lundi 7 septembre 2015

Le chant des plaines

Le chant des plaines
Plainsong
Kent Haruf
Robert Laffont, pavillons, 2001
Traduit par Benjamin Legrand



Tentée et encouragée par Electra   et Hop sous la couette! , je suis partie dans le Colorado, rural de chez rural.
OK ça donne envie, enfin, euh, ça se mérite
(d'autres photos ici :http://www.picador.com/blog/february-2014/kent-haruf-s-benediction-in-pictures)
Revenons donc au bouquin. Formidable.

A Holt, petite ville comme bien d'autres, on trouve des écoles, en particulier le lycée où enseigne Tom Guthrie (qui commence à avoir de sérieux problèmes avec un élève, que je qualifierais de tête de lard, avec parents idoines), père d'Ike et Bobby, braves gosses un poil déboussolés par l'état de leur mère restant dans sa chambre toute la journée, distribuant les journaux le matin, rendant service à une vieille dame et découvrant la vie aussi en observant les grands.
On trouve aussi un centre médical, et je souhaite à toutes les femmes de tomber sur un médecin aussi plein de respect et de tact que celui qui y travaille.

Au fil des pages se dessine donc bien Holt, sa Main street, ses boutiques, sa gare, le barbier, les restaurants, les bars et lieux de rencontres et détentes, et autour la campagne parsemée de fermes isolées.
Dans l'une de ces fermes, vivent seuls deux frères, Harold et Raymond, s'occupant plus de leurs vaches que de rangement et de ménage. Leur vie va se trouver bousculée lorsque Maggie Jones (ah quelle femme!) leur propose de s'occuper d'une jeune fille en difficulté, enceinte et virée de chez elle par sa mère.

Kent Haruf écrit son histoire sans chercher les effets, les dialogues nombreux permettent de connaître ses personnages, c'est tout, personnages terriblement attachants au fur et à mesure, et particulièrement ces deux fermiers ne connaissant jusque là que leurs génisses...

"Ouais je pense à des choses des fois.
Eh ben alors.
Mais je suis pas obligé de les dire juste parce que je les pense.
D'accord. J'ai parlé trop vite. Tu veux m'abattre maintenant, ou tu préfères attendre la nuit noire?"

Bref, j'ai adoré ma lecture, et existe une suite, Les gens de Holt County!

J'ajouterai juste que certains passages ont l'air d'être du vécu, par exemple la mort du cheval (j'ai lu en diagonale...) et le tri des vaches (arf!)

Mois américain chez Titine

38 commentaires:

  1. Je suis super contente que tu aies aimé ce roman. Ton billet lui rend bien justice. Oh! Et la scène de la mort du cheval... J'en frissonne encore... Quel merveilleux roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, chouette roman, mais hélas ma bibli n'a pas le volume suivant (qui reste quand même indépendant, si j'ai bien compris)

      Supprimer
    2. oh super que tu aies aimé !!! J'ai tellement adoré et accroché et il faut que tu te procures la suite pour retrouver ces personnages ... ah la mort du cheval !

      Supprimer
    3. Comme je te le disais plus bas, je ne baisse pas les bras, bientôt il y aura une bourse aux livres, et puis à Emmaüs on trouve pas mal aussi.

      Supprimer
  2. Tu sais que c'est très allécheant tout ça ? Déjà un lundi matin ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff, il n'y a pas de jours pour les tentations...

      Supprimer
  3. C'est aussi le livre que j'ai choisi pour le Colorado dans les cadre des 50 état (qui n'avancent guère...).
    En lisant ton billet, je me dis que j'ai fait le bon choix et me demande ce qu'il en serait de mon envie si tout ça se passait dans la Creuse, écrit pas un auteur Creusois... avec un photo ad hoc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon choix, je pense que tu n'as rien à craindre, ça te plaira.
      Quant à la Creuse, c'est 100% campagne, bien sûr, mais la photo serait pleine de verdure (ou de belles pierres de pays) et bien sûr il y aurait de jolies vaches éparpillées dans les champs... La Creuse, c'est le top! ^_^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Si tu mets le nez dedans, ce sera vite lu, tu verras!

