samedi 28 décembre 2013

Man

Mãn
Kim Thúy
Liana Levi, 2013



Mãn  signifie "parfaitement comblée" ou "qu'il ne reste plus rien à désirer" ou "que tous les voeux ont été exaucés". Joli, non?
Dans son deuxième roman, après Ru, l'auteur fait parler Mãn, vietnamienne immigrée au Canada grâce à un mariage arrangé, ni heureux ni malheureux. Sa rencontre avec son amie Julie, puis Luc lui font saisir à quel point elle est dans la retenue. Sa vie professionnelle, comme ayant fait décoller un petit restaurant en lieu connu, école de cuisine, etc..., est une réussite. Le Vietnam d'avant, de la guerre, est évoqué, surtout au travers de sa mère;

Voici l'occasion d'en apprendre beaucoup sur la culture vietnamienne, un bon point pour ce court roman, qui cependant ne m'a pas emballée plus que cela, au point de terminer en diagonale les dernières pages, sans attachement particulier pour l'héroïne. Dommage, je sais, car l'écriture est toujours fine et délicate, poétique souvent, et s'en exhalent les senteurs et saveurs de la cuisine vietnamienne (miam!)

Des avis: La cause littéraire  Lire et merveilles    Jérôme  (qui en parlent mieux!)

52 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé Rû, et j'hésite à lire celui-ci, je préfèrerais rester sur l'enchantement qu'a été le premier....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai nettement préféré Ru, cela doit se sentir...

      Supprimer
  2. Pareil que Kathel, mais je le tenterai à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi un emprunt bibli, le livre est très court, pas de souci.

      Supprimer
  3. Fine, délicate et poétique, c'est exactement comme cela que j'ai ressenti l'écriture de Kim Thuy. Et pour moi ça restera une très belle découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai ajouté ton billet en lien (sur G... pas trop facile de faire le tour)
      Tu as lu Ru? Fonce, alors!

      Supprimer
  4. (...) et s'en exhalent les senteurs et saveurs de la cuisine vietnamienne (...) Sauf pour le chien toujours difficile à avaler...

    RépondreSupprimer
  5. Je crois, qu'en effet, après Ru, si prenant, Man peut paraître plus fade. Adoré quand même :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien ( mais bientôt plus valide, toute nouvelle adresse ^^ )

      Supprimer
    2. Plus fade, sauf pour vraiment les goûts et les odeurs (j'adore cette cuisine). Mais l'histoire ne m'a pas fait palpiter jusqu'au bout.

      Supprimer
    3. Gloups pour le lien (difficile de suivre...) ^_^

      Supprimer
    4. ( J'adore aussi cette cuisine :))
      En parlant de liens, je n'ai pas reçu les tiens de non-fiction décembre, encore un dysfonctionnement chez moi ? ( argh )

      Supprimer
    5. Si, tu les as reçus, j'ai même ta réponse... ^_^

      Supprimer
  6. Je n'ai lu aucun des deux mais pourtant ils me tentent bien... une écriture fine, délicate, poétique... j'aime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis plutôt Ru si tu veux, tu le trouveras facilement en bibli (existe en poche)

      Supprimer
  7. Bon si j'ai bien compris mieux vaut lire Ru.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon goût en tout cas! Mais d'autres ont aussi bien aimé Man...

      Supprimer
  8. honte à moi qui n'ai pas lu Ru alors je le note mais avec quelques précautions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ru, c'est très très bien, pas de souci!

      Supprimer
  9. Dommage pour cette fin en diagonale... Je dois encore le lire, j'attends le bon moment pour savourer cette écriture (je crois que la comparaison se fera surtout avec A toi en ce qui me concerne, j'en garde encore un magnifique souvenir)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que l'histoire d'amour ne m'a pas franchement convaincue, même si elle est racontée avec subtilité comme le reste.
      Euh, ton commentaire me semble coupé, tu voulais parler de Ru?
      Note, plus tard : j'ai compris, il y a un autre titre de l'auteur!

