lundi 18 avril 2016

Marguerite n'aime pas ses fesses

Marguerite n'aime pas ses fesses
Erwan Larher
Quidam Editeur, 2016


Erwan Larher, c'est le gars terriblement sympa (et talentueux), que je retrouve en salon du livre régulièrement, qui m'a valu de beaux moments de lecture, de rigolade, et aussi des sueurs froides rétrospectives en 2015. Si vous ne le savez pas encore, il s'est lancé dans un projet fou, à savoir retaper un vieux logis poitevin pour qu'il devienne "un lieu d'échanges et de partage autour de la création littéraire." (Le logis du musicien à Mirebeau)(fin de la séquence pub)

Et son dernier roman, alors? Court (les 255 pages se dévorent), jubilatoire, qui démarre très fort et continue de même. Marguerite, ah Marguerite, héroïne un poil nunuche et dans le déni, elle n'aime pas ses fesses, et pas grand chose chez elle. Il faut dire qu'elle possède des copines plus délurées (mention spéciale aux copines, en arrière plan, bien croquées), une mère étouffante et égocentrique, et surtout un mec qu'elle aurait dû jeter depuis longtemps, manipulateur, profiteur, donneur de leçons (et je ne révèle pas tout). Marguerite (j'allais écrire cette pauvre Marguerite) s'auto dévalue en permanence, pardonne, accepte, rêve au prénom de ses futurs enfants alors qu'entre Jonas et elle c'est plutôt calme plat le plus souvent (mais je ne révèle pas tout).
Au boulot bien évidemment, chez les éditions Paulin, elle accepte d'être sous payée. "Un parquet en chêne point de Hongrie lui semble le minimum pour éditer de bons romans." Un beau jour un ancien président de la République insiste pour qu'elle l'aide à écrire ses mémoires (alors qu'il la perd par intermittences, la mémoire). L'Ex non nommé laisse échapper parfois une allusion à un mystérieux Dispositif, l'affaire tourne (un peu) au polar (mais je ne révèle pas tout, et surtout pas le retour d'une vieille connaissance, et la fin).

Mes impressions? Du Larher pur jus, comme on l'aime, mais qui peut étonner (sans vouloir faire ma Marguerite, je ne m'attendais pas à quelques scènes aussi ... réalistes)(même si ça se justifie par les caractéristiques des personnages, et l'évolution de l'histoire)(et très stylé et pas vulgaire). Mais OK, moi, tant qu'on ne torture pas des chatons, j'ai l'esprit large.
Je raffole toujours de l'écriture, j'ignore si c'est manque de mémoire ou quoi, mais je l'ai trouvée plus dense, ramassée, des ellipses, peu de transitions, sans perdre le lecteur.
Des opinions politiques et sociologiques tranchées et diverses chez les personnages (l'auteur semble jouer à bousculer son lecteur, lequel lecteur en redemande, n'est pas dupe, et se sent parfois moins bête), on est pris dans l'histoire, oui, mais il n'est pas interdit de réfléchir. L'Ex du roman, jamais nommé, ravira les amateurs de clins d'oeil, puisqu'il regroupe les caractéristiques de trois ex réels (pour ce que j'en ai deviné) et ça dégomme bien.

Allez, un petit dialogue entendu par Marguerite:
"- Moi j'aimais bien le petit facteur qui faisait de la politique; comment s'appelait-il déjà?
- Arlette Laguiller?
-  Non, elle, c'était une banquière.
- Oui, mais c'est pareil maintenant."

Et peut-être deux zeugmas (l'auteur s'amuse, alors moi aussi)
"Après avoir proposé à Marguerite de s'asseoir, et un café" et "C'est à l'adolescence et à Nice, ..."

A déguster sans attendre.

Hélène en parle aujourd'hui, allez voir!

78 commentaires:

  1. Pas encore découvert, depuis le temps que tu m'en parles... j'ai fait dans le bon feel good il y a peu, il se pourrait donc que la légèreté (relative) me plaise parfois... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, tu n'es absolument pas dans le feel good, ça remue, ça tangue!

      Supprimer
  2. Tu es trop groupie pour être objective !!! Allez, je te charrie, je le note, mais j'ai beaucoup de retard avec lui, je n'en ai lu qu'un.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien le problème, mais on peut en dire autant avec Stegner, Schoeman et ces auteurs là, et j'avais raison, non? ^_^

      Supprimer
  3. Bon, je ne suis pas sûre d'être convaincue par le roman. En revanche, je suis allée voir l'article que tu proposes en lien et j'adore son projet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie de lire un de ses romans, alors?
      Un projet de dingue, j'espère y aller un jour, pas pour trimballer des pierres, évidemment...D'après facebook, c'en est rendu aux fenêtres, ça prend figure (mais a toujours soif de fonds)

      Supprimer
  4. Oui oui oui, je plussoie !
    Ce serait pas Jonas plutôt que Lucas ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, j'ai commis la même erreur avant hier, mais que se passe-t-il dans ma tête? ^_^Je corrige!
      Bon, je vais voir ce que tu en as pensé, jusqu'ici je n'ai vu que des avis de journalistes ou libraires.

