lundi 15 décembre 2014

L'impensable rencontre

L'impensable rencontre
Chroniques des "sauvages" de l'Amérique du nord
Marie-Hélène Fraïssé
Albin Michel, 2014





Après l'épopée de Lewis et Clark (Lewis et Clark : Le grand retour   La piste de l'ouest) il fallait bien en connaître plus sur cette découverte du continent nord américain par les Européens.
Marie-Hélène Fraïssé, journaliste, grand-reporter (géo, Radio France), productrice d’émissions à France-Culture, où elle dirige le magazine hebdomadaire Tout un monde, auteur d'essais historiques sur l'époque coloniale américaine et les « premiers contacts » avec les Amérindiens (merci wikipedia) paraissait être "la" référence sur le sujet. J'ai donc accepté l'offre de l'éditeur (merci!)

Copieux, sérieux, mais pas du tout indigeste, voilà un livre couvrant bien le sujet. Comme chacun sait, Christophe Colomb n'a pas découvert l'Amérique, il y eut un épisode viking, et de toute façon le continent était déjà habité, cultivé, connu, bien avant, par des populations ayant déjà nommé fleuves et montagnes...
" 'La grande eau'. C'est ce que signifie mississipi en langue algonquienne. L'artère centrale de l'Amérique du nord, rare privilège, a conservé le nom que lui donnaient ses riverains d'origine. Une exception dont bénéficie également son affluent principal, le Missouri, 'peuple des grands Canots' dans la langue sioux.
Il s'en fallut de peu, à vrai dire."

Espagnols, français, anglais, (russes) ont fait des pieds et des mains pour explorer, cherchant d'abord une route vers le continent asiatique, mais aussi être les premiers à commercer, ou à prendre possession des terres sans se préoccuper d'habitants antérieurs (que pourtant ils rencontrent!).
De nombreux documents (rapports, journaux, etc) sont reproduits, sur les contacts, pas forcément les premiers (souvent sans témoignage écrit), entre Européens et populations du grand nord, des côtes est puis ouest, des grandes plaines, sans oublier le sud en venant du Mexique. Passionnant, instructif, et souvent désolant tellement les autochtones sont mal perçus.
Il reste à écrire l'histoire avec les 'voix' des peuples indiens, souligne Marie-Hélène Fraïssié.

"Partout, le pays apparaît sillonné de pistes, semé d'habitats saisonniers, nommé dans ses moindres ruisseaux, ses plus modestes collines. Contrairement à ce qui était annoncé, avec des vibratos dans la voix, le Great Unknown (grand Inconnu) de l'Ouest n'est pas une Terra Nullius, Terre de Personne. Plutôt un immense réseau extensif de peuples divers, aux modes de subsistance et aux croyances souvent comparables. L'arrivée des blancs va en quelques décennies, moins à travers des opérations militaires ou des campagnes d'extermination, que par l'effet des maladies, l'alcool, la chasse immodérée des millions de bisons, les perturbations des modes d'échange et du lien social  traditionnel, les réduire presque  à néant."

Une seule remarque : à force de voyages et lectures je finis par connaître ce continent mais une ou deux petites cartes n'auraient pas nui, je crois.
Pour poursuivre cette lecture:
Allez voir (par exemple) l'entrée Haïda sur wikipedia

 Plusieurs œuvres du peintre Catlin sont au musée du quai Branly.  Si je comprends bien des indiens ont été embarqués en France et montrés au roi.
Portrait de chef indien, "Maun-gua-daus" (Grand Héros)
Œuvre commandée par le roi Louis-Philippe à la suite du spectacle de danses présenté par la troupe indienne de George Catlin au Louvre en 1845, Paris musée de l'Homme
© musée du quai Branly

36 commentaires:

  1. j'ai ce livre dans ma liste de bibliothèque mais il couvre exactement quelle période ?
    je ne te sens pas d'un enthousiasme forcené ? je me trompe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enthousiasme pas forcené, si tu veux, mais réfléchi. C'est du sérieux (mais ça se lit bien), pas du futile. J'ai apprécié de pouvoir lire plein de documents difficilement accessibles (sauf le journal des Lewis et Clark (retrouvés avec plaisir, tiens). Mieux vaut être intéressé par le sujet (c'est mon cas), et aimer la non fiction.
      La période : les vikings sont en prologue, après c'est plutôt du 17ème siècle au 19ème siècle. Comme il s'agit de parler des rencontres, tu n'as pas toutes les informations sur tous les indiens, évidemment. Tu as la vision des Européens aussi, bien sûr.
      Actuellement je suis pas mal dans ce thème indien, avec le fils (les Comanches) et Tristesse de la terre.
      Si tu l'as en bibli, n'hésite pas!

      Supprimer
  2. Je crains que ce ne soit pas pour moi, quoique le fait qu'il y ait de nombreux documents serait un plus, mais pas de cartes, c'est dommage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Remarque, une carte dans le dictionnaire m'a suffi, ce n'est pas compliqué. Mais même une basique insérée dans le livre, même papier en noir et blanc, aurait été bien, à mon avis. Allez, avec en plus le nom de quelques groupes indiens (qui ont changé de place au cours du temps, je le sais)

      Supprimer
  3. Je vais attendre prudemment ta réponse à Dominique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as celle à Dominique et à Kathel! ^_^ Je comprends ta prudence, étant moi-même assez engloutie sous les lectures...

      Supprimer
  4. Le peintre Catlin, c'est le "personnage" du dernier roman de Patrick Deville aussi,non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais voir, ah non on dirait qu'il parle de Kahlo, Trotsky, donc le 20ème siècle. Mais Catlin mériterait un roman.

