lundi 16 septembre 2013

Le voyage près de chez moi

Le voyage près de chez moi
Jérôme Attal
Stéphane Million Editeur, 2013


Un rendez-vous raté à Châteauroux, réussi à Chanceaux près Loches, voici encore un auteur rencontré avant même toute lecture. Encensé par des copines blogueuses, paraissant chez un éditeur inconnu de mes services mais optant pour des couvertures gaies et pétantes, sympathique au contact, comment résister quand justement la bibliothèque propose son dernier roman?

Jérôme (appelons-le Jérôme, ce sera plus simple), après dix-sept dans le même studio du 16ème, déménage près de chez lui, la rue d'à côté. Pour ce faire, quoi de mieux que de tout transbahuter, livres, disques, DVD, bibelots, etc... dans un  caddie jaune? Et d'en profiter pour apprendre des poèmes, observer le voisinage, et, enfin, enfin, peut être oser aborder la voisine de son futur-ex-en face dont il est amoureux...
Durant ces deux semaines d'hiver 2012 (souvenez-vous, quelques centimètres de neige, tout bloqué) sa vie de parolier, écrivain, scénariste, ... va se poursuivre, les rencontres aussi.

Au début de cette jolie promenade dans Paris, je m'attendais à une comédie romantique pure et dure (mais n'ayez crainte, le romantisme n'est pas mort) et je découvre que Jérôme A. semble avoir beaucoup mis de sa vie, ses amours, ses occupations, ses goûts musicaux, romanesques et cinéphiles, là-dedans. Pas du tout désagréable (mais là je découvre qu'en musique je suis une quiche), sympathique plutôt, il faut juste se laisser prendre par la main et se balader dans des digressions vagabondes. De l'humour léger, parfois désabusé, souvent ironique. J'aurai aussi pas mal appris sur le du travail de parolier...

"J'aimais beaucoup partir en en salons du livre, pour les échanges avec le public, les rencontres ou les retrouvailles avec les autres auteurs, les libraires, et les gracieuses et jolies bénévoles qui ponctuaient les moments de dédicaces. Pour  la raison enfin que c'étaient des voyages qui concernaient et engageaient le voyage suprême : celui de la lecture.
[ RV pris pour Châteauroux 2014, alors?]

"En effet, vivre à Paris dans un  appartement sans parquet, c'est comme séjourner en Amazonie sans avoir jamais vu la forêt, ce qui arrivera peut-être bien un jour, me direz-vous."

"Je sombrais dans une rage folle en découvrant sur Internet, avant même que le livre ne sorte publiquement, deux ou trois salopards planqués derrière des pseudonymes à la con qui proposaient l'ouvrage à la revente."
[oui, je le savais déjà, certains indélicats revendent les SP signés de l'auteur AVANT la sortie en librairie...]

Billet chez Mandor, Lucie, Le petit carré jaune, insatiable charlotte, Myriam Thibault,

32 commentaires:

  1. attirant mais je crains que ce ne soit un peu trop léger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture un peu légère, entre deux poids lourds, oui. Mais ça fait du bien.

      Supprimer
  2. Je découvre le trafic des SP, décidément le côté profiteur de certains n'a pas de limites. Je me fais un peu la même réflexion que Cathulu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur Face - book des gens en avaient parlé, hélas ça se confirme (sont gonflés quand même...)

      Supprimer
  3. Un peu léger, un peu "déjà lu" aussi, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà lu? Non, en tout cas j'ai découvert un milieu inconnu de mes services, c'est déjà pas mal!

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Snif, personne ne veut se détendre agréablement?

      Supprimer
  5. C'est donc un recueil de souvenirs sans histoire véritable?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela fait un peu journal, souvenirs, ce n'est pas du tout désagréable à lire. Il y a l'histoire, mais en fil rouge, avec la voisine.

      Supprimer
  6. ça sent l'autofiction ou je me trompe ? Tout ça pour dire que ça ne m'attire pas du tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur est très reconnaissable, mais il y a plein de détails sympa sur son monde, et rien de glauque (si tu veux tout savoir, pour ce que j'en sais, pas de deuil maladie etc au programme..., pas plus que pour tout le monde en tout cas)

      Supprimer
  7. je n'arrive pas à me faire une idée .. je te trouve seulement séduite par la légèreté surtout parce que tu étais asphyxiée par des gros pavés..
    si je vois cette couverture à ma bibli ....quand elle ouvrira !!!... je penserai à toi
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Ma pauvre, pas de bibli...^_^)
      En fait j'ai rencontré l'auteur, très sympa, et comme la bibli propose son roman, pourquoi hésiter? Un petit peu parisien, quadra, dans l'air du temps, mais tout le monde a le droit de vivre, non? ^_^ Un ton original bien plaisant.

      Supprimer
  8. Réponses
    1. ... et agréable... Pourquoi s'en priver, hein?

      Supprimer
  9. il me tente bien ce livre, j'aime bien de temps en temps les livre léger sans prise de tête. Je le note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord! Tu peux voir dans les passages que c'est agréable à lire, et que l'auteur a un ton personnel.

      Supprimer
  10. Inconnu de mes services, j'adore ! C'est KIA ? noooon, pas une marque de voiture : Keisha intelligence Agency ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore t'amuser... ^_^ Hélas je ne connais (et ne connaitrai) pas tous les auteurs. Pour la musique de variétés contemporaine, mon ignorance est encore plus abyssale.

      Supprimer
  11. Bon, je ne le sens pas urgent mais j'aime beaucoup aussi la couverture !

    RépondreSupprimer
  12. Un roman un peu parisien, non ? mais j'aime le ton des extraits...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela se passe à Paris, mais pas d'excès dans le parisianisme, heureusement, pas besoin d'un plan des stations de métro (avec certains bouquins, c'est nécessaire)

      Supprimer
  13. La couverture est très vitaminée ;0) mais est ce bien raisonnable de déménager si près de chez soi ;0) Je t'ai décerné un versatile blogger Award Keisha, tu es donc taguée chez moi !! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La surface habitable double!!! Voilà un argument.
      Euh, les tags, il me semble en avoir deux de retard, dont celui -ci. Merci ma belle!

      Supprimer
  14. je me le note dans un coin, pour de prochaines vacances peut-être!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord! Peut être rencontreras-tu aussi l'auteur au détour d'un salon...

      Supprimer
  15. J'ai hâte de le lire ! Mais pb, en ce moment, je lis peu et puis j'ai quelques romans de la rentrée qui sont donc prioritaires !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce joli roman mérite d'être découvert au bon moment. (et là je me souviens, tu as craqué pour le mot "romantique")

      Supprimer
  16. Voici donc une lecture légère et pétillante pour des prochaines vacances peut être !
    Bisous et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pétillante, oui, mais tu n'as pas besoin d'attendre!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!