vendredi 16 octobre 2015

Opération Napoléon

Opération Napoléon
Napoleonsskjölin, 1999
Arnaldur Indridason
Métailié, 2015
Traduit à la demande de l'auteur à partir de l'édition anglaise, 2010
par David Fauquemberg


Ecrit bien avant les aventures du commissaire Erlendur, ce thriller avait déjà toutes les qualités de la série policière d'Indridason. Avec cette fois deux personnages dont les frères ont disparu dans les glaces, le froid et tout ça. Un thème cher à l'auteur, il faut croire.

Bon, soyons sérieux.

En 1945, avant la fin de la guerre, un avion allemand s'écrase sur le Vatnajökull, immense glacier qui avale et rejette ses proies. Un officier allemand survivant cherche à gagner une ferme proche, emmenant avec lui une mallette de documents.
Dès cette époque, les américains recherchent cet avion disparu, surveillant la zone par des survols puis par des satellites, jusqu'à ce qu'en janvier 1999 enfin une tache sombre apparaisse sur les écrans. Aussitôt leurs services (très très) secrets envoient des troupes et du matériel sur le site. Deux randonneurs tombent sur eux, l'un prévient sa soeur Kristin, puis ils sont rapidement et cruellement mis hors d'état de bavarder par le chef de l'expédition, un pur sadique.
Kristin, désormais avec deux tueurs à ses basques, cherche à retrouver son frère, et à découvrir ce que cache cette opération Napoléon.
Vue de la surface du Vatnajökull
Ah quel suspense! Que contiennent donc ces fameux documents et cet avion pour que les Américains surveillent le coin durant des décennies et soient prêts à tout pour les récupérer et réduire au silence tout témoin? Pour qu'ils montent une opération spéciale consistant entre autres à virer de leur ambassade pour une courte durée le personnel habituel?
On l'aura compris, dans ce roman, les Américains sont les 'méchants', et c'est passionnant de découvrir aussi comment à l'époque du roman est ressentie par la population islandaise la présence des forces de l'OTAN sur la base de Keflavik (pour des informations plus actuelles, voir ici).
L'héroïne principale, Kristin, est une femme, cela ne vous aura pas échappé, elle est tenace et courageuse, survit à quasiment tout, et le lecteur la suit la boule au ventre.

En résumé, thriller efficace, bien ficelé, des personnages (les islandais, et une américain) attachants et bien campés, une intrigue bien découpée et originale. Ambiance bien glaciale et nocturne (nous sommes en janvier) parfaitement bien rendue et ressentie.

Juste une remarque qui m'a trotté dans la tête au cours de la lecture
"Il n'y a déjà pas beaucoup d'Islandais, sur cette planète. Évitons d'en réduire le nombre inutilement."
Était-il vraiment nécessaire de vouloir éliminer certains témoins? (oui, le type est sadique, mais quand même). Il aurait suffi de les garder prisonniers jusqu'à la fin de l'opération. Puisque, comme on le dit clairement dans le roman, même s'ils parlent ensuite, "je doute que quelqu'un vous croie." Aucune preuve, quoi!

56 commentaires:

  1. Un nouveau Indridason? Je fonce les yeux fermés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je renoue avec lui... Il me reste plein d'Erlendur, finalement!

      Supprimer
    2. en fait un ancien, Marie-Claude !

      Supprimer
    3. Exact, il est paru en anglais en 2010 (voir à côté de l'image de la couverture, dans mon billet, et j'ai même pointé la curiosité de la traduction à partir de l'anglais)

      Supprimer
  2. Tu imagines bien que je veux le lire celui-là !

    RépondreSupprimer
  3. Ca a l'air grandiose comme paysage...Bon le dernier polar que j'ai lu avec un méchant américain qui élimine les témoins gênants m'a un peu traumatisée...Il faut vraiment que la chute soit à la hauteur, mais le terme "sadique" me refroidirait plus qu'autre chose ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grandiose, oui, mais dans le roman imagine la nuit, la neige, le vent, températures négatives... Moins attirant, hein? Mais je l'ai terminé lundi dernier, au soleil dans ma cour...
      Les passages avec ce super méchant sont courts et il n'y a pas de descriptions approfondies, donc ça ira pour toi je pense.

      Supprimer
  4. Je ne suis pas certain de bien vous lire, est-ce réellement un bon polar ? Vous dites que oui, mais j’ai l’impression qu’il y a aussi de l’ironie dans vos propos….