      Supprimer
  5. Dur dur pour ma PAL ton mois américain ;-( Je crois l'avoir déjà noté chez Electra mais tu en rajoutes une couche... Il faut que j'aille voir ça de plus près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le premier livre du mois, en fait je n'ai pas vraiment prévu de charger la mule (mais comme je lis régulièrement américain, je vais glisser mes lectures américaines ce mois-ci, c'est tout). Les deux blogueuses ont fortement insisté, oui, et je m'en réjouis.

      Supprimer
    2. C'est vrai, L'amérique des écrivains c'était en août mais bon, comme je rattrape tout en une fois, ça fait mal ;-)

      Supprimer
    3. M'en parle pas, la pauvre A girl a dû baisser son bouclier à son retour de vacances... , ça fait mal!

      Supprimer
    4. oui ! chez moi et chez Marie-Claude, c'est vrai qu'on a eu un vrai coup de foudre pour ces personnages, cette écriture .. le deuxième est très émouvant !

      Supprimer
    5. Oui oui, j'ai lu le billet sur le deuxième, mais là, rien à la bibli, et il y a tellement à lire que je n'ai pas prévu de me le procurer autrement (ou alors, on ne sait jamais, en livres soldés?)(j'ai bien trouvé un Pynchon comme ça)

      Supprimer
  6. Réponses
    1. Vraiment dans ton créneau de lecture, je le sens. (et en poche, sûrement)

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas du tout cet auteur, merci à toi de compléter ma culture en littérature américaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas, avant que les deux blogueuses citées dans le billet en aient parlé! Comme quoi...

      Supprimer
  8. Il est dans ma PAL aussi, pour mon projet 50 états... vrai ! je ne me contente pas de reproduire les commentaires précédents, comme on pourrait le croire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fameux projet, qu'en fait je continue depuis des années, puisque je marque l'état américain en colonne de droite...

      Supprimer
  9. Décidément ces américains sont géniaux (quand il s'agit de littérature!). Encore un qu'il va falloir me mettre sous la dent (si j'ose dire!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un saut aux Etats Unis, pour une histoire qui pourrait se dérouler en gros partout : vraiment bien!

      Supprimer
  10. Rhaaa, impossible de passer à coté. C'est malin ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman devrait te plaire, tu sais! Ouaip!

      Supprimer
  11. Te voilà dors et déjà plongé dans la suite ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à la bibli, c'est assez ancien et existe en poche je crois, alors on verra...

      Supprimer
  12. en voilà un de plus que je ne veux pas rater, ce que tu en dis est un avant goût très tentant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment un superbe roman comme on les aime!

      Supprimer
  13. Bon, je résiste, même si ça a l'air sympa (mais Colorado et rural, c'est pas très urgent pour moi;-)). L'état des lieux de mes LAL et PAL ne me permet pas de noter quoi que ce soit avant un moment (mouahaha crédibilité bonjour), ce ne serait pas raisonnable ! (je viens de retrouver un Confiteor planqué sous d'autres livres, emprunté à une collègue. J'étais censée le lire cet été, pendant ses vacances, et les miennes - 5 semaines en tout- et qu'est-ce que j'ai fait ? Hé bien, pas lu Confiteor ! Et vais-je pouvoir le faire d'ici les semaines à venir ? Euh, peut-être si LAL et PAL restent sauves (mouahaha).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moins de partir dans un monastère (sans connexion internet) pendant deux mois avec ta PAL, non franchement je ne vois pas de solution...

      Supprimer
  14. Chouette, ton enthousiasme (et aussi une idée pour le Colrado...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne pioche, si tu veux du Colorado pour ton parcours américain!

      Supprimer
  15. J'ai noté ce livre sur ma liste depuis un moment, mais tu ressuscite mon intérêt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figure toi que je n'en avais jamais entendu parler, un comble! Bonne lecture!

      Supprimer
  16. J'ai adoré ce roman et le suivant... Tellement d'humanité, tellement touchant... Je l'ai même relu il y a peu. Quand on aime, n'est-ce pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en parles parfaitement! Et ça n'arrange pas l'envie de lire le deuxième... ^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!