jeudi 23 juillet 2015

La nature en bord de chemin (aujourd'hui et hier)

La nature en bord de chemin
Marc Giraud
Photographies Fabrice Cahez et Marc Giraud
delachaux et niestlé, 2013



Quoique bien consciente qu'avec ce titre je vais laisser 'en bord de chemin' quelques lecteurs (euh, beaucoup), je me permets d'insister: ce livre est une pépite! Même si la nature n'est pas votre créneau de lecture, vous trouverez dans cet ouvrage de quoi vous régaler, tranquillement, bribe par bribe.

Du texte informatif, souvent non dénué d'humour, et beaucoup beaucoup de (belles) photos, pour des plantes et bestioles 'bien de chez nous' qui méritent toute notre attention et notre admiration, en dépit d'un profil zéro exotisme. N'hésitez pas à feuilleter (lien plus bas). L'on parcourt une année à la campagne, souhaitant que ces splendeurs perdurent (mais ce n'est pas gagné, hélas)

Par exemple, la pie-grièche se fait traiter de serial-killer des bocages.
En cas de piqûre d'ortie, frotter la partie atteinte avec des feuilles de plantain.
Le plantain ne pousse jamais bien loin des orties, comme c'est pratique
'Quasiment tous les mammifères (sauf l'homme) ont un miroir dans l'oeil qui réfléchit la lumière. La lumière passe donc deux fois dans leurs yeux, et ils passent tous mieux que nous dans l'obscurité. Ce miroir fait briller leur regard dans les phares ou dans les lampes.'

Quant aux ronces, mais qu'elles sont utiles!!! Couvrant le sol, elles le protègent de l'érosion. Elles empêchent les herbivores de grignoter les jeunes pousses d'arbres. Elles abritent des insectes, et les mûres sont le régal des oiseaux et mammifères (y compris l'homme). Vous ne les regarderez plus de la même façon!!!

Pour feuilleter quelques pages :  ici

Pour celles et ceux qui sont encore là, je signale un bonbon british déniché dans les profondeurs du magasin de ma bibli, mais connu grâce à Folfaerie
Journal champêtre d'Edith Holden
Edith Holden
Blume Chêne, 1982
Traduction Florence Herbulot
'Reproduction en fac similé du journal de 1906 d'une jeune naturaliste, Edith Holden, qui nous décrit et nous dépeint la flore et la faune de la campagne anglaise au fil des saisons.'

Aquarelles, poèmes, descriptions, observations dans les chemins du Warwickshire, promenades à pied ou à bicyclette... Épatant!

Le mieux est de montrer des photos (cliquer pour agrandir)



Photos de pages ici aussi.

46 commentaires:

  1. Moi la Nature, je ne connais que ça. Figure-toi qu'il est à peine 5 heures du matin et que je suis debout parce que je rêvais qu'une libellule géante s'accrochait de toute la force de ses bras à mon pied. Oui, pendant la nuit.
    J'ai secoué le pied comme une malade (c'est dangereux ces bêtes-là), jusqu'à donner un grand coup dans le battant de la fenêtre. C'était il il y plus d'une heure et j'ai encore mal.
    Tu vois, quand je te dis que la Nature et moi, on n'est pas faites pour s'entendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma pauvre... Tu n'aurais pas dû lire Délivrance, tu vois les cauchemars après ça... ^_^

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Le genre de livre à avoir chez soi sous la main!

      Supprimer
  3. Je dis oui !!! pS : suis plongée dans le Compostelle, j'adore, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces deux pépites me sont tombées dans les mains en peu de temps! (merci la bibli)
      Chic, bonne lecture!

      Supprimer
  4. je ne sais pas si tu en laisses au bord du chemin mais moi je saute dessus d'autant que j'avais écouté l'émission sur France inter avec l'auteur pour invité et là j'étais déjà bien titillée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ce genre de livres, je sais que tu fais partie du public idéal! Pour 24.90€ il ira sur tes étagères, les quittant bien souvent pour être consulté!

