lundi 18 août 2014

Trilogie de Corfou

Le premier volume de cette trilogie a été réédité par Gallmeister en 2007 sous le titre Ma famille et autres animaux( mon billet), le deuxième volume, Oiseaux, bêtes et grandes personnes, paru chez Stock en 1970 et traduit par Léo Lack, était introuvable (sauf dans le magasin de ma bibliothèque) et le troisième, Le jardin des dieux, demeurait inédit jusqu'à ce que La table ronde décide de proposer carrément les trois (traduits par Cécile Arnaud). (Sauts de bonheur).

Coup de coeur!

Au cours des années 30 la famille Durell (je crois que tous ses membres sont nés en Inde) quitte l'Angleterre pour s'installer à Corfou : la mère adore cuisiner, essaie de maintenir un semblant de règles dans la maison; Larry (Lawrence Durrell) a la manie d'inviter ses amis, tous bien originaux; Leslie ne pense qu'à la chasse; Margo suit un régime et ses affaires de cœur semblent compliquées; le narrateur, Gerald, n'a qu'une dizaine d'années, mais déjà son amour pour la connaissance de la nature est là (il s'occupera de la fondation Durrell pour la protection de la vie sauvage)

Gamin curieux de tout, Gerald parcourt l'île avec ses trois chiens (mais pas les onze chiots qu'il a sauvés de la mort), et/ou Sally son ânesse, ramenant à la maison, au grand dam de ses frères et soeur, tout un tas de bestioles "intéressantes", dont il décrit l'aspect et les mœurs avec une précision et un sens de l'image absolument remarquables. Sa mère finit par accepter (presque) tout et Gerald fournit le gite et le couvert (offrant par exemple les côtelettes du repas à un grand duc blessé) à des serpents, araignées, lérot (une femelle gravide, tant qu'à faire)(Esméralda), petit duc (Ulysse), crapauds (je vous passe leurs noms), chouette, bébés hérissons, dont parfois il devient la nourrice ou le soigneur, avant de souvent les relâcher.
Les êtres humains ne sont pas oubliés, Gerald sait les décrire avec humour et vivacité, les dialogues m'ont souvent fait éclater de rire!

Quelques passages
Joli, non?
"Un ciel parsemé de petits nuages, comme les empreintes digitales d'un enfant sur une vitre bleue et givrée."

Des nuits bien occupées:
lérot
"Tous les soirs, lorsque Ulysse se réveillait sur son perchoir au-dessus de la fenêtre, j'ouvrais les persiennes pour le laisser s'envoler vers les oliveraies éclairées par la lune, où il allait chasser et ne rentrait que pour prendre son assiette de hachis à deux heures du matin. Dès qu'il était parti et que le terrain était sûr, je pouvais sortir Esméralda de sa cage pour deux heures d'exercice. Elle se révéla être une charmante créature dotée de beaucoup de grâce en dépit de sa rondeur, qui effectuait des bonds gigantesques et impressionnants de la commode au lit (où elle rebondissait comme sur un trampoline), et du lit à la bibliothèque ou à la table, utilisant comme balancier sa longue queue à extrémité en brosse."
Plus tard, Esméralda et ses huit bébés, chacun accroché à la queue du précédent, vont ressembler à "une absurde convention de bandits."

Lors d'une visite qui va vraiment, mais vraiment se passer autrement que prévu:
"Eh bien je veux que vous soyez tous polis, dit Mère fermement, avant d'ajouter : et je te demanderai de ne pas mentionner les hiboux, Larry. Elle risquerait de croire que nous sommes bizarres.
- Nous le sommes, conclut Larry avec humeur."

Les amis Corfiotes ne sont pas oubliés
"Spiro, brun, renfrogné, ressemblant à une gargouille en vacances loin de notre-Dame."

Les avis de cathulu 

52 commentaires:

  1. Ayant lu Le aye-aye et moi, et La forêt ivre, j'avais repéré ces titres mais ma bibli ne les avait pas. J'ai été ravie de trouver cette nouvelle édition et j'ai déjà adoré le premier !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que je n'ai pas à te convaincre, c'est un vrai régal, cette lecture!

      Supprimer
  2. Je sais que j'ai lu un avis super emballé sur cette trilogie, mais impossible de me rappeler ou.....
    J'ai peur de rester en dehors, j'aime la famille bizarre, mais je ne suis pas très portée vers les bêtes. Je crains un côté loufoque à côté duquel je passe souvent...
    Je vais réfléchir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'existe QUE des avis super emballés, non mais quoi.^_^
      Le mieux est de tenter (vivent les biblis). Ce genre, un poil de nature, un poil d'humour anglais, est carrément dans mon créneau...