      Supprimer
  10. Ah, c'est dommage, j'avais bien aimé "Ru", que j'avais d'ailleurs presque trouvé trop court. Je tenterai peut-être plutôt "A toi" alors, ça m'intéresserait de voir ce que donne ce duo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je comprends mieux le commentaire précédent, l'auteur a écrit un livre intitulé "A toi"... que je ne connais pas!

      Supprimer
  11. OUi, c'est dommage, parce que vraiment j'adore l'idée de départ...cette histoire de penser que tout est exaucé, c'est très oriental comme perception du monde. Bon bah tant pis alors.
    Belle Saint Sylvestre Keisha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux toujours lire Ru, bien sûr (si tu crois que je vais te laisser sans idée lecture...)
      Bonnes fêtes!

      Supprimer
  12. Dommage... Ca ne m'empêchera pas de le lire, tant j'ai aimé Ru !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autant que tu le lises, c'est d'accord, d'ailleurs les autres avis sont bien plus enthousiastes!

      Supprimer
  13. Son précédent "Ru" ne m'avait pas convaincu plus que cela.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'avait bien emballée, c'était maîtrisé et le thème plus cerné.

      Supprimer
  14. Réponses
    1. Cela peut s'arranger (en plus c'est court...)

      Supprimer
  15. Je me souviens du post de Jérôme sur ce livre ... Merci pour la piqûre de rappel ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jérôme et les autres sont plus emballés que moi, en tout cas ils ont su en parler!

      Supprimer
  16. Pas plus emballée que ça, mais ça m'intéresse quand même... Vietnam + cuisine en plus... aargh ! Voui y a pas que les mots déjantés, délire et Japon qui me font décoller.^^ M'enfin, en même temps, j'ai toujours pas lu Ru (oui je sais c'est court etc^^) alors faut déjà que je me concentre là-dessus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux premiers tiers m'ont plu, il y avait beaucoup de saveurs dedans, ah la cuisine... C'est l'histoire d'amour qui m'a laissée de marbre. (sans coeur, va! ^_^)

      Supprimer
  17. Il est à biblio... mais pas tentée.

    RépondreSupprimer
  18. oh là! je ne suis pas d'accord avec toi , (ce n'est pas souvent). Tu ne crois pas que tu as lu un peu rapidement celui-ci en comparant trop avec "Ru", moi j'ai été sous le charme de cette délicatesse , avec laquelle elle exprime la souffrance .
    J 'aime beaucoup son style et je lui suis reconnaissante de décrire la vie qui renaît des pires souffrances.
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être voulais-je un second "Ru"? J'ai lu avec plaisir jusqu'à l'histoire d'amour, qui ne m'a pas convaincue... Cuisine et amitié auraient pu suffire, au Canada. Ensuite, oui, j'ai lu trop vite. ^_^ Mais je reconnais l'écriture délicate.

      Supprimer
  19. J'ai bien fait de manger asiatique ce midi, moi ! J'avais noté Ru, il faut que je regarde à la bibli si ils l'ont.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui? Tu es dans l'ambiance, alors. ^_^ Ru est sûrement à ta bibli!

      Supprimer
  20. Bonjour Keisha, pourquoi pas le parcourir puisqu'il est court? Mais je n'ai pas encore lu Ru, il faudrait que je commence par celui-ci. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'il soit court m'a aidée, c'est sur! Mais tu peux commencer par Ru, facile à trouver d'ailleurs.

      Supprimer
  21. Réponses
    1. Bien écrit, un ton intéressant, c'est sûr. Mais pourquoi cette histoire d'amour?

      Supprimer
  22. N'ai pas lu et je ne sais si je vais le lire bien que j'ai adoré Ru.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux tenter, c'est court (et cela se passe un peu au Canada, tu sais)

      Supprimer
  23. J'avais déjà moyennement aimé le précédent, même si j'aime beaucoup l'auteure, charmante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaah tu as rencontré l'auteur! Chouette!

      Supprimer
  24. Je note, je suis curieuse de découvrir une auteure vietnamienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai préféré Ru, qui sera sans doute plus facile à trouver en bibli, d'ailleurs.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!