lundi 17 mars 2014

Aux quatre vents de la Patagonie

Aux quatre vents de la Patagonie
David Lefèvre
Transboréal, 2012
En route pour la terre de feu

Coup de coeur

"J'appartiens à la famille des coureurs d'aventure qui vont au pas de la tortue, indifférents aux époques. J'ai juste besoin d'un bon alibi pour me mettre en route." La Cité des Césars, voilà qui sera le fil conducteur de David Lefevre, durant dix-huit mois  de séjour en Patagonie. Recherches en bibliothèques, conversations avec des spécialistes ou des curieux, d'hypothèses en mystères, il déroule aussi une passionnante histoire, celle de la Patagonie, illuminée de figures extraordinaires, telle celle de Sarmiento, dont la vie incroyable est un roman à elle seule.

Sur les chemins, il marche, teste divers véhicules, s'arrête parfois longuement chez l'habitant ou dans une pension, emmenant à sa suite le lecteur de la Ruta 40 à la Carretera Austral, selon qu'on se trouve en Argentine ou au Chili. Comment de fois franchira-t-il cette frontière courant le long de la Cordillère? Frontière fixée en 1994 pour certaine partie. Définitivement?

Les familiers de ce blog savent que les récits de voyage en général et les éditions Transboréal en particulier s'y taillent une bonne place, mais là, franchement, c'est du haut de gamme.
David Lefevre n'impose pas de journal de bord trop détaillé, parfois il prend son temps, parfois des dizaines de kilomètres sont passés sous silence. On ne connaîtra pas le poids et le contenu de son sac, la marque de ses chaussures, les détails des préparatifs. On le suit, c'est tout. Et avec un vif plaisir. Ses découvertes, ses étonnements, ses fascinations, ses prises de position deviennent celles du lecteur. Parfois j'oubliais que je lisais un récit de voyage, je me sentais vraiment dans un roman d'aventures drôlement bien présenté, où tout se lie harmonieusement.

De plus, c'est fort bien écrit, au point que je relisais certains passages pour le plaisir (la bibliothécaire page 39, le tatou page 157, et plein d'autres passages..). Car je l'avoue, les récits de voyage, oui, mais écrits avec les pieds, non. Là, réussite totale!

Je n'en ai pas terminé avec l'auteur, qu'on laisse à la fin du livre en pleine interrogation. Mais je sais qu'il s'est installé sur l'île de Chiloé; cependant je n'ai pas voulu découvrir la suite avant d'écrire ce billet. Quoique j'exagère un peu : j'ai rencontré l'auteur au salon de Châteauroux en 2013 et il a eu la gentillesse de me raconter un peu de sa vie là-bas. Patience donc!

Je ne renonce pas au plaisir de citer les remerciements
"Si ceux qui ne nous doivent rien ne nous donnaient rien, pauvre de nous. Ce livre est la somme de nombreuses rencontres qui furent les jalons de cette longue itinérance : (liste de noms). Et tous les autres anonymes.
Les taxis des grands espaces et des petits bouts de chemin.
Les propriétaires inconnus des cabanes et abris ouverts au repos du passant."

Note : il y a un encart photos!

Les avis de Chinouk,
Interview de l'auteur, pour en savoir plus sur son périple (et rêver devant les photos...)

50 commentaires:

  1. Il faut absolument que je me penche sur cet auteur dont tu dis si grand bien. Les photos du reportage sont scotchantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au salon, il était tout seul abandonné (remarque, c'était dimanche matin), je lui ai sauté dessus (le malheureux a dû se demander ce qui se passait), j'ai parlé de son bouquin sur les cabanes que je venais de lire, et ensuite on a gentiment discuté une heure en gros.
      Maintenant il me reste un autre livre à lire, chic chic!

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Regarde ma réponse! Oui, il faut le lire!

