vendredi 30 mai 2014

La mauvaise pente

La mauvaise pente
The low road
Chris Womersley
Albin Michel, 2014
Traduction de Valérie Malfoy


Dans un motel sordide (forcément sordide, "quelques papillons et mouches racornis jonchaient le châssis en alu. Il ouvrit la penderie et considéra les cintres cliquetants. La douche gouttait sur le sol carrelé"), le docteur Wild, interdit d'exercer après un homicide involontaire (quand on est addict à la morphine, mieux vaut ne pas intervenir lorqu'on est sous l'emprise de la substance), quitté par sa femme et sa fille, et en fuite..., se voit obligé de prendre en charge le jeune Lee, petit délinquant avec une balle nichée sous les côtes, reçue lors de la récupération d'une valise pleine de dollars. Il veut garder les 6000 dollars pour lui, mais Josef s'est lancé à sa poursuite; Josef suçotant sa dent en or et grattant son tatouage (et ça finit par énerver, quoi!)
Le passé de Lee lui revient en mémoire, l'accident de voiture où ses parents sont morts, sa vie en prison (il a tué quelqu'un, mais en prison).
Les deux fuyards ont un point de chute prévu, mais sur leur route il va y avoir un poil de grabuge...

Si vous aimez le noir bien noir, bien poisseux, bien dépourvu d'espérance, foncez. Si vous aimez les dialogues genre Cormac Mc Carthy , allez y aussi.
Malheureusement je ne me suis pas vraiment intéressée à ces lascars, et mon petit cœur sensible ne voulait plus continuer à descendre la pente. Pourtant, l'intrigue est bien menée, l'ambiance bien rendue. C'est juste que je ne suis pas vraiment amateur.

Les avis chez babelio, auprèsdeslivres, action suspense,

46 commentaires:

  1. Je ne raffole pas non plus de ce genre de descente sans fin, ma LAL te dit merci ce matin. C'est gentil de nous laisser souffler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bouquin non demandé, en plus, je l'ai lu à reculons et ça se sent un peu... ^_^

      Supprimer
  2. Des euros dans la valise, non ?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gloups! Merci d'être vigilante, ce sont des dollars (australiens?)(dans les 0,7 euros)

      Supprimer
  3. J'avais beaucoup aimé son premier titre "Les affligés" (noir aussi mais avec une petite lumière, l'histoire du retour d'un combattant de guerre 14-18 dans son village australien où il n'était pas vraiment attendu ...) et l'auteur est à "Etonnants voyageurs". Je compte l'y entendre et peut-être craquer pour ce titre, que j'attendais, moi ^-^ ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Les affligés, mais en ai entendu parler. J'espère que tu pourras rencontrer l'auteur.
      On va dire que ce n'était pas le bon moment entre moi et ce roman. ^_^

      Supprimer
  4. Je crois que mon ptit coeur est trop sensible aussi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien quand il y a un poil de ciel bleu quand même...

      Supprimer
  5. La noirceur ne me rebute pas, mais j'ai entendu parler de ce livre à la radio et les critiques avaient été un peu déçus par la platitude de l'écriture. Je commencerais bien par Les Affligés, mais l'argument de La mauvaise pente m'intéresse plus. Damned! Moi-même j'ai commencé un roman noir qui a du mal à me captiver, alors je comprends ce que tu as ressenti...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà lu du noir, mais là je m'intéressais peu aux personnages; Josef peut être, et puis d'une ligne à l'autre il tue quelqu'un sans crier gare, sans vraiment de raison...

      Supprimer
    2. Oh my god, en effet! Mouais, à voir donc, quand il sortira en poche!

      Supprimer
    3. Bon, la femme ne voulait pas lui donner le renseignement, mais il s'est quand même débrouillé. Alors pourquoi lui tirer dessus, je n'ai absolument pas compris. je suis peut être trop logique, mais des types avec une arme, est-ce que ça raisonne toujours logiquement?

      Supprimer
  6. J'aime bien le noir en général ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors n'hésite pas, c'est brut de brut comme noirceur...

      Supprimer
  7. Mmm... mon avis dans une quinzaine de jours maximum !!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai toujours Les affligés dans ma PAL, je vais commencer par celui ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les affligés ont eu de bons billets.

      Supprimer
  9. Je n'ai pas réussi à entrer dans Les affligés, que pourtant tout le monde semblait trouver très bien, alors je passe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon instinct m'a tenu à l'écart des Affligés, en dépit des bons billets, et je savais qu'il en serait se même avec cette Mauvaise pente (McCarthy en quatrième de couverture, ça m'énerve, j'ai détesté La route). Je lui ai donné sa chance, mon avis demeure mitigé; Mais il existe des avis enthousiastes, et je reconnais que j'ai dû passer à côté du roman, qui a ses qualités, bien sûr.

      Supprimer
  10. Pas très amatrice de romans qui s'enfoncent trop dans la noirceur non plus.
    Bon week-end Keisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois on préfère le rose, car la vraie vie (celles des autres, déjà) est bien assez noire parfois.

      Supprimer
  11. Ouhla, pas amatrice non plus, je l'ai senti dès tes premières lignes que ce n'était pas pour moi. J'ai quand même cherché le mot "déjanté" mais nada. Ouf pour ma PAL.;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas déjanté, même pas vraiment d'humour...

      Supprimer
  12. hou je passe je passe, j'ai déjà eu Longue Division pour le roman tout noir avec motel pourri, mec désespéré, et meurtres; donc c'est bon non, merci...
    Bon dimanche Keisha

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans les motels pourris, que deviendrait-on? ^_^

      Supprimer
  13. Ben... je passe mon tour, après "Ghosting", j'ai eu ma dose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ben on dirait que du noir est déjà passé par chez vous!

      Supprimer
  14. Je n'avais pas été fan du premier, donc je passe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier ne m'attirait pas. Mais je ne peux le juger.

      Supprimer
  15. je passe, ma liseuse explose et la PAL s'écroule

    RépondreSupprimer
  16. Hum, si même toi, tu n'es pas entrée dedans, je pense que je vais passer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bon public pour pas mal de choses, mais là, pas le moment...

      Supprimer
  17. Oh là là, je n'ai pas envie de sombre ne ce moment, du tout ! Bisous (je passe donc)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon manque d'enthousiasme est patent, n'est-ce pas?

      Supprimer
  18. Poisseux et dépourvu d'espérance ? Ce sera sans moi, alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans les livres, je veux un poil d'espoir ou un poil d'humour...

      Supprimer
  19. Beurk !
    Pas très littéraire comme avis (le mien) mais c'est tout ce qui me vient spontanément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore je n'ai pas tout détaillé...

      Supprimer
    2. Je pense aux petits cœurs sensibles.

      Supprimer
  20. J'avais beaucoup aimé Les affligés du même auteur, et j'ai lu un article assez différent du tien qui me tentait bien. A l'occasion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les liens en fin de billet vont vers des avis bien plus positifs que le mien!

      Supprimer
  21. Je voulais mettre un 45ème commentaire, j'hésite... C'est long 45. J'avais noté cet auteur avec "Les affligés"..pas encore lu mais tu viens de refroidir mon envie.
    Amicalement
    Le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etant donné que blogspot (et ses copains) comptabilisent mes réponses, tu n'es que le 23ème à intervenir, et ça fait moins peur! ^_^
      Merci donc, et sache que les autres avis trouvés sur le net sont positifs, et que là c'est juste mon goût. Si tu le vois, lis-le!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!