      Supprimer
  3. A voir s'il est à la biblio (qui est fermée jusqu'au 20). Malheur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi! Ta bibli fermée en août! Horreur!

      Supprimer
  4. Jamais entendu parler .... (Décidement ....), j'adore les citations, surtout la dernière ... Donc très tentant, même si moi, les vie et moeurs des crapauds ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les descriptions ne durent pas plus d'une page, c'est passionnant, je t'assure qu'il fait tout passer, avec humour et comparaisons parlantes. Et puis tu as l'ambiance de Corfou, la famille un poil barge, etc...

      Supprimer
  5. Tes extraits me donnent envie de m'y plonger de suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La table ronde est un bienfaiteur, à saluer! (ma bibli aussi)

      Supprimer
  6. Pareil que Kathel, j'ai "Le aye aye et moi" et "La forêt ivre", et suis une inconditionnelle de cet auteur !
    Je pense que je demanderai la trilogie pour Noël car ce sont des livres incomparables pour vous mettre de joyeuse humeur :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as le mot juste, on sort de là avec du soleil (c'est Corfou...) des odeurs, des saveurs... Cela vous requinque.
      Détail à noter, le prix de chaque volume est très correct... Je craquerai peut être un jour, c'est une série à avoir sur ses étagères.

      Supprimer
  7. Je louche dessus depuis quelques semaines, j'ai lu le premier chez Gallmeister tu penses bien, et j'ai tellemetn aimé que je vais finir par craquer sur les deux autres, obligée !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui m'a passé le premier, chère bienfaitrice!
      Oui, craque pour la suite, encore meilleure à mon goût...

      Supprimer
  8. Jamais entendu parler, mais bien envie d'essayer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie de contribuer à faire connaître cet auteur et ses pépites, alors!

      Supprimer
  9. Je ne connaissais pas du tout moi non plus mais j'ai bien envie de succomber à la tentation !

    RépondreSupprimer
  10. Quelle famille les Durrell! Je connais mieux Lawrence et son amitié avec Henry Miller mais ce Durrell-ci a l'air pas mal aussi! Je note!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai lu que celui là, et j'en raffole... En revanche j'ai lu Pension de famille, de la sœur, mouais ça ne m'a pas trop emballée. Pas fait de billet d'ailleurs.

      Supprimer
  11. je vais mettre ces titres dans ma liste et puis ensuite trouver du temps!
    est la famille de Lawrence Durell
    j ai beaucoup aimé ,il y a longtemps le quatuor d'Alexandrie
    Luocine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, Lawrence Durrell = Larry le frère aîné. Que je n'ai jamais lu (faudrait?)

      Supprimer
  12. je viens de les relire en profitant de la parution du troisième jamais traduit mais j'ai moins marché qu'à ma première lecture, cela reste un très bon moment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh moi j'ai passé un excellent moment sous le soleil grec, avec les bestioles et les gens... plus encore qu'avec le premier.
      Mais un bon moment, nous sommes bien d'accord!

      Supprimer
  13. Ce n'est pas trop mon genre de lecture mais évidemment, tu sais y faire pour donner envie... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle occasion de se lancer dans "ce genre de lecture"...

      Supprimer
  14. Mais elle est où, la case "M'informer" ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas elle n'est accessible qu'avec les comptes google (je sais, blogspot est nul sur ce coup là, je viens juste de m'en apercevoir)

      Supprimer
  15. Fan de Lawrence moins de Gerald, je devrais essayer ce livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons bon, vous allez me convaincre de m'intéresser au frère de Gerald, maintenant... ^_^

      Supprimer
  16. Rho c'est marrant j'ai achete le prmier tome tout récemment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec un peu de chance tu vas tomber dans la marmite et vouloir les deux autres...^_^

      Supprimer
  17. J'étais déjà convaincue avant même de lire ton billet et je sens qu'il va pas tarder à atterrir sur ma liseuse (où il rejoindra Alexandre Dumas que j'ai téléchargé en pensant à toi !) (je crois que trois semaines de vacances ne suffiront pas à vider ma PAL numérique !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais que tu es une convaincue : Durrell est un bienfaiteur des amateurs du genre nature/humour british.

