lundi 28 juillet 2014

Une terre d'ombre

Une terre d'ombre
The Cove
Ron Rash
Seuil, 2014
Traduit par Isabelle Reinharez


En 1957, quarante ans après l'histoire racontée par Ron Rash, la nature a repris ses droits dans ce vallon quasiment jamais atteint par les rayons du soleil, la ferme est à l'abandon, un crâne est retrouvé au fond d'un puits. Qui? Comment? Pourquoi?

Venus d'une autre région, les Shelton ont acheté la ferme, au faible rendement, et les malheurs se succèdent, maladie, mort. Le fils Hank part à la guerre et en revient amputé d'une main. Lui et sa soeur Laurel triment sur leurs terres, Laurel victime en plus du rejet des habitants de la ville voisine, à cause d'une tache de naissance. L'espoir d'une vie différente naît en elle, avec l'arrivée de Walter, muet, n'ayant avec lui qu'une flûte dont il joue fort bien, et un mystérieux médaillon.

En ville, l'ambiance est au patriotisme acharné avec la chasse aux patronymes germaniques et livres écrits en allemand, à la tristesse lors du retour d'Europe de combattants estropiés ou l'annonce des morts au front. Pas question pour certains cerveaux échauffés de ne pas faire justice eux-mêmes, et c'est le drame prévisible.
Ron Rash nous offre encore une fois un très beau livre, avec une magnifique héroïne, Laurel, "en train d'attendre que sa vie commence", cherchant à agripper toute petite parcelle de bonheur à sa portée. Mais face aux préjugés et à la peur, cela pouvait-il se terminer autrement? (petit cœur broyé)
Perroquet de Caroline
Les avis de micmélo, krol,

Edit du 24 juillet 2015 : J'ai lu le recueil de  nouvelles, Incandescences. Unité de lieu, ces campagnes isolées, ces petites villes de l'est, mais pour le temps, de la guerre de Sécession à nos jours (?) en passant par la grande Dépression économique, les personnages, des gens simples, assez taiseux, plutôt sympathiques. Incandescences, avec ses incendies volontaires et cette femme connaissant un bonheur tardif, est très très belle. Mais toutes sont réussies, laissant souvent un goût amer, ou de la tristesse. Pas la joie, quoi, mais quelle beauté.
Des nouvelles où on entre tout de suite, avec des histoires complètes, une atmosphère, des personnages tout de suite attachants.

46 commentaires:

  1. Je me suis laissée déborder, je ne l'ai pas lu celui-là, mais c'est prévu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès qu'il est apparu à la bibli, je l'ai réservé... et lu lors d'un week end pluvieux.

      Supprimer
  2. Un excellent roman. Ron Rash est devenu un écrivain incontournable ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil pour moi, je le lis systématiquement. Et de quatre!

      Supprimer
  3. Réponses
    1. C'est parfaitement réalisable, petit à petit, au fur et à mesure des parutions.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Chic! Prépare toi à aimer cette Laurel...

      Supprimer
  5. Lu à sa sortie car il fait partie de mes incontournables. Comme toi : j'ai adoré et j'ai pleuré .... vivement le prochain !
    Attila

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'histoire de Laurel m'a vraiment serré le cœur : une réussite, encore! L'auteur utilise magnifiquement l'unité de lieu et la tragédie inévitable.

      Supprimer
  6. Je l'ai dans ma PAL, en anglais... (ce qui explique que je ne l'ai pas encore dévoré !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi, il m'arrive d'acheter des livres en anglais, deux tout récemment. Ce qui n'arrange rien, évidemment. ^_^ Le prétexte : ne se trouve plus en français... ou : pas encore traduit.

      Supprimer
  7. un auteur à succès il me faut lire celui là

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère bien que tu as lu les précédents!

      Supprimer
  8. Auteur toujours à découvrir pour moi (pas frapper, s'il vous plaît !!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois absolument lire Un pied au paradis, son premier paru qui est sûrement en poche ou en bibli.

      Supprimer
  9. C'est tentant! Je vais le noter, tiens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux noter tous les titres de l'auteur, tant qu'à faire...