      Supprimer
  3. Je le veux je le veux... J'ai adoré "solitudes australes" !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me reste Solitudes Australes à lire (depuis un an!), je fais durer... Mais je me suis promis de le lire avant le prochain salon de Châteauroux (euh, le 13 avril?^_^)

      Supprimer
  4. Votre enthousiasme est convaincant. "Si ceux qui ne nous doivent rien ne nous donnaient rien...", j'aime beaucoup. Je prends !
    Chiloé, les îlots, je m'y retirerais bien un jour avec des livres... ou par les livres ? Les photos sur le site Évasion sont aussi convaincantes que votre billet... Merci en tous cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis régalée avec ce livre! Quant je pense qu'il me reste à lire Solitudes australes, mon bonheur est complet!
      Je recommande totalement cette lecture.

      Supprimer
  5. Une lecture qui ne me tente pas, malgré ton coup de coeur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, plus de 400 pages, c'est copieux. Mais fichtrement bien écrit (il y a des romanciers qui pourraient en prendre de la graine)

      Supprimer
  6. les récits de voyage ne sont pas trop mon truc, mais bon, présenté comme cela, pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK, il y a du voyage, et aussi de l'histoire, et des rencontres, et des passages tellement plaisants à lire!

      Supprimer
  7. j'ai fait le contraire de toi j'ai d'abord lu son odyssée solitaire dans sa cabane et je me promet de lire celui là qui est dans ma bibli et qui attend sagement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fait dans l'ordre, la cabane m'attend sur les étagères! (mes deux achats salon du livre de Châteauroux, bonne pioche!)

      Supprimer
  8. Tout ce que tu en dis me fait envie ! La Patagonie aussi, il faut avouer... à noter pour un prochain passage à la librairie "Raconte-moi la Terre"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu apprécieras autant que moi cette balade en Patagonie, mais pas simplement balade, tu sais, tu verras.

      Supprimer
  9. Je note ce titre, je suis sûre qu'il me plaira.
    Pourtant j'ai été un peu échaudée avec les éditions Transboreal et leur collection Sillages,notamment avec le très indigeste "Sous l'aile du grand corbeau" d'Emeric Fisset. Leurs couvertures sont magnifiques mais les récits pas forcément très bien écrits (enfin à mon avis...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le garantis!
      D'autant plus que (chut, parlons bas) j'ai démarré Dans les pas de l'ours du même Emeric Fisset, Une traversée solitaire de l'Alaska sauvage (donc complètement mon créneau!), et j'ai repris ma lecture, qui stagne page 50. Trop de détails? Je m'ennuie. Sans doute abandon définitif?
      Pourtant j'avais lu du même auteur (Boch plus Fisset), Par les volcans du Kamtchatka. Bon souvenir.
      Quand même, ils nous font voyager...
      Avec D Lefevre, donc, pas de souci pour l'écriture, c'est un régal!

      Supprimer
  10. J'ai pris goût à ce genre de livre avec La longue Marche de B. Olivier. La Patagonie? Hum, pourquoi pas? Ce n'est pas si souvent que tu écris "coup de cœur" en haut de ton billet...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'abuse pas de la mention Coup de coeur, en effet (peut être un peu trop de A découvrir, faut voir).
      Un récit de voyage haut de gamme, pour la qualité de la réflexion et de l'écriture.

      Supprimer
  11. A croire que tu le fais exprès...je réfléchissais justement à un récit de voyage (écrit avec un peu de style, c'est souvent ce qui pèche...). Noté
    Il est beau ton billet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le mélange des genres, oui, ce sera parfait dans la catégorie voyages...

      Supprimer
  12. Rien que les photos du lien procurent une envie urgente de se jeter sur le livre !
    Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un endroit que je rêve (rêvais?) de découvrir. Il doit encore exister là-bas des coins fabuleux non souillés par l'excès de développement.

      Supprimer
  13. Tu donnes furieusement envie de lire cet ouvrage ! Et j'en profite pour dire ceci : j'aime beaucoup ta nouvelle présentation de blog !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien donner envie!
      Pour le blog, c'est passager je crois, mais je voulais des fleurs! Si tu voyais mon jardin, il est au top, mais quant à insérer des photos, il faudrait essayer...

