vendredi 17 avril 2015

La meilleure d'entre nous

La meilleure d'entre nous
The art of baking blind
Sarah Vaughan
Préludes, 2015
Traduit par Alice Delarbre


Eléments de ma (fascinante) bio : même si petite j'ai fait des madeleines avec ma tante -moule spécial- ce qui devait m'amener je suppose à l'amour de la prose proustienne, je dois avouer que 1) je n'aime pas trop cuisiner et encore moins les gâteaux, 2 ) je ne regarde pas les émissions de téléréalité culinaire, 3 ) je préfère le salé au sucré (seule la tarte au citron me fait saliver).
Rien ne me prédestinait donc à aimer ce roman, mais comme Albertine en parlait si bien...

La chaîne de magasins Eaden organise un grand concours pour élire la nouvelle Mrs Eaden; le gagnant se verra offrir cinquante mille livres pour donner son avis sur les gâteaux distribués dans lesdits magasins, tenir une rubrique dans leur journal et prêter son visage lors de campagnes publicitaires. Kathleen Eaden... l'auteur de L'art de la pâtisserie (1966)(un poil kitsch quand même mais si agréable à lire) qui a inspiré des milliers de pâtissières anglaises... la femme parfaite en apparence, heureuse, un peu sur papier glacé...mais qui dissimulait des fêlures...

Bref, en 2011, cinq candidats triés sur le volet arrivent à Bradley Hall pour cuisiner des gâteaux parfaits! Entre eux, pas vraiment de compétition, mais une bonne ambiance propice à l'amitié (et même l'amour). Vicky, jeune maman regrettant d'avoir laissé son métier pour un temps afin d'être près de son petit garçon, désirant être une mère parfaite, Jenny, dont le mari ne rêve que de courses et de marathons, Claire, mère célibataire galérant pour élever sa fille, Karen parfaite en apparence, glacée, en proie à ses souvenirs, et l'homme de l'équipe, Mike, veuf depuis peu et 'bonne mère' en plus de 'bon père'.

Au fil des mois surgissent les souvenirs d'enfance liés à la cuisine (pareil que pour nous, non?), touiller et manipuler les pâtes diverses sont l'occasion de lâcher prise et de prendre des décisions pour orienter différemment sa vie...

J'ai beaucoup beaucoup aimé ce roman (sans prendre un gramme en dépit des ingrédients crémeux), tellement féminin (Mike est sympathique mais pas le plus en lumière)(et je réalise que les mères des quatre candidates jouent un grand rôle dans leur vie, le père on n'en parle pas) et attachant. (L'on comprendra aisément qu'il a été la lecture parfaite après Une si jolie petite fille).

50 commentaires:

  1. Oui, je comprends, livre bienvenue après celui de Gitta Sereny! Il a l'air d'ailleurs très agréable!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la douceur, du sucre, mais aussi des problèmes de femmes dans leur famille. Vraiment bien!

      Supprimer
  2. Tu es passé de l'épicé au sucré si l'on peut dire ... Je retiens cette gourmandise, ça doit détendre entre deux lectures plus corsées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais besoin de détente (mais pas idiote non plus). Ce fut parfait!

      Supprimer
  3. Un livre gourmand donc voire régressif, ça peut être bienvenu parfois :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Régressif, oui... Qui remue des souvenirs (bons!)

      Supprimer
  4. Ça existe la téléréalité culinaire ou c'est en enfer, là où j'irai rôtir en récompense de tous mes pêchés ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux qu'on forme le groupe des no télé no cuisine?
      Oui, il existe Top chef ou Le meilleur pâtissier, enfin des trucs comme ça.

      Supprimer
  5. Je n'aime pas faire la cuisine non plus, surtout la quotidienne, trouver l'idée pour tous les 6... quelle galère ! Bon faire pour des invités, je veux bien, mais moi c'est plutôt grosse tambouille que mets délicats. Et je peux entrer au club des non regardants des émissions culinaires surtout en télé réalité, mais dans ce domaine, je zappe tout, la cuisine, la musique, la connerie,...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, les bons vieux plats traditionnels qui ont longtemps mijoté... pas la peine de te compliquer forcément... Et les simples(?) crêpes, ça suffit souvent à faire des heureux.
      Je n'ai toujours pas la télé, donc!

      Supprimer
  6. Au risque de passer pour un vieux misogyne, ça m'a tout l'air d'un roman de filles (dans ses thématiques générales, pas que culinairement parlant) mais le "pitch" me rappelle diablement "L'enchanteur et illustrissime gâteau café-café d'Irina Sasson", de Joëlle Tiano que j'avais bien aimé. Alors, why not ? D'autant que je ne rechigne pas à cuisiner quand j'ai du temps devant moi (rarement de la pâtisserie, je suis comme toi, plutôt salé que sucré).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la fin de mon billet je considère ce roman comme 'tellement féminin', par les problèmes qu'il aborde (maternité, rôle d'une mère, être fille, épouse, vis à vis du boulot, etc) et la prédominance des héroïnes, principales ou secondaires. Ce n'est pas un défaut pour moi, bien sûr, je m'en doutais en démarrant le roman.
      Bien entendu la cuisine n'est pas un domaine purement féminin!
      Je ne connais pas le titre que tu cites (pfff, je n'aime pas trop les gâteaux, et pas le café, je doute!) Je viens de voir des critiques de blog, oui, on a le même univers. Mais pourquoi s'en priver? ^_^

      Supprimer
  7. Vendredi plaisir ! Bon, j'ai regardé ma première émission culinaire il y a six mois (pile poil pour l'avant dernier épisode) ... c'est officiel : je ne fais pas partie de ce club.
    Je note quand même deux choses intéressantes : j'aime le salé + la tarte citron (enfin sans meringue) car j'adore l'acidité en générale ! Rhubarbe mon amour...

