lundi 4 novembre 2013

La mécanique du bonheur

La mécanique du bonheur
The matter with Morris
David Bergen
Terres d'Amérique, Albin Michel, 2013, Terres d'Amérique
Traduit par Hélène Fournier




Peut-on parler de crise de la cinquantaine? Pour Morris Schutt, ça se pourrait bien.  Il est prié de laisser (pour un temps?) ses chroniques où il insère trop de sa vraie vie (au grand dam de ses proches), il se sent coupable de la mort de son fils en Afghanistan, sa femme lui demande de s'éloigner un peu (pour un temps?), sa fille lui fait la tête et refuse de lui laisser voir son petit fils, son adorable autre fille sort avec son professeur et ne veut pas entendre parler de rompre.

Histoire d'arranger ou compliquer les choses, il sort avec des escort girls, entretient une correspondance avec une américaine dont le fils est mort en Irak, participe à un groupe de parole et a vu un psy.
Sa lecture de Platon  et Cicéron va-t-elle l'aider?

Il m'a fallu un tout petit peu de temps pour rentrer dans ce roman tout en douceur et mélancolie, à l'humour discret, aux personnages attachants, aux petits détails qui font mouche, à la construction fine et efficace, mais une fois ferrée ce fut un grand plaisir de suivre l'évolution de Morris (appelons-le Morris, il le mérite), si fragile et si honnête, finalement. Une belle histoire, sans effets de manche mais qui laisse entendre une petite musique sympathique.

Un grand merci à Claire M. et l'éditeur

38 commentaires:

  1. alors je lirai certainement cette chronique si ce livre croise ma route à cause de la petite musique ...
    Luocine

    RépondreSupprimer
  2. Lu d'une traite hier soir (billet à venir !:) . je suis encore plus enthousiaste que toi !:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'une traite? C'est vrai qu'il se lit vite, ça coule bien tout seul. Chic si tu es aussi enthousiaste, en fait j'ai eu du mal à dire pourquoi j'aimais.

      Supprimer
  3. Je ne vais pas en faire une priorité, mais pourquoi pas ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman un peu différent, avec un héros pas trop héros, dans la cinquantaine...

      Supprimer
  4. Un héros qui ne roule pas trop des mécaniques, ça peut me plaire!

    RépondreSupprimer
  5. J'étais parti pour le prendre à la librairie la semaine dernière mais il n'y étais pas. Ce n'est que partie remise...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! Bonne lecture (même si tu n'as pas encore l'âge du héros)

      Supprimer
  6. billet à venir et un bonheur de lecture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic chic! Cette collection est une mine!

      Supprimer
  7. je suis surprise je croyais que cette collection publiait surtout des romans indiens

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne croyais qu'elle ne publiait que des auteurs US, eh non, là c'est un Canadien.
      Mais je vois que tu penses à Erdrich ou d'autres de ce genre, avec des thèmes indiens? On y trouve aussi Fin de partie pour le soldat Billy Lynn (guerre d'Irak)

      Supprimer
  8. La collection Terres d'Amérique, c'est toujours un gage de qualité pour moi, mais en même temps la crise de la cinquantaine, euh, c'est un peu du réchauffé, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, il faut toujours s'intéresser à cette collection (en tout cas, c'est la raison de ma lecture). Crise ou pas crise, je ne sais pas, mais la mort de son fils a joué, mais pas que ça je pense.

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Dans cette collection, il y a peu de risques d'être déçu.

      Supprimer
  10. Je sens qu'il faut que je le note... (je vais arrêter de fréquenter les blogs, je pense...) :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, je te rappelle que tes billets "je présente 4 ou 5 bouquins" sont tout aussi dangereux...
      Plus sérieusement, je constate qu'en fait mes lectures sont surtout celles de livres vus sur les blogs et en bibli/salon/librairie, pas vraiment après par les magazines littéraires, papier/télé/radio.

      Supprimer
  11. Il me tente...l'ambiance que tu décris me plaît bien, surtout ta fin Platon et Cicéron vont-ils l'aider...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en revient toujours aux basiques, Montaigne, etc... Un personnage qui relit les philosophes antiques ne peut être totalement mauvais... ^_^

      Supprimer
  12. çà a l'air sympa, et je trouve très chouette cette couv' (et cette collection est en général pas mal du tout ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente collection, en effet, surtout pour les fans de littérature outre Atlantique!

      Supprimer
  13. Tiens, tiens, intéressant, j'avais lu la quatrième de couverture en me disant "pourquoi pas"...

    RépondreSupprimer
  14. Je le sens davantage en film, à te lire. Bon, moi là tu sais que je suis en mode "je carbure dans King pour pouvoir lire DonQ en décembre", donc bouclier anti-PAL on !^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, tu es pardonnée...(mais tiendras-tu?)

      Supprimer
  15. Existe-t-il une mécanique du bonheur ? Schutt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, je n'ai pas la réponse. Mais le héros a de bonnes lectures...

      Supprimer
  16. Une déception pour moi j'ai trouvé cet homme antipathique et cette lecture fut fastidieuse. J'en parle prochainement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Antipathique? Un peu mal à l'aise dans ses bottes, mais je l'ai bien suivi dans ses hésitations. J'ai aimé aussi la construction, avec retours en arrière en douceur, détails arrivant petit à petit.

      Supprimer
  17. Il me tentait et finalement, je n'ai pas répondu à la proposition de l'éditeur. J'ai de plus en plus de mal à répondre aux sollicitations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reste aussi parfois insensible aux propositions... Là la collection Terres d'Amérique a joué dans ma décision, et je suis contente!

      Supprimer
  18. Je pense que cela me plairait assez; je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien! On est dans l'aventure humaine, pas dans le thriller, bien sûr.

      Supprimer
  19. Il est dans ma LAL et ton billet me donne encore plus envie etc. etc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman du Canada, auteur inconnu jusqu'ici. J'aime cette collection.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!