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Il faut absolument! Aifelle suggère plaisamment que je ne suis pas objective, m'en fiche, j'assume!

      Supprimer
  6. encore un auteur que je devrai à Keisha, parfois je te bénis et parfois te maudis, je viens de finir la "montagne en sucre" presque 1000 pages! je suis contente d'avoir découvert cet auteur (côté je te bénis) mais j'ai eu du mal à faire autre chose, pendant 15 jours (côté je te maudis)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bonne nouvelle, c'est que La grosse montagne en sucre est son plus long. Les autres, toujours à lire, tu m'a comprise, sont bien plus courts...
      Erwan Larher, là non plus je ne suis pas objective (dixit Aifelle) mais basta!

      Supprimer
  7. Je n'ai lu qu'un roman de Môssieur Larher, mais je compte bien ne pas m'en tenir là. Entre toutes les femmes me tend ses seins, et Marguerite ses fesses, il va falloir trancher. Ou pas? ;-) (Aifelle a raison, tu es un peu trop groupie pour être objective, mais l'objectivité, on s'en fout non?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont tous sur mes étagères, un peu fatigués pour certains, car ils ont pas mal circulé entre blogueuses... Lis les tous, pourquoi trancher? ^_^

      Supprimer
    2. Je pense que je ne prendrai pas de livres dans mes bagages en juin. Je compterai sur toi pour me donner un peu de came... ;-)

      Supprimer
  8. J'ai déjà noté deux titres de cet auteur et bien sûr, il y a écrit à côté entre parenthèses (Keisha). Encore une fois, tu me donnes envie de le lire. Mais qu'attends-je ? Et dis donc, cerise sur le gâteau j'habite pas très très loin de Mirebeau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups, je plaide coupable! Mais c'est pour le bien des lecteurs...
      Pas loin de Mirebeau? Ouh là, le jour où je me décide à y aller voir, faut qu'on se voie, non?

      Supprimer
  9. je ne connais pas l'auteur mais vu ton enthousiasme, c'est un oubli que je vais devoir réparer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ça? C'est son cinquième roman, tous dûment chroniqués sur ce blog! ^_^

      Supprimer
  10. Dois-je commencer par celui-ci ? Tu en parles si bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un one shot! Mais tu verras l'auteur samedi, j'espère qu'il sera avec ses autres romans, il te faudra choisir? (et ce sera difficile...) Sinon, ce dernier, oui!

      Supprimer
  11. je passe mais sans rien avoir contre les fesses je te l'assure ::-)

    RépondreSupprimer
  12. Mais comment ça se fait que je ne connaisse pas cet auteur moi ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, en effet... Mais ça peut et doit se rattraper, cette erreur!

      Supprimer
  13. "Je raffole toujours de l'écriture, [...] je l'ai trouvée plus dense, ramassée, des ellipses, peu de transitions, sans perdre le lecteur."
    Voilà qui me touche particulièrement, chère Keisha, car en effet j'ai beaucoup beaucoup travaillé à épurer mon style, à l'amener vers plus de concision tout en tâchant de garder une force d'impact.
    (Je sais que les auteurs ne doivent pas écrire de commentaires sur les blogs mais tout le monde sait depuis longtemps que vous me chroniquez par pur copinage et sans aucune objectivité, alors...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas osé dire que c'est de meilleur en meilleur, car le premier était déjà fort, mais bon... ^_^ Je me doute bien qu'il y a du boulot derrière, le plus difficile étant qu'on ne le voie pas, ce boulot! J'aime beaucoup, continuez sur cette voie... ^_^
      (Bien sûr bien sûr, sans oublier les cadeaux, montres et voitures de luxe, vacances au soleil...)(je manque déjà d'objectivité pour plein d'auteurs, tels Stegner, Schoeman, du classique de bonne compagnie, je précise)

      Supprimer
    2. Bon ben alors si les auteurs viennent commenter .. tu es son éditrice, vu les efforts fait sur l'écriture ?! Bon je plaisante, c'est génial !

      Supprimer
    3. Ce n'est pas la première fois qu'un auteur vient commenter, tu sais... Cela fait toujours plaisir.
      Je ne participe pas du tout à l'élaboration des romans, je me contente d'être une lectrice. C'est déjà pas mal! ^_^

      Supprimer
  14. Encore un roman bien tordant...Comment ça du copinage avec avec les auteurs ! 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'on ne pourra jamais m'accuser de cela! Même si j'ai un gros capital sympathie pour l'auteur (et je ne le cache pas) j'essaie de rester objective.
      Je pense que ses romans devraient te plaire.

      Supprimer
  15. tu me réjouis ! J'adore le zeugma!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis à deux doigts de les proposer au Masque et la plume (ils en sont friands)

      Supprimer
  16. Hmm hmm... Un auteur chouchou français, contemporain, c'est assez rare pour que ça m'intrigue. Allez, mon prochain français contemporain, j'essaierai de faire en sorte que ce soit lui. Mais bon, j'ai Proust avant, Amours,...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a d'autres français contemporains qui 'passent la barre', tu sais, récemment, Despentes, qui l'eut cru? ^_^
      Oui, faut le lire, je pense que c'est ton créneau. Ne te défile pas avec Marcel, allez, je te donne jusqu'en août pour Du côté de chez Swan, car je pense lire Proust en août pendant mes vacances (on dit ça...). Récemment karine la canadienne a lu tout Proust en un temps record et avec enthousiasme!