    Bon vendredi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, on est jumelles : la tarte au citron, c'est bien sûr sans meringue (et miam le crumble à la rhubarbe)

      Supprimer
  8. Je ne dirais pas que c'est mon genre de livre préféré, mais j'aime bien les émissions genre "le meilleur pâtissier" alors pourquoi pas ? (moi-même suis bien loin d'exceller en pâtisserie !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pâtisserie demande beaucoup de précision (en cuisine salée, on peut sans doute plus se lâcher dans les mesures...)

      Supprimer
  9. Terminé récemment aussi, et bien aimé. J'en parle bientôt. Ça m'a furieusement donné envie de faire une tarte au citron... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'en parle pas, la tarte au citron, une tuerie!

      Supprimer
  10. Je suis contente que tu aies apprécié ce livre qui se dévore allègrement ! Ni lourd, ni indigeste, c'est un régal littéraire sans pour autant être un chef-d'oeuvre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais bien dans quelle catégorie placer ce roman, mais j'ai été agréablement surprise! Ni lourd, ni indigeste, comme tu dis!

      Supprimer
  11. Je suis plus salée que sucrée aussi (mais le chocolat quand même... et le nougat glacé et...) et je ne regarde pas non plus Top chef et tutti quanti... Bon, -à voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, mais le chocolat, c'est hors catégorie...

      Supprimer
  12. Honnêtement, je n'aurais pas parié une cacahuète sur mon envie de lire ce roman... mais là, j'hésite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis donc comme moi juste avant une histoire (vraie) de gamine ayant tué deux autres jeunes enfants, et tu verras, il fallait ce changement dans le douceur...

      Supprimer
  13. Idem pour les goûts culinaires et les émissions télé, mais tu as quand même réussi à me mettre l'eau à la bouche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu sais j'ai lu ce livre sans vraiment saliver (sauf pour les tourtes à la viande ou les tartes au citron), et c'est aussi bien!
      Réserve ce livre pour une envie de douceur livresque.

      Supprimer
  14. en cas de coup de mou, pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de sucre, ça fait du bien en effet! ^_^

      Supprimer
  15. éloignée un petit temps de mes bases, je reviens et je vois que tous les blogs de livres en ont profité pour se remplir ... plein de, nouvelles idées de lecture et beaucoup de retard dans les commentaires! celui-là me plait bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les blogs (heureusement) continuent leur petit chemin... Là tu as un joli roman qui permet de se remettre du précédent (tu as dû rater le billet, pas grave)

      Supprimer
  16. Je vois passer pas mal d'info sur ce bouquins, beaucoup de twitts et articles. ça a l'air fort sympa et feelgood, je me le garde pour un jour de déprime, donc, avec un thé et des biscuits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi qu'il y a une partie spéciale pour le thé anglais, avec plus que des biscuits! (ah les scones...)

      Supprimer
  17. Dans ma PAL, il me tente bien pour un moment de légèreté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, après un bouquin plus lourd et sombre, ce sera parfait!

      Supprimer
  18. Je suis comme Laurent, ton "tellement féminin" me refroidit beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moins que cela ne te donne (ou redonne?) envie de faire de la pâtisserie avec ta tribu?

      Supprimer
  19. Aaah mon commentaire n'est pas passé suite à un bug vraisemblablement pff ! Bon, dans l'essence, je disais que cuisine + livre, hormis ceux des recettes de cuisine vu que je suis plus gourmande que top chef, c'est assez irrésistible pour moi, mais je redoute le côté "tellement féminin" et "jolie histoire". En cas de coup de mou, comme dirait Clara...^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pour ce dont je me souvienne, pas de chat dans ce roman : je doute qu'il soit pour toi! ^_^
      Tu peux aussi lancer un challenge : 'déguster - au restaurant - toutes les recettes dont on parle dans ce livre'!

      Supprimer
  20. Réponses
    1. Je pense qu'il te plaira (petit bonheur de lecture, oui)

      Supprimer
  21. Celui-ci me convient plus que celui de la "gentille petite fille".
    Un livre noté !

    RépondreSupprimer
  22. Je lis beaucoup d'éloges sur ce roman et je l'ai noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu saurais trouver plein de choses intéressantes avec un éclairage 'féminin'. J'en ai vu quelques unes sans trop chercher.

      Supprimer
  23. Bonjour Keisha (je crois que c'est la première fois que je commente ton blog mais je te suis depuis longtemps en anonyme). Je note car j'ai envie de lecture facile et que ça me rappelle Le Meilleur Pâtissier que j'aime bien (regarder car je n'aime pas cuisiner lol).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et bienvenue! Cela me permet de connaître ton blog!
      La pâtisserie est encore plus difficile que la cuisine salée...
      Lecture facile, mais pas idiote, j'ai bien aimé. J'en fais de telles de temps en temps, pour se reposer du lourd.

      Supprimer
  24. Je l'ai reçu et j'avoue que j'ai du mal à me laisser tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse lui sa chance, n'en attends pas plus qu'il ne veut donner, et finalement cela se passe plutôt bien. Pas beaucoup de testostérone la-dedans et beaucoup de sucre et de crème, mais c'est sympa, j'ai bien aimé.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!