lundi 14 juillet 2014

Le village évanoui

Le village évanoui
Bernard Quiriny
Flammarion, 2014



Aller (simple) pour Châtillon-en-Bierre, petit village comme bien d'autres : "de là, et c'est ainsi que tout commence, nous ne sortirons pas." Un matin, les habitants constatent qu'ils est impossible de sortir du village. Electricité et eau, oui, mais pas télévision ou internet. Il faut s'organiser, alors on s'organise, et plutôt bien.

Quiriny scrute avec humour et réalisme les réactions des habitants au fil du temps. "D'une certaine manière, pensait Ancel, nous sommes un village pilote, puisque nous expérimentons l'obligation de subvenir à nos besoins et de relocaliser les activités productives." Certains sont ravis de mener une vie loin des tentations matérialistes du monde extérieur, d'autres étouffent, quelques uns ont des interrogations métaphysiques. Sans forcer la corde fantastique et surtout sans chercher à épouvanter son lecteur, Quiriny livre là une sorte de fable fort réussie.

54 commentaires:

  1. Réponses
    1. Euh oui c'est tout. Ah oui, je peux ajouter que Quiriny devient au fil du temps un de mes incontournables! ^_^

      Supprimer
    2. En relisant mon billet (écrit il y a quelques semaines) avant de le lancer sur le blog pour parution, je l'ai trouvé court, mais ne savais pas trop comment l'étoffer, sauf redites. Je ne voulais pas trop en dire de l'intrigue et des rebondissements... Mais c'est un excellent roman!

      Supprimer
  2. Je n'ai lu qu'un recueil de nouvelles de cet auteur. Juste excellent (et en général, je ne suis pas très "nouvelles"). Donc, un futur incontournable pour moi aussi. Rien à voir, mais en plus, l'homme a un humour délectable ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a dû lire le même recueil (j'ai adoré) . Ce roman est donc pour toi (oui, humour très fin). Il me reste à aller voir la tête qu'il a, cet auteur... ^_^

      Supprimer
    2. je l'ai repéré et j'attends la rentrée à la bibli quand tout le monde se précipitera sur les romans tout neufs

      Supprimer
    3. Oui, Dominique, c'est la bonne tactique pour les livres qui font envie et dont on sait qu'ils resteront bons même après un peu de temps. ^_^ Après tout, le texte ne change pas comme ça!

      Supprimer
  3. Il me fait très envie et depuis un bon moment, celui-ci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu la chance de tomber dessus à la bibli (tant pis pour ceux qui l'ont raté!)

      Supprimer
  4. Pas d'épouvante ni trop de fantastique ? ouf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Le dôme, mais là je fais un clin d'oeil... Les réactions des gens sont bien étudiées, et avec humour et vraisemblance...

      Supprimer
  5. L'idée est séduisante ; je le note pour plus tard.

    RépondreSupprimer
  6. Je viens justement de lire le billet de A gril qui est plus mitigée que toi. Du coup, peut-être que La corde de Stefan aus dem Siepen te plairait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu deux billets sur cette corde, oui, je pourrais essayer...
      A girl l'a lu? Il me faut fouiner sur son blog... (édit : oui, j'ai trouvé) Je viens juste de lire le billet de Violette, qui a aimé.

      Supprimer
    2. A "gril", hi hi, avec le beau temps qui revient, je suis en mode barbecue.
      Je reviens de chez Violette et c'est vrai que vos deux billets font envie. A voir, peut-être en biblio...

      Supprimer
    3. ^_^ Au clavier, j'ai le même souci de lettres qui s'inversent (mais j'avais compris de qui il s'agissait!)

      Supprimer
  7. J'aime beaucoup Quiriny comme tu le sais, mais le theme qu'il avait choisit pour celui ci me semblait déjà utilisé. Aussi, je me suis dit que j'attendrai le poche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que les réactions de nos villageois te plairaient...

      Supprimer
  8. Je n'ai rien lu de lui mais son point de départ ici me plaît bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman, et ses nouvelles (Une collection très particulière) c'est de l'excellent!

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Pareil pour moi! Je me suis jetée dessus, depuis les billets et les nouvelles que j'avais lues, je le voulais.

      Supprimer
  10. C'est drôle, c'est un peu comme l'avant-dernier Fabienne Juhel ! sauf que dans son roman, les habitants sont devenus immortels...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne spoiles pas un peu, là? ^_^ Pas grave, remarque, mais tu m'intrigues.