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un bon thriller, je l'ai lu avec tous les indices le prouvant : pages tournées, stress, etc. Disons que je fais référence à la disparition du frère d'Erlendur dans la série policière, un peu tartinée dans les cinq tomes que j'ai lu... Là le thème revient, c'est ma remarque. Faudrait voir si chez Indridason il y a eu une histoire du genre... ^_^
      L'ironie peut aussi permettre de faire baisser la tension après une lecture aussi prenante, ce serait une réaction personnelle?
      Bref, n'hésitez pas, et sachez que je n'ai absolument pas tout raconté!

      Supprimer
  5. J'aime bien Erlendur, et j'en ai encore certains à lire, le tour de celui-ci viendra, mais rien ne presse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement ça me donne bien envie de revenir à Indridason, délaissé quelque peu. C'est bien fichu, ses livres.

      Supprimer
  6. Je n'ai pas réussi à le finir. Et c'est la première fois avec cet auteur que j'affectionne. Je l'ai prêté à une amie, fan aussi, sans rien lui dire. Elle n'osait pas me dire qu'elle le trouvait raté mais elle a fini par l'avouer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pointe dans mon billet un détail (sans lequel il n'y aurait pas eu de roman, c'est sûr), il y en a d'autres du même tonneau, si on y réfléchit (Kristin qui fonce sur le glacier, etc...), mais j'ai bien aimé que les personnages existent sous nos yeux, les américains en Islande vus par les Islandais, et le ressort de l'opération Napoléon, intéressant. je lis peu de thrillers, ça fonctionne.
      Puisque l'épilogue date de 2005, Indridason l'a écrit après sa parution en islandais, alors?

      Supprimer
  7. j'ai cru que le petit caporal avait fait le voyage :-)
    Bon celui là je le lirai sûrement mais quand ? ça dépendra de la file d'attente

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En 1945, Napoléon était déjà hors circuit... ^_^ Tu le verras à la bibli c'est sûr.

      Supprimer
  8. Je l'ai lu pas mal et puis abandonné ce cher Arnaldur, mais j'y reviens puisque Napoléon m'attend, il sera l'une de mes toutes prochaines lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends ton avis (Valérie a abandonné, shame on her! ^_^)(elle a le droit!)
      J'ai encore plusieurs autres à lire, de toute façon, si besoin se fait sentir.

      Supprimer
  9. Rigolo de retrouver Indridason loin d'Erlendur. Pour autant, j'en préfère en rester à la série qui l'a fait connaître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant de voir Indridason avant Erlendur...

      Supprimer
  10. Je pense qu'Erlendur me manquerait trop ! C'est le soucis avec les séries, quand on accroche trop on a du mal à lire autre chose de l'auteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman date d'avant Erlendur (et on y croise un policier que j'aurais bien aimé retrouver...). C'est sûr qu'on s'attache aux héros de séries!

      Supprimer
  11. à lire les commentaires, je me dis que je ne vais sans doute pas le lire, car déjà que les romans polar m'ennuient , et en plus j'ai lu un roman de cet auteur que je n'ai pas aimé "duel" du même auteur. Alors je laisse passer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas insister! Si tu n'es pas thriller/polar, si Duel ne t'a pas emballée (je ne l'ai pas lu), alors passe!

      Supprimer
  12. Les Américains sont les méchants. Ca n'arrive pas souvent ça. ;-) L'histoire m'a l'air intéressante, même si le froid, la neige me font déjà peur. Mais je le lirai certainement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour une fois! (je parle des romans bien sûr, ne nous égarons pas ^_^) Tu sais, l'Islande en hiver, on évite difficilement froid et nuit (mais en plus, sur un glacier, là on cherche la difficulté!)

      Supprimer
  13. Moi cela me donne envie de le lire parce que je suis trop curieuse et je veux savoir ce que contiennent les documents. Par contre si tu crois que les services secrets s'embarrassent de sentiments et de scrupules, tu te trompes certainement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu remarqueras que je n'ai rien dévoilé!!!
      Oh tous ces services n'ont guère d'états d'âme, mais là on est tombé sur un type qui agit violemment d'abord (et ne réfléchit même pas après d'ailleurs)

      Supprimer
  14. Pour avoir été quelque peu échaudée par quelques titres de cet auteur, sans Erlendur, et même avec, notamment à cause de ce ressassement du thème du frère disparu ... je le lirai sûrement, en poche ! Sans Erlendur, par contre, il y a "Betty" qui est juste génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu aimerais qu'on ne ressorte pas le frère disparu chaque fois? Surtout que le fidèle à la série Erlendur est déjà au courant. Mais là je pique pour m'amuser.
      En fait c'est un thriller qui fait le job, et comme tu me signales Betty, hum, je vais voir ça...

