jeudi 26 février 2015

Presque la mer / Pagaille monstre

J'ai l'habitude de juste croiser l'auteur à divers salons, mais là j'étais avec une bande de fans et comme j'avais beaucoup aimé Le voyage près de chez moi, je suis repartie avec deux romans!

Presque la mer
Jérôme Attal
Stéphane Million, 2014


Patelin, c'est un village au bout du monde, au fin fond du fin fond, mais ma foi, il semble qu'il y fait bon vivre... Stan y a installé des chambres bulles dans un petit bois, le maire ne joue pas les dictateurs, Paco le facteur est une crème d'homme (qui parfois attend un peu avant de distribuer mauvaises nouvelles et factures) dont le tour de taille subit l'influence des bonnes tartes au pommes de son épouse Elisabeth.
Attirée par les feux de la rampe, Louise se rend à Paris pour chanter devant un jury de stars; refoulée, elle échappe à un prédateur et revient à Patelin, le moral dans les chaussettes.
Entre temps, pour attirer un médecin à Patelin, la population entière a décidé de faire croire qu'il y a la mer! Frédéric arrive donc...

Curieusement, pour moi, le roman a vraiment décollé (assez tôt, je précise) quand Patelin s'est retrouvé au bord de la mer (presque), grâce à des subterfuges délirants et poétiques (à découvrir). Bien sûr rien n'est crédible, mais on s'en moque, et l'on se laisse bercer par les vagues de la fantaisie et de la poésie, un peu de tendresse, ça fait un bien fou.

En parlent (bien mieux!)  Le petit carré jaune, blablablamia,

Pagaille monstre
La seule histoire d'amour dont vous serez (peut-être) le héros
Jérôme Attal
Pocket, 2013


Pagaille monstre est de ces romans "à choix multiples" qui vous envoient lire le roman dans le désordre. Très déstabilisant, car impossible de vraiment savoir où on va, combien il reste de pages, que choisir, aussi!, et ne rien rater... J'ai donc bariolé les pages, utilisé des codes, pour suivre les aventures amoureuses, estudiantines et professionnelles d'un jeune étudiant en fac de cinéma, écrivant un scénario de film de zombies, et particulièrement cinéphile. Suivra-t-il le fil d'Ariane, de Clémence, de Mai ou d'autres jeunes personnes? Bien évidemment le tout est très ludique, mais à la réflexion, notre propre vie ne dépend-elle pas aussi de décisions anodines sur le moment? Rester ou partir? Discuter avec l'une ou l'autre? Dire oui ou non? Selon les décisions, notre narrateur verra passer telle jeune fille du statut de femme de sa vie ou simple connaissance (et vice versa). Fascinant.
J'avoue ne pas avoir maîtrisé tout à 100%, il me restait des chapitres sans lien, mais tant pis, je garantis que l'affaire est bien ficelée.

Dans ce roman j'ai retrouvé avec plaisir les réflexions de l'auteur qui vous attrapent sans crier gare. J'ai aimé les références cinématographiques (aaah Soledad Miranda!),  le personnage d'Odilon, quelques petits mystères, une larme qui coule et tombe, quelques chutes terminant une des histoires...

"Les espaces verts dans les villes sont-ils entretenus par des filles en larmes qui se relaient sur les balcons?"
"Vous envisagez maintenant les rapports amoureux sous l'angle de grandes expéditions pour de petits instants." (la métaphore est ensuite filée pages 90 et 91)
"Il aura fallu la pluie pour qu'elle coure à ma rencontre, pensez-vous. C'est bien l'un des avantages du mauvais temps."

38 commentaires:

  1. Le premier me tenterait bien, le second nettement moins. A voir, s'ils croisent ma route un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai découvert ensuite que le premier est à la bibli... Le second est sans doute plus déconcertant, mais j'ai bien aimé.
      Un auteur qui a un univers original.

      Supprimer
  2. Un auteur que je croise souvent sur les blogs et ailleurs mais que je ne connais pas encore...! Le premier me tente assez je dois dire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le voyage près de chez moi était très bien aussi. Le premier est moins 'autobiographique' que ce voyage, mais j'ai craqué pour le côté fantaisiste, qui en plus fonctionne bien!

      Supprimer
  3. je suis tente par le Attal. par contre, les romans style "dont vous êtes le héros", j'ai jamais accroché, ni ado ni maintenant ! je suis une vieille chouette conservatrice !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le deuxième que je lis (l'autre c'était dans les romans de Jane Austen... ^_^)
      Je me suis amusée à démonter le roman, bien sûr, mais pas à 100%. De plus l'auteur a une patte reconnaissable, j'aime bien.

      Supprimer
  4. Je pense le lire ce soir. D'après la 4ème de couv du roman que j'ai sur mon chevet, je sais qu'il est original. Je vais voir...
    J'ai "Aide-moi si tu peux"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de chercher, mais il n'est pas encore paru (le 5 mars), c'est donc son dernier. Découvre-le!

      Supprimer
  5. Je suis à la moitié de "Aide-moi si tu peux" et franchement j'ai eu du mal au départ ! C'est loufoque certes mais ça manque quand même un peu de style même s'il sait nous accrocher (ce qui est déjà pas mal) ! J'en parlerai dès que je l'ai fini ! Le premier me tenterait (histoire de consolider mon avis) mais pas du tout le deuxième ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux rien dire sur ce dernier (pas encore paru si j'ai bien compris). Je verrai ton impression quand tu l'auras terminé, d'accord? Après tout je ne suis pas sûre non plus que j'aimerais tous ses romans.

