samedi 3 janvier 2015

Debout-payé

Debout-payé
Gauz
Le nouvel Attila, 2014


Avouons-le, j'avais fini par me méfier de ce roman un peu trop porté aux nues (même si j'avais vu des bémols). Mais quoi, moins de 200 pages, le risque était trop faible pour ne pas lui laisser sa chance. Et j'ai drôlement bien fait car c'est une bonne surprise! Je m'attendais à de courtes vignettes sur le quotidien des vigiles (les Debout-payés) dans les magasins parisiens - et je les ai eues, fort réjouissantes, tapant fort et juste, avec un sens de l'observation bien affûté. Mais surtout j'ai eu un raccourci d'histoire africaine et de son immigration en France. Tout le monde en prend pour son grade, dans une langue savoureuse, qui fait mouche. C'est fort bien écrit et efficace, plus en profondeur que je ne le pensais au départ. A découvrir, donc.

"Ici il n'était rien pour personne et personne pour tout le monde."

"Quelle idée de courir après quelqu'un qui a volé dans la boutique de Bernard, première fortune de France, une babiole ridicule produite par Liliane, septième fortune de France?"

"A Paris, la concentration de mélanine dans la peau prédispose particulièrement au métier de vigile."

" Iphone : Une jeune fille essaie des lunettes et se mire avec son iphone, fonction 'Facetime'. A côté d'elle, un grand miroir descend du plafond jusqu'au plancher.
Des filles essaient des tenues dans les cabines d'essayage, puis se photographient sous tous les angles avec leurs iphones. Ensuite, c'est autour de l'écran qu'elles discutent de leurs choix. Le pixel a pris le pouvoir sur la rétine."

64 commentaires:

  1. Bonsoir Keisha, oui, livre à l'écriture efficace. Cela se lit avec intérêt. Bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai dévoré, finalement! Bon week end.

      Supprimer
  2. Bonne année ! Ici "le bémol", je n'ai rien à reprocher au style, c'est d'autres choses que part le malaise.Mais ça je l'ai écrit. Sans compter que cette histoire de mélamine, ça m'la mine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais plus que c'était chez toi! je suis retournée lire ton billet!

      Supprimer
  3. J'ai bien hâte qu'il arrive au Québec pour pouvoir mettre la main dessus et me faire ma propre idée. Merci pour ton billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que dans les grandes villes du Québec il y a des vigiles! reste à savoir dans quelle catégorie de population (si oui) on puise?

      Supprimer
  4. pas tentée malgré tous les bons billets..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, c'est vraiment une bonne surprise!

      Supprimer
  5. Je verrai si je le croise à la bibliothèque !

    RépondreSupprimer
  6. Tu as bien fait de le lire alors car les avis sont très différents, je ne sais pas encore si je le lirais un jour.

    RépondreSupprimer
  7. Ce livre ne le dit rien, même si les avis sont bons ...

    RépondreSupprimer
  8. Une écriture intéressante et un point de vue quasi sociologique affuté ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement! je ne m'attendais pas à ce que ce soit si bien écrit et si fin parfois.

      Supprimer
  9. Comme toi, je craignais l'enthousiasme excessif autour de ce roman. Grâce à la médiathèque, j'ai pu le découvrir et ai pris plaisir aux instantanés qui font mouche.

    RépondreSupprimer
  10. je n'avais aucune intention de le lire mais tu es convaincante je l'ajoute à une liste qui dès janvier est déjà longue comme un jour sans pain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette lecture ne te prendra que peu de temps, quitte à découper, d'ailleurs.

      Supprimer
  11. J'hésitais, je tenterai peut-être donc (si je le recroise en librairie).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les biblis sont nos amies, tu sais. ^_^

      Supprimer
  12. Pourquoi pas... En tous cas sur la blogosphère il y a pas mal de témoignages de ce genre sur le métier de caissière, d'infirmier, de prof... Ce n'est pas inintéressant. Mais est-ce que c'est littéraire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'attendais aussi à quelque chose de ce genre, avec les vigiles. Mais cela va plus loin, avec un panorama de l'immigration ivoirienne à Paris au cours des décennies précédentes (en pas trop de pages non plus), un poil d'Afrique de l'ouest aussi. J'ajoute que c'est écrit avec style, pas juste une suite d'observations. Je n'ai pu citer de trop longs passages.

      Supprimer
  13. Je suis moins méfiante que toi sur ce roman, il me tente depuis le début, il faudrait que je le réserve à la bibliothèque parce qu'il est toujours sorti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me tentait aussi pas mal, et j'ai préféré me faire une idée. Bonne chance avec ta bibli.

      Supprimer
  14. J'espère que tu as lu l'achevé d'imprimé ! :)
    J'ai adoré ce bouquin. Passé inaperçu lors du grand battage médiathique de la rentrée littéraire, mais dont la popularité est monté en flèche peu après.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, l'achevé d'imprimé, là faut que je vérifie...
      J'aime bien aussi quand un livre a un parcours inattendu, grâce aux lecteurs.

      Supprimer
  15. je suis contente de voir que ce livre continue son petit bonhomme de chemin , quand je l'ai lu , il n'avait pas un tel succès , mais je ne suis pas surprise tous les gens à qui je l'ai prêté ont eu un avis positif et chacun a retenu une petite formule . D'ailleurs il n'est pas encore revenu chez moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la bibli il se promène aussi pas mal! Oui, on est content de succès de livres qui nous plaisent.

