mercredi 11 mars 2015

Vivement l'avenir / Les encombrants / Il ne fait jamais noir en ville

Vivement l'avenir
Marie-Sabine Roger
la brune au rouergue, 2010


La présence plus palpable sur ce blog de romans du Rouergue et en particulier de Marie-Sabine Roger s'explique simplement; cet éditeur a été choisi pour des lectures en commun dans mon département, et ma médiathèque recevra Marie-Sabine Roger (un jour où je ne suis pas disponible, snif)

Dans cette petite ville tristounette en proie à la crise, être jeune n'est pas le top. La copine de Cédric est partie avec un autre, d'ailleurs Cédric joue les Tanguy chez ses parents, et il passe son temps à glander, en particulier avec son pote Olivier qui s'est lancé dans la construction d'un barrage sur le canal, à l'aide de canettes de bières (bues avant)
En CDI à l'usine locale, Alex loue une chambre chez Marlène et Bertrand, et s'intéresse à Gérard, alias Roswell, le frère de Bertrand, vraiment mais vraiment à l'ouest, bavouilleux crachouilleux mais à l'innocence et l'enthousiasme dévastateurs (et il chante fort et faux)

Bon, d'accord, avec Marie-Sabine Roger, c'est toujours un peu les mêmes histoires de gens pas bien gâtés par la vie, la même écriture directe et parlée, mais encore une fois après quelques dizaines de pages, bingo, elle m'a eue et j'ai vite filé cette lecture, parce que moi aussi j'aime bien les lectures qui donnent le cœur plus gros... Les héros sont finalement sympathiques, les méchants plus bêtes que méchants et ça fonctionne!

Page 186 : je signale que Rahan n'est pas un personnage de comics américain, mais bien français! (ah Pif et ses gadgets...)

Dans la foulée, j'ai enchaîné avec

Les encombrants
Babel, 2011

Ces nouvelles que je désirais depuis longtemps découvrir ne m'ont pas déçue. Les encombrants, ce sont ces personnes âgées que l'on remise en maison de retraite ou que l'on oublie dans leur maison. Il arrive que la mémoire leur joue des tours (tendre et belle Rose thé), qu'ils n'aiment pas les animaux (Vic), qu'ils vivent quand même leur vie (La piquante Comment fait-elle?), que leur fille les aime (Son père) et ces bouffées de tendresse aident à avaler les splendides et caustiques Une garde de nuit (une abominable garde de nuit!), On n'a pas tous les jours cent ans (réjouissant, cruel, mais si bien croqué!). Mon cœur a été broyé par Eliette, de Eliette et Léonard, petite mamie solitaire pour qui le très rare et intéressé passage en coup de vent de ses petits-enfants est un événement...
Côté écriture, on est moins dans le vif et parlé que dans les romans déjà lus, et c'est aussi une découverte.
Hautement recommandé!

et ensuite:

Il ne fait jamais noir en ville
Editions Thierry Magnier, 2010

Il se confirme que les nouvelles de Marie-Sabine Roger sont idéales pour les non amateurs de nouvelles. Comment résister à ces histoires de chat abandonné bouleversant la vie -et surtout la personnalité- d'une employée à la vie tristounette (La loi de Murphy), de voisin inquiétant (Ce bon Monsieur Mesnard)? Plein de tendresse, de coup au cœur, d'humour; je retrouve l'univers de Marie-Sabine Roger, ces gens âgés, infirmes, décalés, ces gens comme tout le monde (ou presque). Beaucoup moins de dialogues, et une écriture plus 'soutenue', bref, j'aime!

50 commentaires:

  1. Je reste encore sidéré par le volume de vos lectures. Ce n'est pas une critique, je me mets simplement à votre place et je me demande si j'aurais encore du plaisir à lire si je devais soutenir un tel rythme...
    J'aime m'attarder sur un bouquin, le soupeser, le contourner, en saisir toute la saveur ou en trouver les failles. Mais chacun a sa façon de lire et l'une n'es pas meilleure que l'autre, c'est une simple constatation. Je tente aujourd'hui de me limiter en quantité au profit de plus de «poids». C'est pourquoi d'ailleurs je ne termine plus tous les livres entamés comme avant. Dès que ça sent le léger, le facile, le bâclé, je jette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne m'impose aucun rythme, je suis capable de passer bien plus d'une semaine sur un gros livre. ^_^ Pour ici, il s'agit de petits nombres de pages, lus il y a déjà quelques semaines, tranquillement. Marie Sabine Roger se lit très (trop?) vite!
      J'aimerais bien ne lire que du 'poids' mais parfois pour voyager ou me détendre je cède au plus facile. Il m'arrive d'en abandonner! Cependant Marie-Sabine Roger, puisqu'il s'agit d'elle, aborde des sujets sérieux.
      Allez, soyez heureux, je suis en pleine lecture d'une biographie de Shakespeare (et un jour un jour je reprendrai ma lecture des Essais)(et des textes de Thoreau). Le plaisir demeure!