      Supprimer
  15. Bon, tu me l'ajoutes sur la pile pour la prochaine fois où on se voit ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaip! Je ferai une récapitulation avant (A girl m'a signalé d'ajouter aussi un coréen...)

      Supprimer
  16. Toujours pas lu cet auteur (oui je sais, incroyable) mais il fait partie de ceux que je dis lire un jour, ne serait-ce que pour ma culture G.^^ Le problème c'est toujours, par lequel commencer ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ta place je commencerais par le premier avec Erlendur, puis le deuxième, etc. Ou celui que tu vois à la bibli.

      Supprimer
  17. Je pense le lire, mais comme je suis très en retard dans la série avec Erlendur, je ne sais pas quand...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, ce n'est pas mal d'en garder sous le coude...

      Supprimer
  18. Bonjour Keisha, je viens de me le procurer, je pense le lire très bientôt. Je suis sûre que cela va me plaire même sans Erlendur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On retrouve l'ambiance Indridason quand même, je pense!

      Supprimer
  19. j'ai délaissé Indridason au profit de Mankell. Comme je suis sur le point de finir la série Wallander, je vais peut-être y revenir. (mais j'avoue qu'entre les deux auteurs, pour moi, y'a pas photo!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu je ne comprends pas vers lequel ton cœur balance le plus (mais les deux séries ont l'air bien, non?)

      Supprimer
  20. A lire au chaud sous la couette pour éviter les engelures......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En partie sous la couette, mais aussi au soleil dehors (lundi dernier)

      Supprimer
  21. Je l'ai lu il y a trois ans, en Thailande (en anglais). Voici le lien vers mon billet : http://www.theflyingelectra.com/2012/08/operation-napoleon.html

    C'est vrai que le rythme était très loin de l'actuelle série avec Erlendur et je m'étais attachée à un ou deux personnages et j'étais surprise et déçue de les voir mourir.
    Mais sinon j'ai adoré l'aspect historique : Islande en 45 et en 99 avec le départ des américains !
    J'ai trouvé ça passionnant (cf. mon billet)
    C'est bizarre de réaliser que pour moi c'est une "vieille lecture" ..

    as-tu remarqué que le seul flic de l'histoire n'a pas de nom ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Electra toujours à la pointe! Remarque, lire en anglais, cela donne de l'avance, je l'ai fait pour d'autres auteurs. As-tu remarqué que la traduction s'est faite à partir de l'anglais, texte remanié par Erlendur. Et l'épilogue de 2005 doit avoir été ajouté puisqu'en islandais c'est sorti en 1999.
      J'ai remarqué le flic (quelqu'un de sympa) je crois qu'il est roux et plus trop jeune, je l'aurais bien encore suivi, celui-là.
      Je file voir ton billet. A vous les studios. ^_^

      Supprimer
    2. à vous les studios ! Oui, lu il y a fort longtemps ! Je le fais parfois avec des auteurs que j'adore et dont j'ai hâte de lire la suite

      Supprimer
    3. En anglais je l'ai fait avec Craig Johnson ou Jasper Fforde...
      A vous Cognac - Jay, là ça date encore plus . ^_^

      Supprimer
  22. Je relirai Indridason avant de partir en Islande ! Donc un jour...
    Pour me mettre dans l'ambiance. Mais comme ma dernière lecture ne m'avait pas embarquée, j'attendrai la bonne occasion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha , l'Islande est donc prévue... (sans tes trésors, qui préfèrent la chaleur du foyer)

      Supprimer
  23. Yes ! Un A. Indridasson, c'est toujours bon de toutes façons.... je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact! Un vieux texte, mais repris par l'auteur, donc de qualité équivalente aux autres.

      Supprimer
  24. Je n'en rate pas un ! J'adore en général ! Il me reste le duel à lire avant... J'ai d'ailleurs beaucoup aimé le prodigue

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso j'en ai encore plein plein à lire, chic!

      Supprimer
  25. Je n'avais encore lu aucun roman d'Indridason (oui je sais...) mais j'ai vraiment beaucoup aimé et très envie à présent de lire ses romans avec son célèbre inspecteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, j'ai abandonné Erlendur, son inspecteur, après 5 volumes... C'est mal aussi.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!