vendredi 18 avril 2014

Ed McBain et son 87ème district

87ème district tome 1
EdMcBain
Omnibus, 2005


Ed McBain? Jamais lu? Ma mission aujourd'hui sera de vous convaincre de découvrir la crème de la crème, l'incontournable, le roman policier qui plaira aux récalcitrants (et j'ai des noms). En mourant en 2005, l'homme laissait derrière lui des fans attristés et aussi heureusement une multitude de romans, dont les fameux présentant le 87ème district, de 1956 à 2005. Plus de cinquante romans, de quoi calmer une addiction parfaitement légale.

L'idée géniale était de raconter le quotidien d'une brigade d'inspecteurs sur leur lieu de travail, au coeur d'un quartier d'Isola, ville imaginaire ressemblant fort à New York. La figure principale est celle de Carella, entouré de Kling, Meyer Meyer, Hawes, Brown et leur chef Byrnes. Ce petit groupe attachant vit sous les yeux du lecteur, avec l'intervention occasionnelle de leurs familles, en particulier Teddy, l'épouse de Carella.

Avec McBain, pas de détails sanglants, pas de longueurs : droit au but! Un sens du découpage et du suspense, des dialogues tirés au cordeau, de l'humour, de l'émotion, on est dans le très haut de gamme.

Bien évidemment chaque roman de l'ensemble peut se lire indépendamment, mais au bout d'un certain temps on tombe dans la marmite* et on fait comme moi : on attaque la lecture au début, histoire de bien sentir l'évolution des personnages et de la ville. Omnibus propose 9 tomes pour l'intégrale, en gros 900 pages pour 7 enquêtes chaque fois, que du bonheur. (oui, ça va faire dans les 8000 pages, mais chaque enquête n'en fait qu'une bonne centaine, ça se lit tout seulJ'avais déjà proposé les trois premières ici, voici cette fois les quatre dernières du tome 1.

Faites moi confiance : "La loi trouve la poursuite du dollar tout à fait légitime. Mais elle trouve parfois à redire aux méthodes que l'on emploie." Deux escrocs sévissent en ville , mais aussi un assassin.
Victime au choix : "La mauvaise plaisanterie, c'était la rouquine gisant sur le plancher de la boutique. (..) Carella aimait la vie. Son métier lui faisait côtoyer la mort à chaque instant, mais il n'avait jamais pu s'y habituer tout à fait."
Crédit illimité : "On aurait pu être un soir de juin, avec la fine pluie qui lavait les trottoirs, l'asphalte lisse et moiré où se reflétaient les néons rouges et noirs. Malgré la bruine, on aurait senti dans l'air le doux parfum de l'été qui approchait, l'arôme délicat de la nature qui renaît. Et ce senteurs se seraient mêlées au parfum des passantes, à l'odeur des sons et des voitures, à l'omniprésente odeur de ville au crépuscule."
Une intrigue dont la solution est particulièrement originale...
Souffler n'est pas tuer : "L'expérience lui avait appris que des commentaires sur la température changeaient rarement le temps qu'il faisait."
Bref, la chaleur plombe la ville. Arrive un message anonyme "Je tuerai La Dame ce soir à 8 heures. Qu'est-ce que vous pouvez faire?"
Et c'est le début d'une course poursuite avec un probable futur assassin, et un compte à rebours bien mené.

Vous pouvez vous priver de Ed McBain, mais franchement, ce serait dommage.

*C'est le cas de cléanthe ( aussi, et) ,

56 commentaires:

  1. Moi non plus, je ne l'ai jamais lu. Sans toi, je n'aurais jamais pensé à l'ajouter à ma LAL. Merci (une fois de plus).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas pouvoir le trouver facilement, et en VO (je l'ai lu aussi en VO, pas de difficultés même pour moi)

      Supprimer
  2. Je note, je vais peut-être en prendre un au hasard pour voir si j'accroche, mais tu as l'air bien sûre de toi sur ce coup là ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu trop sûre? Oui, j'avoue. J'espère que tu feras bonne pioche...