      Supprimer
  11. C'est un peu le même sujet du Stephen King ; Dôme, n'est ce pas ? Jamais lu l'auteur, mais ça semble très intéressant (je n'ai pas lu Dôme non plus mais vu la série à la télé) Tu sais à quel point j'aime les huis clos, même si celui ci semble un huis clos à grande échelle ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh à grande échelle, c'est vite dit, c'est juste un village (ce qui permet d'ailleurs de nourrir tout le monde, retour aux basiques de la vie à la campagne!)
      Je n'ai pas lu Dôme, je goûte peu le fantastique "fais moi peur", enfin, c'est l'idée que j'ai, faudrait tenter.

      Supprimer
  12. Est ce moi, au y aurait-il un fond anxiogène dans ce roman?
    (sachant que souvent j'ai du mal avec la SF)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben écoute, être enfermé dans une petite commune sans pouvoir sortir, cela peut être anxiogène pour certains personnages (le lecteur s'en sort bien, je t'assure que Quiriny écrit avec humour et sans vouloir faire du mal au lecteur)

      Supprimer
  13. J'avais peur d'un "déjà-lu" avec un thème comme celui-là. J'irai voir ça de plus près...
    Et effectivement, il est très bon dans les nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Dôme, je précise... Possible que cela rappelle des histoires existantes, après tout la SF reprend des thèmes, les renouvelle, etc.
      Je te conseille vivement cette lecture!

      Supprimer
  14. Le seul roman de lui que j'avais lu m'avait déçue. Je ne suis pas sûre d'avoir envie de m'y frotter à nouveau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les assoiffées (s'il s'agit de ce titre) ne m'avait pas convaincue, surtout la dernière partie. Emprunte en bibli ce Village ou ses nouvelles, tu verras!

      Supprimer
  15. Je n'ai pas lu Dôme, pas envie de lire Stephen King de toutes façons, mais j'ai beaucoup aimé cette fable, qui part d'une idée somme toute simple, mais fait évoluer la situation toute en finesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis un peu comme toi, je n'aime pas trop trembler à chaque page non plus. Là j'avais plutôt le sourire aux lèvres...

      Supprimer
  16. bien dit :-) ça fait réfléchir en tous cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous sommes d'accord! Mérite lecture, on se demande comment on aurait réagi...

      Supprimer
  17. Encore un compatriote que je n'ai pas encore lu !

    RépondreSupprimer
  18. Pas encore lu mais c'est prévu (juste que je ne l'ai pas encore croisé en bibli ou en bouquinerie). Confirmation qu'il en vaut la peine donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso, il était à la bibli, chic, j'ai sauté dessus. Bonne chance à toi!

      Supprimer
  19. Je l'avais repéré chez Violette, tu enfonces le clou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne s'est même pas concertées! ^_^
      Tu as plein d'autres avis, mais j'ai eu la flemme de les mettre en fin de billet (on sent les vacances...)

      Supprimer
  20. Billet suffisamment long pour avoir envie de connaître la suite. Pour le moment, je me place du côté de ceux qui sont ravis d'être coupée de tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord d'accord, mais si c'est involontaire et à durée complètement indéterminée, ça change tout, non? ^_^

      Supprimer
  21. je reviens de vacances et je suis effrayée de tout ce que je dois noter mais bon j'arrive toujours à en lire un ou deux sur le tas
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux! Celui-ci mérite lecture, et il n'est pas long, donc je pourrai avoir ton avis.

      Supprimer
  22. Tu as quand même aimé celui-là de Quiriny ? J'ai été un poil déçue par la fin, et surtout, je n'ai pas retrouvé son humour et son côté barré du recueil de nouvelles que j'avais lu et dont il me semble qu'il est au rendez-vous dans l'autre roman que tu as lu, avec ce fameux Gould.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moins barré que les nouvelles avec Gould, mais c'est très bien quand même (ben oui, la fin, mais comment faire autrement? Ou alors je n'ai pas bien compris...) Si si c'est bien d'humour, les coins paumés de campagne, je connais ... Je te rappelle que je n'ai pas lu Dôme, je n'ai donc pas de comparaison à faire.

      Supprimer
  23. Je l'ai noté chez Violette, et tu confirmes.

    RépondreSupprimer
  24. Je garde un bon souvenir de l'univers de Quiriny à travers d'autres lectures, pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quiriny me plait de plus en plus (en fait mon premier, Les assoiffées, est celui qui m'a le moins plu, mais j'ai persévéré!)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!