      Supprimer
  14. Un voyage en Patagonie, ça doit être le dépaysement total!
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un voyage qui fait rêver;.. Mais je ne pourrais le réaliser dans les mêmes conditions (espagnol niveau zéro, déjà...)

      Supprimer
  15. Oui, vraiment du haut de gamme comme tu dis (c'est d'ailleurs un "spécialiste" de Bouvier). Je suis très touchée par ta chronique car je connais un peu David (j'ai suivi son aventure éditoriale, et entre 2 voyages, on discutait pas mal à la librairie). J'ai été particulièrement surprise par la qualité de son écriture, son exigence. Malheureusement il a eu quelques déboires à Chiloe qui l'ont obligé à rentrer en France et à mettre de côté l'écriture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je le disais plus haut, je l'ai rencontré en salon du livre, et après les premiers moments un peu hésitants, il s'est révélé prolixe et désireux de partager. Il me reste à lire son autre livre à Chiloé.
      Ce que tu m'apprends m'attriste, bon je lirai le livre quand même, espérant revoir l'auteur un jour. Et en tout cas j'espère qu'il continuera à écrire!!!

      Supprimer
  16. Qu'est-ce que tu en parles bien ! Comment ne pas avoir envie de découvrir ce livre après un tel article ?

    RépondreSupprimer
  17. Je ne lutte même pas... noté ! ^^ Récit de voyage + coup de coeur + Patagonie en plus... mouarf...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce récit n'est pas barré comme tu les aimes, mais je te le recommande chaudement;
      Ceci étant, il y a eu au cours des siècles des explorateurs un peu borderline...

      Supprimer
  18. Quel enthousiasme !!! ça fait plaisir à lire un engouement pareil ;0) J'ai des envies de voyage et d'autres paysages en ce moment alors ça tombe bien :0) Et si en plus c'est très bien écrit que demander de plus ?!! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle surprise! J'aime les livres de voyage (on s'en doutait), mais là c'est encore mieux que je ne le sentais!

      Supprimer
  19. Oh et j'adore ta nouvelle déco :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une grosse envie de fleurs, histoire d'être en phase avec mon jardin, complètement déchaîné actuellement (je préfère le printemps, en fait)

      Supprimer
  20. Je suis allée voir les photos ; elles sont sublimes !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui... Tentant, non? Sinon, le livre fait bien voyager dans sa tête aussi.

      Supprimer
  21. J'avais vu ces éditions au SDL l'année dernière mais je n'ai pas craqué. Peut-être cette année ?
    D'ailleurs, c'est bon pour ton entrée :-) Tu devrais la recevoir sous peu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette année ils sont au salon du livre en P46 (tu parles que j'ai déjà noté ça)(est-ce bien raisonnable?)
      Encore merciiiiiiiiiiiii !!

      Supprimer
  22. ben mince mon message volatilisé :( Je te disais que j'étais vraiment contenter que ce livre t'ai plu car pour moi c'est la Rolls des récits de voyage. Tu c'est que David est mon chouchou :) Tu as de la cahnce d'avoir encore un livre de l'auteur non lu dans ta pal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (blogspot joue les casse pieds, je sais)
      Ah mince moi aussi je dis Rolls des récits de voyage quand ça dépasse vraiment du lot habituel. Oui, je sais que David L est de ton coin (as-tu des nouvelles?)

      Supprimer
  23. La Patagonie sera probablement au programme dans les prochaines... années (je me la joue prudente). Du coup, je patienterais volontiers avec ce bouquin, tu donnes vraiment envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Patagonie est dans mes rêves de voyage, mais de récents travaux à la maison ont renvoyé ce rêve un peu plus loin, je m'en remettrai. ^_^

      Supprimer
  24. je note ce livre , tu donnes vraiment envie
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment très très bien, j'espère que tu seras de mon avis... ^_^

      Supprimer
  25. Wow! C'est l'un des prochains voyages que j'aimerais faire alors il me faut ce livre! <3
    Merci pour la découverte Keisha et bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui un de mes rêves aussi, mais je vais devoir attendre un peu! Je confirme que c'est magnifique (d'après une de mes amies très voyageuse)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!