      Supprimer
  3. J’ai lu Ed McBain il y a bien longtemps, quand j’étais plus jeune, et j’avais adoré. Je le tiens pour l’un des plus grands du polar, ceux qui ne connaissent pas son œuvre doivent s’y atteler en priorité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, nous sommes en phase totale. J'ignore comment il fait, mais il est très addictif!

      Supprimer
  4. Je te rejoins complétement : Ed Mac Bain, la crème du polar pour récalcitrants ! Je suis tombée dans la marmite en commençant la série par hasard et au hasard. Après, j'ai lu tout le 87ème discrit plus ou moins dans l'ordre. ça fonctionne à tous les coups.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, ça fonctionne à tous les coups, j'en ai lu quatre d'affilée, là je me retiens pour ne pas me jeter sur les tomes 2 et 3 que je possède... ^_^

      Supprimer
  5. Je ne connais pas ce cher Ed Mac Bain mais visiblement c'est un tort ! Noté madame !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture alors, ah c'est vraiment bien tu sais!

      Supprimer
  6. Quel bon souvenir la lecture de ces polars de Mc Bain !!! J'en avais lu plein à une époque et je m'y plongerais bien de nouveau tiens !!! :-) (d'ailleurs j'ai aussi ce 1er volume à la maison...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic, je sens les amateurs, là... ^_^

      Supprimer
  7. S'il m'arrivait de mourir demain je ne laisserai derrière moi que 3 romans policier et un recueil de nouvelles. Pour ma défense j'e n'ai commencé qu'il y a 5 ans !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ed McBain a un gros CV, je n'ai pas tout dit. Mais rien n'empêche d'écrire encore de bons polars, bien sûr!

      Supprimer
  8. Qui a dit qu'on pouvait se priver d'Ed McBain ? Uniquement si on lit Ross MacDonald ou Conan Doyle alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a d'autres fort bons, mais lui fait partie de mes chouchous...

      Supprimer
  9. Je n'ai jamais essayé cet auteur, ce n'est pourtant pas faute d'avoir noté... J'ai parfois du mal avec les polars qui datent un peu (et je trouve les contemporains trop violents, oui, je sais, je suis compliquée !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'une nouvelle traduction, ce n'est pas vieillot, les êtres humains ne changent pas tant que ça. Bien sûr, au début, les enquêtes se font "à l'ancienne". Il sera intéressant de voir évoluer les méthodes au fur et à mesure (mais là ce sont des années de lecture qui m'attendent!)
      Allez, laisse toi tenter...

      Supprimer
  10. Comme je ne suis pas récalcitrante aux polars, je vais m'empresser de découvrir cette série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux lire celui que tu veux, c'est court!

      Supprimer
  11. Il y en a tellement de polars ! Tu m'en voudras beaucoup si je ne me sens pas très tentée... .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Snif, tu rates vraiment quelque chose...

      Supprimer
  12. Je suis assez récalcitrante aux polars... même si je me soigne... mais tu es assez persuasive !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec 120-140 pages pour chaque enquête, cela reste faisable!

      Supprimer
  13. Je ne connaissais pas cet auteur. Tu es convaincante, je note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un incontournable, selon les connaisseurs.

      Supprimer
  14. Je ne connaissais pas non plus. Je regarderai si je le trouve. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta bibli en propose sûrement.
      Bon week end!

      Supprimer
  15. Déjà noté (chez toi ?) mais pas encore lu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être chez moi, j'en avais déjà présenté il y a quelque temps (je suis tenace... ^_^)

      Supprimer
  16. Très très convaincant ! Et comme je ne l'ai jamais lu, ce cher homme, je le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon avis il pourrait être en VO gratuit sur liseuse? A tenter. Sinon, en bibli.

      Supprimer
  17. Bonjour Keisha, tu prêches une convertie si ce n'est que cela fait un certain nombre d'année que je n'ai pas lu de romans d'Ed McBain. C'est bien de revenir aux "fondamentaux". Bon dimanche de Pâques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en lis que par périodes séparées par des années (et c'est dommage). Bonnes lectures à toi et bon week end.