      Supprimer
  18. Bref, je n'ai plus aucune excuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des bestioles et du british, ça pourrait le faire! ^_^

      Supprimer
  19. Un auteur dans ma vieille PAL. Tiens d'ailleurs je me demande pourquoi je n'ai toujours pas lu Le aye-aye et moi (enfin, faudrait déjà que je le retrouve dans un de mes cartons de livres du dernier déménagement...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un petit voyage à Madagascar avec Le aye aye et moi? Alleeeeeeeeez!

      Supprimer
  20. Mais il parle du même Lawrence Durrell que le quatuor d'Alexandrie ??? a découvrir pour ma part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiiii c'est son frère! Ah quelle famille!

      Supprimer
  21. Voilà un trilogie qui a l'air fort sympathique.

    RépondreSupprimer
  22. Le premier tome de cette série a figuré sur ma LAL pendant des années jusqu'à ce qu'un changement de carnet LAL l'en évacue. Quand j'ai vu la réédition en librairie ce printemps, je me suis demandée si je notais à nouveau au moins le premier titre.
    Je pense que je vais tenter l'affaire pour au moins une raison : je ne savais pas que Gerald et Lawrence Durrell étaient apparentés (en même temps je croyais que les livres de Gerald se déroulaient en Afrique. J'aurais su que c'était à Corfou, ça aurait peut-être fait "tilt") et comme j'ai déjà lu "Larry" dans plusieurs registres, je pourrais tenter son frangin.

    Merci d'avoir éclairé ma lanterne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que son humour (anglais) et la délicatesse dans la description du coin et de diverses bestioles (sans trop allonger, hein!) ne saurait que te conquérir.
      Il me reste à découvrir le frère (Larry!)

      Supprimer
    2. Je viens de découvrir le com' de A Girl et j'avais AUSSI sur ma LAL "Le aye aye et moi" d'où peut-être mon assimilation africaine à l'ensemble. Je n'ai pas trop de doutes quant à mon appréciation ;) Il faut juste que je sorte la tête de l'eau car j'ai très peu lu cet été et le bilan est là : j'ai des bouquins partout autour de moi dont les piles s'écroulent régulièrement et je ne sais plus du tout comment gérer tout ça :S

      Pour Lawrence Durrell si tu veux rire, ce n'est pas le Quatuor qu'il faudra viser comme tu t'en doutes mais j'avais dû m'enfermer seule chez moi pour lire son bouquin narrant des scènes de la vie diplomatique (je l'avais commencé à la biblio pour me faire une idée quand je me suis rendue compte que mes hoquets de rire mal contenus allaient finir par se faire remarquer ;)

      Supprimer
    3. J'ai aussi lu un livre de lui se déroulant en Amérique du sud... en plus de l'Afrique continentale, et Madagascar... ^_^
      Actuellement j'attaque par petits bouts la PAL récente (livres m'appartenant) tout en lisant les emprunts bibli. J'ai même relu, mais pour des lectures communes!
      Alors, Lawrence : hélas ma bibli ne possède pas les nouvelles sur sa vie diplomatique, mais il y en a plein d'autres, je pourrais tester, mais après réflexion, car tout ça est souvent en magasin et j'évite d'envoyer trop souvent les bibliothécaires dans ce fabuleux magasin (ils en sont toujours revenus, mais qui sait?)

      Supprimer
  23. Oh, je suis ravie de te lire, je viens juste d'acheter ce week end le premier tome de la dernière édition (table ronde). Le libraire m'a dit que c'était "le pagnol de la Grèce ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hein? Un Pagnol avec l'humour british et une famille un peu spéciale, alors. Régale toi!

      Supprimer
  24. J'ai lu la diplomatie selon Lawrence, dans la famille ils écrivaient tous ? Je croie que le aye aye traine quelque part dans la maison, chouette , un peu d'archeologie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette histoire de diplomate m'a l'air de valoir le coup. Oui, oui, ils écrivent, la soeur aussi d'ailleurs.
      Je recommande fortement Le aye aye (euh, et les autres aussi)

      Supprimer
  25. Bonjour.
    Pouvez-vous expliquer le titre du TOME 3?
    Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouch là! Livre lu il y a un an, que je ne possède pas, et canicule actuelle... Je crains de ne pas pouvoir. Je vous donne les titres en VO : My family and other animals, Birds, Beasts and Relatives, et donc pour le troisième The Garden of the Gods (aux USA, Fauna and Family)
      Pour le titre du tome 3, donc, j'ignore s'il s'agit d'un lieu exact nommé ainsi dans le livre, ou alors quelque chose de plus général (on est en Grèce). Il faudrait (re)lire cela...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!