      Supprimer
    2. Ha ha, A girl, si tu finis Proust, j'annulerai ta dette pour Tolstoi ;-)

      Supprimer
    3. Je transmets! Bon, déjà, le premier volume, ce serait bien.

      Supprimer
    4. Ahaha Zarline !:-) Je ne me suis engagée QUE pour le premier volume cette année!;-)

      Supprimer
    5. C'est bien ce que j'avais compris! Perso je lis aussi tranquillement. J'ai le 2 prévu en août.
      Tu sais, ça existe en BD mais je pense que tu es une lectrice sérieuse, pas de ça lisette!

      Supprimer
  17. Deux billets plus que positifs, le même jour, je vais craquer ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans se concerter, on est raccord avec Hélène (et j'en suis ravie!)

      Supprimer
  18. Bonjour Keisha, je ne connais pas. Je note. Le titre est en tout cas accrocheur. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Titre et couvertures ne passent pas inaperçus (et le contenu non plus, mais c'est une autre histoire)

      Supprimer
  19. Billet intriguant pour un auteur que je n'ai jamais lu mais que je me rappelle avoir croisé chez toi. Par contre, j'ai peur que celui-ci soit un peu trop "français" pour la petite suisse que je suis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop français? Oh tu n'as pas besoin de tout connaître des subtilités de la politique française récente... Marguerite est internationale!

      Supprimer
  20. Jamais entendu parler. Mais tu sais le vendre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi je ne peux rien dire, mais franchement ce roman te plairait!

      Supprimer
  21. Il est clair que tu sais bien donner envie de lire toi ^^ il y a un petit côté drolatique/coquin qui m'attire. (Encore un auteur inconnu, décidément !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assez coquin, oui, ce qui n'est pas fatalement ma tasse de thé, mais ça passe pour cette fois, hein! ^_^
      Gros gros plaisir de lecture, et ça fait du bien!

      Supprimer
  22. Réponses
    1. Oui, mais il va falloir la soutenir, avec l'entourage qu'elle a dans le roman...

      Supprimer
  23. Pauvre Marguerite !
    Un titre qui marque !

    RépondreSupprimer
  24. J'ai vraiment hâte de le déguster celui-ci ! J'ai tellement aimé "L'abandon du mâle en milieu hostile". On sent bien toute ton affection pour cet auteur :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il le mérite, encore plus que tu ne crois! (en toute amitié admirative, bien sûr)

      Supprimer
  25. Ah bon, elle était banquière Laguillier? J'adore ton billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle travaillait dans une banque je crois (tiens oui, mais que devient-elle, Arlette? Elle fait partie de l'histoire de chacun, non?) A part ça, oui, La poste et la banque postale (je me souviens de mes péripéties pour récupérer de l'argent)

      Supprimer
  26. Un auteur totalement inconnu pour moi ! Je note car rire un peu en lisant, c'est bien aussi :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et qui gagne à être connu!
      Si tu aimes les romans pas plan plan du tout, tu vas être servie!

      Supprimer
  27. Auteur inconnu pour moi également, mais rien que pour le titre ça vaux de le découvrir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette fois il a fait fort pour le titre! ^_^

      Supprimer
  28. Ah le titre, forcément ça parle aux filles. Déjà un bon point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouaip, et le contenu du roman risque de parler aussi aux garçons...

      Supprimer
  29. Ah oui, c'est tentant tout de même et l'auteur est très sympa, c'est vrai ! (rencontré aussi lors de salons du livre)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a eu sa tournée bretonne, ne le rate pas s'il revient!!!

      Supprimer
  30. C'est embetant les groupies, elles manquent d'objectivité. Tiens, un peu comme si je parlais d'histoires et géographie d'un certain Piazza. Non, vraiment je ne comprends pas cet engouement pour un livre drôle dont le titre en effet parle aux garçons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Piazza, je manque aussi d'objectivité... ^_^
      Tiens, oui, lis donc Marguerite, je te promets quelques surprises...

      Supprimer
  31. Je lis ton billet et je réalise que je l'avais déjà lu et que tu es en grande partie responsable de mon choix chez Babelio car je l'avais déjà lu :-) j'ai hâte de le lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute avais-tu un souvenir planqué quelque part en mémoire? Bonne lecture!

      Supprimer
  32. Non non non je ne suis pas d'accord ! Ma pal est au régime sec (interdiction d'acheter de nouveaux livres) et tu me donnes envie de me ruer en librairie, ça ne va pas du tout ! Je pense que ça pourrait me plaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui bien sûr que ça peut te plaire!
      Note : si je clique sur ton nom, j'arrive à deux blogs, l'un avec rien, l'autre semblant abandonné depuis des années... Où es-tu?

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!