      Supprimer
  18. Alors là, je te dis 100 fois oui, il faut lire McBain, c'est la crème de la crème ! J'ai tous les volumes de l'intégrale, c'est un petit bijou cette série. Mais on est au-delà du polar là, on est dans une oeuvre monumentale, un chef d'oeuvre.
    D'ailleurs j'en ai déjà parlé plusieurs fois (http://litterature-a-blog.blogspot.fr/2013/01/la-rousse-ed-mcbain.html / http://litterature-a-blog.blogspot.fr/2011/04/80-millions-de-voyeurs.html).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe je pensais à toi quand je faisais allusion aux récalcitrants du polar... et voilà que tu es un fan enthousiaste de Ed McBain! Une super bonne nouvelle, mais tu as raison, Ed McBain, c'est au-delà du polar...
      Tu as tous les volumes de l'intégrale? Je n'ai que les trois premiers.

      Supprimer
  19. Quand tu es fan tu es fan !!! pire que moi et ce n'est pas peu dire
    Bon maintenant j'avoue j'ai du en lire quelqu'uns mais pffgg aucun souvenir, je vois que j'ai du raté une marche là
    je vais voir ce que je peux faire pour me soigner

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ignore s'l y en a de plus faibles dans le lot, peut être es-tu tombée dessus? Mais je prends plaisir à les lire à chaque fois. Il y a aussi le plaisir de retrouver des personnages, ça compte.

      Supprimer
  20. Je ne suis pas très polar, mais ça fait une semaine que je cherche désespérément des titres à offrir à ma mère; Et bingo, je lis ton billet ! Merci Keisha, je file en librairie la semaine prochaine.
    PS : il se peut même que je les lise moi aussi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que la librairie en aura, ce n'est pas tout jeune, mais c'est du bon! Et encore une fois je donne des idées cadeau, je suis ravie! ^_^

      Supprimer
  21. Oui, on oublie trop souvent McBain et son immense apport au polar, au procedural qui nourrit tant de séries télé. Un pur bonheur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, je pensais qu'il n'y aurait pas grand chose à changer pour avoir un scénario de série télé (cela doit d'ailleurs sûrement exister), tellement on a déjà les dialogues, les personnages, un arrière plan, un découpage...

      Supprimer
  22. Eh bien tu donnes envie de s'y mettre !!! je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'insiste même : chaque histoire est indépendante ... et courte!

      Supprimer
  23. 9000 pages de quoi se régaler alors jusqu'à la lie !
    Bisous et bonne fin de WE de Pâques et sans doute fin de vacances ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'ai lu le premier tome de 900 pages en 5 ans environ, donc je fais durer un peu...
      Bonne semaine!

      Supprimer
  24. Sur ma liste car on me conseille Mcbain depuis un bout. Je vais finir par y arriver ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces conseillers ont raison! Tu devrais les trouver facilement en bibli!

      Supprimer
  25. Vous êtes convaincante, je prends pour la semaine de vacances. Existe-t-il en ebook ? J'aime cette formule pour les polars.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je garantis la qualité!
      J'ai cherché, je ne trouve rien en audio ou e book... Mais un emprunt en bibliothèque devrait être positif.

      Supprimer
  26. Réponses
    1. Un classique lisible, plaisant, à ne pas rater.

      Supprimer
  27. Bonjour, je découvre votre blog. j'ai craqué sur Ed McBain : je viens de commander en occasion les 2 premiers tomes. j'aime bien l'idée de cette série littéraire un peu à l'image des séries télé dont je m'abreuve, avec en préférence les séries policiéres. je retrouve donc au menu de ces bouquins tout ce que j'aime. A lire et à confirmer donc. J'attends de recevoir le colis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La comparaison avec les séries policières est tout à fait exacte, d'ailleurs il existe des adaptations de ses romans. J'espère que vous allez aimer, et dénicher d'autres tomes! Pour ma part j'en ai trois, mais comme je n'en ai lu qu'un, pas la peine de se précipiter (sauf si je les trouve en occasion bien sûr)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!