      Supprimer
  16. Je l'ai entamé, mais je l'ai rendu car je ne voulais pas le conserver trop longtemps à la maison (emprunt à la biblio). C'est bien écrit et se lit plutôt bien. J'en profite pour te souhaiter une excellente année 2015.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'espère que tu pourras l'emprunter à nouveau!

      Supprimer
    2. oui, tu as raison, je vais le réemprunter, histoire de sortir du marasme dans lequel je suis !!! Bisous

      Supprimer
    3. Marasme? J'espère qu'il ne s'agit que de lectures décevantes, cela peut s'arranger... Bisous.

      Supprimer
  17. Je n'ai pas trop fait attention aux critiques et avis pour ce livre, le sujet m'intéressait d'emblée, et tout comme toi, je n'ai pas été déçue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On était 100 % raccord pour nos avis... ^_^

      Supprimer
  18. Il faudrait qu'il me tombe dans les mains. Je suis très méfiante face à ce genre d'ouvrage... Même si Luocine et toi l'avez apprécié...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tente l'aventure! Ce n'est pas ce genre que je lis habituellement, mais là comme il y a de l'Afrique et que c'est bien écrit, ça me va bien.

      Supprimer
  19. J'ai beaucoup aimé ce récit !! J'étais un peu dubitative au départ, mais l'auteur sait regarder, observer et il fait mouche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, il a le sens de la formule. Sur son lieu de travail, il a le temps d'observer...

      Supprimer
  20. Je n'en avais pas entendu parler (celui de la caissière oui) et sans ton billet, je n'en aurais pas eu envie - je vais voir s'il est dispo dans ma médiathèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui de la caissière, je l'avais lu sur son blog avant parution, j'avais bien aimé (ma mère aussi l'a aimé).
      Oui, c'est souvent grâce aux blogs qu'on est au courant!

      Supprimer
  21. J'aime bien ces incursions dans le monde du travail et dans ses aberrations parfois (souvent ?) .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai peu de vigiles dans mon quotidien (trop petite ville) mais ça m'a intéressée d'en savoir plus!

      Supprimer
  22. Évidemment que tu as bien fait, c'est un premier roman vraiment original qui mérite que l'on s'attarde sur son cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère aussi que l'auteur continuera!

      Supprimer
  23. J'ai lu plein de choses sur ce livre, assez contradictoires, un peu comme toi ; dois-je me fier uniquement à ton avis ? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ose te dire oui, quand même. ^_^ Pour 200 pages, tu ne risques rien...

      Supprimer
  24. Je n'y ai rien trouvé de tout cela hélas ! Quelques clins d’œil pertinents peut être mais rien de plus pour moi. Les 4 ou 5 premières pages me laissaient présager un bon roman et puis pffuiiitt la construction et la narration deviennent trop brinquebalantes et balbutiantes pour m'accrocher comme je l'aurais espérer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au fil du livre la construction ne m'a plus gênée, surtout que j'ai bien aimé les parties "africaines", quasiment plus que les parties "vigile au boulot".

      Supprimer
  25. Tant mieux si c'est une bonne surprise ! Je l'ai noté depuis un petit moment :-)

    RépondreSupprimer
  26. L'auteur était passé dans La grande librairie sur france 5 et je l'avais trouvé très intéressant... Mais il attendra bien une sortie poche, j'ai bien trop de retard dans mes lectures (comme d'habitude tu me diras ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord pour la sortie en Poche, d'ailleurs 17€ pour moins de 200 pages c'est dommage, ça freine un peu...

      Supprimer
    2. Je n'en ai entendu parler que par les blogs (aaaah sans eux... ^_^ et trouvé à la bibli). Oui, attends le poche.

      Supprimer
    3. @ Perrine
      Au moins le contenu est intéressant, mais j'avoue que le prix est un peu... chaud!

      Supprimer
  27. J'ai beaucoup aimé ce double roman. Découvert sur Inter je suis ravie de voir une blogo enthousiaste. D'abord emballée par les pensées philosophiques d'un vigile j'ai été ravie de lire son étude sociologico-politique sur les vagues d'immigration noires. J'ai été étonnée de son analyse des mouvements de l'église Saint Bernard par exemple. Une lecture politico-littéraire dont j'ai adoré le style plein d'humour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur Inter : au masque et la Plume? ou ailleurs? (le Masque est parfois décevant ces temps ci)
      La (bonne) surprise pour moi c'est le style, et l'histoire de l'immigration africaine vue sans concessions! Ah oui, l'église Saint-Bernard, tu as raison, un point de vue "différent"...

      Supprimer
  28. A Paris, la concentration de mélanine dans la peau prédispose particulièrement au métier de vigile". Je m'étais déjà fait la réflexion. "Particulièrement" (et "curieusement" dirai-je).
    "Le nouvel Attila"... quel programme ! lol
    En tout cas, si je croise ce titre, je me laisserai tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai déjà lu un roman de cet éditeur, il prend des risques, car c'était assez spécial comme bouquin.
      En province, bah, soit il n'y a pas de vigiles (ou je ne les vois pas) soit ils sont .... euh, comment, au fait?

      Supprimer
  29. Je le vois "partout" ce livre ! Bien envie de m'y frotter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le voir "partout" rend parfois méfiant, mais là, non, c'est vraiment emballant (et A Girl est aussi d'accord!)

      Supprimer
  30. J'ai été déçue, peut-être aussi qu'à force d'en entendre parler...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est souvent le cas...
      Pour moi j'ai été surprise dans le bon sens!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!