lundi 28 mars 2016

Un bon garçon

Un bon garçon
The good son
Paul McVeigh
Philippe Rey, 2016
Traduit par Florence Lévy-Paoloni


Mickey, un jeune irlandais dans le Belfast des années 80, est vraiment le bon brave gamin. Mais sa vie n'est pas un long fleuve tranquille. Il espérait entrer dans une grammar school où être bon élève le fondrait dans la masse, hélas il va devoir effectuer sa rentrée à St Gabriel, fréquenté par son grand frère et les autres garçons du coin. Garçons n'étant pas ses amis, car ce jeune rêveur n'est pas encore bien sorti de l'enfance, il adore sa petite soeur et vénère sa mère, qui pourtant n'est pas avare de claques et reproches. Une mère courage peinant à joindre les deux bouts, et pas vraiment aidée par une brute de mari alcoolique.

Mickey n'a pas le droit de sortir de son quartier, sorte de poche catholique insérée au milieu de quartiers protestants, où interviennent régulièrement des soldats anglais.
L'auteur a bien rendu la fraîcheur de son jeune héros, tiraillé par l'envie d'être comme les autres garçons et d'avoir des amis, mais craignant leur rudesse à son égard. Il rêve de la jolie Martine, d'être un acteur, d'aider sa famille et surtout sa mère, d'aller aux Etats-Unis... La vie du quartier et de la famille est vue au niveau de Mickey, et ce qui se dessine est plutôt terrible.
De l'humour et de la finesse, mais j'ai quand même ressenti quelques longueurs dues à la répétition de certaines situations. 250 pages que je recommanderais tout de même.

Les avis de Gwen,

36 commentaires:

  1. Quelques longueurs sur 250 pages, c'est un peu ennuyeux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gwen est plus enthousiaste, fais lui confiance.

      Supprimer
    2. Bon, je vais faire l'impasse, tu ne débordes pas d'enthousiasme...

      Supprimer
    3. Hum, et Virginie encore moins (son billet vient de paraître)

      Supprimer
  2. Un roman qui ne me tente pas beaucoup, je ne sais pas exactement pourquoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le jeune héros est très sympathique, bien rendu; pour ma part j'ai aussi vraiment 'senti' la situation dans ces quartiers durant la guerre civile.

      Supprimer
  3. J'ai repéré ce roman, mais j'hésite toujours avec les narrateurs enfants... mais Mickey ne raconte peut-être pas lui-même ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il raconte lui-même, mais tu n'as rien à craindre, c'est réussi de ce côté-là. Parfaitement crédible, et il faut lire entre les lignes!

      Supprimer
  4. la religion a frappé une fois encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement pour ce que j'en sais c'est du passé, mais à l'époque, c'était très très dur, et ce roman me l'a bien fait toucher du doigt, mais sans chercher les effets...

      Supprimer
  5. le monde de la guerre et de la violence à travers les yeux d'un garçon tendre , c'est un beau sujet, mais pauvre petit bonhomme on se demande comment il a pu se construire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute par l'amour entre lui et sa mère, et jeune soeur. Plus la réussite scolaire. Et le rêve d'un avenir meilleur?

      Supprimer
  6. Le livre me rappelle - parce que c'est vu aussi par un enfant et que cela se passe en Irlande, mais à Dublin- un livre qui raconte l'histoire d'un petit garçon dont le père est un nationaliste farouche. ça y est le titre me revient Sang impur. Peut-être est-il très différent mais le thème me paraît proche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, Hugo Hamilton, et la mère est allemande, vraiment très bien, ce livre!

      Supprimer
  7. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai une impression de déjà vu dans ce que tu décris. Peut etre en telefilm ?Bon, je vais passer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de déjà vu pour moi, en tout cas.

      Supprimer
  8. Bon, moi je sens que je risque de m'ennuyer avec ce bon garçon, en plus je ne sens pas l'enthousiasme fou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben il y a eu des situations qui se répètent, dommage car l'ensemble est bon, en fait.

      Supprimer
  9. Je le note pour la bibli, merci. J'aime bien les éditions Ph.Rey !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup cet éditeur aussi, présentation soignée, bons choix (originaux souvent), et couvertures superbes!!!

      Supprimer
  10. Valérie vient de publier son avis moins enthousiaste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je vais voir (je suis moi-même moins enthousiaste que Gwen, c'est bien les blogs pas d'accord)

      Supprimer
  11. Il fut un temps où ce bout d'Europe et les tragédies qui s'y produisaient au nom de la religion et de la souveraineté m'intéressaient beaucoup. Ca n'a pas changé, bien sûr, mais ce n'est plus une priorité. Donc, voir si je trouve ce bouquin à la bibli ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce type de conflits, si on ne comprend pas bien, on lâche vite... (je ne parle pas du bouquin, là)
      Voir ta bibli, oui.

      Supprimer
  12. 250 pages te des longueurs tout de même !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, des situations parfois redondantes.

      Supprimer
  13. Il m'attend mais ces longueurs dont tu parles ne m'incitent pas à l'optimisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce petit héros te plaira, après, à toi de voir!

      Supprimer
  14. J'ai du déjà lire l'avis de Virginie, les longueurs, quel dommage car le thème est très intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, intéressant, et on a bien la fraîcheur de ce jeune garçon, mais bon, je trouve cela parfois délayé.

      Supprimer
  15. Je suis d'accord pour les situations un peu répétitives. Ce roman n'tait pas pour moi, mais je suis sûre qu'il saura en séduire d'autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait! Je l'ai commencé avec plaisir, mais au fil des pages c'était plus poussif (à mon goût)

      Supprimer
  16. J'ai envi d'Irlande en ce moment,mais pas sûr que ce soit celui-là...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ambiance dans ce quartier est bien rendue...

      Supprimer
  17. Bien peu d'enthousiasme dans les parages :)Laissons voir si la bibli propose ce petit bout d'Irlande !

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!