      Supprimer
  5. Elle était au Festival América, mais n'avait pas réussi à vraiment me tenter pourtant le sujet est passionnant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, je ne l'avais pas remarqué (stand Albin Michel, oui). Le sujet est passionnant, oui, raison pour laquelle j'ai accepté cette lecture.

      Supprimer
  6. Tout à fait pour moi ça, je n'aurai pas dit non à un petit SP, mais bon...
    Là j'ai en réserve un Chevaux en terre indienne (angle fort original pour évoquer le sort des Amérindiens) dont tu me diras des nouvelles... Et puis tiens, tu me donnes envie de relire Lewis et Clarck.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chevaux en terre indienne, tout un programme... ^_^
      Tu sais, mon livre peut voyager jusqu'à tes terres...

      Supprimer
  7. Très tentant en effet.

    Dis, tu as lu La Saga des Béothuks de Bernard Assiniwi? Sinon je te le conseille très fortement ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre qui te plairait, il y a du Canada à l'intérieur. ^_^
      Je ne connais pas cette saga, et comme bien des documents intéressants venus de par chez toi, rien à la bibli...

      Supprimer
  8. tu m e connais donc je passe , encore, oui..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, tu as sûrement une PAL tour eiffelesque?

      Supprimer
  9. Bonjour Keisha
    J'ai beaucoup lu sur les indiens d'Amérique incluant le journal de Lewis et Clark. Je ne sais pas si celui-là me tente. Je le note quand même. Joyeux Noël !
    Le Papou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lewis et Clark : leur journal est un incontournable pour qui aime le sujet. Là j'ai un peu étendu mes connaissances, dans le temps et l'espace.
      Bonnes fêtes!

      Supprimer
  10. Montaigne parle d'indiens qui ont été amenés en France pour être montrés au roi dans son essai des Cannibales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es sans faille au sujet de Montaigne! Exact, d'ailleurs je me souviens du passage, ce devait être abordé dans Un été avec Montaigne? Ou alors dans une biographie? Je ne me souviens plus où.

      Supprimer
  11. Sujet intéressant, mais je crois que je serai plus facilement touchée par uen expo, que par ce biais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pour cela que j'ai noté ce peintre au quai Branly!

      Supprimer
  12. J'ai emprunté à la biblio Bison de Patrick Grainville, qui met en scène Catlin. Il faut que je rédige mon avis pour babelio, mais en résumé, c'est une grosse déception...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK, noté, de toute façon je ne connaissais pas ce livre (mais si je fais un tour à Paris, je peux voir les tableaux...)
      Je viens de lire Tristesse de la terre (Buffalo Bill) vraiment pas mal. J'ai appris quelques petites choses (en particulier une enfant survivante de Wounded Knee) et apprécié l'écriture de Vuillard. Mais la flemme pour un billet.

      Supprimer
  13. Ne t'en fais pas keisha, je passerai toujours ici. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai sans doute raté quelques infos sur Facebook (où je n'accède que sporadiquement) et constaté que ton blog n'est plus accessible. Je vais regretter tes avis qui étaient parfois à rebours de ceux des autres blogs, et ça j'aimais bien. ^_^ . J'ai vu le blog de sylire!

      Supprimer
  14. Un sujet qui me parle beaucoup aussi ! Si j'étais sûre d'avoir le temps en 2015, je me caserais bien une petite lubie lecture autour de cette thématique.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a eu un challenge indien (Amérique nord et sud) mais à l'époque j'avais eu du mal à trouver des titres. Actuellement, il y en a plus semble-t-il. Ouaip, bonne thématique...

      Supprimer
  15. Un peu débordée en ce moment, je rattrape mon retard de lecture demain.
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas mal débordée aussi, puisque je n'accède que peu à internet, et pas à Facebook (on survit ^_^)

      Supprimer
  16. Passionnée n'est pas vraiment le mot, mais je suis intéressée par le sujet, oui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement résumé l'affaire : c'est important d'en savoir plus sur ce sujet, mais ce n'est pas un thriller. ^_^

      Supprimer
  17. je note, mais je vais commencer par 2 livres de Lewis et Clark qu'il faut que je lise un jour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lewis et Clark, exact, le classique incontournable!

      Supprimer
  18. Je me réveille après tout le monde, à cette période, je courais un peu partout.. J'ai toujours lu énormément sur les tribus indiennes (depuis mes 15 ans) mais depuis que j'ai vécu au Montana et que j'ai des amis indiens, je me méfie un peu des livres, et je lis plus en fonction de leurs avis sur les livres que je repère.. Le bon côté (du moins aux USA) c'est le nombre important d'ouvrages publiés aujourd'hui sur leur culture et leurs croyances.
    Ici c'est plus sur la découverte par les européens des premiers peuples que sur leurs croyances ? En tout cas, tu me donnes envie de lire sur Lewis & Cark, je n'ai jamais lu leurs carnets de bord même si je les ai croisés dans plusieurs musées visités là-bas.

    RépondreSupprimer
  19. Exact, c'est vu par les Européens, avec bien évidemment leurs préconçus, leurs sentiments de supériorité. Bien peu mettent de côté les a priori.
    Pour Lewis et Clark, il s'agit d'une partie des carnets, disponibles en français, deux bons tomes quand même.
    Quant aux cultures et croyances indiennes "vues de l'intérieur" j'avoue en avoir peu lu. Sans doute peu de traductions?

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!