      Supprimer
  2. J'ai seulement lu "les encombrants", que j'ai beaucoup aimé. J'ai l'intention de lire ce que je ne connais pas encore de l'auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a beaucoup écrit, y compris pour la jeunesse (ma bibli en propose beaucoup, évidemment)

      Supprimer
  3. Je passe pour les nouvelles, ce n'est pas mon truc, en revanche, je suis très tentée par les encombrants, j'aime les histoires avec les Anciens, j'aime Babel, et j'aime assez ce que tu dis sur une écriture moins parlée ...je pense que je découvrirai cette auteur avec ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les encombrants donnent une autre image de l'auteur, c'est sûr. Hé oui, Babel est une collection que j'aime beaucoup, de la qualité à petit prix.

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup les livres de cette auteure mais encore plus ses nouvelles :-) J'avais adoré les deux que tu cites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur a beaucoup de fans sur les blogs!

      Supprimer
  5. c'est certain ses livres marchent bien, ils sont sympa mais quand même un peu sympathiquement creux , non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis longtemps à lire un de ses livres, tu sais, pour les raisons que tu invoques, trop sympa, trop gentillet, trop trop, quoi. Le problème est qu'une fois dedans on en sort difficilement. ^_^
      En fait je préfère les nouvelles, avec un style plus soutenu et moins de 'formules' dont je déplorais l'abus avec Bon rétablissement.

      Supprimer
  6. J'ai découvert l'univers enveloppant de cette auteure avec Trente-six chandelles que j'ai beaucoup aimé. C'est une véritable évasion, une bouffée d'air! Je compte bien lire d'autres de ses romans, La tête en friche en particulier, et Les encombrants. Je ne les trouve pas particulièrement "trop" léger, il en existe de bien pires. Ils sont pleins de bons sentiments sans tomber dans l'excès (à mon sens).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je regrette d'autant plus de ne pouvoir rencontrer l'auteur! Elle a un univers de personnages 'comme tout le monde' confrontés aux mêmes misères. Parfois trop appuyé, mais un peu de feel good ne fait pas de mal! Ses nouvelles sont parfois différentes, je me demande si je ne les préfère pas?

      Supprimer
  7. C'est un trio tentant, quand tu aimes tu ne comptes pas :) Je ne différencie pas entre roman ou nouvelles, j'y pense pas en fait, mais maintenant que j'y réfléchis, je vois que je lis peu de nouvelles. Un hasard, mais à corriger :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourquoi j'ai signalé que les récalcitrants peuvent s'intéresser à ces nouvelles.

      Supprimer
  8. c'est une auteure qui me fait rire , c'est si rare que je trouve que rien que pour ça je dois mettre un article sur mon blog mais c'est vrai qu'il y a un coté vite lu vite oublié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui fait rire, mais aussi s'émouvoir et réfléchir (sans être pesant). C'est déjà pas mal. Même si j'oublie quand même le gros des histoires, en effet.

      Supprimer
  9. Je n'ai lu que Bon rétablissement... sympa, et je garde l'auteure en tête pour une envie de "livre qui fait du bien" !

    RépondreSupprimer
  10. J'ai a-do-ré tous ses romans. Tout simplement. N'étant pas fan de nouvelles, je n'ai pas osé lire les siennes, mais du coup, à lire ton avis, je devrais peut être tenter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il te faut lire ses nouvelles, justement : pour découvrir peut-être une autre facette de l'auteur, et puis lire des nouvelles, tout simplement.

      Supprimer
  11. Oui "Bon rétablissement" et "La tête en friche" étaient très bons, et des bons livres faciles, qu'on peut conseiller à des lecteurs très différents, ce n'est pas si courant :-) (croyez -en une bibliothécaire qui a toujours du mal à trouver des livres qui entrent dans ce créneau ;-) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, il existe des lecteurs voulant du distrayant pas compliqué mais pas neuneu! Marie-Sabine Roger fait plutôt l'unanimité.

      Supprimer
  12. Je vais lancer une rubrique Pêle-mêle pour des articles plus synthétiques et j'y ai pensé grâce à toi et à ce genre de chronique. Je vais sûrement lire Vivement l'avenir et ses Trente six chandelles. Les encombrants fait partie de mes références en matière de nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme les trois se lisent rapidement, je regroupe, pas envie de faire trois billets... J'ai sous le coude un billet BD aussi... Cela permet de garder trace sans trop étaler...

