé qu'on ne pourra tout lire, y compris dans l'essentiel, alors autant trier un peu. Même si bien sûr parfois il faut se recréer avec du plus léger.

      Supprimer
  2. La grand passionnée de Montaigne (vous devinez qui?) m'avait conseillé entre autres ce titre-ci. J'avais aussi noté et presque déjà commandé, "Notre nouveau Montaigne" (Macé-Scaron) déjà en poche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. claudialucia (http://claudialucia-malibrairie.blogspot.fr/) a aussi une décoration Montaigne sur son blog...
      Mais je vois bien de qui vous parlez... ^_^ Lors d'une semaine dédiée à Montaigne elle avait conseillé d'autres titres, dont un autre de Friedrich qui se trouve à la bibli, c'est parfait!

      Supprimer
    2. Tiens obnubilé par l'achat d'un "Montaigne" je ne songeais plus au Friedrich via bibliothèque. Je dois y aller ce matin précisément.
      Bon w-end.

      Supprimer
    3. Je sens que nos biblis, même éloignées, on les mêmes trésors. Mais pour l'instant je préfère espacer les lectures. Continuer à lire un ou deux chapitres des Essais par ci par là serait une bonne chose aussi.

      Supprimer
  3. "Notre nouveau philosophe", est le bon titre, sorry.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci!
      Et si c'est déjà en poche...
      Je pense que celui de Bakewell sera en poche un jour ou l'autre (là je pourrai acheter mon exemplaire)

      Supprimer
  4. Je crois queje devrais suivre les bonnes (?) résolutions d'Aifelle.. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis tu fais partie des "certains blogs" aussi... ^_^
      Mais je suis absolument sûre que ce bouquin te plairait!

      Supprimer
  5. Voilà qui sort des sentiers battus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute, mais des chemins fort agréables à emprunter.

      Supprimer
  6. Jamais lu Montagne, ce serait l'occasion de le découvrir en douceur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement en douceur, tu verras...

      Supprimer
  7. J'avais lu quelques extraits de ses essais à l'école et je n'en garde pas de souvenir particulier. Mais ce livre me tente bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait une belle occasion de renouer avec lui!

      Supprimer
  8. Est ce que tous là vous me permettez de sourire ? ça fait du bien d'être lu et un peu suivi mais il est meilleur encore de suivre Montaigne évidemment
    Le Hugo Friedrich est du sérieux mais avec une langue facile à lire, bien traduit et c'est vraiment à mon avis le livre le plus complet, Macé Scarron c'est comme Bakewell : facile à lire, jamais ennuyeux et donne une envie furieuse de lire plus avant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les oreilles ont dû te tinter depuis ce matin! ^_^
      Plus sérieusement : tu sais peut être que j'avais commencé une lecture des essais (par le début) et ce livre tombait vraiment à pic, pour débroussailler le terrain (où d'ailleurs l'on peut s'aventurer seul si on veut).
      Le Hugo Friedrich est à la bibli, mais, comme tu le rappelles, lire Montaigne lui-même sera une bonne chose (et pas sûr que j'en parle sur le blog!)(des livres SUR Montaigne, oui, c'est un peu plus à ma portée, l'idée étant que les lecteurs se lancent dans les Essais)

      Supprimer
  9. Un livre qui donne envie de découvrir ou redécouvrir un classique, c'est toujours bon à prendre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout quand on peut craindre un classique poussiéreux et difficile. Bon, à part ça, lire Montaigne dans son jus demande un peu d'attention quand même.

      Supprimer
  10. Bon, je note ce titre, lu et approuvé par toi+Dominique, ca veux tout dire, pour moi Montaigne ce sera tout nouveau, enfin je sais qu'il est originaire de Dordogne ou de Gironde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, il n'habitait pas loin de Bordeaux, dont il fut maire quelques années. Bref, je te laisse découvrir.

      Supprimer
  11. Il y a "Un été avec Montaigne" d'Antoine Compagnon que je lirais bien (un des titres qu'on diffuse et qui marche bien), mais bon, au rythme où je lis en ce moment, à mon avis l'été va passer sans...^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet Eté avec Montaigne (tiens, cette année sur FI c'était un été avec Proust, j'en ai écouté deux ou trois) je le lirais bien aussi... Je sais qu'il marche bien, on en parle (pas dans mes biblis, zut alors)

      Supprimer
  12. Bonjour Keisha, merci pour ce conseil et Mme Blackwell qui semble très sympathique donne envie de découvrir son ouvrage. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une anglaise qui ne se contente pas de Shakespeare (et sais-tu qu'il y a des gens qui prétendent que Bacon aurait écrit à la fois les pièces de Shakespeare et Les essais? Pas de limites à l'imagination!)
      Bonne fin de semaine!

      Supprimer
  13. Je n'hésite pas à lire à Montaigne, je n'en ai pas envie (pour le moment), donc ouf je reste avec ma PAL gigantesque en équilibre pour le moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vécu sans lui pendant des années, et depuis y retourne par petits moments. Rien de grave si tu attends.

      Supprimer
  14. Montaigne n'est pas encore prévue dans mes rayons mais je sais maintenant où trouver des idées quand l'envie me prendra.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment une "lecture de plage", c'est sûr, mais ça vaut le coup de prévoir.

      Supprimer
  15. J'avais décliné l'offre de lecture, peut-être n'aurais-je pas dû

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux leur dire que maintenant tu veux le lire, cela ne devrait pas poser de problème...
      Je constate que les attachés de presse (puisqu'il doit s'agir d'une attachée de presse de l'éditeur) m'oublient (snif), alors que je suis la cliente idéale pour ce genre de livres! On m'en a proposé il y a quelques mois, j'ai fait de chouettes découvertes (j'adore le Terres d'Amérique) mais, euh, je n'ai pas donné suite à d'autres propositions, alors, est-ce cuit?
      Peut être devrais-je demander de moi même, mais j'hésite, car si je n'aime pas, tant pis pour moi!

      Supprimer
  16. Je pense trop mal connaître Montaigne pour apprécier pleinement ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement : ce livre est pour toi!!!! Ne crois pas que je connaissais vraiment Montaigne avant. J'ai dévoré ce livre, très très bien fait.

      Supprimer
  17. Réponses
    1. Quand on aime... et cela se sent qu’elle aime Montaigne!

      Supprimer
  18. J'ai adoré cette lecture ! Et comme à chaque fois qu'un livre me plait, je suis en train de le relire et je le déguste. Je n'ai pas encore entamé l'autre livre sur Montaigne paru cet été ; il paraît qu'il est très bien aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas allée jusqu'à le relire, mais à penser l'acheter en poche plus tard...
      L'autre livre? Ce doit être celui de Compagnon? L'auteur sera à un salon du livre pas loin de chez moi. Mais ses livres sont déjà un peu à la bibli, je dois donc me calmer. Cependant, c'est bien tentant... ^_^

      Supprimer
  19. j'avais oublié ou pas vu ton billet, je mets un lien vers ton blog mais je te te préviens que les images de ton article ont disparu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ai remis la couverture du livre, prise chez l'éditeur (avant je ne sais plus où je l'avais prise) et tant pis pour l'autre lien vers l'interview.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!