      Supprimer
  10. Très belle couverture ! Pour le reste mon bouclier anti-PAL est haut levé !^^

    RépondreSupprimer
  11. C'est la suite de "Un pied au paradis", si je comprends bien ? ce premier titre est celui que je préfère de cet auteur. Donc, je note celui-ci, quitte à avoir moi aussi, mon petit coeur broyé ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas la suite, mais cela se passe dans une vallée qui sera (bien plus tard...) noyée sous un barrage. Si tu as aimé Un pied au paradis, n'hésite pas à lire Une terre d'ombre...

      Supprimer
  12. Attila me l'a chaudement recommandé, tu me confirmes la qualité du roman ... chouette, je l'ai commandé et l'attend avec impatience. Ce sera mon premier Ron Rash !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, en effet! Ensuite n'oublie pas Un pied au paradis...

      Supprimer
  13. Magnifique ce roman en effet. Je guette, je guette, mais Ron Rash n'a pas l'air décidé à publier autre chose que des nouvelles.

    RépondreSupprimer
  14. un coucou en rentrant, merci pour tes commentaires sur mon blog, un mois sans internet et je suis complètement ahurie. je note ce roman qui a tout pour me plaire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un mois sans internet, ça doit faire un bien fou, non?, et relativiser bien des choses... Prends le temps d'atterrir. Et de nous parler de tes nouvelles lectures.

      Supprimer
  15. Tu ne seras pas étonnée si je te dis qu'il est sur ma table de nuit ? Je l'ai mis en attente parce que ça m'a l'air noir et j'ai pas envie de ça en ce moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'amuse, suite à mon commentaire chez toi, non, ça ne m'étonne pas.
      Je savais qu'il n'y aurait pas une fin à la Bisounours, mais le bouquin m'a emportée malgré moi, et puis quelle belle histoire racontée avec finesse, et quelle héroïne!

      Supprimer
  16. Bonjour Keisha, comme j'ai lu les trois premiers parus de Ron Rash et n'ayant pas trop "accroché" à "Le monde à l'endroit", j'attends. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le monde à l'endroit m'avait un peu perdue, et j'ai préféré cette Terre d'ombre.

      Supprimer
  17. ah un bon Ron Rash ça ne se refuse pas ( impossible de ne pas le noter) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parie que tu les lis systématiquement toi aussi?

      Supprimer
  18. Ah enfin, tu l'as lu ! Excellent, n'est-il pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes, my dear, je le mets dans le même (bon) sac qu'Un pied au paradis.

      Supprimer
  19. Malgré tout le bien que j'en entends, j'ai peur qu'il ne soit pas fait pour moi ...mais bon, je peux changer d'avis aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as aimé Un pied au paradis, tu devrais aimer celui-ci... Un beau roman.

      Supprimer
  20. Ahlalala tentant et je n'ai même pas encore lu les deux titres de l'auteur qui sont dans ma PAL !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh là c'est grave en effet! J'essaie de les lire au fur et à mesure...

      Supprimer
  21. Oh, un nouveau livre de lui ? J'avais énormément aimé "Serena" et "le monde à l'endroit", celui-ci fait très envie aussi ! Au fait, j'en profite pour te dire que j'ai pensé à toi quand j'ai lu "dans la mer il y a des crocodiles", j'ai l'impression que ça te plairait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est son dernier, oui. Si tu as aimé les deux que tu cites, fonce, et n'oublie pas le magnifique Un pied au paradis.
      Dans la mer il y a des crocodiles? hum, je vais voir ça! ^_^

      Supprimer
  22. Coucou
    et bien depuis le temps que je veux découvrir cet auteur ... Je n'ose mm plus le dire...
    Mais certainement que mes trajets quotidiens en train vont faire monter en flèche mes lectures !
    Bisous @ bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu les quatre parus en français, celui-ci , avec Un pied au paradis, est dans mes deux favoris...
      Hier j'ai raté Ron Rash au festival America, tant pis. Mais je confirme que train + lecture, c'est un bon moyen de terrasser les lectures en attente.
      A plus!

      Supprimer
  23. Je viens de le finir !! quelle superbe lecture... billet imminent avec lien vers le tien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens seulement d'ouvrir le blog, et suis allée derechef sur le tien! Merci pour le lien, tu vois, c'est vraiment un beau roman.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!