      Supprimer
  13. Un savant cocktail de cette auteure que je ne connais pas encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a là plusieurs facettes, sans doute chacun peut y trouver à son goût.

      Supprimer
  14. Une auteure que j'aime beaucoup. Tu me donnerai presque envie de lire des nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, oh oui! J'ai d'ailleurs fait exprès de le signaler!

      Supprimer
  15. J'ai lu les deux premiers, je crois que sur les quatre déjà lus de Marie-Sabine Roger, ce sont mes préférés. Les nouvelles jeunesse sont dans ma PAL et il me reste à lire Bon rétablissement. Mais ça attendra un peu pour le moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien je sens que toi aussi vis une période Marie-Sabine Roger! ^_^ Entre deux lectures plus costaudes ou longues, c'est un bon choix.

      Supprimer
  16. J'ai entendu parler de ses livres mais je n'ai jamais lu ses livres. Pour les personnes âgées, j'ai travaillé 3 ans auprès d'une élue sur la dépendance, la maladie d'Alzheimer et j'ai visité et inspecté des maisons de retraite, vaste sujet ! Je serais plus tentée par les nouvelles (j'en lis moins mais j'aime aussi ce format)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des amies âgées et un membre de ma famille m'ont aussi donné l'occasion de visiter des maisons de retraite, pas toujours topissime! Même s'il y a vraiment des progrès. Mais toujours manque de moyens et de personnel (qui fait le maximum en règle générale)

      Supprimer
  17. Voilà un auteur que je n'ai pas encore lu, pour des raisons évoquées dans certains commentaires (l'aspect un peu gentillet, notamment). Il faudrait sans doute que je lui donne sa chance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la même raison j'ai évité cet auteur pendant des années! Mais là comme elle était sur une sélection de la bibli, j'ai testé. Essaie les nouvelles, c'est un poil moins gentillet. ^_^

      Supprimer
  18. je crois qu'en lisant beaucoup de romans de Roger, j'en arriverais à la même conclusion que toi... je te dirai, en fait ! :)
    Moi aussi je suis épatée par ton volume de lectures!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais arrêter là, surtout que je ne verrai pas l'auteur.
      Ne pas s'inquiéter du volume, il y a peu de pages en fait, dans les nouvelles (et ça se lit vite)

      Supprimer
  19. Trois d'un seul coup ! Lis si tu le trouves Et tu te soumettras à la loi de ton père ( il n'est plus édité hélas)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas envie de faire trois 'vrais' billets individuels, puisque j'ai lu assez d'affilée. Je verrai quand même pour le titre que tu cites, j'ai l'impression que ma bibli a 'la totale'.

      Supprimer
  20. J'avais lu Vivement dimanche qui ne m'avait pas emballée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement l'avenir? (mes recherches vivement dimanche m'amènent ... où tu penses!). Ses nouvelles te conviendraient peut-être mieux.

      Supprimer
  21. Je te comprends : moi aussi j'aime beaucoup cet auteur !

    RépondreSupprimer
  22. De cette auteure, je n'ai lu que la tête en friche que j'avais adoré. Je vais me pencher sur ses autres romans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai justement pas lu La tête en friche... ^_^

      Supprimer
  23. Tiens, j'ai cru percevoir un clin d'oeil pour moi dans ton commentaire sur le dernier livre.^^ Bon, j'avais apprécié Trente-six chandelles sans plus mais je ne suis pas contre poursuivre l'exploration de l'univers de l'auteure. Un univers romans feel-good avec la French touch et une pointe de profondeur mais pas trop pesante.:-) Les trois livres me tentent assez, avec une tentation plus affirmée sur les deux derniers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, certaines nouvelles sont parfois un peu moins fell good et plus caustiques voire affreuses! Tente!
      Non, non, je n'ai pas pensé à toi (le chat?)

      Supprimer
  24. Bon, ça ne devrait pas faire mon affaire mais ça ne fait rien puisque "Lire en Loir-et-Cher" ne passe pas par chez moi ;()

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que ça s'arrête, c'est la dernière fois! ^_^

      Supprimer
  25. Je viens de finir "Vivement l'avenir" que j'ai beaucoup beaucoup aimé. Cette auteure a le don de m'émouvoir...et j'aime ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil! Il me reste quelques textes à découvrir, mais je ne me précipite pas, il faut en garder sous le coude!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!