      Supprimer
  5. Je pensais justement ce matin au Compostelle ... Pourquoi pas tes deux pépites du jour, si je les trouve en bibli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Compostelle poursuit son chemin...
      Mes deux pépites, on ne sait jamais. Le premier, sans doute, le second, on ne sait jamais... Raison pour laquelle j'ai pris des photos, avant qu'il ne regagne le magasin de ma bibli.

      Supprimer
  6. Je connaissais l'astuce pour l'ortie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi pas (dans ces cas là je souffre en soufflant et en serrant les dents ^_^)

      Supprimer
  7. J'avais repéré le premier au Salon du livre de Genève et je dis oui oui oui. En promenant mon chien en forêt/campagne, juste à côté de chez moi, je me rends souvent à quel point je ne connais pas les noms de certaines plantes que je vois pourtant tous les jours, alors que je suis super douée en flore sud-africaine. Super logique! Un cours de rattrapage s'impose!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semblait que l'éditeur est suisse, non?
      Je suis comme toi, je connais plein de faune et flore exotique (y compris avec le nom en langue locale) mais en lisant ce livre j'ai découvert le nom de plantes vues depuis mon enfance et dont j'ignore le 'vrai' nom.
      D'ailleurs dans le second livre, je suis épatée par les connaissances de cette anglaise (et la facilité avec laquelle elle tombe nez à nez avec les bestioles)

      Supprimer
    2. A l'origine en tous cas, oui, l'éditeur est suisse. Du coup, on a pas mal vu cet ouvrage ici et c'est sympa que de la pub soit fait pour un livre si original (sur un sujet commun, j'aime bien le décalage).

      Supprimer
    3. Ce livre a adopté le juste milieu entre le 'trop pointu' qui dissuade se vite s'y lancer, et le sérieux, gage de nouvelles connaissances ou retrouvailles. Photos superbes, en plus.
      Voir plus bas le commentaire de A Girl, qui a regardé le bouquin et a été séduite (on ne peut accuser A Girl de fantaisies trop 'nature et bestioles'... ^_^)(quoique on s'est amusées à observer les ragondins et les étoiles, n'importe quoi!!!)

      Supprimer
    4. Ha ha ha, j'aurais bien voulu voir ça ^_^

      Supprimer
    5. Figure toi qu'on sait trouver la grande ourse, la petite ourse et Cassiopée (étoile polaire aussi!)

      Supprimer
  8. Le premier est-il une revue ? Un beau livre ? il n'y a pas beaucoup de textes.... Mais j'adooooore les plantes... Malheureusement, je suis nulle en bio. Ma petite soeur ( prof de bio) m'a dit qu'elle allait me prendre dans ses cours avec ses 5eme !!!!! Le deuxième est un ouvrage superbe !!!! J'aoooore ! comme tu peux le voir grâce à tous ces points d'exclamations. Il me le faut. Tu l'as acheté ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Environ 250 pages, et moitié texte moitié photos, en gros, ce qui est la bonne proportion pour ce type de livre. 22.90 € ce qui est raisonnable.
      Pour le deuxième (oui, j'ai fait exprès de poster les photos), je l'ai trouvé à la bibli (en magasin!) mais on doit pouvoir le dénicher d'occasion sur internet (price M ou équivalent)

      Supprimer
  9. Delachaud et Niestlé, je consultais des herbiers en photos pour repérer les plantes sauvages quand j'étais jeune ! De la belle ouvrage chez cet éditeur ! Et le petit bonbon anglais a l'air très bien !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a bien besoin d'en savoir plus sur notre environnement immédiat...

      Supprimer
  10. Aaaah le voilà ce billet ! Je me sens comme privilégiée d'avoir pu assister à sa genèse, et oui, je peux témoigner en tant que non particulièrement fan de nature, je suis tombée sous le charme de ce livre rudement bien fait. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'as feuilleté, et en dépit de moult bébêtes et verdure, tu as constaté la qualité et l'intérêt, c'est dire! ^_^

      Supprimer
  11. De quoi découvrir la nature d'une autre façon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La nature qui nous environne (à plus ou moins de distance, d'accord)

      Supprimer
  12. Très tentant, un livre à s'offrir et à offrir, je le note tout de suite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus un livre à avoir chez soi pour le consulter, qu'un livre à emprunter en bibli.