      Supprimer
  6. Oh génial j'ai le premier sur ma PAL (presque la mer) alors si tu dis qu'il fait un bien fou...!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Presque la mer est vraiment sympa comme histoire .

      Supprimer
  7. Oui, sans conteste, c'est un univers vraiment chaleureux qui semblent le fruit d'un humanisme certain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un ton, une atmosphère, que j'aime bien retrouver.

      Supprimer
  8. j'ai lu tes deux billets , en me disant, tiens un acteur qui est aussi un écrivain! et je pensais , car on a tous et toutes des préjugés, "ça m'étonnerait que ça me plaise!" et puis , oups! il ne s'agit pas d'Yvan Attal mais de Jérôme Attal, j'ai honte de mes préjugés et si j'avais un peu de temps je caserai bien un de ses livres dans mon programme. Je crois avoir entendu parler d'un film sur le sujet du village ... non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yvan et Jérôme n'ont aucun lien de parenté (on lui a demandé). Jérôme est aussi parolier pour d'autres, et chanteur lui-même, mais comme ce n'est pas mon rayon... Je pense quand même que dans Le voyage près de chez moi il s'inspirait pas mal de ses connaissances du show biz'. Mais pour moi c'est un auteur de romans, et voilà.
      J'ai entendu parler de cette histoire de village sans médecin, il semble que ce soit le remake d'un film canadien, donc a priori rien à voir, et à voir la bande annonce, ce n'est pas aussi fin que le roman de Jérôme Attal!

      Supprimer
  9. Le premier me tente franchement ! Je trouve l'iédée loufoque et attirante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois me souvenir qu'ils vont jusqu'à repeindre un champ en bleu... J'ai bien aimé cette ambiance un peu brindzingue...

      Supprimer
  10. Inconnu au bataillon pour moi aussi mais apparemment il gagne à être connu cet auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tant qu'auteur, sûr! Sinon j'ai appris qu'il chante aussi et est parolier pour une palanquée de chanteurs (dont notre Johnny)

      Supprimer
  11. C'est fou mais ''Presque la mer'' a comme toile de fond le fait d'attirer un médecin vers un petit village, ressemble par plusieurs points au film québécois: La Grande séduction. Voir ici: http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=52613.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs un remake du film canadien va sortir en France bientôt! Il faudrait comparer? En tout cas, j'ai visionné les deux bande annonces, et le film canadien a l'air meilleur...
      Pour le roman : l'idée était de faire croire qu'il y a la mer, chose inutile dans le film canadien. ^_^

      Supprimer
  12. Le premier me tente carrément. Je sens que ma PAL ne va pas fléchir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne devrait pas tarder à être en poche...

      Supprimer
  13. Toujours pas lu cet auteur, je sais, je sais, erreur fatale...^^ Mais il y a de plus en plus de choix maintenant, difficile de se décider pour un titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas non plus la production d'Alexandre Dumas! Le côté décalé du premier pourrait te plaire. A part ça, il vient de sortir son dernier, plus polar.

      Supprimer
  14. Déjà vu ce livre sur un blog, mais je ne me souviens pas où et le tout me tentait déjà

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être chez Le petit carré jaune, elle fait partie de la bande de fans, on était ensemble ce jour là!
      Ton créneau de lecture, oui!

      Supprimer
  15. Merci Keisha d'avoir vu en Pagaille Monstre quelque chose de + qu'un simple livre dont vous êtes le héros, une réflexion sur les rencontres, les petites décisions de la vie et les chemins que l'on prend. C'était l'idée de départ en détournant le genre, par exemple dans l'amour il y a des personnes pour lesquelles on n'est pas disponible tout de suite, obnibulé par d'autres, et puis on les retrouve plus tard, ou bien on les envisage différemment si le contexte change, c'est ce que je voulais explorer dans Pagaille Monstre, alors merci de l'avoir lu comme ça.
    Jérôme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ma propre vie j'ai eu des moments 'et si?', je m'interroge sans regrets d'ailleurs.
      Vous le dites mieux que moi! Merci de votre passage, et à bientôt peut-être, dans les allées d'un salon.

      Supprimer
  16. J'avais aussi adoré "le voyage près de chez moi". Alors je veux bien re-signer, surtout pour le premier roman présenté !

    RépondreSupprimer
  17. Il est très apprécié par les blogueuses Attal, presque la mer me tentait bien, j'aime cette idée complètement loufoque....mais ne l'est-elle pas trop pour me plaire c'est toute la question ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fort rafraîchissant, tu sais!

      Supprimer
  18. J'ai Pagaille monstre dans ma pal, dédicacé par l'auteur. J'avais craqué lors d'un salon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai aussi ramené d'un salon, avec le premier... Sors -le de la PAL...

      Supprimer
  19. Je regarde lit mieux tes billets maintenant que j'ai fait sa connaissance. Les deux que tu cites me plaisent bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va me falloir résister à son dernier à Châteauroux (on attend le poche, sérieux!)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!