      Supprimer
  13. C'est fou comme un bord de chemin peut être riche en biodiversité. Il y a quelques années, j'ai formé quelques personnes - en catégories mammifères - à l'occasion d'un séminaire de la fédération CPN sur les bords de chemin; j'ai bien plus appris des autres naturalistes et notamment des entomologistes, c'était passionnant !
    http://www.fcpn.org/campagne/bords-de-chemin-1/document-du-livret-de-lancement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La FCPN fait partie des organisations dont on donne l'adresse à la fin...
      En fait (et ce livre le confirme) il faut sortir à toutes saisons.

      Supprimer
  14. j'ai eu plus d'une fois envie de me l'offrir ce livre, sans jamais sauter le pas ! un jour peut être il sera mien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jour peut être... Et ainsi connaître encore plus sur ce qui nous entoure.

      Supprimer
  15. Pffffffffffff, tout ça me donne envie de retourner près de mes bois ! C'est tellement bien de connaître les plantes, les promenades n'en sont que plus agréables :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact! Ce matin durant le footing, je ne touchais plus terre (enfin, si, un peu) à la pensée de donner enfin leur nom aux plantains (mais échec total pour les belles fleurs mauves ou jaunes, ça n'allait pas plus loin...)

      Supprimer
  16. Je ne suis pas resté au bord du chemin! Au contraire, je suis même allé feuilleter le livre. Pour l'amoureux de la nature que je suis, ce bouquin convient très bien.
    Je savais pour les feuilles du plantain; j'en laisse pousser dans le jardin pour ça et aussi pour les graines que je donne à mes oiseaux.
    Merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je ne savais pas pour les graines... De toute façon je ne nourris pas les oiseaux du jardin, les chats rodent... ^_^
      Ce qui est bien avec ce livre, c'est qu'on a sous les yeux (ou pas loin) ce dont il parle! Et au fil des saisons...

      Supprimer
  17. J'ai tout lu jusqu'au bout Keisha, et j'aime toujours avec quel enthousiasme tu nous parles de nature.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Et je compte bien récidiver... Puis-je faire autrement, mon parcours footing ressemble furieusement à ce genre d'endroits?

      Supprimer
  18. Tes deux livres m'attirent ! Moi c'est surtout quand je promène mon monstre à quatre pattes, j'adore les arbres (je les touche même...), je touche toujours les feuilles et les plantes, je suis raide dingue des fougères (j'ai des dizaines de photos). Bref, tes deux livres me tentent - pour ma part, surtout le deuxième ! car j'adore le dessin !! je les note et je vais voir si je le trouve à ma bibli !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne chance pour les trouver, surtout le second, qui est assez ancien... Mes monstres à quatre pattes sont des chats, donc pas besoin de les promener, mais j'aime marcher ou courir dans la nature... Continue à toucher arbres et plantes...^_^ (pas trop les orties quand même)

      Supprimer
  19. Le livre de E Holden :je suis en admiration devant ces aquarelles, j'en connais la difficulté pour en avoir fait, mais sans persévérer, j'y reviendrai peut-être lorsque je serai lassé des écrans.... Les moyens numériques permettent si facilement de faire du beau sans vrai talent manuel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un vrai talent, tout d'abord d'observation, à lire les textes. Elle a aussi illustré des livres pour la jeunesse.
      La photographie peut aussi être un moyen de montrer la nature?

      Supprimer
  20. Mais non tu ne m'as pas laissé en chemin; Au contrare, je trouve ces livres très beaux ; dommage que l'on ne puisse se les procurer en bibliothèque! je suis bien certaine qu'ils n'y sont pas à avignon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plaisantais, je sais bien que j'ai des lecteurs friands de verdure, et ça vaut mieux, j'ai encore des lectures de ce type en réserve. Green power! ^_^
      Essaie quand même dans tes biblis, on ne sait jamais...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!